La « force de coercition »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Nous vivons ce temps où "les grandes masses se sont détachées des idéologies traditionnelles". Où le régime tient par la "force de coercition". C'est en démocrate inquiet que je réagis: puisse le procès des copains, demain, mettre en lumière cette dérive.

Je me rendrai demain au procès de Jean-Luc Mélenchon et ses camarades devant le tribunal de Bobigny.
Tout comme je me suis rendu, la semaine dernière, au procès des décrocheurs parisiens.
Deux procès politiques.

Deux procès, aussi, qui pourraient bien s’avérer « boomerang »: l’accusation accusée, et les accusés accusant. Accusant l’inaction climatique dans un cas, accusant les atteintes à la démocratie dans l’autre.

Car c’est en démocrate, et en démocrate inquiet, que je réagis : comment accepter qu’un parti d’opposition subisse dix-sept perquisitions le même jour ? Dix-sept, à l’aube, comme s’il s’agissait de démanteler un réseau de grand banditisme ? C’est inacceptable. Dans une démocratie, c’est inacceptable. Et je le disais, je le répète : je protesterais encore davantage si Les Républicains avaient subi le même traitement. Il est toujours plus difficile de se défendre soi-même.

Toute enquête est légitime, mais avec mesure, en proportion des charges. Qui semblent, ici, bien légères. D’où une disproportion, une démesure du pouvoir, de son abus, qui use de la Justice, de la police, comme de ses bras armés.

*

L’an dernier, le 16 octobre 2018, jour des perquisitions, j’écrivais : « C’est la question démocratique qui est désormais posée. » Elle n’a fait depuis que se renforcer. Avec la répression des Gilets jaunes : cinq mains arrachées, vingt-quatre éborgnés, 2500 blessés, des comparutions immédiates à la chaîne, le harcèlement judiciaire des figures du mouvement, un « usage excessif de la force » pointé par l’Onu et le Conseil de l’Europe. Côté écolos, je l’ai dit, des « décrocheurs », activistes pacifistes, poursuivis par les policiers de l’anti-terrorisme, comme s’ils n’avaient pas plus dangereux à traquer, avec (bilan provisoire) 93 garde à vue, 74 perquisitions, 17 procès, concernant 57 militants. Avec, désormais, et nous sommes en train de nous y habituer, des syndicalistes, des avocats, des journalistes condamnés.

Mes camarades de la France insoumise, députés ou non, s’inscrivent dans cette lignée.

*

Depuis sa prison, Antonio Gramsci écrivait :
« La crise moderne est liée à ce que l’on appelle « crise d’autorité ». Si la classe dominante a perdu le consentement, c’est-à-dire si elle n’est plus « dirigeante » , mais seulement « dominante », et seulement détentrice d’une pure force de coercition, cela signifie précisément que les grandes masses se sont détachées des idéologies traditionnelles, qu’elles ne croient plus à ce en quoi elles croyaient auparavant. »

Nous vivons ce temps, où « les grandes masses se sont détachées des idéologies traditionnelles ». Où le régime tient, désormais, par la « force de coercition ». Puisse, le procès de demain, mettre en lumière cette dérive.

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Restez informés !

Le dernier bulletin de ruffin

Dans la même catégorie...

aides à domicile

Aides à domicile : le retour des domestiques ?

Elles s’occupent de nos personnes âgées à longueur de journée, du repassage, du nettoyage, de la garde des enfants. Elles, car ce sont, le plus souvent, des femmes. On pensait les domestiques disparues au XXie siècle, elles sont massivement employées aujourd’hui, avec cette particularité : c’est le métier, selon l’INSEE, le moins payé de France.

VOIR LA SUITE
violence conjugale

Sylvie : « Ils m’ont tout fait à la gendarmerie »

Ses enfants jouaient dans le jardin et l’on entendait leurs cris de joie. Qui contrastent avec le récit de son calvaire ordinaire : la violence de son ancien conjoint, doublée d’une autre, plus diffuse, plus discrète, l’indifférence, l’indifférence des gendarmes.

VOIR LA SUITE

14 réflexions sur “La « force de coercition »”

  1. Merci pour cet article, François …

    En effet, prétendre que nous vivons encore sous un régime démocratique ne releve plus que du mantra que l’on doit se repèter à longueur de temps pour s’en auto-convaincre … Et il faudra se le repèter de plus en plus souvent, pour contrer les effets d’un dictature répréssive de plus en plus agressive …

    Et comme vous avez raison vouloir le dénoncer, quel que soit le camp visé … Je vous cite : « Et je le disais, je le répète : je protesterais encore davantage si Les Républicains avaient subi le même traitement. Il est toujours plus difficile de se défendre soi-même  » …
    Et pourtant, aux yeux de l’electeur moyen, dont je suis, l’affaire Fillon rèleve de la même démarche d’écraser toute divergence dans ce pays qui n’est, visiblement, plus celui des Droit de l’Homme … Et si quelqu’un à la FI l’a dénoncé, ça ne s’est pas ébruité …
    Pour ma part, lors de la campagne 2017, j’en ai été ravi : il était un prétendant sérieux, et je n’ai vu son eviction par la justice que comme un moyen d’enlever un obstacle de taille, à l’accession au pouvoir de LAEC …
    Mais il faut se rendre à l’évidence … Et la FI, même si les accusation porté contre le candidat Fillon étaient fondées, aurait tout à gagner à faire son mea-culpa sur son silence . Non à propos de l’affaire elle-même, mais sur la procédure quasi inquisitrice et cette mise au pilori, qui relève de la même démarche que celle utilisée contre nous … Cette affaire Fillon, ne fut qu’une vaste manipulation préméditée afin de l’écarter … Tout ce qui lui fut reproché aurait pu l’être à n’importe quel autre député de son camp … Mais il était l’obstacle, à la FI certes, mais surtout à Macron …
    Il serait plus que temps que la FI, qui se targue de vouloir parler au peuple, le fasse aussi à celui à droite … Ce serait tout à son honneur, et aussi et surtout, tout à son bénéfice …
    Ce n’est que mon humble avis de Français « moins que moyen », militant depuis 2012 …

  2. Merci pour votre travail et le travail de tous les députés de la FI.
    Un jour j’ai demandé à Manuel Bompard si on ne pouvait pas mettre toute la macronie dehors. Il m’a répondu cela doit se faire dans les urnes . Il a raison mais c’est beaucoup trop long..
    Lorsque j’ai su que 44 % des gj avaient voté Rn, j’ai quitté le mouvement des gj.
    Je suis une insoumise et j’espère de tout coeur que ce procès se passera bien pour nos amis de la FI.
    Je suis de tout cœur avec vous. Amitiés Lisa

  3. Bravo et Merci François, je prends connaissance de vos publications avec le plus grand intérêt mais hélas ma « boîte mail » fonctionne très mal, voire pas du tout; aussi c’est grâce à Facebook que je peux suivre vos actions. Je veux croire à notre Victoire imminente et terminerai ce commentaire par une jolie phrase tirée du Bouddhisme :  » C’est quand la nuit est la plus noire que l’Aube est proche ». Bien amicalement,

  4. Je suis outrée par le comportement des autorités vis vis à vis de Jean-Luc Mélenchon.. .certes il n’a pas été habile dans ses propos , mais ils étaient à la mesure de sa sidération face a l’agression commise…
    J’attends avec impatience de voir si les juges se montreront aussi compréhensifs que pour les vols des portraits de Macron…

  5. Le problème avec vous, Ruffin, – qui est aussi celui de toute la tribu dite insoumise – c’est que vous êtes même trop con, trop englué dans vos névroses , pour avoir honte de vos affligeants propos…
    Si vous aviez pour seulement deux sous d’honneur, vous démissionneriez de votre mandat de député.
    Je vis en Pologne, où les gens ont vécu 50 de dictature…Vos affirmations sur « la dictature en France » est une insulte à ce qu’ils ont pu vivre, eux, comme tous ceux dans le monde qui ont grandi sous un régime autoritaire !
    Vous êtes un sinistre imbécile, malade d’acrimonie….
    Et vous ne connaissez rien, ni à la misère, ni à la souffrance des pauvres gens..

    1. J’ajoute : n’importe quel citoyen aurait déjà tâté la paille humide du cachot pour rébellion, outrages, voies de fait etc..
      Mais pépé Mélenchon, le millionnaire, se prend pour une haute personne, alors il veut un traitement de faveur.
      Vous, Ruffin, lui, ce gros con, et toute votre clique, vous bouffez l’argent du contribuable, car vous êtes payés pour faire la loi, et non pour la fouler au pied !

  6. En total accord avec ton analyse du procès fait à LFI
    Ceci dit l,attitude de JLM est inacceptable, un homme qui aspire aux plus hautes fonctions de l’état doit se contrôler, savoir ne pas tomber dans le piège tendu
    C,’est aussi donc de l’attitude de Meluche

  7. Merci pour ce texte qui souligne « qu’on est en train de s’habituer »… Par petites touches, le poison s’instille et la conscience s’endort. Beaucoup de chemin encore avant qu’on enferme les gens dans des stades ou dans des camps. Mais c’est bien comme ça que ça commence. Vaut mieux avoir l’air d’exagérer le risque en prévoyant l’envergure de ce type de danger. Alors merci pour tout ça et pour le reste, c’est à dire la fidélité de l’insoumis. Et vive la vie si hostile que lui soit le bourbier qui l’en empêche. Claude Mastre (insoumis)

  8. Bonjour,
    Sur Politis, Agathe Mercante signe un article dont je n’aime pas le ton, mais auquel je n’arrive pas à opposer d’arguments fermes. Peut-être parceque, dans son article, elle se garde, elle-même, d’aborder des faits qui lui poseraient problème ?

    Ce que je retiens de la déclaration de J.L. Mélenchon à l’issue du tribunal c’est que les policiers ce seraient moins plaints de ce qui se serait RÉELLEMENT passé que de l’image d’eux mêmes rapportée par le bref extrait vidéo abondamment diffusé . Or J.-L. Mélenchon affirme que l’intégralité de la vidéo montre tout autre chose . A. Mercante ne souffle mot de tout ceci. Voudriez-vous bien éclaircir ce point ?

    Ce qui me chiffonne aussi, je dois l’avouer, dans la posture de A. Mercante, c’est ce que je ressens comme une défense aveugle du respect que tout citoyen, de quelque qualité qu’il fût, devrait, en toutes circonstances, aux forces de police. Qui ne s’est jamais vu menacé, pour une innocente broutille, d’une accusation d’outrage ne peut comprendre ceci.

  9. Merci pour votre travail et votre courage , en colère et en deuil de ma petite sœur et de ces 3 petits je n’ai pas toujours l’energie De vous répondre ou de vous lire . Ce gouvernement qui laisse tuer femmes et des enfants et laisse l’homme dominer . Là dessus vous avez raison , ce sont des dominants !

  10. vous etes le meilleur merci de defendre les petites gens que le systeme ecrase et meprise vous etes pour nous une lumiere d espoir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage.

Nous suivre