Au PDG de Renault : « Vous mentez… et vous refusez de répondre ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Monsieur le PDG de Renault, à la radio, vous dites : "Les fermetures des fonderies, c'est malheureusement le sens de l'histoire." Vous mentez. Vous délocalisez, tout simplement.

Monsieur le Directeur général de Renault,

À la radio, vous avez affirmé, je vous cite : « Les fermetures des fonderies, c’est malheureusement le sens de l’histoire. » Ce serait le progrès donc, et le progrès technique qui, c’est bien connu, on n’arrête pas. Le progrès avec la fin du diesel, le progrès avec le moteur hybride, le progrès avec le moteur électrique. C’est un mensonge, me semble-t-il. Pourquoi ?

Renault, une délocalisation cachée

Parce que le moteur hybride a besoin de culasses en alu et d’autres pièces en aluminium. Le moteur électrique a besoin lui aussi de culasses et d’autres pièces en aluminium. Non, le motif technique vient masquer ici le motif économique. Tout simplement vous délocalisez. Ce que vous appelez ici un plan de réduction des coûts.

Les culasses en alu ne seront plus produites dans le Poitou, mais en Espagne, en Slovénie, en Turquie ou plus loin encore. Les boîtes de vitesses en alu ne seront plus produites dans le Jura, mais en Espagne, en Slovénie, en Turquie ou plus loin encore.

La Dacia Spring, qui sera la voiture électrique la plus vendue sera 100% chinoise alors que l’Etat va subventionner les achats à hauteur de 3000 euros. La Twingo électrique est très largement fabriquée en Slovénie. La Clio électrique en Slovénie et en Turquie.

Les PDG et les députés sont-ils compétitifs ?

C’est malheureusement le sens d’une histoire oui, une histoire qui s’écrit pour les actionnaires avec le grand déménagement du monde qui se poursuit. Et je vous comprends. Vous êtes nommé par les actionnaires, vous devez leur plaire.

Un actionnaire de Renault, en revanche que je ne comprends pas, c’est votre premier actionnaire c’est l’Etat, qui détient 15% du capital, qui vous prête 5 milliards d’euros et qui laisse en spectateur détruire toute une filière et des milliers de vies avec, s’offrant juste à accompagner vers Pôle emploi au cas par cas.

J’ai une question : pourquoi la recherche des plus bas coûts de production ne s’applique pas d’abord à ceux qui la prônent ? Aux députés bien sûr, ici. Mais est-ce qu’il n’y a pas en Slovénie, en Turquie, en Chine, des PDG à tarif plus compétitif ? Avez-vous ouvert cette piste d’économie ?

A voir également : Renault délocalise, Macron sort le pop-corn !

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Publications en lien

passe autoritaire impasse web

« Votre passe autoritaire est une impasse ! »

Il faudrait cibler les personnes âgées, celles à risques. A la place vous arrosez les enfants et les ados, à la place tout le monde flique tout le monde et partout, à la place vous déchirez la nation ! Votre passe autoritaire est une impasse !

ase aide sociale à l'enface ase placés déplacés replacés redéplacés web

ASE : « Placé, déplacé, replacé, re-déplacé… »

Gloire à tous les Didier qui, invisibles, réparent les liens, recousent les destins, malgré un système, un système inhumain rempli d’humain : l’ASE, qui bloque, écrase, ballotte les petits, morcelle les parcours.
Un système que vous ne changerez pas aujourd’hui.