« Alors, tu fais quoi le 17 novembre ? »

Que penser des manifs prévues, le samedi 17 novembre, contre la hausse des carburants ?

Ma réponse, je l’ai trouvée dans une citation de Kevin Puisieux, de la Fondation pour la Nature et l’Homme, anciennement Fondation Nicolas Hulot :

« Sur les 9 ou 10 milliards de taxe carbone perçus en 2018, 1,8 milliard est destiné aux énergies renouvelables. Au-delà, plus grand-chose à voir avec la transition écologique. Trois milliards vont au Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), et pour le reste les ressources vont au budget général – un budget marqué en 2018 par le trou créé, entre autres, par la suppression de l’ISF et de ses 4 milliards d’euros de recettes. Mettez-vous dans la peau de nos concitoyens qui, à chaque foix qu’ils vont faire le plein, se disent qu’ils sont là pour renflouer des caisses vidées par des avantages consentis aux ménages les plus fortunés. Ce n’est ni logique, ni cohérent ! Et cela abîme la légitimité populaire de la taxe carbone, qui ne doit pas servir à boucher les trous d’un budget mal ficelé ! »

Concilier justice fiscale et impératif écologique n’a rien de facile.
Mais l’évidente injustice fiscale imposée par le président Macron, au service quotidien, manifeste, des plus riches, interdit tout progrès écologique. Comment ne pas, par exemple, commencer par taxer le kérosène des avions ?

Voilà pourquoi, le samedi 17 novembre, j’ai envie d’en être.
Pour voir au moins qui est là.
A quoi ça ressemble.
Qu’est-ce que ça dit de la France.

Et avant cela, mon désir démocratique serait le suivant : mettre dans une même pièce les initiateurs de ce mouvement, ces automobilistes en colère, et Kevin Puisieux, et des militants environnementalistes, et qu’ensemble ils se demandent, on se demande: comment on fait ? Comment on fait pour vivre, travailler, se déplacer, et néanmoins laisser une planète respirable à nos enfants ? Quel chemin on trouve ?
Je serais vraiment curieux d’un tel dialogue.

Les volontaires peuvent me contacter, et nous organiserons cet échange, à l’Assemblée nationale pourquoi pas.

(Rendons à César… La citation de Kevin Puisieux est extraite de Raphaël Glucksman, Les Enfants du vide.)

François Ruffin

François Ruffin

Né à Calais, j'ai grandi à Amiens. J'y ai fondé le journal Fakir, puis réalisé le film Merci patron !. Élu sous l'étiquette Picardie debout ! (FI, PCF, EELV, Ensemble), je continue à jouer tous les dimanches en vétéran avec l'Olympique amiénois et à m'occuper de mes deux enfants, de 5 et 8 ans, en garde alternée.

Rejoignez-nous !

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

Sur le même thème :

52 réponses à “« Alors, tu fais quoi le 17 novembre ? »”

  1. Citoyen parmi d’autres, je n’ai rien à voir avec l’organisation de la manif du 17 novembre (je n’y participerai pas, d’ailleurs), ni avec M. Puisieux. Par contre, je serai très intéressé de prendre part au débat.
    Comme tout le monde, je pense, j’ai quelques idées sur le sujet, qui est absolument incontournable aujourd’hui, à commencer par le réinvestissement de toutes les recettes perçues dans le développement du transport en commun (ou la préservation et le renforcement des existants, dans les régions où on suppriment des lignes) et la prime à la casse des véhicules polluants.

    Répondre

    1. LAGRANGE CHRISTIAN 6 novembre 2018 à 13:51

      voilà de bonnes idées positives .

      Répondre

    1. Voilà plus de 5 ans que j’ai cessé d’être esclave du pétrole. Cette hausse des prix , je m’en tape le coquillard, je ne me sens pas concerné. Je dirais même plus, elle est nécessaire pour obliger les gens d’arrêter d’acheter des voitures thermiques et polluantes. Tout le monde est d’accord pour dire qu’il faut lutter contre le réchauffement climatique, mais personne ne veut changer ses habitudes. Il n’y a qu’en touchant leur porte monnaie qu’on fera avancer les choses.

      Répondre

      1. LAGRANGE CHRISTIAN 6 novembre 2018 à 13:50

        Je ne suis pas du tout persuadé que les différentes augmentations ( alcool , tabac , carburants etc ….)aient un impact quelconque sur le comportement des individus , par contre favoriser les moyens de transport écologiques ou non polluants me paraîtrait plus intelligent et surtout faire preuve de positivisme …

        Répondre

      2. « plus esclave du pétrole…. » mais vous roulez comment?

        Répondre

      3. Esclave le mot est juste mais parfois les chaînes restent faites de métaux et non d’argile. Je reste curieux de savoir qu’elle(s) solution(s) avez vous déployé(es) afin de les briser? Merci d’éclairer ma lanterne (tout égocentrisme mit de côté) afin de m’en inspirer, vivant dans une campagne (polluée je vous rassure), à 25 km de mon travail (et j’ai de la chance), sans RER, Trams, bus…. A votre bon coeur! 😉

        Répondre

  2. La source des problèmes de notre société est une question de vocabulaire : comment appelle-t-on la différence entre un prix de revient et un prix de vente ? Du bénef pour « l’ordre marchand » du vol, de l’arnaque imposée donc du racket pour d’autres.

    Répondre

    1. tu peux développer un peu? merci!

      Répondre

  3. Dommage que ce mouvement s’oriente en d’énièmes manifestations inutiles. Le seul point d’appui efficace, c’est la carte bleue !
    Si le 17 novembre, tout le monde s’abstient de dépenser le moindre euro, certains y réfléchiront à 2 fois avant de jouer aves les taxes.
    Les manifestations sont totalement inefficaces de nos jours, ca en devient risible. Tous les mouvements de grèves de ces dernières années l’ont prouvé : le capital se fiche des manifestations.

    Il reste à appuyer là où ça fait mal : le porte-feuille. 0 dépense. boycott total le samedi 17 novembre, le lundi 19 au matin, le prix du carburant aura baissé.

    Répondre

    1. Magnifique idée ! J’en serai si elle se concrétise

      Répondre

    2. Je suis pour le blocage et comme vous le dite il faut que les Français ne dépensent pas 1 e pendant les trois jours , la l’état va en prendre un coup ,si tous nous faisons cela . Puis a refaire un WE sur deux peut être obtenons nous des baisses de tva , de taxes …………….etc !

      Répondre

    3. C’est bien possible !!!! Et je vous rejoind sur ce sujet. C’est tout à fait ce que j’ai prévu de faire 0 achat !!! Mais pas que le 17. Nous sommes tous en mesure d’eviter tout achat durant quelques jours et là ça fera mal.

      Répondre

    4. Entièrement d accord et beaucoup plus efficace que le grand b….l du 17 novembre instrumentalise par les partis politiques et va servir de pretexte aux casseurs pour montrer leur soi-disant indignation
      On peutbegalement boycotte le discours de macron le 15 novembre 0 audimat

      Répondre

    5. Robert AUSSEUR 7 novembre 2018 à 18:23

      Si des actions ne se font pas , çà conduit à quoi ? = Le département 36 soit , compte dans sa population + de 55 % de France d’en bas = Les élus au conseil général = 20 élus(es) de droite ….Et 6 élus(es) de gauche …..? On va ou = Là ?

      Répondre

    6. Tout à fait d’accord. Je ne depenserai pas un Kopeck le 17 et pendant 2 à 3 jours. Cela fait du bien de ne pas consommer en plus ! Et ce serait une belle claque !

      Répondre

  4. Defrancois julien 30 octobre 2018 à 21:52

    Continue François j’aimerais rentré dans t rang tu est une belle personne avec de vrai conviction

    Répondre

  5. Et quand je pense que vous êtes contre le revenu de base universel : ça c’est un bel outil de réforme fiscale et d’équilibre écologique ! (enfin quand je dis « vous » c’est la FI…je ne connais pas votre opinion sur cette question !)

    Répondre

  6. François Ruffin je vous ai envoyé plusieurs messages je crois en vous et en votre équipe vous nous êtes précieux. Une belle personne C est rare de nos jours.

    Répondre

  7. Merci François Ruffin!
    C est vous que j attendais … je n’y croyais plus… plus envie de voter… mais tout ce que vous dites fait écho en moi et réveille mes espoirs les plusieurs fous pour qu’enfin le peuple reprenne les rênes de cette fausse démocratie et que les élus fasse leur boulot !

    Répondre

  8. Comprendre.
    Et effectivement, la logique étatique ne répond pas aux mêmes lois que la logique individuelle quand toutes les deux parlent aujourd’hui de leur survie. D’où probablement cette fameuse « déconnexion » entre les discours dans l’hémicycle et la réalité des gens, invisible aux grands.
    Ok pour participer à ce débat si tant est qu’il y ait un bon fiscaliste des finances publiques et des économistes engagés dans la réflexion sociale. Tout comme les AESH ont besoin d’être formée aux pathologies des enfants, les citoyens ont besoin d’être formés aux lois fiscales de l’état parce que se sont elles qui sont invisibles pour eux.
    Comprendre, c’est d’abord connaître, pour « co-naître »: naître avec.
    Alors oui, débattons, pour faire naître l’urgence et la priorité. Et s’y atteler.

    Répondre

  9. Heu, y a pas une part pour les transports en commun aussi ???
    Cette taxe c’est la clé de voute pour une amorce de la gratuité des transports !

    http://m.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/une-taxe-essence-record-pour-financer-le-passe-navigo-29-09-2016-6162029.php

    Perso je n’irai pas voir ces manifestations, elles sont trop éloignées des intérêts écologistes.

    Répondre

  10. Risque de récupération du mouvement par l extrême droite qui semble être a l initiative du mouvement ,j ai bloqué sur FB pas mal de profils ,qui se montraient clairement du FN ,alors avec eux ou non ? Trop de mouvements a l extrême de la droite ,en ce moment, partout dans le monde,pour ne pas être très attentive ! De tout coeur avec vous Mr Ruffin

    Répondre

  11. Ok pour le principe. Mais qui sont vraiment les initiateurs de cette action? Avez vous creusé le sujet?

    Répondre

  12. Claudia Luscher 31 octobre 2018 à 11:04

    Je voulais juste attirer l’attention de François Ruffin sur cette séquence que j’ai vue hier sur F5… que j’ai trouvée presque « répondant à une commande du gouvernement »… avec une attaque dégueulasse de la Secrétaire d’Etat aux Handicapés… devant des interlocuteurs/animateurs -ne méritent pas du tout le titre de journalistes- buvant du petit lait :
    https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/c-a-vous-saison-10/762809-c-a-vous.html

    Répondre

  13. karine dabremont 31 octobre 2018 à 11:38

    Quand il y avait encore les contrats aidés, beaucoup de personnes ont pu devenir AVS dans les écoles, collèges et lycées mais forcément elles n’étaient pas formés . Aujourd’hui l’éducation nationale demande pour être accompagnante de vie scolaire pour enfants en situation de handicap des diplômes , c’est à dire le DEAES (Accompagnant éducatif et social)ou Bep Sanitaire et social ou cap petit enfance . Ma fille de 22 ans a un de ses diplômes , est à fait un an de service civique dans une unité d’enfants avec autisme. Elle a répondu à plusieurs annonces sur le pôle emploi pour être AVS. L’éducation Nationale lui a répondu favorablement en l’inscrivant sur une liste avec un numéro de dossier. Elle a relancé sa demande car depuis un an aucune nouvelle ET surtout aucune proposition d’emploi. Pourtant de nombreux enfants adolescents sont sans AVS chaque année à la rentrée scolaire. Les enseignants ne sont pas formés . Les conséquences , il y a en a plusieurs car l’éducation nationale fait du bricolage. Je m’explique car j’ai un enfant en situation de handicap qui s’est vu enlevé en avril 2018 6 heures d’AVS du jour au lendemain pour pouvoir donné ces heures à un autre enfant dans une autre école. L’avs de mon fils était vraiment désolé de m’apprendre cette nouvelle un lundi matin sans que je sois informé par l’éducation national. Mon fils a du finir l’année difficilement . Combien d’enfants sont en Ime ou autres structures car on les a sorti du milieu scolaire ordinaire . Des enfants qui auraient pu avec une AVS rester à l’école et apprendre les liens sociaux, les codes sociaux ,le contact avec l’enseignant , tout ce qui leur manque pour suivre une scolarité normal car il faut savoir qu’il y a deux sortes d’AVS , l’AVS mutualisée qui n’est pas à temps plein avec l’enfant et l’AVS Individualisé qui est en permanence avec l’enfant . Cette accompagnement est primordial et on ne peut pas faire du bricolage. Il n’y a pas de pénurie d’AVS , on ne veut tout simplement pas leur donner un salaire convenable à leur compétences . Elle ne font que 20H VOIR 24H et vont parfois d’une école à une autre et elle sont payé 500e ou 600e . Elles ne font pas ce métier pour l’argent , elle aime leur métier et font tout ce qu’elles peuvent pour accompagner au mieux l’enfant dans sa scolarité; je voudrais par ce message leur dire que je les soutiens à 100% dans leur démarches . Il y a urgence pour ce métier formidable et pour les enfants en situation de handicap tel qu’il soit. Les parents se battent pour faire diagnostiquer leur enfant pendant parfois des années puis ils font une demande auprès de la MDPH Pour avoir une allocation et une notification favorable pour avoir une AVS Et le résultat, vous le connaissez …. ALORS OUI JE SERAI MOBILISE POUR LA HAUSSE DE CARBURANT Mais encore davantage pour le combat des AVS et des ENFANTS, ADOLESCENTS, ADULTES en situation de handicap.

    Répondre

  14. Beaunier David 1 novembre 2018 à 14:07

    Non mais cette manif ne dit rien de l’écologie. Comme si on pouvait rouler à bas prix indéfiniment… Il faut laisser le pétrole dans le sol. Ok certains n’ont pas le choix de prendre leur voiture mais baisser les taxes ou laisser l’essence peu chère est une grave erreur. Mieux vaut demander l’augmentation des salaires comme le disent les syndicats qui n’iront pas le 17. Et il y aura l’extrême droite. Je pense que c’est une erreur d’y aller. Surtout quand on compare avec l’appel pour les migrants : d’un coté la Fi ne signait pas le manifeste car Hamon avait signé et a fait un procès à C Autain qui l’avait signé… Et là JLM dit qu’on peut y aller ou pas ce n’est pas grave si ce n’est pas écolo, si y’a des fachos. A croire que la fi vise à élargir sa base électorale à droite quitte à perdre une partie delà gauche…

    Répondre

  15. Regardons la chose en prenant un peu de distance, dans l’optique que l’effondrement de notre société est maintenant inéluctable… Aller manifester, malgré que la taxe soit mal redistribuée, revient à se battre pour avoir un accès bon marché aux carburants alors que ceux-ci nous mènent droit à notre perte, manifester pour ce cas précis c’est dans le meilleur des cas être un meurtrier, dans le pire, un assassin…

    Répondre

  16. Bonjour François,
    Votre analyse est pertinente, comme bien souvent. Néanmoins, je pense que vous surestimez grandement nos concitoyens. Selon votre analyse, on pourrait presque être allé à la manif pour le climat et aller à ce mouvement du 17 novembre. Si j’avais la certitude que ces manifestants crieraient « le problème c’est le pétrole » et non « moi je veux mon plein à pas cher » je suivrais, mais je suis absolument persuadé que la seule chose animant nos concitoyens est l’égoïsme de leur portefeuille plus ou moins rempli. Car après tout toutes les bourses seront représentées dans cette manif, pas seulement les plus vides. On peut d’ailleurs se poser une question: est il normal qu’une poche vide puisse encore avoir une voiture personnelle à l’heure où la transition devrait tourner à plein. Personnellement, je pense que la voiture thermique personnelle est une aberration de ce début de XXIe siècle. Et que ça ne va pas durer. Si vous faites autant confiance à nos concitoyens sur leur analyse critique, comment se fait il que ceux ci ne se bougent que quand leur petit confort est menacé? Pourquoi ne bougent ils pas pour l’environnement ? Pour les migrants? Contre la corruption? La fraude fiscale massive? Les injustices? La 6e extinction de masse? l’anthropocène? Combien de ces gens si informés sur la destination des taxes qu’ils paient se posent là questions du pic pétrolier? Combien comprennent où nous allons? À mon humble avis, ceux qui seront présents à cette manif d’extrême droite seront les premier à devenir violents quand l’effondrement pointera le bout de son nez. Qui sera aussi de leur faute. Leur faute d’avoir fait tenir bon ce système capitaliste et néolibéral, leur faute d’avoir voté pour un connard ou un autre leur promettant la croissance, leur faute de pleurer un chanteur fraudeur fiscal etc etc…
    bien évidemment que les gvts successifs ( bien évidemment on peut exclure quelques personnalités dont vous faites partie mais aussi d’autres bords comme Lepage, Borloo, Cochet ou autres) n’ont rien géré depuis 40 ans que nous connaissons les problèmes environnementaux par cœur, depuis 46 ans après les travaux de Meadows. Bien entendu qu’ils nous mènent dans le mur. Mais après tout, qui les a mis là ? Pourquoi faudrait il que ces citoyens que vous décrivez soient plus vertueux que les tocards soumis aux lobbys qu’ils élisent…

    Répondre

  17. Bonjour, je pense aussi participer à la manifestation du 17 nov, mais pas dans une voiture.
    Je suis preneuse de participer à l’organisation du débat.
    Concernant les mesures à préconiser, il faut faire très attention à ce que l’argent prélevé sur les ruraux/péri-urbains revienne aux ruraux-péri-urbains. Ils ne seront pas contents de financer les transports en commun des villes dont ils ne peuvent pas profiter !!
    Par rapport aux trajets qui ne peuvent se faire ni en TC ni en vélo, il faut absolument favoriser les mini-voitures (comme ça se fait en Chine) électriques ou thermiques, très légères et consommant très peu. Ca permet de diviser par 4 la consommation et les matières premières, tout en rendant le service à un prix très limité. En gros, il faut éviter d’avoir à payer une bagnole neuve de 5 places de 20 000 € pour faire des AR tout seul au travail. Garder la bagnole pour les vacances le we en famille. Utiliser pour les trajets domicile-travail le scooter électrique, les mini-voitures, le vélo, les TC.

    Répondre

  18. Avez-vous également vu cette mesure inique ?
    Les frais partagés en covoiturage seront imposés dès 20 transactions ! 20 transactions à 3 € pour les trajets domicile-travail et hop imposition ! Alors qu’il n’y a aucun bénéfice !
    C’est délirant et certainement pas comme ça que le gouvernement favorisera le covoiturage, domicile-travail qui plus est où les sommes sont très petites.
    Encore une mesure pour emmerder les petits alors que les gros se gavent à la pelle avec l’aide du gouvernement. On est encore à l’Ancien Régime, c’est pénible.

    http://leparticulier.lefigaro.fr/article/airbnb-blablacar-les-revenus-tires-des-sites-collaboratifs-seront-transmis-aux-impots-en-2019/?utm_source=leparticulier&utm_medium=newsletter&utm_campaign=newsletter_la_recap_de_la_semaine_20181102&een=7db330bff5a5f3582b9186f6da23ae3c&seen=6&m_i=3Gh2l95lpornMGbYuFlC_Oz%2BY0iGDRTpQ1789fYq0OGPBUoGYYv6wneCpDGBjd%2BU5eSFEG2QSGw3GyQioil9D0YWb1klXHFHS3

    Répondre

  19. C est juste melancho’ qui commence a être un peu HS n y a t il pas QQ un pour prendre la relève ?

    Répondre

  20. Oh on peut dire un p’tit mot.
    Bonne surprise François je ne te présente pas Étienne n’est ce pas… http://etienne.chouard.free.fr/Europe/?fbclid=IwAR3CCUBwDCNbj5h-fV4_XzNIzKCR39MbFnpxUnhwOQVI1Kv5CE3dNdovTXQ

    Répondre

  21. bonjour
    je suis complètement dégoûté par le comportement de nos dirigeants.
    je suis triste au quotidien de lire, écouter tous ces mensonges et diverses calomnies.
    je vous ai écouté pour la première fois au sujet du CICE, et là je suis encore plus tombé de très haut.
    nos enfants se cassent les reins à faire des stages , non rémunérés, mais ce sont des emplois déguisés. un mois par ci , deux mois par là..bref honte à notre gouvernement, nos dirigeants qui vivent dans des appartements de l’état, chauffeurs, restauration gratuites , frais divers , tous cela avec des salaires dépassant 4 000 euros..
    quand nos enfants terminent leurs études avec 0 euros comme aide, car ils n’ont jamais travaillés.. heureusement que certains parents, comme moi , peuvent les aider, mais que deviennent les autres..!!!

    si vraiment vous êtes comme nous, alors présentez vous comme président, et j’irai voter pour vous, ce que je ‘ai plus fait depuis 1981, car trop dégoûté par le comportement des élus post élection; par contre attention , il faut aller jusqu’au bout , NE PAS COURBER l’ECHINE..

    Répondre

  22. Camarade ruffin enfile un gilet jaune à l’assemblée national et fais nous un coup de gueule dont tu a le secret. Les français se révolte pour le prix de l’essence, à la France insoumise d’étendre cette révolte à d’autre cause .
    Merci

    Répondre

  23. Une première mesure à prendre concernant la mobilité serait de faire en sorte que le prix des transports en commun soit abordable, notamment les tarifs SNCF en local. On se fait toute une montagne sur le prix de revient excessifs des petites lignes alors qu’il suffirait d’en fermer les guichets remplacés par des distributeurs tout en gardant les halls d’accueil ouvert pour faire d’énormes économies. Imagine-t-on aujourd’hui le métro fonctionner avec un chef de gare et 2 ou 3 acolytes dans chaque station pour surveiller le remplissage des trains ?

    Répondre

  24. Pourriez-vous, M. Ruffin, suggérer au gouvernement qu’il applique sa logique jusqu’au bout ? Si la taxe sur le diesel vise à rappeler qu’il est plus polluant que l’essence, alors qu’on applique dans le même temps une baisse proportionnelle du prix de l’essence pour inciter les automobilistes à se débarrasser des moteurs diesels et se tourner vers les moteurs à essence. Sinon quel choix ont-ils ? – les plus riches : continuer à polluer comme ils veulent ; – les classes moyennes à se serrer encore la ceinture ; – et les plus pauvres, s’il leur reste encore une voiture, à se déplacer à pied ou en vélo. En notant tout de même qu’une grande proportion de pauvres sont déjà renvoyés des villes dont les loyers sont trop chers. Et qu’en dehors des centres urbains les divers gouvernements ont régulièrement fait diminuer les services de proximité : postes, administrations, écoles, lieux de santé… Tout est loin, et même pour s’y rendre il faudra encore payer plus cher. Alors ok pour une augmentation du prix du diesel, si et seulement si le prix de l’essence diminue proportionnellement et en même temps. Sinon, c’est encore un prétexte pour pomper du fric à tout le monde, et pas une incitation à préférer l’essence au diesel. Sachant parfaitement, bien sûr, que l’essence pollue aussi… mais, paraît-il, moins : c’est bien ça l’argument non ?

    Répondre

    1. jeanine.chassin 7 novembre 2018 à 18:47

      plusieurs scientifiques ont prouvé que le diesel pollue moins.

      Répondre

  25. […] « Le samedi 17 novembre, j’ai envie d’en être. Pour voir au moins qui est là », a écrit le député François Ruffin. « Je ne me vois pas défiler à l’appel de Minute et avec Marine Le Pen », a estimé sa […]

    Répondre

  26. Alors le 17 novembre allons faire chier ceux qui vont travailler le samedi (les commerçants)…allons emmerder ceux qui vont faire leurs courses… en fait allons nous bloquer nous même ???? C’est complètement con d’avoir choisi cette date sauf pour ceux qui n’ont rien à foutre le samedi que d’emmerder les autres.
    Choisissez plutôt un jour de la semaine pour bloquer l’économie plutôt que de bloquer une partie des Français…
    Ha non…c’est vrai la semaine vous travaillez ! ZUT alors !
    Effectivement je ne serai pas de ceux qui vont faire chier une partie des français le samedi !

    Répondre

  27. Ecologistes de pacotille, vous aurez fiere allure avec le FN à vos cotes.

    Répondre

  28. Ce 17 novembre ne sera jamais un 14 juillet …. Ils (nos chers élus) le répètent assez : « ils ne lâcheront RIEN » !
    Celui qui boycottera les stations-service (ou autres magasins) aura fait sa(ses) réserve(s) bien avant.
    Pour rebondir sur : « Concilier justice fiscale et impératif écologique n’a rien de facile. » !
    Donc plus ils taxent moins on pollue !
    Moins on roule « vite » (80 km/h) moins on pollue (même si on reste plus longtemps sur la route) !
    Frédéric Bastiat (1801 – 1850) disait déjà à l’époque :  » la spoliation va prendre des développements dont l’imagination ose à peine mesurer l’étendue. »
    Quant au gazole, ce n’est qu’une étape du raffinage :
    https://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/raffinage-petrolier
    PS : Personnellement JE ne ferai RIEN. Je suivrai (peut être) son évolution et son impact (« lol » ou pas « lol »).

    Répondre

  29. bonjour,
    Votre message, Mr Ruffin, est très intéressant et vos questions, chacun peut les méditer selon ses attentes ! Les réponses faites ici, par des personnes à la sensibilité politique identique , sont autant pertinentes qu’encourageantes ! A les lire on pourrait croire à un autre futur ! Seulement, je pense qu’il n’existe pas beaucoup de solutions pour sortir de ce marasme ! La manifestation des gilets jaunes est un épiphénomène sans grande consistance, puisque proposer ce genre de défilés tout en refusant de le politiser, est assez cocasse ! Macron en appliquant ses mesures ne fait-il pas de la politique ? Bref, vous avez, Mr le député, lors d’un discours à l’Assemblée Nationale, vilipendé le macronisme pour ses postures productivistes, et presque parler de décroissance (à ce sujet le journal La Décroissance vous invite à débattre, conviez-le !!). Donc ces deux sujets étant liés, les carburants et le productivisme, il me semble que le seul choix existant est de changer de société, une société de décroissance, et de remettre tout en cause. Comment y arriver ? Les plus nombreux sont de quel côté ? La réponse est là. Libertad disait que les ouvriers, les pauvres étaient responsables de leur servitude, cela peut sembler exagéré, mais aujourd’hui je ne le crois pas ! Nous nous asservissons nous-mêmes malgré toutes les possibilités de nous révolter. Un ami me disait à quoi bon écrire, insuffler un courant d’air novateur (!!), puisque nul ne lit plus ni ne prend en mains sa destinée ! Attendons la fin, sans que cela soit glorieux ni optimiste, devant cette fatalité, quelques consciences en état d’hypothermie politique peuvent se réveiller…

    Répondre

    1. « Les réponses faites ici, par des personnes à la sensibilité politique identique ….. » ! Merci, très peu pour moi.
      Il n’est nul besoin de s’affilier à un parti. Prendre tout ce qui est dit (par un leader politique) pour argent comptant, équivaudrait à lui remettre les clés de son propre sens critique.
      Preuve en est : -https://www.lemonde.fr/la-france-insoumise/article/2018/11/06/17-novembre-la-france-insoumise-hesite-sur-la-marche-a-suivre_5379528_5126047.html
      « Il a encore atteint le point Godwin ».C’est usant voire triste.
      PS: – http://www.homme-moderne.org/textes/classics/ereclus/jgrave.html

      Répondre

      1. bonjour,
        je n’avais pas lu votre message, mais cela ne change pas mon point de vue sans vouloir vous offenser (c’était à titre général) et à la lecture de votre mot je comprends votre attitude, je la partage. quant à la grève des électeurs, bien entendu je suis d’accord. il ne faut pas non plus être intransigeant avec ceux comme Mr Ruffin qui croient à la démocratie. je pense que son combat est utile même s’il ne tranche pas avec cette idée de la nécessité de voter. je rappelle que Proudhon fut élu député. Une façon de faire entendre sa voix !

        Répondre

  30. Bonjour M. Ruffin, c’est un beau souhait.

    Dommage du coup qu’on ne vous ait pas vu à la conférence organisée à l’Assemblée Nationale début octobre, justement sur ce thème, avec la Fondation Abbé Pierre, des militants environnementalistes, des experts internationaux et même des confrères étrangers qui venaient discuter de comment ça peut mieux se passer et être plus équitable chez eux!

    Il est vrai que le sujet ne faisait pas encore la une des médias, que les gens n’étaient pas encore dans la rue, et que c’était à l’initiative de députés En Marche…

    On comprend que vous soyez débordé que vous ayez d’autres combats à mener (par ailleurs tout à fait louables)… Mais bon, quand on a fait l’effort de vous mettre le sujet sous le nez, la cohérence serait de ne pas demander exactement la discussion qu’on a ignorée trois semaines plus tôt, juste parce que le problème gagne en visibilité.

    En attendant, votre collègue Bénédicte Peyrol tient à votre disposition les enregistrements des discussions, si réellement ça vous intéresse.

    Répondre

  31. Oui …… bonjour,
    Vous ne m’offensez pas (je ne vends rien). Les coups de gueule de Mr Ruffin m’ont attiré sur son site.
    Les scandales politico-financiers (entre autres) me font penser à une réplique de Jean Gabin dans le film « Le président » :
    – « Les partis ne sont plus que des syndicats d’intérêts ».
    Je n’ai pas l’intention de lister les « prétendus coupables », certains journaux le font très bien (souvent en toute partialité).
    J’ai rebondis uniquement sur votre phrase : « sensibilité politique identique … ».
    Pour le reste, je n’ai rien à rajouter.
    Il faudrait un électrochoc à ce pays. Celui-ci ne pourra pas venir de LFI.
    PS : Pensez-vous que Proudhon (aujourd’hui) serait pro-palestinien (humour)?

    Répondre

  32. Quelle belle idée Olivier, je ne dépenserai pas un Kopeck le 17.11 et pendant 2 à 3 jours si possible. Ça va faire du bien de ne plus consommer et ça provoquera un électrochoc économique si nous sommes nombreux à le faire ! 😂

    Répondre

  33. Monfort Lombart Christine 9 novembre 2018 à 03:17

    Tant mieux pour les personnes qui peuvent ne plus utiliser leur voiture pour se déplacer et circulent en transport en commun, en vélo, à pied…
    Je suis retraitée, je vis en campagne et je fais un jour sur deux 60 km ( 30 aller et 30 retour ) pour rendre visite à ma maman en Ehpad.
    Pas d alternative à la voiture particulière !
    Augmenter le prix de l essence n est pas dissuasif pour ceux qui sont moralement obligés de prendre leur voiture. Ils feront comme moi et continueront à rouler en se privant sur autre chose …
    Ou alors la solution serait elle de ne plus rendre visite aux parents en Ehpad ?
    Merci, Monsieur Ruffin, pour vos interventions sur les auxiliaires de vie en Maison de retraite, sur les AVS …Vous me rendez un peu d espoir dans le genre humain !

    Répondre

  34. Bonjour,

    Bravo M. Ruffin pour ce désir démocratique.

    Dommage que la discussion que vous appelez de vos voeux se soit tenue dans vos murs, dans l’amphi Victor Hugo de l’Assemblée Nationale, avec des témoignages de la fondation Abbé Pierre, d’experts internationaux, et d’élus d’autres pays partageant leurs expériences, et que vous ne soyez pas venu…

    Il est vrai que c’était 3 semaines avant que le sujet fasse florès, et que vous étiez sûrement occupé (et sûrement légitimement) ailleurs, mais ça reste un peu gonflé… Si réellement le sujet vous intéresse au-delà de votre vidéo, votre consoeur Bénédicte Peyrol tient l’enregistrement à votre disposition.

    Bonne journée,

    Répondre

  35. A l’instant … vu (ou lu) : « 17 novembre : « Je ne veux pas laisser ça à Marine Le Pen », lance François Ruffin sur RTL ».
    Décidemment vous n’êtes pas tombé loin de l’arbre.
    Une assemblée qui se scinde devant les « souffrances » du peuple. Bravo ! N’y a t-il pas plus important que ces querelles de « cloche …ers).
    Ne doit-on marcher d’un seul homme pour une noble cause ?
    Gabin (pour ne citer que lui) dans le film « Le Président » (déjà mentionné ci-dessus) répliquait avec justesse :
    – « Les partis ne sont plus que des syndicats d’intérêts ».
    Je quitte ce blog et réitère que l’électrochoc tant espéré par certains Français, n’aura pas le visage de LFI.
    « Apolitiquement vôtre ».
    PS : Cela devient tellement usant que de + en + de personnes n’ont plus envie de voter.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informés

Dossiers chauds

Les articles clés