Total : « Vous préparez un monde de merde pour nos enfants ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
"Il est clair qu'on prépare un monde de merde à nos enfants, et que vous en êtes partie prenante." J'ai auditionné Patrick Pouyanné, le PDG de Total...

Monsieur le PDG, vous avez affiché votre ambition d’emblée : devenir major de l’énergie responsable. On en est loin, votre firme est parmi les pires émettrices de CO2, près de 1% à vous tout seul. Voilà pour le présent, soit. Mais le pire, c’est l’avenir.

Car quel futur préparez-vous ? 95 % de vos investissements, 95 %, 9,2 milliards, c’est pour l’exploration et l’exploitation de pétrole. Et les 5% restants, pour les « énergies bas carbone ». Mais dans « bas carbone », vous comprenez le gaz et les bio carburants. C’est cohérent. C’est cohérent avec la trajectoire climatique que vous visez. Je vous cite : « Nous on a notre scénario, mais il fait pas 2°C parce qu’on est trop pragmatique, il doit faire 3°C, 3,5°C ». Et vous dépensez des millions, précisément 29 millions l’an dernier, pour freiner les lois sur le climat, pour entraver les règlements, pour influencer les médias. Mais en freinant ainsi, en jouant sur les degrés, à 3°, c’est la photosynthèse qui cesse de fonctionner, les plantes qui dégagent du CO2 au lieu d’en absorber. C’est la fonte de tout le permafrost. Ce sont les eaux qui montent, avec des centaines de millions de réfugiés. C’est une catastrophe qu’en fait, dont on ne mesure pas l’ampleur. Sachant tout cela, poursuivre votre business as usual, c’est un comportement criminel.

Pourquoi, en le sachant, ne pas changer, alors ? Pourquoi ne pas basculer ? Opérer la transition dans votre groupe ? Parce que ce serait nuire à votre rentabilité. Vous l’écrivez vous-même :

 « La préoccupation croissante des parties prenantes en matière de changement climatique sont susceptibles d’affecter défavorablement les activités du groupe et sa situation financière  » avec des « conséquences négatives significatives sur ses activités, sa situation financière, y compris ses résultats opérationnels et ses flux de trésorerie, sa réputation, ses perspectives ou sa valeur actionnariale ».

Vous pouvez nous dire que la valeur actionnariale n’est pas le but de votre entreprise, et pourtant, c’est la clé. Voilà pour qui vous gouvernez. Pas pour l’humanité, pour les salariés. Et c’est aux actionnaires que vous versez 10 milliards. 10 milliards d’euros l’an dernier, versés aux actionnaires, en dividendes et en rachats d’actions.

Alors on peut souhaiter d’un pôle public de l’énergie. Qui reprenne les les 10 milliards d’€ versés pour les actionnaires. Avec les 10 milliards d’€ investis dans le pétrole, c’est 20 milliards en plus pour les énergies propres.

Mais ce n’est plus au PDG de Total que je veux m’adresser. Je n’ai pas vraiment d’espoir de faire changer votre groupe, avec les fonds de pension derrière, les Vanguard Group derrière.
En revanche, je garde espoir en l’homme Pouyanné. Je ne doute pas vous aimiez vos enfants, que vous riez devant Louis de Funès dans la Folie des grandeurs. Que vous soyez comme un individu inquiet du réchauffement climatique, navré de la disparition des rhinocéros et des abeilles. Mais il est clair qu’on prépare un monde de merde à nos enfants, et vous en êtes partie prenante.

Alors, comme homme, comme personne, je dirais : c’est comme pour la mafia, nous avons besoin de repentis. Quittez le côté obscur de la force, revenez vers la lumière. Défilez samedi avec les jeunes pour le climat.

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Secouez l'Assemblée !

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député.

Nous suivre

D'autres discours À L'Assemblée nationale...

6 réflexions sur “Total : « Vous préparez un monde de merde pour nos enfants ! »”

  1. Voilà deux primates fort différents:

    l’un formaté à l’univers aseptisé
    de l’élite mondialisée;

    l’autre point dans la dèche
    mais amateur d’Ardèche !

    Lequel se soucie vraiment des gorilles ?

  2. Il faut confisquer les 150000 milliards qui dorment dans les paradis fiscaux qui sont les fruits de l’esclavage mondialisé des détournements fiscaux et des mafias. En distribuant ces 150000 milliards aux 9,5 milliards d’habitants de notre planète, chaque habitant recevrait 14800€.
    Réfléchissons à cette solution?

  3. Mais c’est à pleurer… Le Pdg qui commence sa réponse en voulant abonder dans le sens de F. Ruffin…mais qui pour cela donne en justification ses propres vacances, et ce pour signifier qu’il aime la nature. Mais attention, des vacances où ?!?! Au Rwanda !!!! Ben vouiii au Rwanda, quoi ! Ben quoi tu passes pas tes vacances au Rwanda toi, François ?! Non ? Oh là là mais t’es vraiment un pauvre type toi…
    Mais comment voulez-vous que ces gens-là changent quoi que ce soit à ce système quand on est capables de se justifier ainsi…au Rwanda…?!?! Des gorilles…?!
    Voilà un énième exemple de la vie en dehors de toutes contraintes que mène cette ploutocratie, qui vit vraiment dans un monde parallèle au nôtre, « gens de peu » ou qui savons nous contenter de peu ! Et je ne parle même pas du bilan carbone et du fait d’aller emm…les gorilles…
    Bref, c’est accablant.

    1. yves gérard cloarec

      Vous m’avez enlevé les mots de la bouche , c’est accablant oui! c’est affligeant ect…mais c’est le monde dans lequel nous sommes depuis toujours , et cela va mal finir comme toujours. nous faisons partie du règne animal avec des prédateurs dominants et des dominés ,et uniquement par de l’intimidation et rien ne change dans ce monde animal ?

  4. Je suis comme vous M. Ruffin, je ne passe pas mes vacances à voir des gorilles au Rwanda. Même combat ! (évoquer ses vacances en Afrique, quel argument de choc quand même ?!)
    Merci, mille fois merci de votre engagement, il m’aide à maintenir le mien contre vents et marécages.
    Une petite remarque, ce serait bien si le contexte du début de vidéo (en commission ? laquelle ? quand ?) était noté quelque part dans le texte de cette page.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage.