Nous payons leur nullité

Leur rhétorique guerrière n’est là que pour cacher cette évidence : leur nullité. Comme l’a dit Macron à ses ministres : « On n’oubliera pas. » Non, nous n’oublierons pas. Aujourd’hui, nous payons leur nullité. Demain, nous la leur ferons payer.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

« Confiner l’ensemble de la population sans dépister et sans traiter, c’est digne du traitement des épidémies des siècles passés. La seule stratégie qui fasse sens est de dépister massivement, puis confiner les positifs. » C’est un expert en santé publique, anthropologue de la santé, Jean-Dominique Michel, qui résume ainsi notre présent.

Si nous sommes enfermés, aujourd’hui, si mes enfants sont privés de printemps, interdits de parc et de gazon, ce n’est pas à cause du virus : c’est à cause de leur nullité. Parce que la France est dépourvue de tests, malgré les semaines, les mois qu’avaient nos dirigeants pour observer la Chine, l’Italie, et nous préparer.

Si des soignants décèdent, aujourd’hui, ce n’est pas à cause du virus : c’est à cause de leur nullité. Parce que, dans les hôpitaux français, on se croirait dans un pays du tiers-monde, économisant sur les masques, en appelant aux dons, recevant des stocks moisis, les fabriquant à la maison.

Si des patients meurent, demain, sans respirateur, sans réanimation, avec des médecins qui trient entre les malades, ce ne sera pas à cause du virus : ce sera à cause de leur nullité. Parce que, depuis un an que les soignants protestent, font grève, voire démissionnent, eux n’entendent rien, ne voient rien, ferment des lits, en obsédés du porte-monnaie, en experts-comptables de la politique.

Leur surenchère, leur rhétorique guerrière n’est là que pour cacher cette évidence : leur nullité.

Comme l’a dit Macron à ses ministres : « On n’oubliera pas. »

Non, nous n’oublierons pas.

Aujourd’hui, nous payons leur nullité.

Demain, nous la leur ferons payer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email

39 réponses

  1. Nous devons exiger le renvois de tous les membres du gouvernement ainsi que de ceux qui l’ont quitté durant cette crise pour briguer d’autres mandats, pour faute grave. Sans indemnités. C’est ce qui leur arriverait dans n’importe quelle entreprise qui se respecte.

  2. Merci François. Ce gouvernement de dictateur incompétents. Juste une envie, leur dire : dégager bande de connards. Et après les condamner sévèrement. comme ils savent bien faire, avec les manifestants.!
    Nous allons Tenir bon, pour les virer. (sans indemnités) ces crapules.

    1. Ully dit :

      3 avril 2020 à 10:37

      Il est vraiment gonflé ce Drahi….hormis pratiquer l’optimisation fiscale à grande échelle pour les sociétés dont il est propriétaire et la fraude fiscale à titre personnel, il voudrait en plus que les pigeons de clients SFR fassent des dons pour nos soignants, alors que dans le même temps il est largement suspecté par ses potes du gouvernement de demander le placement abusif d’une partie des salariés de SFR en chômage partiel…

      Il va falloir rouvrir le Bagne de Cayenne pour ce genre de personnage… comme l’avait fait le gouvernement féminin islandais après la crise des Subprime de 2008.

      En effet, les banquiers et Financiers Islandais, qui était à l’origine de la ruine économique islandaise pour cause de placements dans ces actifs financiers pourris, avaient été emprisonnés dans une prison de haute sécurité à 800 kms au nord de Reykjavic, au milieu de nulle part, afin de leur ôter toute envie d’évasion.

      Il est temps d’arrêter de tergiverser avec ce genre de personnages.

      Ils sont le cancer de nos économies et sociétés.

  3. Bonjour
    Ces bizzard qu’il as fallut autant de temps pour sens apercevoir pour des personnes qui travailler avec eux et que personne n’a jamais rien fait auparavant (cela fait de vous tous des complices), cela fait 60 ans que sa dure ?
    Si se système politique ne change pas cela continuera et encore de plus belle, la planète brûle et vous détruira tous ces inévitable.
    Temps que vous montrerait des divisions dans la politique, le peuple se diviseras aussi, temps que vous vous critiquait entre vous le peuple le feras aussi.
    Ces pitoyables de vous décrire comme des élites alors que vous êtes tous des égoïstes, car personne na jamais rien fait, mais en as profiter.
    Quand changerais vous de mentalité ces la seul chance pour la planète et l’être humain ?
    Vous le voyer bien avec le confinement, comment pensait vous que vous pourrait survivre dans des abris nucléaire entre requin en plus, cela et impossible vous continuerais a vous détruire ces inévitables.

    1. Si il y a bien quelqu’un et des groupes en particulier qui dénoncent ce qui se passe depuis plus de 10 ans ce sont bien ceux de M. Ruffin et Jean-Luc Mélenchon alors SVP réservez vos critiques pour ceux qui ont corseté la démocratie et les initiatives que peut avoir un parlement plus que jamais impuissant face à cette majorité de marcheurs sans coeur et sans cerveau que certains ont élus, réduisant ainsi les marges de l’opposition à peau de chagrin. Qui a montré de la division politique si ce n’est les gentils socialistes (démocrates)… Peut-être regardez-vous trop BFM.. ??
      Merci M. Ruffin. Cet article reprenant la chronologie de l’épidémie fait-elle penser à de la nullité du gouvernement ou à autre chose ?… https://laviedesidees.fr/Savoir-et-prevoir.html#.XoBE9i0UwTs.twitter

    2. je ne sais pas qui vous êtes, mais votre interpellation de notre élu est injustifié. vous n’avez donc jamais entendu ses interventions a l’assemblée nationale ? SI VOUS L AVIEZ ECOUTE VOUS NE TIENDREZ PAS DE TELS PROPOS;
      Quant à son égoïsme, vous devriez également savoir qu’il a fait le choix de ne pas percevoir l’intégralité de ses indemnités et de les reverser . Il ne percoit que le SMIC ce qui pour moi est totalement insuffisant au vu du travail qu’il effectue, il aurait du se verser au moins le salaire median. (1800)
      Pour moi vous ne vous êtes par tenu au courant ce qu’il fait . Vous écrivez vos vérités sans connaître la réalité de l’engagement de cet elu
      Par contre espérons que nous nous retrouvions pour combattre les fondamentalistes capitalistes qui sont les destructeurs de tous nos services publics

      1. Inutile de chercher bien loin Martine !! NOUS les connaissons tous ces propos et nous savons d’où çà vient !!!
        Ils inondent les réseaux sociaux cachés derrière des pseudos et ne disent jamais qu’ils parlent sous la coupe de leur Gourou !!

        car n’oublions pas il y a 2 sectes : LAREM et ASSELINEAU !!

        Ils agissent exactement de la même façon, toujours cachés, n’annonçant jamais le nom du gourou ou du parti !!!

        Vous allez voir la réponse !!!

        Elle va être fabuleuse !!! Toujours la même !!!

    3. GAFFET a pris un T de trop.
      Puisse t’il retourner à l’école primaire pour apprendre l’orthographe et la syntaxe.
      Ses commentaires en gloubi boulga sont incompréhensibles.
      Son analyse de la situation est digne d’un enfant de 8 ans.
      Pourrait il aller ranger sa chambre et laisser les adultes entre eux ?
      Merci petit.

    4. oh putain!!! Tu écris vraiment comme ça?? Tu me fais peur bonhomme..
      Je passe sur ta réflexion. De toute façon c’est illisible au bout de 4 secondes.

  4. Je suis complètement d’accord avec ceci, ils sont juste nuls. Même si l’exercice du pouvoir ne doit pas être facile, je leur accorde au moins ceci, avec le modèle chinois et italien, ils auraient dû, en effet, réagir.
    Sur toute la ligne ce sont des amateurs dangereux (gilets jaunes, retraites et maintenant la crise sanitaire), protégeant leur caste.
    Pour ma part je m’étais mise à l’écart depuis la déclaration des premiers cas pendant que ces « guignols » nous disais que tout allait bien, que nous n’avions rien à craindre, que notre système de santé avait tout ce qu’il fallait pour faire face à ce tout petit virus ! Il est vrai qu’étant à la retraite c’est plus facile pour moi. Je tremblais chaque jour pour mes enfants qui continuaient à faire comme si de rien n’était, écoutant les balivernes de Mme Buzyn. Celle-là même qui en pleine crise s’est retrouvée catapultée sur la course à la mairie de Paris, il y a de quoi se poser des questions.
    Pénurie de masques, pénuries de tests (du coup par miracle ils ne sont plus indispensables …..) insuffisance de respirateurs, manque de tout en fait, bientôt pénurie de médicaments. Pendant ce temps les soignants s’épuisent et tombent malades, et que font nos gouvernants : une attestation pour permettre la sortie …… en deux épisodes …..
    Si la situation n’était pas aussi dramatiques il y aurait de quoi en rire.
    Et après ? Les survivants j’espère leur demanderont de rendre des comptes, il y a longtemps déjà qu’on leur dit que l’on ne veut plus d’eux. Qui sera capable de prendre la relève et créer, je l’espère une nouvelle société plus équitable et moins tributaire de la bourse et de la mondialisation, une société tournée vers l’humain.

    1. Je suis bien d’accord avec vous. Comme la plupart des gens je n’aurais jamais pensé il y a 6 mois à une telle catastrophe et à ses conséquences dans tous les domaines. Ma crainte depuis longtemps concernait un possible accident gave, ou un attentat dans nos multiples centrales nucléaires. Si nous sommes aussi bien préparés pour faire face à ce problème tout à fait possible, auquel les responsables politiques ont eu le temps de penser depuis très longtemps, il y a du souci à se faire, car ce serait, au moins pour la France et ses voisins gravissime, et pour bien plus longtemps

  5. Bien sûr il faudra dissoudre l’assemblée nationale et y installer une constituante pour réécrire une constitution.

    Et dans cette constitution il faudrait y inscrire un temps réservé à l’exercice de la citoyenneté. Non pas seulement pour un engagement à aider les autres, pas un temps syndical ou CE, mais pour tous les citoyens afin de prendre connaissance du travail parlementaire, pour pouvoir contrôler ce que font nos représentants et prendre une part active à faire des propositions, y voir éclore des personnalités qui puissent devenir des représentants politique en dehors du vivier des classes supérieures. Que les choix puissent enfin se faire sur des personnalités engagées pour servir l’intérêt général et non sur des produits vendus par les médias pour servir la caste en place.

    Il n’y a pas aujourd’hui de place pour un état citoyen vivant. Notre démocratie est une tromperie.

    D’un côté il y a ceux qui par leur origine sociale exercent des occupations rémunérées pour organiser la société à leur avantage. De l’autre ceux qui sont voués à exécuter les tâches pour servir le schéma défini par les précédents. C’est à la condition d’exécuter ces tâches, occupant tout leur temps et ne leur laissant aucun répit pour une réflexion citoyenne, qu’ils sont éligibles à un salaire leur permettant de couvrir leurs besoins matériels de première nécessité, et dont les premiers tirent profit pour exercer leur pouvoir.

    Le plus grand nombre trime pour servir le plus petit nombre.

    Il faudra donc remettre les normes dans le bon sens. La loi doit venir en premier de l’État souverain, et non des institutions privées. L’État doit retrouver l’autorité sur sa monnaie, sur ses finances et donc, sur la santé, sur l’éducation, sur l’énergie, sur la recherche, sur son armée, sur l’organisation des transports, sur les choix d’investissement d’intérêt général, et sur l’air que nous respirons et l’eau que nous buvons. L’État doit veiller à sa capacité à produire ses besoins de première nécessité pour que, comme aujourd’hui nous ne manquions pas des produits indispensables à la santé des Français.

    Je ne voudrais pas terminer en faisant part de toute mon admiration à l’égard de François Ruffin. Il est un des rares députés à faire son travail, c’est à dire faire le lien entre les citoyens et les institutions, et les institutions et le citoyen. La norme actuelle étant de faire le lien entre les institutions et les lobbies qui ont pris le contrôle de l’État.

    Je lui fait part de mon admiration pour sa persévérance, car il en faut pour résister à l’ingénierie mise en place par Macron pour épuiser tout ce qui n’est pas en ligne avec sa politique. Je pense que le peuple Picard, qui entoure François, est aussi une aide morale précieuse précieuse pour lui. Vous êtes sensationnel en Picardie.

  6. TOUT A FAIT D ACCORD AVEC VOUS ! MAIS J AI BIEN PEUR QUE LA CRISE NE CHANGE PAS CE GENRE DE PERSONNES
    ILS ONT PEUR POUR LEURS PETITE PERSONNE ENSUITE QUAND TOUT IRA MIEUX ILS OUBLIERONT VITE
    ILS FAUT LES METTRE AUX PANIER……..ET RAPIDEMENT

  7. Je suis sidéré qu’on n’applique pas à une épidémie humaine les mêmes principes qu’on utilise classiquement en médecine vétérinaire depuis longtemps et qui ont fait leur preuve: fermeture des frontières, dépistage massif et fermeture hermétique des nouveaux foyers, ce qui évite de bloquer l’ensemble du pays (parfaitement inefficace et délétère). Comme d’habitude, ce sont les faibles salaires et les PME qui vont le plus souffrir de cette politique de culture de la peur. Mais que feraient d’autres politiques à la place, englués dans un système bureaucratique et dans la culture des égos des hauts fonctionnaires qui empêchent certains hôpitaux d’envoyer des malades dans des cliniques privées qui regorgent de place, ou qui refusent de prendre en considération les avis et remèdes des praticiens de terrain. C’est le système tout entier qui doit être révisé, où la classe politique dans son ensemble et les grandes administrations sont coupées de la réalité pragmatique du terrain ne cherchent qu’à se protéger au lieu de protéger la population. Que dire aussi de la politique d’urbanisation forcenée qui ne fait qu’accroitre la fragilité de la population liée à la concentration humaine. Les campagnes se désertifient et les terres s’appauvrissent, au profit d’une agriculture intensive qui tue progressivement notre première source de santé, l’alimentation. La santé publique n’est pas liée uniquement au coronavirus, mais son avenir est indissociable de la protection de notre environnement dans son ensemble (dont la protection des ressources naturelles). A l’heure ou les cyclistes et les piétons portent des masques en ville (pourquoi faire???), les automobilistes (sans masque) circulent la fenêtre ouverte en pleine campagne où les agriculteurs déversent en plein vent des pesticides (j’en suis témoin tous les jours)….

  8. Il faut être juste avec ce gouvernement : il est capable de décisions énergiques. Le 29 février, conseil des ministres extraordinaire sur le covid 29 : pour décider de la réquisition de l’appareil productif pour produire l’équipement indispensable aux soignants, les tests, les traitements ? Non.pour décider de la mise en œuvre de l’article 49-3 de la constitution sur les retraites.

  9. Eh oui, confiner sans dépister massivement…en se privant de la connaissance du nombre de personnes infectées, du nombre de personnes malades, on se prive de la faculté de connaître la menace et donc de la combattre. Incompétence ou inconsistance ?
    Dire qu’on est « en guerre » et ne pas s’en donner les moyens. Ne pas mobiliser, ne pas renforcer les ambulanciers, les brancardiers…Envoyer au front des réservistes, des retraités de plus de 65 ans, population à risque s’il en est, au lieu de les employer « à l’arrière » pour libérer des forces vives. Ne pas mettre sur une économie de guerre (production massive d’équipements de protection, de médicaments, de bouteilles d’oxygène, de tests de dépistage, etc) et s’en remettre « au marché » ou aux industries chinoises… Amateurisme ou folie ?
    Alors que le foyer de Mulhouse explosait, on regardait encore ailleurs? On disait encore que le virus ne quitterait pas les frontières chinoises (https://www.franceinter.fr/societe/le-nombre-de-cas-au-rassemblement-evangelique-de-mulhouse-largement-sous-estime). Arrogance, condescendance ou folie ?
    Et aujourd’hui pour « tuer » le virus, on tue le malade, on brise tous les liens sociétaux, l’économie sociale et solidaire, les associations. Et on laisse la place nette aux intérêts commerciaux multinationalisés. Sans rien leur demander. Là, je commence à douter de leur nullité pour y voir autre chose…

  10. Une fois de plus, la gestion calamiteuse de cette crise sanitaire, cette totale absence d’anticipation n’est que la traduction de la politique ultra-libérale du gouvernement Larem qui n’a qu’un leitmotiv « économiser au maximum tout investissement non rentable ». Pour rappel, Macron s’est fait élire sur ce programme puisqu’un des thèmes de sa campagne était la baisse des effectifs de la fonction publique de -120000 hommes.
    Les Français électeurs de Macron en 2017, qui sont aujourd’hui touchés dans leur chair, ne peuvent s’en prendre qu’à eux mêmes.
    Ce gouvernement n’a même pas eu le moindre éclair de lucidité qui aurait été de penser qu’en protégeant les populations avant une contamination large, il évitaient de mettre le pays à l’arrêt complet pendant des semaines.
    Il semble que le coût humain était le cadet de leur soucis. En cela on peut conclure que leur gestion de la crise Covid-19 tient de la haute trahison par la mise en danger de la vie de la population qu’ils se sont, soit disant, engagés à servir. Une véritable gestion d’épicier… et encore je suis sûr que les épiciers sont bien plus rigoureux dans la gestion de leurs commerces. A se demander à quoi cela sert d’étudier à l’ENA, Science-Po, HEC… Tous sur le même modèle « l’enrichissement maximum d’une très petit nombre d’élite au détriment de l’ensemble. Faisons leur payer leur infamie.
    Ils parlent via leur organe de crise O. Veran de commande d’1 milliard de masques FFP2 … bien bien tard n’est-il pas ?

  11. bonjour ,
    penser qu’ils sont nuls c’est réduire le champ de notre future riposte , ils ne sont pas nuls , ils sont dans le libéralisme fort , dans une approche qui sert les intérêts des grandes firmes , nous priver de masque, de tests, de respirateurs, de moyens est une stratégie commerciale car ils ont vendu les stocks assez chers et les commandes en chine par milliard nous sommes devant des pratiques libérales de commerce , là ou cela devient mafieux c’est qu’ils osent faire croire qu’ils font quelque chose, là ou cela devient révoltant c’est qu’ils sont dans une indécence manifeste et nous démontrant que nous avons besoin qu’ils pensent à notre place. les commerçants franciliens chinois, il y a trois semaines faisaient livrer aux hôpitaux de Paris gratuitement , un million de masque par leur circuit . ils ont pu en une semaine , organisé la démarche. je le répète , ils ne sont pas nuls , c’est volontaire pour mettre à terre la révolte qui gronde, pour étouffer la conscience par la peur . Tout le langage employé est un discrédit de nos capacités à faire des choix et de penser par nous même. cécille Barbe

  12. Bonjour
    Et vous auriez fait quoi vous au pouvoir? Inventé les remèdes avant la science? Faire apparaître par une baguette magique des milliards de masques et des dizaines de milliers de ventilateurs? C’est assez pathétique de donner des leçons en période de crise, après coup. Un peu d’effort de modestie monsieur Ruffin. Merci.

  13. Vous aurez du en 2017 choisir le bon bulletin si vous avez voté. Si non vos critiques sur le fond est mauvais autant que sur la forme !!!

  14. La nature a su harmoniser de façon intelligente l’interdépendance des êtres vivants sur cette terre où tout y est « duel » ; si l’un existe, l’autre ne peut pas exister sans le premier. Mais certains hommes se croyant issus d’une essence supérieure à tous les autres êtres vivants, se sont crus permis d’en faire qu’à leur guise …. jusqu’à ce jour où la nature les a contraint à les stopper dans leur délire de savoir mieux que quiconque ce qui est bien pour le plus grand nombre alors que leur seul et unique objectif est le toujours plus qui anime leur insatiable cupidité
    Ce gouvernement me fait penser à ces généraux de 14/18, à l’instar du général Nivelle, qui n’avaient que faire de leurs hommes qu’ils ont poussé à la mort sans vergogne par manque d’anticipation, d’organisation, de moyen,de réflexion, de stratégie, de bon entendement et d’écoute tant ils étaient murés dans leur bon droit et leur certitude sans aucune compassion envers le vivant d’une façon générale.
    A 85 ans, j’ai l’impression d’assister au même scénario … qui s’est déroulé il y a 100 ans … dans un massacre abominable, sans que ces généraux ne versent une larme, n’aient un quelque mot de compassion des drames qu’ils ont généré et en soient inquiétés le moins du monde à l’issue de cette effroyable hécatombe
    Comme quoi l’histoire n’apporte aucune leçon à ces personnes bouffies de certitude.
    Quand est-ce que le peuple se débarrassera de tous ces « incapables majeurs sans vergogne » et reprendra les rennes d’un pouvoir qui lui rendra des comptes …. j’attends ce moment et formule tous mes voeux de le voir avant de quitter cette terre pour l’au delà éternel

    1. BRAVO !!!!

      Vous avez raison l’histoire n’apporte aucune leçon à CES BOUFFIS DE CERTITUDE !!!

      Les « intelligents » comme ils aiment le dire eux-même!!!

      moi j’appelle « çà » UNE HORDE DE POURRIS !!!

      Que les français réagissent ENFIN !!!

      Depuis le temps qu’on leur dit , il leur faut quoi pour comprendre !!!

  15. Nullité pour gérer la crise sanitaire…peut-être.
    Mais pour d’autres sujets la main n’a pas tremblé, les décisions sont claires et nettes : 25 ordonnances, pas moins, pour réformer en profondeur les droits des chômeurs, le temps de travail, les relations entre salariés et employeurs. Comme si elles étaient déjà prêtes.
    Et de contribution exceptionnelle des plus aisés : Nada !
    https://reporterre.net/Le-gouvernement-attaque-le-Code-du-travail-mais-refuse-que-les-riches-fassent-un-effort

  16. Ne tirez pas sur l’ambulance Ruffin ! Pas vous SVP !
    Oui nous payons la nullité de notre gouvernement radin sur la santé.
    Oui nous payons surtout l’addition des nullités (des lâchetés) des politiques précédentes de droite comme de gauche, sur tant de sujets.
    Oui nous payons notre nullité (lâcheté) de les avoir laisser faire, finalement.
    Alors merci de ne plus nous abreuver de jérémiades ou de « il aurait fallu » comme Mélenchon. Fini les discours démagogiques, les état des lieux, les diagnostics, les faibles propositions sur d’éventuels micro changements pour faire plaisir à tout le monde. Préparons l’après !
    Nous n’aurons pas avant longtemps d’aussi belle occasion de faire sauter tout cela !
    Je n’ai vraiment pas envie de réfléchir pour faire le commentaire de texte sur le discours de Macron, Monsieur Ruffin ! J’attends vraiment quelque chose de plus couillu de votre part ! Faites nous travailler par exemple sur les fondamentaux oubliés, les grands enjeux que nous sommes en train de rater pas seulement à cause de la pandémie, les priorités qu’il faut remettre dans les tuyaux mais dans l’ordre …. Nous avons tellement besoin d’avoir une nouvelle vision, un nouveau dessin (dessein) de tout cela pour nous rafraichir les idées avec de l’humanisme, de l’écologie, le revenu de base par exemple et des chiffres vrais. Faut pas avoir peur. Entrons dans le dur, oui profitons de cette trêve pour réfléchir, oui, mais sur quelque chose de nouveau et consistant, qui nous rassemble et nous permette d’agir autrement par la suite, car les vieilles recettes (nulles) ne marcheront plus longtemps. Mais c’est urgent, on en crève !

  17. MAis quelle honte Ruffin d’oser faire de la propagande nauséabonde tout en dansant sur lescoprs des morts
    Ce Monsieur n’a jamais ecrit ça, allez donc faire un saut sur son blog

    http://jdmichel.blog.tdg.ch/…/covid-19-fin-de-partie…

    Pis eh il est Suisse ce Monsieur, donc il en a rien à faire de Macron

    Ruffin tu es un opportuniste qui n’a honte de rien

  18. Évidement qu’ils sont nuls, mais notre gouvernement actuel n’a fait que continuer une politique de restriction des budgets alloués aux services publics, politique entamée depuis des années, dictée par la loi des marchés financiers. Ils sont nuls car ils ne savent que faire que ce qu’ils ont appris dans leurs écoles soit-disant d’élites. Ces écoles où l’on n’enseigne que de vieilles recettes pour garder le système en place, ainsi que leur carrière. Ils sont nuls car ils n’écoutent jamais d’autre points de vue, ils n’ont pas écouté, Pierre Rabhi, Pablo Servigne, Aurélien Barreau, Albert Jacquard et temps d’autres. Nous n’oublierons pas, mais, paieront-il pour leur incompétence, eux et leurs prédécesseurs, j’en doute. Quant à la sortie de crise, après la joie légitime de tourner cette page, il faudra une vigilance de tous les instant afin de ne pas permettre à nos gouvernants de repartir la direction. Oui pour une dissolution des assemblées, il faut instaurer une démocratie par tirage au sort, seule vrai démocratie, il faut réorienter les flux financiers vers l’économie réelle, les gens. Il faut partager le travail, instaurer une réelle proportion dans les salaires, que le plus haut revenu ne soit qu’un multiple raisonnable du plus bas, supprimer la spéculation, le trading haute fréquence, bref on a du boulot. Et d’abord qu’ils s’en aillent tous.

  19. Si vous sacrifier vos libertés pour un peu de sécurité vous perdrez les deux.
    Il a environ 5% des contaminés qui développent des formes graves, donc sans personnel soignant la France subirait une catastrophe d’environ 300000 individus gravement atteints avec presque toute la population infectée, soit une catastrophe de plus de 250000 morts, heureusement même s’il est déficient du fait des politiques gouvernementales, il y a encore un système de santé pour réduire cette mortalité.
    Pour la réduire davantage il faut étaler le pic de contamination sous les capacités de traitement des soignants (malheureusement inférieur à celui de l’Allemagne : 5 fois plus de respirateurs, 2 fois plus de lits en soins intensifs et suffisamment de masques), pour cela il aurait fallu endiguer le phénomène au début, maintenant il faut éviter les regroupements (dans la rue et les entreprises non indispensables comme amazon) et protéger le personnel à risque (caissières, soignants, éboueurs…).
    Les déplacements solitaires ou par foyer, présentent peu de risques de contamination (se retrouver avec des virus sur les mains et manger sans se les laver) et ne sont responsables que d’une minorité des contaminations. Toutefois, ces sorties présentent plus d’avantages, elle permettent notamment de diminuer le risque d’autres pathologies : diabète, infarctus, flébites, coups et blessures, AVC, dépressions…, ce qui limite l’encombrement des services de santé en cas de confinement total.
    D’où le choix de l’Allemagne qui conseille même le vélo pour améliorer le fonctionnement de l’appareil respiratoire.

    https://www.courrierinternational.com/article/vu-dallemagne-face-au-covid-19-le-velo-protege-doublement?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&Echobox=1584710047&fbclid=IwAR3JJBYa0–D5r6uhzFT1AaPx7Z8kXf9eNkFG_G6k3QxFqxvnn3xtwZizbY

    Vu les contaminations qui se sont produites entre janvier et le 16 mars et celles qui se produisent dans les entreprises comme amazon, un confinement total à autant d’effet qu’une ligne maginot.

    La mortalité environ 20 fois moindre en Allemagne qu’en Italie, malgré un taux de contamination équivalent, ne dépend donc pas de la sévérité du confinement mais de la capacité du système de santé.

  20. On pourra sans doute étudier ce qui relève de la nullité ou du plus profond cynisme: tant que des gens qui ne sont rien pouvaient mourir sans remettre en cause la production permettant les profits, cela restait assez secondaire mais s’il y a trop de morts et plus assez de travailleurs pour assurer le boulot cela devient dangereux. Leur profonde nullité ne situe sans doute pas uniquement dans leur ignoble « gestion » de la crise mais dans leur profonde infection idéologique, jusqu’au pourrissement. Comment une assemblée de DRH pourrait-elle être porteuse d’une vision sociale, humaniste et d’une transformation progressiste de nos sociétés humaines. L’humain, comme l’Histoire, les souverainetés populaire et nationale, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, le tissu social constituant un peuple,…(chacun pourra compléter…) …leur sont étrangers.
    Bien plus encore que cette « nullité », c’est le système économique et financier mondial auquel tous nos « dirigeants » successifs nous ont soumis qui, en dernière analyse, reste la cause essentielle. Quand j’avais titré « Immondialisation: peuples en solde! » le blog présentant de vieux textes, je visais en premier la pandémie…financière capitaliste… qui nous a apporté d’abord un Pétain-au-petit-pied et ensuite un virus.
    Décidément, en cette période peu riante dieu, parfois dit « amour », n’est pas très prévenant, allant jusqu’à répandre le poison à partir d’assemblées évangéliques dont une en particulier, me semble-t-il, se tenait dans la « zone transfrontalière » rendue à l’Allemagne…
    Méc-créant.
    (Blog: « Immondialisation: peuples en solde! »)

  21. J’ai l’impression que ce Corona pourrait être le pendant de la chute du Mur de Berlin…en tous les cas je l’espère après la fin du communisme d’état là mort du capitalisme, la possibilité d’un nouvel humanisme social I have a dream today!

  22. Bonjour
    Pour contribuer à la recherche de la liste des 3 ou 10 points clés à mettre en avant pour faire bifurquer le monde d’après : voici ce que proposent les gilets Jaunes de Crolles (Isère)
    https://www.change.org/p/toute-la-population-plus-jamais-%C3%A7a-appel-pour-le-monde-d-apr%C3%A8s
    https://www.youtube.com/watch?v=r1pb7vcD9s0

    Appel pour le MONDE D’APRÈS Plus jamais ça !

    La crise sanitaire a montré, jour après jour et aux yeux de tous : la faillite totale de l’ultra libéralisme ( forme du capitalisme depuis les années 80 ) et de ses dirigeants.
    Le système se révèle incapable de protéger les populations.
    Pas d’anticipation, gestion chaotique, totalement dépendante d’autres pays, aucun acte fort pour soutenir l’Hôpital..
    En appauvrissant les services publics et la démocratie : on est arrivé à cette catastrophe sans précédent.
    L’État, protecteur dévasté par 30 ans d’affaiblissement, est à reconstruire
    Le peuple qui a fait tourner la société en temps de crise doit décider dans LE MONDE D’APRÈS car il sait quels sont les justes besoins.

    C’est pourquoi il faut :
    1 – Un Grenelle de la santé Avant toute chose et en toute urgence
    AVEC et PAR tous les acteurs touchés par la crise
    POUVOIR DE DÉCISION de cette assemblée
    Mise à disposition de tous les fonds nécessaires
    au moins 10 milliards en urgence

    2 – La redistribution des richesses
    Augmenter tous les revenus bas et moyens
    au minimum 300 €/ mois
    en enlevant aux plus fortunés pour récupérer un peu de ce qui a été perdu ces dernières années
    Améliorer le budget de l’État pour les besoin de la population

    3 – La refondation démocratique
    Une chambre du peuple tirée au sort qui contrôle les lois proposées par l’assemblée et le gouvernement
    Référendum en cas de désaccord
    Le RIC référendum d’initiative citoyenne
    Les médias rendus publics et animés par des assemblées démocratiques des journalistes et utilisateurs

    4 – L’Économie au service des personnes
    Relocalisations en France
    Favoriser les circuits les plus courts, les plus respectueux possibles ( industriels et agricoles )
    Reconstruction des services publics AVEC et PAR les principaux concernés ( employés et utilisateurs )

    5 – La bifurcation sociale et écologique
    Financée par CICE ISF Flat-tax Exit-Tax Crédit impôt recherche etc… (environ 37 milliards)
    Une participation des dividendes des actionnaires ( par ex: 57 milliards bourse 2018)
    Récupérer les fraudes fiscales (80 Milliards)

    La société toute entière dans LE MONDE D’APRÈS doit se tourner vers les besoins des gens et non plus la folie de l’argent
    Nous ne pouvons plus laisser une poignée de financiers et dirigeants hors-sol faire ce qu’ils veulent
    sans notre contrôle
    Cette refondation doit partir de toute la population pour l’intérêt de tous.
    Soyez prêts à vous faire entendre dès que l’état sanitaire le permettra

  23. BRAVO François Ruffin !!!

    Vous avez raison !!! DES INCOMPÉTENTS !!! et des opportunistes !!!

    Ainsi que leurs potes de droite !!!

    RECUPERATION ?
    Covid-19 : pour Dati, ce sont les Français des «ronds-points» qui tiennent «le pays à bout de bras»
    « Ceux qui étaient sur les ronds-points n’étaient pas des assistés, mais beaucoup de travailleurs pauvres S’érige-t-elle en porte-voix des Gilets jaunes ? «Je défends les classes populaires qui travaillent», rétorque Rachida Dati au JDD, précisant que «ceux qui étaient sur les ronds-points n’étaient pas des assistés, mais beaucoup de travailleurs pauvres. Cette crise du coronavirus va amplifier tous les problèmes pour lesquels nous avons eu des signaux d’alerte en amont». Pour Rachida Dati, «il faudrait qu’un grand débat national soit lancé à la fin du confinement, en tout cas avant l’élaboration du prochain budget de l’Etat qui devra tenir compte de ce qu’a révélé cette crise». Selon la candidate de droite à la mairie de la capitale, «on ne pourra pas revenir à la situation d’avant. Cela suppose donc de réfléchir à un autre mode de gouvernance, un plus grand contrôle des administrations et de leurs décisions, ainsi qu’une plus grande attention aux conditions de travail et à la protection des salariés»

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/france/73643-covid-19-pour-dati-sont-francais-ronds-points-tiennent-pays-bout-de-bras-gilets-jaunes

    MdR !!!

    Si elle veut elle peut s’inscrire à La France Insoumise !!!

    Encore une qui vient d’avoir LA révélation !!!!….:-))))))

    C’est bizarre ces « effets secondaires » du Covid 19!!! Il faut que les chercheurs les ajoutent sur leur liste : le cerveau des libéraux-capitalistes semblent atteints de symptômes entraînant des réflexes syndico-marxistes !!!

    Cela effraie de plus en plus les patrons du CAC 40 car un de leur patron aujourd’hui a annoncé vouloir baisser son salaire de 30% !!!!….:-)))))

    Amitiés insoumises

  24. Pourquoi on nous laisse pas la liberté de prendre nos responsabilités et notre destin en mains comme dans d autres pays par exemple avec ce confinement et tout ?

  25. Manque de Masques FFP2, manque de respirateurs… Tout cela n’est pas le fait du hasard, mais c’est le fait de l’irresponsabilité de notre gouvernement et de son Ministre de l’industrie qui n’assurent pas la fonction primaire pour laquelle ils ont été élus, à savoir gérer les affaires de l’état en bon pères de familles, dans l’intérêt des citoyens.
    Outre que ce gouvernement n’a aucunement anticipé la crise via la reconstitution se stocks stratégiques d’EPI (équipements de protection individuels), de tests de dépistages, etc… En 2018, il a laissé fermer la plus grande usine française de fabrication de masques FFP2, l’usine SPERIAN dans les côtes d’Armor. Celle-ci bien que rentable, s’est vue fermée pour cause de rentabilité trop faible par son propriétaire, le géant industriel US, Honeywell. Cette usine avait fourni 20 millions de masques lors de la Pandémie du H1N1.
    Aujourd’hui d’autres salariés, dont l’activité est vitale au quotidien dans la lutte contre le Covid-19, vont probablement être licenciés .Il s’agit du groupe Peters Surgical, société familiale, française à l’origine, dont l’ unité principale de fabrication basée à Bobigny (93), fabrique des sondes Motin avec gaine de protection. Ces sondes servent a désobstruer et évacuer les sécrétions pulmonaires qui étouffent les patients atteints du Covid-19, tout en protégeant les soignants qui les utilisent.
    Ces sondes sont quotidiennement utilisées par milliers par nos soignants des AP-HP.
    Depuis le début de la crise du Covid-19, cette usine produit ces sondes en 7/7 avec une amplitude de 06h00 du matin à 22h00.
    Eh bien croyez le ou non, mais, cet été, cette unité de production devrait être délocalisée en Inde et en Thaïlande, avec pour résultante le licenciement de 60 salarié(e)s et la perte de toute capacité de production en france. Aujourd’hui l’actionnaire principal qui est à la manoeuvre est un fonds d’investissement Eurazéo. Eurazéo qui s’est vu céder en 2009 85% du capital de la société par la BPI (Banque Publique d’investissement), qui avait largement investit dans le développement de cette Société. Eh oui, une fois de plus se sont nous citoyens qui par nos impôts avons financé le développement de cette société. Nous devons demander à Bruno Lemaire qu’il prenne ses responsabilités pour le maintien de cette unité de production en France, afin de garantir notre indépendance stratégique pour l’approvisionnement de ces matériels médicaux. Au cas ou Bruno Lemaire n’interdirait pas cette délocalisation, il devrait en répondre devant les citoyens, comme il devra d’ailleurs répondre de l’attentisme dont lui et Mr Darmanin font preuve envers les Entreprises du CAC 40 auxquelles il n’ont pas fait, par décret, interdiction de versement de dividendes pour 2020.

  26. La Banque d’Angleterre fournit le Trésor Britanique
    TINA is dead
    Vive l’alternative humaine et sociale sur une terre viable !

  27. Le Medef par la voix de son Chef veut nous faire payer leur nullité par la « corvée  » pour ceux qui travaillent comme sous l’ancien régime et comme l’avait fait Raffarin après la canicule de 2003…
    Le peuple français n’est ni corvéable ni taillable à merci…pas plus avant le Covid qu’apres…
    Je propose que les territoires « Zéro chômeur » soient généralisées que tout le monde travaille mais moins et pas après 60 ans…
    Les Jours Heureux sont toujours possibles n’en déplaise à Kessler Denis, grand pourfendeur du CNR, et autre affidé du Medef originaire du Grand Est si fortement touché par le Covid et dont l’état de l’hôpital public français délabré n’est que le résultat de son idéologie réactionnaire !!!
    Ces gens là sont responsables de la catastrophe et sont comptables de ces malheurs…
    La seule réponse est un impôt progressif sur les revenus et le capital et la fin des taxes injustes sur les produits de première nécessité. Voilà c’est dit !

  28. Le 22 mars 2020 j’adressais une lettre ouverte au comité scientifique en charge de l’épidémie de COVID , témoignant de mon indignation quand aux conseils donnés, aujourd’hui 14 avril 2020 et 15 000 morts plus tard je vous propose de la lire et donner votre avis, sans démagogie.

    Lettre ouverte au membres du Conseil scientifique Covid-19,

    Critiques et conseils concernant vos avis sur l’épidémie COVID 19

    Depuis la déclaration du Professeur Pellerin pendant la catastrophe de Tchernobyl en 1986 , je n’avais plus entendu aucun scientifique faire preuve d’autant d’inconscience, d’incompétence et de dangerosité, de légèreté dans ses avis conseils et propos.

    Vous avez fait très fort; élections pendant le début de l’épidémie, manque de matériel médical chronique liés aux soins, manque de conseil de protection à tous les personnels, soignants ou non, exposés aux interactions sociales, conseils de ne pas porter les masques de protection à ces même personnel, absence quasi total de désinfection générale par aspersion de désinfections des lieux publique des lieux, etc, etc…

    Pour vous convaincre de ces manquements, il vous suffira simplement de consulter les archives photographiques de ces derniers mois provenant des pays d’Asie touchés par la pandémie. On eut y voir les personnels de la voirie de ces grandes ville d’Asie parfaitement équipés de masques, de gants, voir de combinaisons intégrales avec sur-bottes, capuches ,visières, désinfecter régulièrement les agglomérations, à l’intérieur comme à l’extérieur des bâtiments.
    Plus de 90 % des des agents administratifs en interaction avec la populations sont équipés de la même manière et cela depuis plusieurs mois. Pratiquement tous les habitants des grandes métropoles chinoises et asiatiques portent des masques de protection.

    Sur les images des médias français de ces derniers jours, j’ai été particulièrement horrifié de voir les soignants pratiquer les soins de réanimation aux patients atteints du COVID, simplement équipés de leur blouse de gants et de simples masques de protection.

    Compte tenu du temps de latence d’approximativement 120 jours, qui nous séparent du début de la pandémie, j’ai beau chercher en pleine conscience, je ne trouve aucune excuse à votre manque de réactivité, à votre absence de préparation sérieuses, à vos conseils totalement inadéquats aux personnalités politiques qui se sont soldé jusqu’à ce jour par plus de cinq cent décès causés par la propagation de l’épidémie dans notre pays.

    Peut être aurez-vous un jour des comptes à rendre, je n’en sait rien.

    Mais le vous demanderais toutefois, en sachant pertinemment que vous ne tiendrez aucun compte de ces suggestions :
    1 De revenir sur l’importance du port du masque dans toutes les interactions sociales du quotidien se déroulant à l’extérieur du lieu de confinement familial,

    2 La mise en place d’une pratique de désinfection régulière par aspersion de désinfectant à des tous les publiques encore fréquentés, ainsi que sa représentation dans les médias afin de sensibiliser un peu plus le public sur la dangerosité du virus.

    3 Enfin, d’équiper convenablement tous les agents en contact quotidien avec la population ; C’est à dire de gants, masques, lunettes ou visière de protection, cagoule, charlotte, sur-bottes, sur-blouses.

    Souhaitant l’adoption d’un traitement propre à réduire les effets néfastes de cette épidémie dans notre pays et dans le monde entier dans les meilleurs délais , je vous adresse mes salutations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *