C’est une frénésie qui doit saisir la France : référendum !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Ça n'est pour l'instant qu'un murmure : référendum. Mais voilà l'arme qui les fait trembler : votre portable

Ma question ne s’adresse à aucun ministre.
Ca n’est d’ailleurs pas une question. C’est une alerte.

Françaises, Français,
Ca n’est pour l’instant qu’un murmure : référendum.
Un référendum sur les Aéroports de Paris.
Un référendum pour ne pas brader ce trésor à Vinci.
Un référendum, surtout, sur l’avenir, l’avenir que nous refusons,l’avenir que nous désirons.

Voilà l’arme qui les fait trembler : votre portable.
Ils ont peur.
Peur de votre portable.
Peur de votre tablette.
Peur de votre ordinateur.
Peur de vos signatures.
D’emblée, d’ailleurs, le Premier ministre s’est étranglé : « C’est une situation dangereuse ! Cela pose un vrai et grave problème démocratique ! »
Et il a bien raison: c’est la « démocratie » qui est en jeu.
Pour lui, pour eux, la démocratie, c’est bien quand elle somnole dans cette Assemblée.
La démocratie, c’est quand ils répètent en boucle « croissance », « concurrence », « compétitivité », « mondialisation », « déficit ».
La démocratie, c’est de voter une fois tous les cinq ans, et ensuite circulez braves gens.
Voilà, la démocratie qu’ils apprécient !

Pour nous, au contraire, la démocratie, c’est la reprise en main de notre destin commun. Et il faut bien commencer par un bout, même petit:
puisque le premier référendum d’initiative partagée, le premier de notre histoire, nous le permet, allons-y par le bitume des aéroports.
Avant de passer à nos écoles, nos forêts, nos trains, nos maternités,
nos tribunaux…

Alors, ils vendent Charles de Gaulle ?
Nous répondons : « Référendum ! »

Ils cassent nos urgences?
Nous répondons : « Référendum ! »

Ils ferment nos classes ?
Nous répondons : « Référendum ! »

Ils polluent l’air, la terre, la mer?
Nous répondons : « Référendum ! »

Partout,
sur nos cahiers d’écoliers,
sur les murs de nos villes,
sur nos pages Internet,
nous écrivons ce nom:
Référendum !

C’est une frénésie qui doit saisir la France: 
Référendum !

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Publications en lien

covid dictature etat-major

Covid : La dictature de l’État-major contre la démocratie

« On est en guerre. »
« On n’a pas le temps, Monsieur Ruffin. »
Pas le temps pour parler du confinement ?, du couvre-feu ?, de la fermeture des amphis, des théâtres ? Pas le temps pour la démocratie ?
Sauf qu’en 14, le Parlement débattait, contre la dictature de l’Etat-Major. Et la grosse bertha dans la Somme, c’était autre chose que le virus…

dg jeunesse rouvrez les amphis sans titre

Rouvrez les amphis !

Rouvrez les amphis ! La moitié des jeunes sont « inquiets pour leur santé mentale », 30% des étudiants sont en dépression…
Mais le gouvernement continue comme avant.
Pourquoi ? On peut le dire clairement.
Parce que les jeunes ne votent pas, ou peu.
Parce que les jeunes ne sont pas, ou peu, organisés.
Parce qu’ils ne protestent plus.
Et oui, je préférerais des jeunes qui prennent la rue plutôt que du Xanax !