Macron : Robin des bois à l’envers !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

« Dites “non !” à Macron » : c’est le tract qu’on avait distribué, l’an dernier, entre les deux tours des législatives.

Dire « non ! » à Macron, être l’opposition : voilà ma principale mission. « Non ! » à ce président qui prend aux pauvres pour donner aux riches.

Qui renforce les forts et affaiblit les faibles. De la CSG à payer pour les retraités, mais la fin de l’ISF pour les actionnaires. Moins d’APL pour les familles modestes, mais on baisse l’impôt pour les grosses sociétés. Moins d’indemnités pour les licenciés, mais des stock-options pour ses ministres. Voilà la « modernité » de notre Président ! Tout pour « ceux qui réussissent », et rien « pour ceux qui ne sont rien ». Voilà la ligne Macron.

Son ancien collègue à l’Élysée, Aquilino Morel, se souvient de lui au temps de Hollande: « Il évoquait à tout bout de champ la “nécessaire réforme des prud’hommes”. Se faisant le fidèle porte-parole des chefs d’entreprise, toutes les occasions étaient bonnes pour proposer cette mesure. Alors je me moquais de lui sur l’air de “Tu vas encore nous fourguer ton machin…” »

C’est l’obsession de Macron, depuis des années: « la rigidité du travail », à flexibiliser, moderniser, adapter sans cesse. Mais il y a une autre « rigidité » que jamais il n’évoque : celle de la finance. Depuis les années 1980, la part des dividendes a triplé en France. De cet accaparement, il ne dit rien. Cette situation lui convient très bien.

Guerre des classes

Alors première fortune mondiale, Warren Buffett déclarait : « La guerre des classes existe, c’est un fait, mais c’est la mienne, la classe des riches, qui mène cette guerre et nous sommes en train de la remporter. » Emmanuel Macron n’avance pas avec pareille franchise. Au contraire, il a de la « bienveillance », de la « souplesse », du « dialogue » plein la bouche.
Mais avec, pour les salariés, le travail du dimanche « libéré », le travail de nuit idem, les « contrats de projet » (alias un CDD sans prime de précarité), la fin des Comités d’hygiène, et pour les actionnaires, la suppression de l’impôt sur la fortune, la baisse de l’impôt sur les sociétés, la hausse du Crédit d’impôt compétitivité emploi, notre président mène bel et bien une guerre des classes.

 

Profits CAC40

Cadeaux aux riches

C’est la Une du journal Le Monde. Qui nous paraît vraiment symbolique : En gros, le bénéfice record des entreprises du CAC 40, plus de 90 milliards d’euros. Et en dessous, en petit, la Banque centrale européenne qui s’alarme de la stagnation des salaires… Mais à qui, sur cette même couverture, Emmanuel Macron envisage-t-il de faire de nouveaux cadeaux ? Pas aux salariés, pas aux retraités, pas aux chômeurs : à ses amis milliardaires, en leur livrant les fleurons de la nation via des « privatisations » en série…

Emmanuel Macron et son gouvernement prétendent « réduire les déficits ». En fait, ils les creusent : leurs cadeaux fiscaux aux plus riches vont coûter des dizaines de milliards à l’État… Quand il faut serrer la ceinture des plus modestes, pour récupérer quelques centaines de millions.

macron robin des bois

Au même format

Sur le même thème

« Vous ne dirigez plus, mais vous dominez toujours »

Vous avez perdu le consentement.
Vous ne dirigez plus.
Il ne vous reste que la force de coercition : la police tous les samedis, les matraques et les gaz lacrymogène.
Vous ne dirigez plus : vous dominez.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
il est ou le bonheur couv

Il est où, le bonheur

« Nous sommes tous sur la même planète, tous sur le même bateau. » Le mardi 23 juillet dernier, Greta Thunberg et ses jeunes amis visitaient l’Assemblée nationale. « La bataille pour le climat, nous la gagnerons tous ensemble ! »
Ah bon, vraiment ?

Retrouvez le dernier livre de François Ruffin en librairie. En savoir plus.

Restez informés

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député. Retrouvez également nos newsletters sur Messenger et sur Telegram.

Commentez

5 réflexions sur “Macron : Robin des bois à l’envers !”

  1. olivier marquet

    bonjour
    bien très bien jamais voté de ma vie 55 ans mais la ,je suis convaincu ,une forte mobilisation c’est cela qu’il faut ,véritable insoumis de toujours dans l’obligation de te rejoindre .pour la liberté pour l’humanité, le bien être de chacun dans le respect de toutes vies sur notre terre .marquet olivier et sa famille

  2. Apres le bonsoir, Meur MACRON doit comprendre s`il veux apaiser les espris et garder l`union nationale intact, doit augmenter le smic de 21% et geler les taxes et les prix des produits necessaires a la vie par EX le riz, les pattes l`huile et autres, de cette facon va redresser la france et la reconcilier, et la rendre un exemple a suivre en europe et dans le monde, car les francais ils vont profiter de l`augmentation pour acheter les produits francais et ils vont bouger le chmmimblik comme il dit coluche, car en faisant confiance aux francais c`est l`economie reele, et ce n`est pas des invistissements qui vont partir a BAHAMASS OU DANS LES INVISTISEEMENTS POTUGAISES OU AUTRES et 20 euros dans la poche d`un francais moyen rapporte mieux pour la france que 100.000 euros qui partent das les paradis fiscaux, donc Meur Macron. la balle est dans votre possession pour eviter le pire pour ce beau pays qu`on aiment tant.et soit sur les 21 POUR CENT D`AUGMENTATON DU SMIC VA RAPPORTER 10 pour cent de benefice dans 6 mois et 15 pour cent dans 1 an et la prosprite pour le pays et la paix et la renconciliation.

  3. Francois, tes idees, tes revendications, tes prises de position font de toi une vraie vermine pour la France. Il y’a encore pire que les politiciens,ceux qui racontent n’importe quoi et pensent parler au nom d’une majorite. Commence par maitriser tes basiques d’economie et les fonctionnements d une societe avant d emmener tes moutons a l’abattoir . Tu portes les caracteristiques de ce qui est le plus detestable.

  4. Ping : Guerre aux pauvres - Le Monolecte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *