L'Assemblée nationale vient, nous l'apprenons, de créer une mission d'information sur le coût pour les Français du mouvement des Gilets jaunes. Pourquoi pas. Nous avons aussitôt demandé une mission sur les bénéfices pour les Français du mouvement des Gilets jaunes. C'est avec un sinistre prisme d'experts comptables que les macronistes regardent notre Histoire : et quelle est l'évaluation de 1789 ? Et l'audit des grèves du Front populaire ? Notre lettre à Roland Lescure, président de la Commission des affaires économiques.

Demande d’une mission d’information sur les bénéfices des Gilets jaunes pour les Français

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Secouer l'Assemblée

On se bouge

Nos dossiers

Suivez-nous :

Retrouvez nos newsletters : 

Monsieur le Président de la commission des affaires économiques,

Le vendredi 29 mars, dans Les Échos, vous avez publié une tribune intitulée : « Disons aux Français ce que les « gilets jaunes » ont coûté à l’économie ». Dans cet article, vous annoncez avoir « saisi le président de l’Assemblée nationale, pour proposer aux députés de mener en toute transparence les investigations et les évaluations pour que soit connu le prix des dégâts commis au nom de la liberté de manifester, ainsi que les répercussions sociales et économiques dans les secteurs impactés ». J’apprends aujourd’hui que cette mission vient d’être créée.

Pourquoi pas, je n’en suis pas étonné.
Avec un gouvernement qui n’offre d’autre sens à la France que « la concurrence, la concurrence, la concurrence », qui poursuit comme seul idéal de « réduire sous 3% le déficit public », avec une majorité qui ne jure que par « le contrôle et l’évaluation », qui se vit comme un cabinet d’audit, votre lubie ne m’a pas surpris. Vous auriez, sans doute, en 1789, réclamé une évaluation « des dégâts commis au nom de la liberté », et en 1936, une évaluation du coût des grèves du Front populaire. Ainsi regardez-vous notre Histoire, l’histoire qui s’écrit au présent, sous nos yeux: comme un expert-comptable.

Admettons.
Admettons, mais alors, je vous demande le complément: combien les Gilets jaunes ont rapporté aux Français ? Je vous demande avec le groupe de la France Insoumise de créer une mission d’information qui évalue ces bénéfices.

D’abord, grâce aux Gilets jaunes, le Président a renoncé à augmenter la taxe sur le carbone. Cette hausse devait toucher, en particulier, les classes populaires des périphéries, qui n’ont pas d’alternative à la voiture pour se déplacer. Un gain pour elles, au final, de 4 milliards d’euros.

De plus, près de deux millions de salariés, dans 200 000 entreprises, ont touché une prime, de 450 euros en moyenne, abusivement nommée « prime Macron ». Que nous devrions rebaptiser « prime Gilets jaunes ». Soit plus d’un milliard d’euros. Et je suggère à tous les travailleurs du pays qui en ont bénéficié, de prendre leur fiche de paie, de surligner au stabilo jaune fluo la ligne en question, de la publier sur Facebook en écrivant : « Merci les Gilets jaunes ! »

L’augmentation de la prime d’activité a ses limites : elle n’a rien à voir avec une augmentation du SMIC, est loin de correspondre à 100 euros par salarié, comme le prétendait le président. Elle représente néanmoins 2,5 milliards d’euros.

Autre effet : le retour en arrière sur la hausse de la CSG (pour les retraites de moins de 2 000 euros). Soit 1,5 milliard d’euros pour les retraités. Ce qui demeure, j’en conviens, peu comparé aux milliards que leur avez pris, mais toujours mieux que rien.

Enfin, la défiscalisation et la désocialisation des heures supplémentaires (tout en demeurant opposé à cette mesure). Et ce sont à nouveau deux milliards qui viennent s’ajouter.

Au total, environ une dizaine de milliards furent arrachés par les Gilets jaunes. « Environ », car ces calculs sont effectués, il faut l’admettre, à la louche. D’où l’utilité d’une mission d’information qui viendra préciser les bénéfices.

Enfin, dans votre tribune, vous brandissez la menace des 0,1 à 0,2 point de croissance perdus “à cause” des Gilets jaunes. Rien n’est moins sûr. Car même avec le prisme sinistre d’un cerveau-calculatrice, même en éliminant les valeurs, la fraternité, la lutte, l’espérance, soulevées par ce mouvement, même en demeurant sur le terrain statistique : l’Insee a certes estimé que ce mouvement avait fait perdre 0,1 point de croissance à notre pays. Mais dans le même temps, l’OFCE calcule que les mesures lâchées par le président feront gagner 0,3 point de croissance. Soit + 0,2 point.

Et encore, dans ses modèles, l’Insee n’intègre pas tout ! 21 millions de personnes ont visionné le clip de Kopp Johnson, “Macron démission”, où il danse en Gilet jaune, et 8 millions le “freestyle Gilet jaune” de D. Ace. En plus d’enrichir notre patrimoine culturel, ces vidéos génèrent autant de vues que de publicités sur lesquelles l’Etat prélève 2% au titre de sa “taxe YouTube” pour les reverser au Centre National du Cinéma et de l’image animée. Mais surtout, YouTube et les autres géants du numérique vont enfin devoir mettre la main à la poche, encore une fois grâce à ce mouvement des gilets jaunes.

En effet, il a fallu attendre la pression populaire pour que notre ministre de l’Economie se décide, enfin, trop modestement, avec des trous dans la raquette, à taxer les Gafas ! 500 millions d’€ grattés à ces multinationales. S’y ajoute, dans le même texte, le gel de la baisse de l’impôt sur les sociétés pour les 750 plus grosses entreprises de notre pays. Encore 1,7 milliard qui seront récupérés, ou plus exactement: qui ne leur seront pas lâchés.

Vous parlez enfin des “terribles impacts en termes d’image et d’attractivité internationale” et de touristes inquiets qui n’oseraient plus venir visiter notre beau pays. À qui la faute ? A votre ministre de la Culture, qui pourrait au contraire valoriser cette tradition révolutionnaire française, qui pourrait protéger les cabanes et les oeuvres d’art de ces Gilets jaunes sur les ronds-points, qui pourrait se faire une fierté de cet art populaire – comme on se flatte d’avoir chez nous le facteur Cheval.

Pour que l’audit soit complet, je vous demande donc de compléter votre mission sur les coûts, avec la mienne sur les bénéfices.

Nous aiderons ainsi à nourrir l’espérance. Nous dirons aux Français : vous voyez, quand on se bouge, on gagne. Les Gilets jaunes étaient trop peu, ils ont jusqu’ici gagné un peu, pour tous. Mais qu’on s’y mette à beaucoup, et contre le banquier de l’Elysée, contre ses amis financiers, nous gagnerons beaucoup.

Je ne doute pas que vous aurez à coeur d’accéder à ma demande, par souci d’objectivité.

François Ruffin.

Partagez cet article : 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Tenez-vous informés

Tian’anmen sur Garonne

Bombardée par les canons à eau, gazée de lacrymo, son fauteuil roulant déplacé de force, une entorse de la cheville, des hématomes et une garde à vue… Odile Maurin, la présidente d’Handi-social, une asso de soutien aux personnes handicapées à Toulouse, a vécu un drôle de samedi avec les Gilets jaunes.

VOIR LA SUITE

25 réponses à “Demande d’une mission d’information sur les bénéfices des Gilets jaunes pour les Français”

  1. Bien vu et c’est normal, car le mouvement des GJ n’est pas tout noir comme ils veulent nous le démontrer, il y a aussi le côté positif comme en toutes choses, mais bon c’est l’ère du roi Macron on ne peut s’attendre à mieux. En tout cas bravo pour votre lettre.

    Répondre

  2. FÉNOLL Christian 12 avril 2019 à 16:28

    BIEN VU ! D’ailleurs Même les dégradations pendant les manifs sont bonnes pour le PIB !

    Répondre

  3. Edwige Andouard 12 avril 2019 à 16:49

    Merci la France insoumise

    Répondre

  4. Je suis d’accord avec cette lettre MR RUFFIN , car PICARD ET AMIÉNOIS nous gens de la Somme nous ne sommes pas si BÊTES ( de somme ) que cela …. raz le bol de ce gouvernement et de son chef ….qui se plaint LES RICHES des champs qui auraient dus fermer le samedi et ouvrir le lundi , mais non …mieux vaut mettre toutes les déboires sur les gilets jaunes sur le petit peuple et les sans dents comme le disait l’autre ! nous sommes tomber bien bas ….. et j’espere qu’après le bla bla depuis 3 mois notre ( brave) Président va réagir …..un retraité de 69 ans qui voit partir nos acquit de 68…..CORDIALEMENT A VOUS MR RUFFIN…..

    Répondre

  5. MARIE-LINE PERTZING 12 avril 2019 à 17:12

    Bravo françois, j’adore ta prose, tu ne lâches rien.

    Répondre

  6. Merci pour votre lettre détaillée. Étant retraitée, je continue à payer la CSG.. Va t’elle être supprimée ?? Soutien aux gilets jaunes ++++ j’admire leur courage et détermination. Je ne connais pas l’adresse e. mail du député du Jura ( Mr Sermier)

    Répondre

  7. Je n’ai rien à ajouter, sinon que votre réaction est totalement légitime et je l’approuve entièrement. Le peuple « populo » n’a jamais été si malmené depuis bien longtemps mais l’adage : « ceux qui luttent n’ont pas encore gagné mais ceux qui ne luttent pas ont déjà perdu » est toujours et plus que jamais à l’ordre du jour.
    Merci à vous. Bon courage !

    Répondre

  8. Je suis un retraité qui va continuer à perdre de l’argent et cela du à l’augmentation de la CSG et la désindexation de la retraite, dans quelques années ma retraite ne sera qu’une misère, j’ai participé aux manifestations, je vais continuer à me battre et tout faire pour qu’à l’avenir ces Politiciens du Déshonneur, élus du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple, ne continuent pas une fois élus à ne servir que les intérêts de la Finance et des riches.
    Je suis fier d’être un Gilet Jaune et je suis convaincus que le Peuple a gagné en pouvoir d’achat, même si à l’avenir il va falloir continuer à se battre pour défendre nos droits et nos Services Publiques en changeant de Gouvernement et en mettant en place des vrais représentants du Peuple.
    Plus jamais rien ne sera comme avant, nos Concitoyens sont assez Intelligents, Politisés et Lucides pour changer la donne et veiller sur leurs propre avenir, avec au sans L’Union Européenne qui nous détruit et nous appauvrit. ON LÂCHE RIEN

    Répondre

  9. C’est pour le moins immature de réduire à un coût financier une colère légitime et contenue depuis trop longtemps qui pointe l’injustice fiscale et sociale, la perte des valeurs républicaines (liberté, égalité, fraternité), la casse des services publics, le déclin incompréhensible d’une société, l’inaction écologique, la désindustrialisation, les lois liberticides, la surenchère sécuritaire, le ravage du chômage, la montée de la précarité et de la violence, l’abandon des plus faibles, le mépris et les privilèges de classe, etc.. . Mais la vraie question est : Combien a coûté, coûte et coûtera un pouvoir politique corrompu, inhumain, en désespoir, en blessures morales et physiques, en vie humaine et en monde vivant, dont la terre ? Combien a-t-il coûté, coûte et coutera à l’humanité ?

    Répondre

    1. Maria D. LUCIANI 14 avril 2019 à 10:30

      Merci. J’aurais voulu être capable de trouver ces mots pour exprimer ma colère, mon indignation, mais aussi pouvoir « riposter » avec une analyse pertinente. Tout est dans ma tête, mais retraitée trop isolée, j’ai rarement l’opportunité d’échanger et de de me sentir moins seule face à ceux qui détiennent le pouvoir. Il a fallu du courage aux gilets jaunes, ils en ont.

      Répondre

  10. Oui Mr Ruffin, notre mouvement « gilets jaunes » entrera dans l’histoire par la grande porte comme les révoltés de 1936 qui nous permettent encore de profiter d’acquis qu’ils ont pour certains payer de leur vie. Je l’ai dit à mon petit-fils et j’en suis fière. Le calcul comptable de ce mouvement est mesquin. Combien nous coûtent l’évasion fiscale, et l’optimisation fiscale qui est une façon déguisée et scandaleusement légale d’organiser l’appauvrissement de notre pays, ainsi que de tous ceux de l’Union Européenne.

    Répondre

    1. Tout cela est malheureusement vrai… Mais ce n’est que l’écume!
      Ils se disent fières des augmentations sur les salaires en baissant les taxes! Il faut se rendre compte que c’est au détriment, par exemple, de la sécurité sociale, qui a terme, appartiendra aux financiers ou tout autre requin. Il faut que nous soyons tous aux aguets, sinon la France de notre enfance, ressemblera à un patchwork de sociétés multinationales.

      Répondre

  11. Je l’ai vu à Nevers mercredi soir c’est un très beau film très émouvant scotchée sur l’écran des « gens  » quelque fois cabossés, lumineux. Un film qui donne la pêche, l’espoir il faut le voir. Pas des racistes, des égoïstes des  » gens » qui se battent contre l’indifférence le mépris. Arlette.

    Répondre

  12. Voir le positif …et non le négatif … de ses cinq derniers mois en France suite aux actions des gilets jaunes voilà une belle leçon optimiste !
    Et bien donnez nous tout les points positifs pour le peuple français réalisé par notre gouvernement…. J’ai du mal à trouvé, normal aucune décision qui améliore le quotidien que des mauvaise nouvelles pour le présent comme pour l’avenir…

    Répondre

  13. Bien sûr qu’il aura à cœur ta revendication, cher François, mais, feuille après feuille, tel un artichaut qu’on effeuille, Macron nous bernera encore cette fois, avec sa novlangue : Revalorisation par-ci, gain de productivité par-là, et voilà comment, si on ne l’arrête pas DÉFINITIVEMENT, il va nous pomper jusqu’à la moelle !
    Non, franchement, je n’en peux plus ! Amis acheteurs, japonais ou chinois, débarrassez nous-en !

    Répondre

  14. Bendjeddou abdelhak 12 avril 2019 à 21:29

    Chapeau bas.

    Répondre

  15. Bien dit merci et bravo Francois je te suit de près en attente d’autres infos comme celle la…. dommage que beaucoup d’entres nous s’obstine encore à regarder ailleurs …

    Répondre

  16. Un oubli ! Et pas des moindres : Les GJ travaillent la semaine et manifestent le week-end. Leurs entreprises n’ont pas subi de grève, d’arrêt de travail (sauf les malheureux mutilés par la répression violente de l’État), de retard de production, etc. Encore un gain au bénéfice des GJ ! Quant aux dégâts lors des manifestations, quelle part doit-on attribuer aux « black blocs », ces casseurs que la police s’est bien abstenue d’arrêter (cf. la vidéo du policier qui suit « son » casseur durant toute une journée… sans l’arrêter).
    J’espère que nous réussirons à sauver nos biens nationaux, payés avec nos impôts, de leur vente illicite… Nos œuvres d’art populaire…
    Merci à vous et à Gilles Perret pour ce superbe « J’veux du soleil », qu’il continue à ouvrir les yeux aux endormis, aux enfumés par les « fack news », à tous ceux qui croient encore que « tout va bien ».
    Retraités GJ donc « illettrés » (Mme, Licence 3 Pro et M. Docteur en chirurgien-Dentaire)

    Répondre

  17. mais oui François : on sait bien qu’ils racontent tjrs et encore n’importe quoi… à les écouter, les gilets jaunes sont responsables DE TOUS LES MALHEURS FRANCAIS… c’est juste du grand n’importe quoi, comme dab ; effectivement, pour le moment, nos gains sont plutôt limités MAIS NOUS N AVONS PAS DIT NOTRE DERNIER MOT !! et le futur nous appartient…

    Répondre

  18. J’aimerai savoir quand ilsera rediffuser sur Paris où j’habite merci beaucoup

    Répondre

  19. Merci aux GJ pour ce qui à été gagné par ce mouvement ou stoppé. Mais, comme je l’ai déjà mentionné, le roi nous le fera payer dans un proche avenir . Fut un temps un grand homme, par la taille et l’intelligence , sut reconnaître un mouvement populaire et céda. Mais ce picard est un orgueilleux. Maintenant, il sera important de réagir suite aux décisions prises à la suite de cette mascarade de grand débat. Ne rien lâcher et messieurs les syndicalistes, les associations populaires, les parties de gauche 🤛 il faut s’unir . Merci aussi Mr Ruffin .

    Répondre

  20. Merci François de réagir comme vous le faites! Merci d’etre Humain et de poser les bonnes questions !

    Répondre

  21. Rubin-Delanchy Michèle 14 avril 2019 à 09:16

    Merci F. Ruffin pour vos prises de positions si justes et les remises à l’heure .il est trop facile de rendre responsables les » révoltés » de la misère sociale des dérives incompétentes de ce gouvernement et de ce parlement de godillots à la solde d’un seul homme qui les a choisi …ils veulent créer une scission dans la solidarité nationale ,la répression féroce n’y suffisant pas .je suis écoeurée de voir la dérive de notre pays par une partie majoritaire de ses représentants dits légaux

    Répondre

  22. Il n’y a qu’un intérêt à créer ce genre de commission : c’est de monter le peuple contre le peuple, c’est navrant, affligeant sans mesure avec les demandes des GJ. Votre réponse est digne de tout ce que nos anciens ont fait pour que travailler ne soit plus seulement de l’exploitation au profit d’une poignée…. Est ce que l’histoire n’intéresse plus personne?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *