Trump chassé de Twitter : « Ruffin, sérieux, ta gueule »

Samedi j’estimais « scandaleux » que Trump soit évincé de Twitter, soulevant l’indignation. Y a des fois où ces critiques minent de l’intérieur. Et d’autres fois où déplaire, même à ses amis, ne gêne pas. C’est mon cas, en ce moment.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Samedi, je publiais un Tweet pointant Tweeter, estimant « scandaleux » que Donald Trump soit évincé de ce réseau social. Ca soulevait une vague d’indignations, et même parmi mes amis : « Tu vaux mieux que ça mon cher François » (Keyvan), « Pas ça, Ruffin , pas aujourd’hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait » (Mr Ianou), « Putain je croyais que toi au moins tu n’étais pas con. J’ai honte » (Katia)…

Vous savez, y a des fois où l’on doute, et où ces critiques viennent élargir la brèche en vous, vous miner de l’intérieur. Et d’autres fois, où vous êtes solide sur votre principe, sûr de votre conviction, et où la solitude, où déplaire, même à ses fans, ne vous gêne pas trop. C’est mon cas, en ce moment, je me sens tranquille avec moi-même : en vingt années de journalisme, et un paquet de procès, j’ai eu le temps de réfléchir à la liberté de parole.

Je vais lister, ici, les objections qui me sont faites – et y répondre en plus de 240 signes.

« Les nôtres d’abord »

Mister : « Je vois régulièrement des comptes de militants censurés par Twitter, rien de nouveau. Réagir là dessus quand c’est Trump qui saute c’est très très nul quand même. » J’ai déjà réagi, publié des posts, à plusieurs reprises, suis même intervenu à la tribune de l’Assemblée, quand des gens proches de nous se virent censurés : les manifestants Alternatiba au G7 de Biarritz, le Gilet jaune Eric Drouet, ou ma propre page Facebook qui connut quelques jours de gel. Mais justement : avec Donald Trump, c’est l’occasion, non pas de défendre une personne, un groupe, mais de poser le principe.

Quel est ce principe ? Si l’on estime qu’un homme doit être réduit au silence, c’est au peuple, à sa justice, à ses représentants d’en décider. Pas à une firme privée.

Alors, Lucie : « Vous savez que la liberté d’expression n’est pas sans limite, rassurez-moi ? », je le sais, je les accepte, mais c’est au peuple, aux tribunaux, ou aux représentants, de fixer ces limites. Pas à une firme privée.

Alors, Glimmer : « « notre liberté d’expression » c’est la liberté d’expression de nazis ? OK », s’il met en danger son pays, s’il est « nazi », c’est à son peuple, à ses tribunaux, à ses représentants, d’en juger. Pas à une firme privée.

Alors, Patrick, dont je vois que tu es de la France insoumise : « A un moment faut que ça s’arrête. Il a aussi les boutons nucléaires. Gafa ou pas on ne va pas faire la fine bouche », eh bien si, je vais faire la fine bouche : je ne laisse pas ça à une firme privée.

Je suis démocrate, vraiment, sérieusement, je crois.
Et non firmocrate. Ou ploutocrate.
Et l’on pourra faire de Trump le pire méchant, « Ku Klux Klan », « Hitler » et compagnie, on pourra me traiter d’ « abruti », de « connard » et pire encore, je ne démordrai pas de ce principe : la liberté d’expression, le pouvoir de censure, ne doivent pas être laissés entre les mains d’une firme privée. Et même, le combat contre ces horreurs, ce néo-fascisme, suprématiste blanc, doit être populaire, politique, et non délégué à une firme privé.

« C’est privé, Twitter est maître chez lui »

Nicolas Vivant : « Vous êtes chez Twitter, c’est privé, ils font ce qu’ils veulent. » C’est l’argument le plus courant, le plus partagé, et il signe, à mon sens, une immense résignation, une gigantesque soumission.

D’abord, il faut dire la dépendance de la démocratie à ces réseaux. On peut le regretter, on peut le déplorer, et je le regrette, et je le déplore, mais c’est un fait : qu’on coupe à un élu, à un représentant, Twitter et Facebook, et c’est sa mort politique. Terminé. Kaputt. C’est pas avec des communiqués de presse qu’il va s’en tirer. Malgré mon amour du papier, la distribution de tracts sur les marchés ne remplacera pas cette force de frappe numérique. Ces firmes disposent donc d’un grand pouvoir, ce qui – comme dirait Spiderman – implique de grandes responsabilités.

« Espaces privés », ensuite, ne signifient pas que le propriétaire puisse y faire régner sa loi. Même si c’est chez vous, vous n’avez pas le droit de battre vos enfants, vous devez déposer un permis de construire avant une extension, etc. Les lois de la République s’appliquent, même chez vous. Dès lors, c’est une bataille à mener : refuser « l’auto-régulation » de ces firmes, et leur imposer notre régulation, nos règles, devant une instance externe.

Enfin, nous sommes confrontés ici non pas à des « médias » mais à des « réseaux », qui plus est quasiment en situation de monopole. Des réseaux, comme le sont l’eau, le gaz, l’électricité… Imagine-t-on que, demain, on vous coupe soudain l’eau, le gaz, l’électricité, l’eau, et vous sous prétexte que « c’est privé », que c’est Veolia, Engie, Enedis, vous devriez subir sans réagir ? Accepter d’en être privé ?

Il n’y a aucune évidence au : « puisque c’est privé, on doit se taire. »

A lire : Vers une censure des algorithmes ?

« Depuis longtemps »

TheCap_Ace note, et avec lui plein d’autres : « Son compte Twitter a violé le règlement de Twitter des dizaines de fois au cours de son mandat. N’importe qui aurait vu son compte ban depuis longtemps. C’est ça qui est scandaleux en fait. » Mais justement, alors : pourquoi son éviction intervient maintenant ? Justement parce qu’il n’a plus le pouvoir, parce qu’il devient un opposant, parce qu’il est lâché par les siens, parce qu’il n’est presque plus rien.

Lorsqu’il régnait sur la Maison blanche, à quelques escarmouches près, Twitter, Facebook et compagnie l’ont laissé délirer, voire monter sa semi-insurrection. Maintenant qu’il est fini, les firmes se retroussent les manches et retrouvent leur courage. Elles qui, au passage, ailleurs sur la planète, ne ferment les comptes d’aucun pouvoir en place, aussi autoritaire soit-il.

« Peur pour vous ? »

MaryLaFée : « pourquoi vous avez peur de ne plus pouvoir critiquer!!? » Oui, en effet, j’en ai peur, pourquoi le nier ? Je m’efforce d’exprimer une pensée propre, parfois inconvenante, malséante, marginale, et j’ai sans doute plus à craindre que d’autres, à la pensée conforme, ces purges numériques, sans procès, sans défense, par un tribunal invisible.

D’autant que je vois une différence de taille entre ce tribunal, et les vrais, que j’ai un peu trop assidûment fréquentés pour mes reportages (sept procès, principalement pour « diffamation », une condamnation) : les magistrats jugent un acte, un écrit, des passages d’un article ou d’un livre. Chez Twitter, c’est l’homme qui est jugé, évincé.

Alors qu’on pourrait imaginer des modérations, sur les comptes sensibles : que les messages, par exemple, ne s’affichent pas aussitôt, mais fassent rapidement l’objet d’une lecture juridique, soit par la plate-forme elle-même, soit par une instance indépendante.

Je ne pleure pas sur Donald Trump. Bien sûr, je m’en fous. Mais quand je me suis réveillé, ce samedi matin, et que j’ai entendu les journalistes annoncer la nouvelle, comme ça, platement, banalement, « Twitter a décidé la fermeture de son compte », et que, derrière, les invités commentaient « ah bah oui c’est normal », comme un ça va de soi, sans discussion, sans question, ça m’a inquiété.

Car évidemment, c’est symbolique : s’ils peuvent, en quelques heures, sans le moindre débat, sans protestation, couper les réseaux du président américain, demain, ils se sentiront les coudées encore plus franches à l’égard du commun, de vous, de moi. De tous les opposants. De tous les inféodés aux seigneurs numériques.

Sur le même thème

Vers une censure des algorithmes ?

Hier, Cavanna ferraillait contre la censure de Marcellin, le ministre de l’Intérieur. Demain, devra-t-on batailler contre la censure des 0 et des 1 ? La censure robotisée des algorithmes ?

Zuckerberg, la crevette et le camion

Les ralentir, voilà l’enjeu. Ralentir les flux de capitaux. Ralentir les flux de marchandises. Ralentir quand tous les Mark Zuckerberg du monde ne font qu’accélérer. Accélérer les travailleurs qu’on jette. Accélérer la planète qu’on brûle.

Commentez

164 réflexions sur “Trump chassé de Twitter : « Ruffin, sérieux, ta gueule »”

    1. Azzedine Salah

      Et voilà  » Ruffin ta gueule » ça commence comme cela, sournoisement, habilement et un jour on nous dira de tous la fermer.
      Et on fait quoi aprés le maquis?
      Merci François d’ouvrir ta gueule

    2. Michel Muszlak

      Cher Monsieur Ruffin,

      Sur le fond je suis d’accord avec vous : il ne doit pas être du ressort d’une société privée de censurer ou d’interdire de parole un citoyen, ici comme ailleurs.
      Je pense que en l’occurence crier au scandale n’est pas la bonne réaction. Ou alos le scandale est ailleurs. Il est dans l’absence de loi contre l’incitation à la haine (et autres délits similaires) dans les reseaux sociaux qui ne sont assimilables à des medias comme le telephone ou le courier postal , mais assimilables à des medias comme les journaux, la radio, la télévision.
      Les législateurs ont pris un retard et ce retard est coupable. Scandaleux si l’on veux.
      En l’occurrence « coupler le sifflet » à mr trump m’a paru être une mesure d’urgence justifiable et devrait être suivi si possible rapidement de legislations nationales ou mieux encore internationales suivant le modèle fameux du « on n’a pas le droit de crier Au Feu dans un théatre, s’il n’y a pas le feu.
      amicalement MM

    3. Chez les insoumis a aussi son nombre de fachos pour qui seules les idées de LFI se doivent d’être imposées . Ce n’est pas étonnant comme on voit comment ca réagit aux critiques chez certains sur l’islamisme ou le Hamas.

      Bravo mille fois , peu de politiques ont osé exprimer leurs désapprobations alors qu’on est devant un gars sans aucune légitimité(pdg de Twitter) qui censure un élu .
      C’est tres grave , c’est un precedent qui ouvre maintenant la porte pour censurer toute parole contraire aux intérêts des GFAMs et leurs objectif d’une planete de clients uniformes , optimisés pour leurs benefices , une société conforme àleurs libertés de nous vendre services
      Alors bravo à vous Mr Ruffin et honte aux autres députés qui se taisent

    4. Fabienne Genoud

      Bonjour François, je suis totalement de votre avis. Une fois de plus nous usagers laissons toute latitude aux pouvoirs dominants, ici via les propriétaires des réseaux de communication. En fait, nous passons nos vies à les confier à des gens qui pratiquent couramment l’abus de pouvoir et nous en étonnons… C’est fou, non ? C’est tout un système qui est en cause. Une vraie toile d’araignée dont nous sommes les très modestes et vitales mouches: chacun d’entre nous, les milliards de mouches que nous sommes nourrissent ce système. Ma question est: comment pensez-vous que nous pouvons l’affamer et vous, élu de la formation politique pour laquelle j’ai encore le plus grand respect, pensez-vous qu’il faille l’affamer?
      Chaleureuses salutations.
      F.Genoud.

    5. norbert.houguenague@wanadoo.fr – tout à fait d’accord avec François Rufin. Guillaume GOUBERT dans l’éditorial de La CROIX du mardi 12 … en coupant les comptes de Donald Trump, elles ne font que démontrer la réalité d’un pouvoir devenu exorbitant … C’est désormais une des urgences majeures de la vie publique . que de fixer les règles limitant la puissance des Gafam. Cela sera très difficile car l’affaire ne peut se régler qu’à une échelle internationale… Bravo François RUFIN – Je souscrit à tout ce que tu as dit

  1. D’accord pour comprendre que l’interdiction faite à Trump est aussi un avertissement au monde entier quant à la liberté d’expression . Ce qui ne me rend pas Trump sympathique, loin de là, rassurez-vous ! François a raison de protester.

  2. Merci François : je souscrit totalement à tes arguments qui rappellent avec force que notre seule chance de salut est de vivre dans une société de droit.
    Charles

  3. Ghislaine Tomasiak

    Merci de dire Clairement ce que je pense. Moi tout ça me fou les jetons!…
    Bon courage meilleure année et… tenez bon !

  4. Je salue votre courage M. Ruffin!
    c’est si rare par les temps qui courent…
    Donner nous encore à espérer et à ouvrir les yeux.

  5. Merci pour cette subtile analyse qui remet les choses à sa place. Les reseaux sociaux qui lâchent Trump font preuve d opportunisme et de démagogie bien tardive. Lou Lauzert

  6. DOMINIQUE HUBERT

    Je pense qu’il est très dangereux d’accepter le principe de censure ou suppression du compte de Trump dans la mesure ou les gafas ne sont pas la LOI. La faute est originelle et revient à l’éditeur qui a permis à ce triste sire de dire n’importe quoi mensonges compris. Impunités des gouvernants dans les gafas? Voilà le tavail.

    1. Et sous quel loi et par quel tribunaux sont ils sensés être jugés, ces intolérants qui prônent leurs libertés d’expression mais qui sont prêts à tuer pour ça? Français ? Américain? Les réseaux sociaux interviennent sur le monde entier maintenant et ils ont leur propre charte de respect de règles que nous cochons tous sans lire mais qui imputent de respecter les autres et de ne pas faire de discours de haine ou de les encourager. Je ne comprends pas que vous, monsieur Rufin, puissiez ne pas comprendre qu’effectivement, nous utilisons des outils que nous ne comprenons pas et qui ne nous appartiennent pas. Le compte Facebook que chacun utilise ne lui appartient pas. C’est un espace créé sur une plateforme qui appartient à quelqu’un. C’est comme si on avait notre propre chambre chez une personne privée, qui nous laisse mettre ce que l’ont veux dedans, dans la limite des choses autorisées. Et si ils découvrent que l’ont à fait entrer des trucs interdits, ils appliquent leurs sanctions. Nous n’avons droit à ces comptes uniquement parce que nous sommes ceux à qui ils vendent leurs publicités. Pour que nous puissions faire intervenir des tribunaux populaires, il faut créer des espaces populaires qui entre sous le coup de lois qui les régissent. Maintenant, ça risque d’être encore plus compliqué à mettre en place qu’à décrire.

  7. NuncEstBibendum

    C’est toujours difficile de changer d’avis, encore plus d’accepter de prendre une leçon lorsqu’on a cru d’abord avoir raison et penser correctement. Chapeau pour cet article qui a réussi ces deux exploits. Bravo et merci, mister Ruffin, vous êtes un agent de santé publique de l’intellect! Conservez cette exigence de pensée!
    (Par contre, c’est pas Spiderman, c’est son oncle qui dit « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ». Je vous condamne, pour ce lèse-pop-culture, à aller dîner, déguisé en Spiderman, avec François de Rugy déguisé en Bouffon Vert.)

  8. Thierry TEMIME

    Beaucoup de ceux qui, aujourd’hui, dénoncent l’exclusion de Trump sont ceux qui, hier, voulaient faire interdire les messages racistes, antisémites, homophobes que twtr publiait pour des raisons très très marchandes

  9. GANDECOURT ALAIN

    Complètement d’accord avec François Ruffin : impensable pour moi qu’un opérateur privé puisse interdire telle ou telle parole ou écrit ; c’est le législateur qui doit seul assurer les modalités d’interdiction ou d’autorisation ; sinon dérive grave vers l’arbitraire et la promotion des seuls intérêts privés.
    Bien sûr que Trump est dangereux tout comme sa communication, mais ça ne change rien au principe de base de la censure qui, si elle doit exister, ne doit pas être régi par une personne privée ou morale.

  10. Patrick ROUSSEL

    100% d’accord avec toi François. Un grand grand bravo pour ton courage et un grand grand MERCI : on ne lâche rien !

    1. Ceci d autant plus que Trump,s’ il est un odieux personnage n est pas Hitler.
      Il ne faut jamais oublier qu ‘en Allemagne un certain parti communiste a ffirmé :
      « L’arbre nazi cache la forêt sociale démocrate  »
      Il ne faut jamais être peremptoire…par impulsion
      dépourvue de nuances.

  11. Comparer les réseaux à des flux comme l’eau et l’électricité, et non à des média, merci pour cette analogie qui m’aide à comprendre leur place.
    Tout à fait d’accord sur le fond.

  12. Nicole Nogami

    tout à fait d’accord avec toi ! on est de plus en plus contrôlés par ces réseaux « sociaux ». Il ne faut pas leur donner, en plus, la corde pour nous pendre!!
    Bon courage.

  13. Serge Bruxelles

    Totalement d’accord avec vous François. Cette fermeture du compte Twitter de Trump, c’est un acte de résistant de la dernière heure et ça va permettre de justifer le bäillonnement d’autres auteurs de « propos inconvenants » selon les intérêts momentannés des Gafam. Les prochains à se faire claquemurer la gueule seront sans doute des esprits inadéquats qui oseront poser des questions du genre: les démocrates américains vont-ils enfin se poser la question de savoir pourquoi Trump a remporté 11 millions de voix supplémentaires en 2020 par rapport à sa première élection?

  14. Parfaitement expliqué et démontré ……
    Néanmoins le « ménage » devrait être fait sur les chaines d’infos ou sévissent toujours des éditorialistes condamnés par la justice et peu scrupuleux !

  15. Roselyne Arthaud

    Bravo M. Ruffin! je n’ai aucune sympathie pour Trump mais tous ceux qui se réjouissent qu’on lui coupe la parole sont des bénis oui oui, sans cervelle.

    1. Sans cervelle ! Wahou… c’est pas dans la dentelle. Moi , je m’interroge : pourquoi ce type est allé sur Twitter ? Parce qu’il refuse de répondre démocratiquement aux journalistes, il est au dessus de ça et même les insulte parfois. Il connaît très bien les règles du jeu et s’il voulait s’exprimer les conférences de presse sont à sa disposition. Alors bien sûr que je n’ai pas de cervelle et je m’interroge avec quoi , ô grand sage ?

  16. François Champelovier

    Peut de commentaires, c’est normal, on ne peut qu’approuver. Il y en aurait plus si les gens n’étaient pas d’accord. Quels arguments pourrait-on apporter contre cette explication claire ?

  17. Gaument Marie-Estelle

    Bien sûr Monsieur Ruffin c’est à la justice de sanctionner les propos racistes, sexistes, negationnistes, appels à la haine … et aux démocrates d’évincer des pôles de pouvoir les personnes qui s’y complaisent et surtout de convaincre par l’éducation et la culture afin de ne laisser aucune prise à ces idées sources de violences et de chaos.

  18. un grand MERCI monsieur RUFFIN d’avoir dit ce que toute personne sensée devrais exprimer : ce n’est pas le rôle d’une entreprise (« mercantile ») de décider de ce qui est acceptable ou pas .
    Vous avez tout mon soutien .
    J.Paul Balquet
    balquet.leguevel@gmail.com
    Je déteste les « pseudo » … qui permettent de dire n’importe quoi sans assumer .

  19. Bravo une voix qui s élevé contre ce monde des gros capitaux et décideurs est un bien pour tous .. ces créateurs de ce qu ils parlent des réseaux sociaux et qui ne deviennent que des réseaux de propagande à la solde des pouvoirs en place voir la promotion du Macron tous les journaux et médias l ont elle et non le peuple
    Merci mR Ruffin

  20. MARIE-THERESE

    Merci François, une réflexion claire, nette, précise et au niveau où elle doit être : la défense d’un principe qui ne peut pas être à géométrie variable.
    Et je ne suis surtout pas une fan de l’individu en question !

  21. Bien aimé la comparaison avec les coupures d’eau , d’électricité, de téléphone !
    Cela rend plus concret la nature vitale de la liberté d’expression . Bravo !!

  22. Je partages à 100% votre avis Monsieur RUFFIN
    -> il est nécessaire et urgent que ce sujet soit saisi traité et légiféré par notre politique publique .

  23. Argumentation d’acier, 200% d’accord avec vous. Maintenez votre position contre ceux qui dégainent vite avant de réfléchir.
    J’ajouterai une citation que tous les vrais démocrates devraient méditer : « la liberté c’est d’abord la liberté de ceux qui ne sont pas d’accord ». Je ne me rappelle plus du nom de l’auteur.

  24. Bernard Guericolas

    Bravo de nous faire réfléchir un peu plus loin … (Moi aussi, je m’étais réjoui que l’on coupe la parole au bouffon orange et dangereux. Mais je dois avouer, j’ai eu tort de me réjouir trop vite). Séparer l’homme et la fonction, le public et le privé, c’est compliqué. Voir aussi l’affaire Polanski. C’est pour cela que l’on a inventé la Justice, en effet. Laquelle n’a plus les moyens de son rôle vital, des moyens qui devraient désormais lui permettre d’agir vite et bien)
    Merci

  25. bravo pour cette mise au point et cette fermeté: oui trump écrit des horreurs depuis des années, jusque là , respect de fait, puisque tolérance absolue de twitter, et mainteant qu il n’est plus rien bientot, alors là , indignation, fermeture du compte … donc si tu es riche et puissant , continue lâche toi, si tu n es ni riche ni puissant attention twitter c ‘est àdire GAFA, c ‘est à dire consortium privé uniquement interessé par sa croissance ses algorithmes ses actionnaires peut te couper le sifflet comme ça du jour au lendemain sans avoir à en rendre compte : et ben oui, on peut detester trump et avoir peur …

  26. Moi aussi j’ai sursauté quand j’ai lu ta prise de parole , mais en te lisant , j’ai compris ;
    moi aussi je déteste Trump , et du coup je suis complètement en accord avec toi François , continu et reste ce que tu es .

  27. Pour ma part j’ai réagi comme toi François, je déteste Trump mais je vois quand Twitter a décidé de fermer son compte et par conséquent , j’y vois une manipulation. Twitter réalise à présent, une fois le défaite de trump, qu’il va trop loin ? de qui se moquent ils ?
    C’est en effet à mon sens, laisser faire ces immondes capitalistes régner même sur la liberté d’expression. Et visiblement, les gens ne l’ont pas compris ainsi. C’est très dangereux de laisser un tel pouvoir à des marchands, des vendeurs du rien. Et c’est leur laisser la porte ouverte à un pouvoir tel qu’ils pourront décider de qui a le droit de parole selon leurs obédiences.

  28. Solidaire avec toi François, je déteste Trump, mais chacun a le droit de dire ce qu’il veut sans censure de ces mastodontes privés que sont Twitter et Facebook ! liberté pour TOUS.

  29. Trump est tellement un guignol que spontanément on se réjouit qu’on le fasse taire. Enfin il va la fermer ! Vos réflexions, fort justes, permettent de prendre du recul et de voir vraiment le danger d’une telle fermeture. C’est juste de la perte de liberté qu’il s’agit ! Merci de nous ouvrir les yeux ! Merci !

  30. Il en va de la liberté d’expression sur les réseaux sociaux comme de celle dans les journaux et je pense particulièrement en ce moment à Charlie hebdo. Si une décision pour la limiter ou pour la sanctionner ou pour permettre réparation à qui estime en être victime, c’est en effet aux tribunaux que revient le droit de prendre cette décision.
    Et à chacun.e le droit de militer pour que soient modifiées les lois si c’est pensé nécessaire.

  31. Reymond dominique

    Je pense comme vous ! Trump a été diabolisé par les médias. Pourquoi tt le monde essaie de lui couper le sifflet ???

  32. Pascal Prougeansky

    Parfaitement juste et cohérent. Comme d’hab’ dirais-je…
    La tentation de museler les « salauds » – « nos » salauds, plus exactement – est une constante des combats militants. J’ai moi-même spontanément « tiqué » à la lecture de ton tweet… Et pourtant tu as raison, François.
    Il faut beaucoup de courage, et d’attention, pour se tenir à distance de l’esprit partisan.
    J’espère que tu feras école. Surtout dans nos propres rangs !
    Il ne faut rien attendre des autres…

  33. Danielle Milleret

    Sur le coup, je me suis dit « enfin quelqu’un met fin aux délires trumpistes » Heureusement il y a des gens comme vous qui nous poussent à réfléchir. Vous avez raison ce n’est pas à une firme privée de décider de qui a le droit ou n’a pas le droit de s’exprimer. C’est extrêmement inquiétant que si peu de monde se soit interrogé sur le pouvoir exorbitant de censure de ces firmes. Alors Bravo Mr Ruffin, continuer à nous exhorter à réfléchir plus loin que le bout de notre nez

  34. Oui, d’accord aussi, même si je n’ai aucune sympathie pour Trump.
    Merci pour le regard critique en toutes circonstances !

  35. Quel est ce principe ? Si l’on estime qu’un homme doit être réduit au silence, c’est au peuple, à sa justice, à ses représentants d’en décider. Pas à une firme privée.

    Je suis absolument d’accord parce que ce procédé est la porte ouverte à tous les abus.

    En l’occurrence si le contenu d’un message semble relever de la loi, la plate forme doit en référer à la Justice pour qu’une décision intervienne dans l’urgence. ; et dans l’intervalle il pourrait être mentionné que le message a fait l’objet d’une suspension dans l’attente de cette décision.

  36. Je suis globalement d’accord, à l’exception de ta réponse à Glimmer. S’il est nazi et que son appel à un putsch avait réussi, le peuple, ses représentants ou les tribunaux n’auraient plus eu l’occasion d’agir autrement qu’à travers une insurrection. Les régimes fascistes n’ont été renversés dans l’histoire que dans le sang.

  37. Effectivement, François, vous avez bien raison et je n’ai personnellement nullement été choqué par votre tweet initial, que vous aviez pourtant entouré de précautions en précisant que Trump n’était pas votre « tasse de thé » : soit on prône la liberté d’expression pour tout le monde, soit on accepte de la supprimer (un jour) pour ce même tout le monde. On invoque la risible tentative de « coup d’état » aux US pour évincer Trump. Et pour François Ruffin, on va bien finir par trouver quelque chose dans quelques temps aussi, non ? Et pour vous qui me lisez, on trouvera bien une raison aussi de vous priver de vous exprimer un jour si on laisse quelques uns décider de ce qui peut être exprimé ou non.

  38. Bonjour, certains ce sont fait virer POUR BIEN MOINS QUE CA sur Twitter. L’appel à l’insurrection de Trump fût la goutte qui a fait déborder le vase. Il m’est avis que nous devrions balayer devant notre porte et se pencher sur la loi que le gouvernement a fait passer en France à ce sujet. Laissons aux Américains le soin de prendre les décisions qui s’imposent suite à l’attaque du Capitol

  39. Pierre Benoît

    je suis parfaitement en accord à tout ce que vous venez de signifier et je pense exactement comme vous. Ils ont surfé sur les conneries du gros mou orange et maintenant ils le censurent pour s’ériger en parangons du néo progressisme ultra libéral, se permettant de censurer un président encore en fonction alors que des tonnes de nazis, de dictateurs et d’extrémistes de tous poils s’expriment quotidiennement sur leurs pages. Et comme vous dites, ce sont des structures privées…. J’ai toujours détesté Twitter et je comprends chaque jour un peu plus pourquoi….

  40. Patrice ELMER

    « On trouve insupportable de reconnaître qu’un adversaire puisse être honnête et intelligent. Clamer qu’il est un imbécile ou une crapule, ou les deux à la fois, est plus simple et plus satisfaisant pour l’esprit que de chercher à comprendre ce qu’il est réellement. »
    George Orwell
    Chercher à comprendre avant de juger…c’est devenu impossible dans ce monde de l’instantané crée justement par Twitter & Co….
    Comme vous avez raison! C’est sur le fond du problème qu’il faut se pencher, pas sur l’écume.
    Continuez, vous êtes notre seul espoir!

  41. J’avoue m’en avoir été réjoui lorsque j’ai entendu la nouvelle à la radio, mais en effet je n’avais pas mesuré l’effet que cela pourrait avoir a plus long terme; merci François et son équipe pour le décryptage, on lâche rien 😉

  42. Bonjour Monsieur Ruffin,
    Ce que vous dites est juste. C’est au fond du même principe que celui de la phrase qu’on prête à Voltaire:  « je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai pour que vous puissiez le dire ». Un principe auquel on ne peut pas déroger.

  43. Annette Chris

    Merci François. J’ai quitté la Fi à regret depuis quelques mois quand j’ai vu qu’à l’Assemblée Nationale elle laissait arriver cette dictature qui est à présent bien installée sans trop broncher, comme-ci elle regardait ailleurs durant tous ces mois. Vers 2022 ? Et la non réaction pour l’avortement jusqu’à 9 neuf mois a été la goutte de trop. Pour autant j’ai continué de vous suivre car je vous sentais honnête avant tout. Et aujourd’hui Bravo car vous montrez que ce bannissement des réseaux n’est pas normal pour un homme politique plus encore quelqu’un qui est aujourd’hui encore Président. Rappelons nous que les médias nous ont fait « adorer » Macron et détester Trump. Ils ne nous montrent pas combien le peuple américain est présent aux côtés de Trump… par millions. Son compte avait 88 millions de followers Contrairement à Macron. Il était temps de se poser les bonnes questions. Pour moi aujourd’hui le régime fasciste est celui de Macron . Pour qui veut bien le voir…

    1. Fabienne Genoud

      Bonjour,
      Je partage votre avis, particulièrement depuis cette histoire covid, dictature sanitaire servant de prétexte à une mondialisation de la dictature politique et économique. Face à cette réalité, aucune réaction de la FI … Derrière quelle formation politique allons-nous nous rassembler en 2022 pour faire sécession face à ce monstre systémique mondial qui n’en finit pas d’étendre ses pouvoirs?
      Salutations .

    2. Merci Annette, enfin une vraie insoumise sur ce forum ! Moi j’ai eu des doutes sur la Fi quand nos députés refusaient de se prononcer POUR la destitution de Macron. Comme toi je ne les ai vraiment quitté que quand ils ont fait semblant de croire à ce corona-circus, donc il y a quelques mois également. L’avortement à 9 mois ce fut juste un peu après, ça ne m’a pas scandalisé qu’ils ne réagissent pas car cela n’a plus rien de surprenant venant d’un groupe d’opposition bidon… On y croyait pourtant en 2017 !!

    3. 88millions , n’ayons pas peur des mots, d’extrêmes droites…mais il y aussi des opposants…heureusement Autrement d’accord avec François
      On ne quitte pas un mouvement comme la FI qui lutte comme des dingues à l’Assemblée et ailleurs, parce qu’un jour on est pas d’accord….on discute , on se confronte…mais on ne se barre pas ..c’est trop facile et pas citoyen…si on veut gagner un jour…il faut serrer les coudes Fraternellement Gérard Jay

      1. Tout à fait d’accord avec vous.
        On ne peut être d’accord sur tout, c’est impossible, on ne quitte pas tout dès qu’on a un désaccord, imaginer la même chose dans un couple, je ne suis pas d’accord donc je te quitte, c’est idiot.
        Je ne suis pas toujours d’accord mais au moins il faut écouter les arguments, se faire son opinion et argumenter. Bref les gens sont soit blanc soit noir dans leur vision, ça n’est jamais gris, alors que la vie c’est toujours en nuance de gris.
        Bonne journée !
        Merci @FrançoisRuffin ! Continuez à être vous même !

    4. Je croyais être le seul à nourrir des doutes, mais je vois que finalement, je ne suis pas le seul. Ça me rassure.

      J’ai des doutes comme Insoumis car je vois de plus en plus de billets sur Facebook de certains députés qui me semblent plus racoleurs que débat idéologique.

      Cependant, je ne tirerai jamais à boulet rouge sur le mouvement, car il est le seul aujourd’hui qui se rapproche de mes vraies valeurs humanistes. Et surtout les billets de Jean-Luc sont toujours sources de nourriture pour l’esprit.

    5. QUOI ? L’avortement jusqu’à 9 neuf mois ? C’est quoi cette connerie ?
      Vous aurez mal compris, ma bonne Annette Christ.

        1. Plutôt qu’un renvoi vers un lien, je préférerais ta réponse, personnelle, stp.
          C’est quoi cette histoire d’avortement jusqu’à 9 neuf mois ?

  44. Salut François,

    je suis d’un peu loin l’affaire j’avoue. Je ne suis pas de ton avis. Je viens d’ailleurs d’écouter Gérald Bronner qui publie « Apocalypse cognitve ». Les réseaux sont débordés de fausses nouvelles, de croyances, de violence, etc. et ont été bâti comme un marché libre qui offre ce que les gens attendent, ce qui les attire sans distinction de vertu ou de vice. ça conforte les déviances et les politiciens comme Trump s’en servent à fond. Le capitole est un événement, un passage à l’acte de ces déviances numériques qui prospèrent (quand je fais un tour et c’est de plus en plus rare sur les commentaires facebook j’hallucine, en quelques années ça s’est dégradé, aucun post, aucune prise de position n’est plus respectée ou épargnée).

    Tu écris « lorsqu’il régnait sur la maison blanche ». Je ne suis pas d’accord avec ton vocabulaire, c’était un élu aux méthodes insupportables mais un élu et il a été toléré par ces réseaux d’information. Dans la chronologie des faits il faut dire qu’il a perdu l’élection et organise une insurrection en niant sa défaite, c’est extrèmement grave. Je me demande si dans notre logiciel politique concernant la liberté d’information, il ne faudrait pas réfléchir à ce fait nouveau des réseaux qui mécaniquement donnent du crédit, donnent un avantage à ceux qui propagent des idées simplistes, soit-disant anti-conformistes, qui sapent le minimum de confiance nécessaire à la vie démocratique actuelle.

    Bref je ne dis pas que tu as tord, je pense que nous sommes face à une nouvelle difficulté illustrée par cette affaire et qui, j’en ai l’impression, grandit et devient une menace.

    Ciao François et bon courage !

  45. je suis beaucoup plus mitigé.
    Dès les tout debits de facebook , twitter et autres,
    j’ai été tres tres réticent…..
    ce sont des systèmes de mouvements de foules…..
    Que trump puisse parler directement et immédiatement a 80 millions de sympathisants
    m’a toujours paru excessivement dangereux.
    Il y a des structures de communications officielles,
    qui sont là pour communiquer……
    seulement si celles ci seraient réellement défectueuses…. on pourrait imaginer de les compléter….
    mais pas autrement.
    Je trouve néfaste que tous les élus du monde trouve normal d’utiliser twitter et facebook qui obligatoirement seront « éventuellement » des
    sources d’oppression….
    et ne laisse pas le temps de réfléxion, de maturation !!!@
    En un mot,
    je suis 100% contre ces réseaux socios.
    bernardkohn

  46. Bravo MR Ruffin
    Ce que j’apprécie le plus en vous c’est le non Dogmatisme. Dogmatisme courant dans les partie politique et IF en fait partie malheureusement.
    Continuer nous avons besoin de libre penseur , pas du système politiquement correct qui nous abrutit

  47. CASTROGIOVANNI

    Monsieur Ruffin,

    Vos positions et votre parole d’Homme politique et engagé nous fait du bien.

    Votre discernement est de nouveau au rendez-vous et j’ose espérer que vous serez rejoint dans votre analyse qui est pertinente par de nombreuses personnes.

    Merci pour Votre Courage et votre Détermination !

    Antonina

  48. Le droit du propriétaire, bien qu’exorbitant, est en effet bien installé dans les têtes. Il faut dire que, de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen où la propriété est le seul droit « sacré et inviolable » à la société de consommation où le pouvoir le plus important est dit « d’achat », tout est et a été fait pour cela.
    C’est ainsi que les gens, mêmes peu fortunés et même suivant F. Ruffin sur twitter, déploient le même argumentaire que les propriétaires d’esclaves avant 1848 ou que le maître de forges du Creusot Henri Schneider pour lequel le pouvoir politique s’arrêtait au seuil de son usine, la plus grande du pays à cette époque (dans une interview donnée entre 1892 et 1897 au journaliste J. Huret):
    – Jules HURET : « L’intervention de l’État ? »
    – Henri SCHNEIDER : « Très mauvaise ! très mauvaise ! Je n’admets pas un préfet dans les grèves ; c’est comme la réglementation du travail des femmes et des enfants ; on met des entraves inutiles, trop étroites, nuisibles surtout aux intéressés qu’on veut défendre, on décourage les patrons de les employer et ça porte presque toujours à côté. »

  49. Sur le fond on ne peut s’être d’accord : ce ne peut être à une entreprise privyde décider qui a le droit de s’exprimer ou non.
    C’est à la justice, dans un état de droit, de se pencher sur le problème et de juger.
    Mais il me semble que dans le cas des réseaux sociaux le législateur a pris position pour responsabiliser les réseaux sociaux et leur deyd’agir rapidement pour censurer des propos intolérables (haineux, violents…) sous peine de sanctions s’ils n’interviennent pas !!!
    Est-ce que je le trompe et, si non, que penser au regard du problème de Trump ?
    Merci

  50. tout à fait d’accord avec Ruffin.
    Et j’ajouterai que cette fermeture de cptes va encore augmenter le crédit des complotistes de tous poils qui se comptent déjà par millions.

    1. Je te sent sous influence Vinial : Que sais-tu des «complotistes» ? As-tu écouté un seul de leur messages seulement ? Dis-toi bien que s’il y a des complotistes c’est peut-être qu’il y a vraiment un complot, non ? Donc la moindre des choses serait de vérifier… Enfin il me semble.

      1. Bien sûr qu’il y a et qu’il y a eu DES complots, mais TOUT n’est pas UN gigantesque complot !
        UNE seule explication pour un monde complexe où tout s’entrechoque et se mêle…
        Certes on est face à une confiscation du débat et à des manipulations par les dominants et leurs affidés qui tentent de nous empêcher de comprendre ce qui nous arrive, mais restons lucides et informés ( il y a tout de même beaucoup de propositions alternatives honnêtes) et pensons le monde autrement en mobilisant toute notre intelligence pour des argumentations solides beaucoup plus difficiles à contester, et donc beaucoup plus redoutables.

        Par ailleurs merci à Francois Ruffin de rester droit dans ses bottes et ses principes clairs : on en a vraiment besoin !

    2. Knoepflin Arlette

      Je suis totalement d’accord avec vous. Les gens sont toujours dans l’émotion. Empêcher Trump de s’exprimer en faire un martyr serait une grave erreur. Comme on le sait il a été élu par une fraction d’Américains pauvres déclassés par le système néolibéralisme et la financiarisation de l’économie. Rien ne l’arrête les plus riches de ce système malgré la Covide qui nous frappe n’a fait qu’enrichir encore ceux qui s’en sortent toujours. Il faut voter contre ces gens qui ne veule t pas en démordre. Trump est un manipulateur un capitaliste enragé il ne respecte rien on est toujours consterné de voir le peuple se tromper. Les précédents chefs d’Etat n’ont pas fait leur boulot : l’éducation, la culture qui ouvre l’esprit. En France les politiciens liberaux n’arrêtent jamais de nous vanter la réussite de l’économie américaine et jamais la dureté de la vie en Amérique. Plusieurs boulots pour survivre, pas de système de santé gratuit ( on en vient en France à pratiquer un démantèlement de notre système de soins, on a vu le resultat avec la pandémie j’ai été outrée d’avoir vu dans la presse cette photo de Trump trainant par la main Macron lorsqu’ils sont venus en visite officiel à Paris. Les Français ont la mémoire courte. Je n’ai pas envie de répéter les paroles de De Gaulle à leur sujet. (J’ajoute que je n’ai pas été toujours d’accord avec lui , mais’il avait de la hauteur et en 1945 il se méfiait des américains si je me souviens bien. En réalité nous sommes un peuple envié.

  51. Verschelde Gisèle

    Merci Ruffin pour votre positionnement, enfin quelqu’un qui regarde les choses en face et ose appeler un chat un chat ! Au lieu de se réjouir de voir Trump censuré, est-ce qu’on peut regarder à quel point on est manipulé par ces firmes privées qui nous font croire que Macron est un ange alors qu’il nous fabrique une bonne petite dictature ? Avant de regarde outre atlantique, balayons devant notre porte ! Diaboliser Trump est du pain béni pour nos dictateurs à nous, les 5 familles les plus riches de France et leur poulain ! Et puis Ruffin a raison, censurer la personne, c’est la porte ouverte à notre propre censure. En tant qu’être vivant ! Qu’on se le dise !

  52. Qu’en pense la  »Quadrature du Net »?
    En ce qui me concerne, j’estime que les  »privés » sont bien au dessous des lois car ils en profitent à l’évidence. De plus la loi Avia qui exigeait que les réseaux mettent un logiciel pour  »censurer » les messages haineux (??!) a été retoquée par le Conseil d’État ou la cour constitutionnelle. Mais la puissance des GAFAM est telle que les pays les craignent et qu’ils n’osent rien dire d’autant plus qu’elles financent les politiques. Je crois que le problème va se poser durant la campagne officielle électorale en 2022 (voire avant) pour JLM et pour l’ensemble de la F.I. . Faut leur faire une confiance aveugle dans le souci du contradictoire démocratique. La  »fabrique du mensonge » sur France 5 décrit bien l’ascension de Bolsonaro grâce au réseau social WatsApp. Je pense que les réseaux sociaux doivent être maintenus ouverts mais comme les journaux doivent être considérés comme producteurs et non comme hébergeurs. Ce qu’ils ont fait en coupant les comptes de Trump. Voilà. Merci de m’avoir lu jusqu’au bout !!!

  53. Bonjour François et Bonjour à tous,
    À François,
    Que veux-tu dire par que «Trump ne soit pas ta tasse de thé» ? C’est tout de même le président que se sont choisi les américains il y a 4 ans et encore cette fois vu que la fraude a été si massive qu’elle crève les yeux (il ne faut pas chercher longtemps sur Internet pour la voir !) Sinon bien sûr qu’il n’est pas parfait mais Clinton aurait été bien pire ce qui était évident dès le début. C’est aussi un sioniste et un climato-sceptique sauf qu’il n’a fait aucune guerre nouvelle et que les mondialiste sont des imposteurs lorsqu’ils parlent d’écologie car le libre-échange est le premier ennemi de la planète. Bref si l’on fait le bilan de TOUT, du bon comme du mauvais, c’est certainement le meilleur Président qu’à connu l’Amérique depuis Kennedy ! Mais bon je peux me tromper, seul le recul de l’Histoire nous le dira.

    1. patrick PESTEL

      bonsoir CROA, Trump à également fait baisser le chômage mais moi aussi je peux me trUmper……et il a refusé de toucher son salaire de président tout comme François le SMIC de son salaire de député(tiens quand même un point commun) HUMOUR,je précise vu les tirs à vue,bonne soirée

      1. Knoepflin Arlette

        Il a les moyens de faire des cadeaux il me semble que sa fortune n’a pas été gagnée très honnêtement. Son comportement sexiste, son racisme ne vous ont pas gêné, moi si. On sait également que les démocrates ne sont pas des saints et que la société américaine est violente et que les President Américains ne voient que l’intérêt de leur pays et n’ont dailleurs pas l’intention d’intervenir pour nous protéger il serait temps de s’en préoccuper en Europe. Ils ont dailleurs réfléchi un certain temps avant d’intervenir lors de la dernière guerre mondiale.

      2. Hitler aussi avait fait baisser le chômage mais en appliquant le principe des vases communicants il a qqs années plus tard fait beaucoup, beaucoup, augmenter le nombre de morts.!!!

    2. Annette Chris

      Merci pour tes différentes réponses, je vois que nous sommes sur la même longueur d’onde.
      Oui il y a des tonnes de preuves de fraude aux US (vidéos) pour ceux qui ont bien voulu aller se renseigner et alors que les médias pro-Biden ont tout ignoré. C’est peut-être parce que l’on pourrait faire le rapprochement entre cette élection de 2020 et la nôtre de 2017 qui a vu arriver Macron que peu connaissait et ceux qui le connaissait savaient qu’il était dans le précédent gouvernement (loi El Komri qui n’a pas dit son nom) etc. Les meetings de Mélenchon en 2017 ressemblaient à ceux de Trump quand Macron ou Biden ne réunissaient presque personne. Nous pourrions nous poser des questions sur un vol d’élection pour nous également…

      1. Je pense aussi que l’élection de Macron n’est pas régulière. Mais dire qu’elle a été volé comme celle de Trump passée à Biden me parait exagéré. La bonne mesure consiste à dire que nous avons été plutôt roulé et ce pour plusieurs raisons,
        – La campagne n’a pas été équitable. Les journaux étaient tous pour Macron. Macron a largement dépassé le budget autorisé, etc…
        – Par contre il est très difficile de bourrer les urnes en France : Pas de vote par correspondance, des délégués présents partout aux dépouillements. Donc si bourrage il y a eu ça ne peut être que très marginal (alors que ça a été massif aux USA).
        – Les votes suivent en France une procédure très simple : Un seul vote à la fois, un bulletin par vote. Tous les résultats sont publiés et ce par bureaux, communes, départements, etc… Et tout ça via de simple additions vérifiables à la main bien que l’informatique soit utilisé, mais seulement pour gagner du temps. Aux USA les votes suivent des procédures compliquées si difficiles à suivre qu’on doit faire confiance aux machines… On ne s’étonnera pas d’y découvrir des logiciels pipés !
        Donc oui Macron est illégitime mais ça se discute. … Biden est plus qu’illégitime, la fraude est si ÉNORME que c’est INDISCUTABLE !

    3. Brigitte Lellouch

      Merci Croa de cette analyse k je partage. Il faut aussi souligner k Truse bat contre les traffic de personnes les réseaux pédophiles et ça n est pas n importe quiet mérite le respect. Après ce n est pas un saint et ce n est pas ce qu on lui demande. Il a exigé des labos qu ils publient leurs tarifs et d etre mis ainsi en concurrence les tarifs ont baissé. Il a insisté pour une indemnité de 2000euros et pas l aumône de 600 selon Biden. Pas de guerre. Une économie en hausse. Un chômage en baisse. Un peu bcp mieux k nos résultats avec notre Pt!!!

  54. patrick PESTEL

    100% OK avec FR, mais attention au burn-out à devoir se justifier après chaque phrases aussi claires soient-elles connaissant les idées de l’Homme. Restons unis

  55. Pascal Bonnel

    « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément » et c’est le cas pour ce beau plaidoyer pour la liberté d’expression encadrée par des lois et non censurée par une société privée.
    Jusque là, je ne pensais pas quoi penser de tout ça. Ma première réaction a été de me dire : « bien fait pour sa gueule »
    Mais bien vite je me suis dit que Tweeter, Facebook et consorts tiraient sur l’ambulance.
    Un peu comme ces bons Français qui, en 44, après avoir pour une bonne majorité, au mieux se sont tus et, au pire ont balancé aux nazis, ces mêmes « bons » Français se sont trouvés le courage des vainqueurs d’après la bataille, se faisant justiciers pour tondre, fusiller et de nouveau dénoncer. On ne tire pas sur un homme à terre, et ce que font ces chers réseaux sociaux géants et omnipotents !
    Tout ce qu’ils vont provoquer ce sera de faire de Trump une victime, un sacrifié, un martyr aux yeux des ses supporters qui, du même coup, se radicaliseront un peu plus.
    Et, pour finir sur une note d’humour je vous livre ces quelques mots qui sentent bon le maquis et la sarigue : « On a beau dire, on a beau faire, mille chansons, mille refrains, faut laisser dire, faut laisser faire, et le cul du berger sentira toujours le thym ! »
    Pascal

    1. Le plaidoyer de François est, comme toujours, excellent… mais le votre n’est pas mal non plus !
      Bien que n’ayant pas connu « l’occupation », j’adhère à votre jugement de la lâcheté et l’hypocrisie des « résosocios », de certains médias et, hélas, de bon nombre de nos con-citoyens. Mais je regrette de ne pas avoir un ami berger…
      J’ai eu la même réaction que vous : Ils ont enfin coupé le sifflet à cet oiseau de malheur… puis j’ai réalisé que je hurlerais (en insultant copieusement !) si FB venait à me censurer pour certains messages trop « virulents » ou des « images choquantes ». Difficile de dénoncer des scandales ou des horreurs sans les montrer (« Le poids des mots, le choc des photos » dont Paris Match avait fait son slogan). Or, FB et ses « standards » sont souvent plus susceptibles sur la forme que sur le fond !
      Par contre on peut, on doit s’inquiéter de la puissance des géants du numérique et de leur utilisation à des fins de… manipulation politique ! (Sic Bolsonaro). Les voilà en capacité de contrôler le débat public, de défier la démocratie, les états et de prendre le pouvoir !
      Pour conclure, cette devise qui n’est pas de Voltaire, mais qui illustre sa philosophie (celle de François, la votre, la mienne et des « vrais » défenseurs de la liberté d’expression : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

    1. J’ai été voir. C’est un peu comme François en pire. Monsieur Jorion traite Trump de fasciste dès 1mn40 ! Le fascisme, on le trouverait plutôt en France avec Macron il me semble mais passons. Bref si François est mal informé, Paul c’est pire. À croire que ce monsieur ne cherche pas vraiment à savoir ce qui se passe réellement aux USA !
      Sinon voilà un point de la situation vue d’Amérique au 1er janvier : https://odysee.com/La-porte-n%E2%80%99est-pas-ferm%C3%A9e,-r%C3%A9agissez:a5d71982e86a3e76e7086b165872ed1fd7e568fa

      1. Crôa , c’est le cri du corbeau ou de la grenouille?
        Vous avez jugé de la situation des USA sur un coup d’oeil à une vidéo? Comme d’autres ont une opinion de quelqu’un sur un seul tweet et son interprétation…

        Dans quelques jours , nous saurons probablement de façon définitive à quel point le qualificatif de fasciste est juste ou pas .On peut déjà admettre que la tentative de coup d’état avortée relève du fascisme.
        La passation de pouvoir risque fort de donner l’occasion aux milices de montrer à quel point la situation est grave .
        Jorion explique qu’une situation qui dégénère aux USA ne peut que nous impacter .
        L’avenir dira.

  56. ça fait plaisir, je me sens moins seul. Merci. La lutte contre la soumission est la plus difficile à mener. Le kestananafout’ est devenu un mode de vie. flippant

  57. Pascale XOUILLOT

    la liberté d’expression et la démocratie est bonne pour tout le monde
    qui sommes-nous pour décider si un représentant ou un autre est correct ou pas et que les gafa nous représentent
    il y a la justice pour ça et moi j’y crois encore

    1. Je ne suis pas tout à fait d’accord. Il s’agissait d’un appel à l’insurrection contre le Parlement Américain. Pas d’une opinion aussi valable qu’une autre.
      Que penserait-on si Marine Le Pen avait demandé à ses partisans de partir à l’Assemblée Nationale lors du résultat des dernières élections ?
      N’oublions pas que 4 personnes sont mortes dans l’affaire, ça fait cher pay la liberté d’expression.

      À la fin son compte n’a été que « suspendu » (il n’a jamais été fermé) e il n’a pas pu publier pendant 24 heures environ. On est un peu loin de la muselière.

  58. Trump, le parfait cas d’école pour nous (enfumer) perdre : l’exception qui confirmerait la règle ? Certainement pas !

    Merci pour votre lucidité, et votre courage de l’agiter devant la multitude des aveuglés. (C’est dingue comme on peut s’y entendre à creuser notre propre tombe…, à commencer par nos « amis »).

    Le pire, c’est que je ne suis pas persuadée qu’en l’occurrence cette censure desserve réellement le projet de Trump (si j’étais une de ses fans, je serais encore plus folle de rage), mais c’est un autre débat…

  59. Je suis d’ accord sur le droit de s ‘exprimer librement évidemment mais je vous prie de vous renseigner sur ceux opposer à Trump. Biden est un pedophile. Allez sur duckduckgo et vous trouverez des vidéos et autres témoignages. Zuckenberg a faussé
    Les elections avec ses machines en ligne dominion. Google a purgé les marginaux et est biaisé. Tous les journaux occidentaux voulaient évincer Trump depuis le jour de son élection.. on sait que ces journaux appartiennent aux grandes corporations qui agissent contre Trump et pour le nouvel Ordre (bidelberg, Rothchild..) .Trump n’ a causé aucunes guerres comme ses prédécesseurs et a relevé les USA. Les démocrates n’ aiment pas voir les pauvres avoir un niveau de vie qui va en s améliorant. Trump était le rempart contre cette guerre économique contre les peuples. Demain esclaves nous seront ( ceux qui acceptent le poison et ne masque le sont déjà ).

  60. Pas d’accord sur ce post. Je suis souvent d’accord avec toi, mais là sans défendre Twitter, je crois qu’il est nécessaire de remettre les choses dans leur contexte avant de crier au scandale.
    Primo : le compte n’a pas été fermé mais suspendu. Les anciens tweets étaient là, mais Trump ne pouvait plus poster pendant 1 semaine. De plus le vrai compte officiel POTUS restait actif. Donc Trump avait loisir de s’exprimer via le compte présidentiel, ce qu’il ne s’est d’ailleurs pas privé de faire.
    Deuxio : le Capitole était à ce moment sous attaque, envahi et saccagé par une foule chauffée à blanc invitée par Trump qui a encouragé les manifestants à s’y rendre afin de stopper le processus de certification.

    Résultat, il y a eu 4 morts stupides qui auraient pu être évitées.
    Donc pour moi, la suspension temporaire du compte d’un individu appelant à s’attaquer le Parlement de son propre pays pour intimider les représentants du peuple est une sanction très légère.

  61. hubert Temmermann

    Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.
    Il faut aussi être indulgent avec ceux qui ont moins de culture politique et qui se sont rejouient trop rapidement que l’on coupe la parole à ce sinistre personnage sans voir que c’est la liberté d’expression que l’on attaque.
    Hubert

  62. Bonjour
    A ne vouloir utiliser que les facebook et twitter, nous n’avons que ce que nous méritons.
    Si ces enf. doivent censurer, qu’ils le fassent, celà démontrera l’iniquité de leurs actes, et donc de vos choix. Je n’ai ni facebouc, ni tweeter, et je m’en porte bien. Celà ne m’empêche pas de suivre l’information ( de FI, par exemple).
    En choisissant la facilité d’utiliser ces graucons, vous (les utilisateurs) devez faire face aux conséquences de vos choix

  63. Bravo M. Ruffin!
    je n’ai aucune sympathie pour Trump mais il faut que les représentations des citoyens que sont les gouvernements et la justice reprennent le pouvoir qu’ils ont laissé à l’OMC et aux multinationales.
    Bravo

  64. Bonjour
    Et ça, c’est le plus marrant:
    « Votre commentaire est en attente de modération. »
    N’est-ce pas François???

  65. je suis d’accord avec F. Ruffin, même le pire des assassins a droit à un avocat et une justice impartiale. Ce sujet est traité dans le film de F. Lang, « M le maudit ». ou la pègre gênée par l’activité de la police capture l’assassin et le condamne à mort après un « procès expéditif. La police arrive à temps. pour le livrer à la justice. nQuand le vent tourne on s’empresse de liquider de façon expéditive les dictateurs comme Kadaffi ou Ceaucescu pour éviter qu’ils révèlent des choses compromettantes sur des gens au pouvoir et ses anciens complices. (voir la procédure contre N. Sarkosy et le financement de sa campagne des élections présidentielles.

  66. Jean Michel DEQUIREZ

    Une parfaite illustration de la phrase d’ Evelyn Béatrice Hall : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire »

  67. jean-marc pardon

    Bonsoir François.
    Tout d’abord bravo pour ta déclaration qui, je m’en doute, a du te coûter, compte tenu de tes Sympathies évidentes pour D.Trump.
    Cependant, tu as tout a fait raison, car laisser à Tweeter la possibilité de censurer hors tout contrôle légal est extrêmement dangereux et si mes souvenirs sont bon tu as toi même été victime de ces abus. Les provocations de Trump devraient faire l’objet de poursuites de la part de la justice américaine et non pas être soumises à l’arbitraire d’une entreprise privée dont les interrêts sont strictement mercantiles .
    Rester fidèle à ses principes provoque parfois quelques mécontentements, mais permet se regarder sans complexe dans sa glace.
    Bon courage pour la suite, tu en auras besoin….

  68. Sommes nous si sûrs de savoir qui sont les nazis de l’histoire?
    Ne vaudrait-il pas se laver les yeux?
    Merci François, de tout cœur.

  69. C’est on ne peut plus juste,pour ma part je ne suis ni sur facebook ni sur tweeter et j’ai été assez surpris que nombre d’ institutions publiques les utilisent; ces censures doivent nous inquiéter,tout comme ceux qui s’arrogent le droit d’empêcher telle ou tel d’une tribune(cf les interventions dans certaines universités)

  70. mascolhonat quand t'ai vist

    Enfin quelqu’un qui ne va pas dans le consensus mou ! Je suis tout à fait d’accord avec Ruffin. Les media français ont fait de Trump le gros méchant face à un démocrate qui représenterait l’idéal démocratique américain. De la même manière, la méchante Marine Le Pen face au gentil Macron démocratique !
    Quand on regarde comment les démocrates se sont ligués pour étouffer la voix montante de Sanders, quand on entend le discours de Biden qui veut que l’Amérique reprenne le leadership du monde, il n’est pas sûr que le vulgaire citoyen français moyen gagne au change avec Biden, le représentant du système libéral.
    De plus, nos media nous ont entretenus sur ces élections en nous vendant le système démocratique américain heure par heure alors que l’élection en Bolivie est passée sous silence ; cette élection confirme le vote démocratique qui éavait réélu Morales alors que nos mêmes media hurlaient eux élections truquées.
    Cette espèce d’idéologie dominante qu’on essaie de nous faire avaler décernant des bons points aux uns (Biden) et des mauvais aux autres (Trump) est nauséabonde. Trump, Biden même combat !

  71. Je n’aime ni Trump, ni Biden, pour moi c’est 2 pourris , Biden me fait penser à Bush donc encore pire, mais vous avez raison, nous n’avons pas à subir le dictat des gafams, qui pourraient instaurer un totalitarisme numérique, être esclave d’amazon and co non merci.
    Bon courage pour la suite et meilleur voeux.

  72. Je crois savoir d’où viennent tous ces débats, si je peux me permettre…
    « Trump n’est pas ma tasse de thé » est bien trop « léger » pour la dangerosité du personnage qui incarne, à tors, un espoir pour bp de « laissés pour compte ». L.es démocrates sont corrompus et ultra capitalistes, du coup, COMME IL N’Y A PAS DE VERITABLE ALTERNATIVE POLITIQUE, DE RUPTURE CONSTRUCTIVE, de « bonnes personnes » mettent leurs espoirs dans qq’un qui ne les méritent pas!! Et partent à l’assaut du Capitole …avec des fachos absolus, des complotistes réels, des suprématistes blancs, ET C’EST CETTE SITUATION DE PIEGE QUI EST TERRIBLE!!! Car ni Trump, ni Biden ne les représentent et ne les respectent. Donc, tout le monde dénonce une violence , un chaos, c’est vrai ET FAUX: la violence est ORDINAIRE aux USA, la misère grandissante, et le piège est total entre les bourgeois capitalistes et les fachos. Le pire, ce sont les morts, et Trump qui lâche tout de suite ceux qu’ils avaient incités à marcher sur le Capitole, pauvre type qui n’assure pas ce qu’il a fomenté. Oui, il y a sûrement eu fraude, mais pas au point de modifier les résultats, c’est pourquoi les Républicains avaient en majorité accepté le scrutin. Le drame, c’est pour le peuple américain, la santé, l’éducation, la culture, et la planéte qui gèle et brûle en même temps, IL N’Y A PERSONNE, voilà le drame de cette élection. Et si nous n’avions pas le projet et le mvt LFI, nous ne serions pas loin de cette détresse.

  73. Je crois que la joie de ne plus voir les ignominies de Trump du Tweeter nous a pris de court… Le plaisir qu’il a provoqué a été la première réaction. Puis quand on y réfléchit, ce n’est pas si simple d’accepter ou de refuser une telle décision, la liberté d’expression en prend un coup. Je n’ai pas de solution, à moins de voir avec les instances de Tweeter ce qui est entendable et ce qui ne l’est pas ? Peut-on considérer que les propos de Trump sont une invitation à la violence ? Je le crois…

  74. lydie fontaine

    bravo de mettre les choses au clair ,mais pour certains cela ne va pas suffire car ils ont la comprenette difficile !! tant pis pour eux tu as fait le maximum et merci !!!

  75. Tu mérites mieux que ces followers-là…
    Mais on mérite mieux que Twitter et Facebook (et internet).

    Merci pour ce TEXTE (enfin!). Marre des vidéos que (par principe et parce que tu as une plume) je ne regarde pas.
    Ne fermons pas les comptes, mais fermons Twitter et Facebook ou banissons-les (démocratiquement, collectivement) ou exproprions-les (camarades étazunien·nes!).

    Ne lache rien!

  76. Patrick Roumilhac

    En apprenant la fermeture de Twitter pour DT je me suis fais les même remarques ai été étonné de ne rien entendre sur les médias classiques qui mettent en cause cet arrêt. Je suis très content que ce point de vu soit affiché par François Ruffin avec qui je partage beaucoup de points de vues. Natacha Polony semble également aller dans ce sens(CF webTV de Marianne). Il est temps que nous arrivions à faire bouger les choses, mais surtout les réflexions.
    Pat

  77. Annie DEL CORSO

    Je suis entièrement d’accord avec François Ruffin.
    Ce n’est certainement pas twitter qui doit fermer le compte de M. Trump mais les membres du Gouvernement, du Parlement ou une Commission quelconque issue des gestionnaires de la « Démocratie ».

  78. Merci François RUFFIN d’avoir pris cette position (pour certains une position difficile). Je suis de loin tes écrits, tes colères; après cette prise de position, je vais t’écouter et tenter de te comprendre un peu mieux.

  79. Bravo François pour cette belle analyse qui me permet d’argumenter avec les amis même avec le masque !!!
    La presse et les radios tvs se refusent ce genre de débat qui eclaireraient l’opinion publique .Sous Macron faire réfléchir le peuple est impensable.

  80. entièrement d’accord avec Ruffin…et Merkel, qui exprime exactement ce que je pense :  » il est possible d’interférer dans la liberté d’expression, mais selon les limites définies par le législateur, non par la décision d’une direction d’entreprise « 

  81. Je plussoie (quel joli mot!) tous tes arguments. Moi-même je me suis interrogée lors de l’annonce de la fermeture du compte de D.Trump.
    Personnellement je n’utilise pas Facebook ou Twitter, n’ayant pas de compte et je survis . Je me contente de commenter et d’argumenter à haute voix, l’exercice est difficile.
    Bonne année !

    1. merci pour ce lien,
      l’auteur propose une solution pour le long terme qui semble intéressante, mais ne se prononce pas vraiment sur le cas présent

  82. et s’il n’en reste qu’un François Ruffin sera celui là ! Sérieusement, pour une fois qu’il y a quelqu’un qui a des convictions et qui les garde, il est mal venu de le lui reprocher. Et oui, si on est pour la démocratie on doit l’être pour tout le monde et pas seulement lorsque celà nous arrange et pour ceux qui sont de notre camp. Et non, on ne peut pas confier la justice, la morale … aux réseaux sociaux. A quoi bon avoir le droit de vote si c’est twitter (and cie ) qui décident. Les peines de justice sont fonction du crime pas de la gueule du suspect (en principe !). je ne suis pas toujours d’accord avec ce que tu dis François mais là j’applaudis.

  83. Le Média TV , excellente web télé, a souvent été « modéré », c’est à dire qu’on demande aux utilisateurs de s’identifier sous prétexte qu’une vidéo contiendrait de la violence alors qu’il s’agit en fait de reportage dans les manifs. Résultats les audiences baissent rapidement et la vidéo sombre dans l’oubli. C’est un subterfuge pour censurer LE MEDIA TV.
    LE MEDIA TV que je conseille à tout le monde, bien que Denis ROBERT me manque beaucoup depuis son licenciement….

  84. BROUQUISSE François

    OPINION : Globalement d’accord avec l’argumentation de F. Ruffin.
    Bien que « Bisounours », Il est un des rares à l’Assemblée Nationale à réfléchir avant de dégainer, et à défendre les petites-mains et premiers de tranchée.
    Ceci dit, les réseaux sociaux (du moins les forums) ne sont certainement pas le meilleur endroit pour mener des enquêtes sérieuses, remonter aux sources et cerner les évènements : ne pas confondre opinion et faits.
    Il est facile de se foutre du personnage de Trump, mais c’est la même chose que lors des attentats contre Charlie-Hebdo, ou du 11 septembre : l’unanimisme et l’indignation à géométrie variable, c’est suspect. Démarrer au quart de tour sur les apparences ou le costard taillé par des politicards et des médias aux ordres, l’est également.
    C’est comme ma grand-mère qui votait Giscard (pourtant un fripon) parce qu’il avait une belle cravate.
    A la limite, peu m’importe qu’il y ait eu ou non tripatouillages électoraux aux USA. La « démocratie représentative » est déjà une forme de manipulation des gens : chez nous, il n’y a qu’à voir ce qui se passe depuis l’élection de Macron, et particulièrement depuis le début de la « crise du COVID », avec notamment toute la « représentation nationale » qui se couche au lieu d’appeler à la résistance civile.
    Trump ou Biden, quelle différence de fond ? Les USA – tous gouvernements confondus, « républicains » comme « démocrates » – n’ont cessé de s’ingérer dans les affaires du monde et de chercher à le soumettre à leurs intérêts (l’impérialisme comme on disait autrefois) en mettant tout à feu et à sang : coups d’état et régimes dictatoriaux en Amérique du sud, guerres du Golfe, soutien à Israël, au sionisme et aux régimes arabes (Arabie Saoudite et Cie), interventions multiples, qui depuis la fin de la seconde guerre mondiale, se sont soldées par plus de 10 miliions de victimes directes,…. sans compter celles du système libéral qu’ils ont cherché à imposer par tous les moyens.
    C’est ça le fond, … après, préférer les fadas WASP, bruts de décoffrage, dont les ancêtres ont massacré les Amérindiens, où « l’intelligentsia » plus « éduquée » et hypocrite comme pas un, du style Clinton ou Obama qui sont aussi des fanatiques de l’arme nucléaire, c’est, pour ma part, un aspect cosmétique…

    Bien cordialement,

    François

  85. La prolongation du délai autorisé pour pratiquer un avortement est passé de 12 semaines à 16 semaines… j’ignore où Annette a lu 9 mois! sur un réseau social peut être…
    Pas de facebook ni instagram ni Twitter dans ma vie et j’ai la paix car en utilisant ces Gafa vous donnez un pouvoir sans limite aux algorithmes et à l’intelligence artificielle. Quant à couper le sifflet au suprémaciste raciste blanc encore président quelques jours franchement je ne vais pas pleurer et qu’il crée son réseau social et tous ces fans maculinistes le suivront! Défendre la liberté d’expression bravo François, c’est ton combat mais ce n’est plus le mien face au populisme tendance fasciste!

  86. « Trump, c’est pas ma tasse de thé. Mais la fermeture, désormais définitive, de son compte par Twitter me paraît scandaleuse. Doit-on déléguer notre liberté d’expression aux géants de la Silicon Valley ? Demain, ce sera pour nous tous, cette censure numérique, et privée. » je plussoie 🙂 .

  87. Cela démontre au plus haut niveau que lorsque je titrais le blog « Immondialisation: peuples en solde! », j’étais loin de ne faire que de la provocation. Les quelques débris de démocratie qui traînaient encore de ci-de-là sont maintenant envoyés directement à la décharge par les puissances financières qui mènent le monde …et qui n’étaient nullement dérangées jusqu’à présent par les déclarations « trumpéteuses » de celui qui était alors président. Sans reconquête des souverainetés populaire et nationale, et de l’indépendance, aucune forme de démocratie, aussi faisandée soit-elle ne saurait exister. D’où la nécessité pour un mouvement comme LFI d’affirmer la nécessité de ses reconquêtes ce qui implique de sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN. Après l’octroi d’une « zone transfrontalière » à l’Allemagne et l’installation d’une « Alsace européenne » va-t-on encore nous expliquer que « peut-être un plan A »…ou « peut-être un plan B »…? Et nos souverainetés avec un peu de démocratie, non?
    Aussi, je dois avouer, que lorsque je désignais (« Sors d’ici Jean Moulin ») la bande squattant le pouvoir comme les « nouveaux collabos » de la nouvelle « souveraineté européenne »…?je faisais encore preuve de quelques restes de naïveté…Ou d’optimisme?
    Méc-créant.
    (Blog: « Immondialisation: peuples en solde! » )

  88. Comme beaucoup d entre nous j ai ete drogué de force par des neuroleptiques le pire le laboratoire américain janssen avec le risperdal que l on nous oblige tous à prendre C est pourquoi je cri liberté

  89. C’est bizarre, il me semblait avoir déposer un commentaire plutôt consensuel, pas franchement agressif et je ne le retrouve pas.
    Ce site, finalement, serait-il un GAFA comme les autres ?

    1. Charrier Martine

      Exact, les miens aussi ont été censurés!!!

      J’étais la première a m’exprimer le 11 janvier !!

      Et pourtant Insoumise très active !!!

      je suis très déçue de ce qu’il se passe sur ce site !!

      François Ruffin devrait vérifier ce qu’il s’y passe !!!

  90. Pour qui pense que gouverner c’est prévoir , un bouquin pour aller plus loin sur le fond du sujet :
    «  l’âge du capitalisme de surveillance «de  Soshanna Zuboff.

    Bon courage !

  91. Le spectacle et vous Ruffin vous asiquez la virgule (dictionnaire le parler des métiers Pierre Perret ) depuis trop longtemps Pourquoi cet acharnement êtes vous contre les Chrétiens ?

  92. Sur l’affaire Trump /GAFAM, les propos de François sont nets et sans bavures, sur la forme et sur le fond.
    Merci François

  93. Aux internautes qui admirent Trump !
    Rappelons que Donald Trump a fait la guerre non seulement en soutenant des coups d’Etat mais aussi et surtout en imposant des sanctions économiques unilatérales contre le Venezuela, la Syrie, Cuba, l’Iran, le Nicaragua et bien d’autres pays.
    Leurs citoyens souffrent du manque de nourriture et de médicaments à la suite de cette agression. Les infrastructures physiques et économiques de ces nations sont gravement touchées. Après tout, le but recherché est la destruction.
    Source : L’INVASION DU CAPITOLE, BOOMERANG DE LA POLITIQUE ÉTRANGÈRE ÉTATS-UNIENNE, PAR MARGARET KIMBERLEY
    Sur le blog de Thierry Deronne (venezuela.infos)

  94. Charrier Martine

    Pourquoi est ce que mes messages ont disparu ???

    je commentais cette phrase :

    Des réseaux, comme le sont l’eau, le gaz, l’électricité… Imagine-t-on que, demain, on vous coupe soudain l’eau, le gaz, l’électricité, l’eau, et vous sous prétexte que « c’est privé », que c’est Veolia, Engie, Enedis, vous devriez subir sans réagir ? Accepter d’en être privé ?

    Il n’y a aucune évidence au : « puisque c’est privé, on doit se taire. »

    QUI censure chez François RUFFIN ????

    Insoumise de la première heure et très active, je ne vois pas pourquoi certains propos sont censurés,

    Si il y a désaccord on en discute, mais censurer un message je trouve çà gros !!!

    Surtout lorsque je vois ce que certains écrivent ici !!

  95. Charrier Martine

    « Y a des fois où ces critiques minent de l’intérieur.

    ET D’AUTRES FOIS OU DEPLAIRE, MEME A SES AMIS, NE GENE PAS.

    C’EST MON CAS, EN CE MOMENT. »

    Et bien François Ruffin pour moi c’est EXACTEMENT la même chose !!

    Quitte à déplaire !!!

    Mais je me vois censurer !!

    Pourtant mes messages étaient EXTRÊMEMENT corrects !!

    Dérangeants certes, mais je pensais que la FI prônait la liberté d’expression !!

  96. Charrier Martine

    François Ruffin fait son Dépu’tour !

    Avant de retourner à l’Assemblée pour l’année, j’ai besoin de vous.
    J’ai besoin de vous écouter.

    J’ai besoin d’entendre vos vies et vos soucis.

    Pour essayer de les faire résonner à Paris.

    Venez m’interpeller.

    https://francoisruffin.fr/francois-ruffin-fait-son-deputour/

    C’est exactement ce que j’ai fait et VOUS m’avez censuré !!!!

    UN COMBLE !!!

    Si certains ici s’attaquent aux insoumis de la première heure sous prétexte d’idéologie, la FI n’est pas prête à remporter les élections !!!

    N’oubliez pas ceux et celles qui sont sur le terrain depuis 40 ans !!!

  97. Charrier Martine

    je ne démordrai pas de ce principe : la liberté d’expression, le pouvoir de censure, ne doivent pas être laissés entre les mains d’une firme privée.

    ET ICI ????

    C’est QUI qui censure ???

    1. Martine , faut pas charrier …
      4 messages de suite et vous gueuler encore sur la censure .
      Je vous sens extrêmement tendue …
      peut être avez vous simplement appuyé par erreur sur le petit message en bleu.
      Personne n’est à l’abri d’une erreur.
      .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *