Toute l'actualité

Ruffin femmes de ménages Grandes gueules

Que notre société écrase les plus fragiles, on devrait l’accepter ?

« Combien ça coûterait à l’Etat, aux entreprises, on me demande, de payer les femmes de ménage correctement ? » Là n’est plus la question : c’est un impératif moral. Comme député, nous sommes payés 5800 euros, et agents d’entretien seraient à 800 euros par mois ? Qui peut l’accepter?

Pour les femmes de ménage, le zéro absolu d'En Marche !

Pour les femmes de ménage, le zéro absolu d’En Marche !

Ca a cogné en Commission. On sait pour qui on se bat : Patricia et ses collègues, qui à 5h du matin nettoient la salle « à fond, à fond, à fond », pour 740€ par mois. Elles seront là demain matin. Et pour le même tarif : En Marche ! a vidé ma proposition.

Femme de ménage Bourdin

Grazziela, femme de ménage à l’Assemblée nationale à 740 euros par mois

Ce qui me fait me lever le matin, c’est l’indécence. L’indécence, des femmes de ménage qui se lèvent à 5h du matin, prennent deux bus, pour laver les bureaux de l’Assemblée nationale sans que personne ne les voit, à 740 euros par mois. Et l’indécence par le haut, les milliards qui pleuvent sur quelques-uns, même par temps de crise…

Leur grande trouille, par François Ruffin

Leur grande trouille

A partir de reportages, de lectures, de rencontres avec des syndicalistes, des patrons, des économistes, des douaniers, l’auteur explore une hypothèse redoutée par le grand capital : contre le libre-échange, qui a occasionné en France les dégâts et les fermetures d’usines que l’on sait, pourquoi ne pas rétablir barrières douanières, taxes aux frontières et quotas d’importation ?

"La guerre des classes", la couverture de l'essai de François Ruffin

La guerre des classes

« La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre, et nous sommes en train de la remporter. »
C’est Buffett qui a formulé ce jugement.
Pas Marie-George, non. Warren.
Deux «f», deux «t».
La première fortune mondiale

"Quartier Nord", un essai de François Ruffin

Quartier Nord

Au fil de cette épopée de proximité, l’injustice sociale – souvent discrète, invisible à qui ne la subit pas – s’incarne dans des visages, des récits pleins de rage et de joie.