Des idées, on en a !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Durant mes premiers mois, j’ai fait trois propositions de loi écrites, j’en ai signé vingt autres, j’ai rédigé un rapport, porté 67 amendements (sur tous ces points, je figure parmi les plus actifs). À chaque fois, tout ça est parti de vos témoignages, de la proximité.

Financement de la psychiatrie

Après une longue enquête à l’établissement Philippe Pinel, j’ai déposé une « proposition de loi sur le financement des hôpitaux psychiatriques ». Elle a été signée par des membres de tous les groupes, Les Républicains, l’UDI, le Modem, les socialistes, les communistes, France insoumise, vraiment tous les groupes, sauf En Marche ! (Les députés macronistes ont l’interdiction d’approuver un texte qui n’émane pas de leur rang…).

Ma proposition s’ouvrait sur le témoignage de Sébastien Bil, président de l’Unafam dans la Somme : « Le plus gros souci, c’est le manque de psychiatres. C’est très difficile d’avoir un rendez-vous, il faut attendre des semaines, des mois. Si les malades étaient atteints du cancer, et qu’il s’agissait de cancérologues, ça choquerait. Mais pour des malades mentaux, non. »

C’est le président de l’Unafam 80, dont le frère souffre de schizophrénie, qui témoigne ainsi : « Les services sont surchargés. Il n’y a plus de temps pour la parole : c’est remplacé par les médicaments, la contention. Il faut mesurer notre déception. Déjà, le malade est dans le déni, “non, je ne suis pas malade”. L’amener vers le soin, c’est un combat. Mon frère s’est désocialisé, il est devenu SDF, s’est alcoolisé, et lorsqu’on parvient enfin à le conduire à l’hôpital : il ne reçoit pas de soin ! Faut être honnête, ma mère est morte d’un cancer, mon père d’une maladie rare, j’aime mes parents, mais je n’ai pas souffert comme je souffre, là, avec la psychiatrie. Pour un aidant, c’est dix ans d’espérance de vie en moins. Quand la famille est forte, on tient bon, on l’amène vers des structures, on cherche. Mais sinon, le malade finit dans la rue. »

Burn-out

J’ai rendu un long rapport « visant le burn-out », pour « la reconnaissance des troubles psychiques liés au travail comme maladies professionnelles ». Pour ça, nous avons procédé à des semaines d’auditions : de médecins, de syndicalistes, de responsables de la Caisse d’Assurance maladie, etc. (Seul le Médef a refusé la rencontre.) Mais comme toujours, nous sommes partis d’un cas très concret, près de chez nous : c’est David, un ancien directeur de Lidl à Longueau, un copain de foot en fait, cramé par son boulot, qui est venu me voir un jour…

« Ils vous écrasent, vous détruisent le cerveau. Moi, avant d’abandonner, durant trois ou quatre mois, je ne dormais plus la nuit, j’avais la boule au ventre pour aller au travail. Ma responsable de réseau ne me parlait plus, elle me faisait des listes de tâches, des pages entières, je ne pouvais même pas réussir. […] Alors que moi, là, je suis broyé. Ca va un peu mieux, mais ce sont des cachets, toujours, j’arrive au bout de mon chômage… Et vous trouvez ça normal que ce soient la collectivité, la Sécurité sociale, les Assedic, qui paient les dégâts de Lidl ? Dans le reportage de Cash Investigation, il y a une phrase très juste : “C’est une machine à fabriquer des chômeurs de longue durée”, alors je n’ai toujours pas compris cette difficulté, cette impossibilité, à me faire reconnaître en maladie professionnelle. Pour que ce soit Lidl qui paie. Mais tous les médecins m’ont dit: “Ne vous lancez pas là-dedans, c’est ‘hors tableau’, ça va être très très compliqué.” Et mon avocate pareil. Donc, aujourd’hui, se faire reconnaître, c’est mission quasi-impossible. »

Nos amendements

Nos amendements

Depuis un an, le groupe France insoumise a déposé 2495 amendements (dont 30 ont été adoptés, souvent les plus bénins). Voici mes préférés…

Conseil d’administration

Nous réclamons que les salariés siègent au Conseil d’administration des grandes sociétés. Et même : que les élus et habitants, que les associations de consommateurs, que les ONG en charge de l’environnement y aient aussi leur place : l’entreprise est une chose trop sérieuse pour la laisser aux seuls actionnaires !

Égalité

Cet amendement vise à limiter à un rapport de 1 à 20 entre les salaires dans l’entreprise. Le PDG aura le choix entre limiter ses revenus, ou relever le salaire de base dans sa société.

Lafarge

Lorsqu’une société, comme Lafarge, commerce avec des terroristes, ou en finance des activités, nous voulons que ses biens soient saisis.

Etat terroriste

Lorsqu’un État, comme le Qatar, finance ou protège le terrorisme, il faut que ses investissements soient interdits sur le sol français.

Déserts médicaux

Nous demandons la mise en place d’une École Normale de Médecine qui formera un corps de médecin-fonctionnaires déployables sur l’ensemble du territoire.

Verrou de Bercy

Aujourd’hui, les fraudeurs fiscaux et les exilés ne peuvent être poursuivis par la Justice sans, d’abord, l’accord du ministère de l’Économie (et du président de la République). C’est une justice à deux vitesses, avec des exceptions pour les puissants et les copains. Nous exigeons que ce verrou soit levé.

Radars

Les recettes issues des amendes payées par les automobilistes doivent servir à développer les transports en commun.

Héritage

Afin de favoriser l’égalité des chances, nous souhaitons la taxation à 100% des héritages au-delà de 33 millions d’€ (les 0,01% les plus riches).

Vote blanc

La reconnaissance spécifique du vote blanc comme suffrage exprimé, choix politique à part entière, est un progrès démocratique à mettre en oeuvre.

Parité sociale

Tout comme les partis ont été contraints de procéder à une parité de genre, nous souhaitons qu’ils tendent à une parité sociale. Les candidatures doivent refléter la diversité de la société française. Avec cet amendement, la population active comptant 22 % d’employés, il faudrait par exemple un minimum de 11 % d’employés parmi les candidats. Avec 18 % d’ouvriers ce seuil serait à 9 % de candidats ouvriers. Avec 4,5 % d’artisans, commerçants, chefs d’entreprise il faudrait au minimum 2,25 de candidats, etc. Alors que l’Assemblée ne compte, aujourd’hui, pas un seul ouvrier !

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Restez informés !

Le dernier bulletin de ruffin

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage…

Nous suivre

15 réflexions sur “Des idées, on en a !”

  1. Merci François Ruffin, vous représentez l’espérance pour nous qui sommes déjà un peu vieux pour lutter et qui manquons parfois des forces ! Je vous fais confiance pour mener la lutte pour nous, les retraités pauvres, les minima sociaux, les laissés pour compte. On est courageux, on a travaillé toute la vie, on a lutté durement aussi ( perso, j’ai lutté au Chili d’Allende et j’ai subi les geôles de Pinochet.) Maintenant j’ai l’espoir encore une fois. En avant avec la FI et l’Avenir en Commun !

  2. Dureuil Sébastien

    Bonjour François,
    J’ai juste une question à te soumettre :
    Pourquoi aucun parlementaire ne dénonce la loi du 3 Janvier 1973 ?
    N’est-ce pas ça que nous trainons depuis 45 ans ?

  3. BONSOIR MONSIEUR RUFFIN. Insoumis moi même, j’ai donné ma voix à votre parti aux dernières élections présidentielles. Depuis, je pense que Mélanchon ferait un très bon tribun à Bruxelles et qu’ainsi les jeunes et médiatiques représentant(e)s de France Insoumise seront encore plus présents sur les médias pour les futurs scrutins à venir. Question: À quand la désignation du ou de la future présidente de F.I.?

  4. Ne changez rien dans vos discours et vos prises de position, des gens comme vous méritent bien plus de se faire représenter par une personne comme vous que par d’autres qui lors des débats au parlement se permettent de lire la presse, discuter entre eux, de lire, ou de téléphoner en toute impunité

  5. Bonjour François,
    J’ai pris le temps de suivre votre tour de France avec les GJ et j’avoue que j’ai été particulièrement apprécié vos interventions en direct.
    Au plaisir de faire votre connaissance, lors d’un prochain tour, ou de la suite !
    Merci de rester Droit !
    Bien à vous
    Françoise BALLESTER

  6. patricia poujouly

    Bravo pour votre engagement, et pour montrer comment des politiques peuvent être des pourris (désolé pour ce mot, mais j’en peux plus de tout cela). Le peuple n’est pas écouté et méprisé, c’est honteux, je suis heureuse de voir que certains hommes publics comme vous, nous écoutent et nous soutiennent

  7. mellek marlène

    Aujourd’hui, on parle plus souvent de s’adapter au marché qu’au peuple… Mais vous, Monsieur Ruffin ne faîtes pas cette erreur grave qui nous mène dans le mur si nous ne contestons pas. Je reprends espoir avec la FI pour laquelle j’ai voté aux présidentielles…
    Il faut y croire à cette bannière « liberté-égalité-fraternité », plus que jamais !!!
    Je suis contre l’Europe des plus fort, la France des plus forts et le monde des plus forts.
    Merci encore de remuer les consciences et de, comme on dit, mettre le doigt dessus à chaque fois ! On compte sur vous !!! Encore merci pour votre empathie. Cruel manque ou vide de notre société défigurée.

  8. Merci de dénoncer les nouvelles mesures RSA dans les média. !
    Peu de personnes y auront accès et surtout les plus perdues !
    C est une honte!
    En prévision, encore plus de personne à la rue!
    Les plus perdues ne pourront pas faire les démarches exigées !
    honte à Macron
    honte à SHIAPPA!!
    HONTE ETC…!!!!
    rozenn bahier.
    bourg blanc

  9. Bonjour,
    Je reviens d’un long séjour en Bourgogne. .
    Et j’en étais restée au projet où Romain ( Ladent ) allait commencer les réunions d’info travail concernant les municipales D’Amiens.
    Étant toujours ok et même une des premières à accrocher au projet, je tiens par la présente, à renouveler mon adhésion à ces réunions de réflexions.
    😆😉😊
    Djust for info. ..
    AGNÈS

  10. Bonjour, Monsieur RUFFIN , je vois que vous êtes un combattants e ça ça fait que du plaisir voir que esistente des personnes que bouge pour le droit du peuple et je vous remercie. Je crois que ils ont beaucoup des chose que fout obtinir comme l’aide à le personne âgées, l’aide à les enfants avec sertaine maladie l’aide à les famille que vivent dans la misère, avec tout les problèmes. Maison, bailleur etc etc. Je crois Monsieur RUFFIN que pour redonner le pouvoir au peuple il fout bouger e commencer fair le porté à porte car il reste le 6o% que l’ordinateur e de conséquences internet ne s’en sert pas J’aimerais bien vous rencontrer pour vos expliquer se que se passe dans les quartier, vu que je fais partir du conseill citoyens de un quartier de Vitrolles 13127 ou les bailleurs profitent des locataires avec des menace d’expulsion. Mais vois mon français pas correctement j’aimerai bien vous espliquer à vois tous ça. Je vous remercie de représentez l’espérance de un peuple déjà fatigué et vieux vu que dans quelque années deviennent encore plus vieux car travaille il n’y a pas et les jeunes ne pense pas à faire des enfants. Je vous remercie pour votre lutte et du soutien que vous donnez à qui manquent parfois des forces ! Je vous remercie e je vous fais confiance pour mener la lutte pour le peuple , les retraités pauvres,pour les famille que vivent dans la pauvreté. Le peuple a besoin des homme comme vous comme moi qui on envie que on sort de la misère . J’espère de vous rencontrer. CORDIALEMENT NICOLA

  11. Bonjour,

    Je m’insurge sur le fait que l’état (Bercy) brouille les pistes et complique les paperasseries à plaisir. Depuis de nombreuses années, la prime pour l’emploi (pour ceux qui travaillent comme moi) était versée directement par l’intermédiaire des impôts, étant calculée d’après les déclarations d’impôts. Maintenant, depuis un an à peu près, c’est le parcours du combattant : tous les 3 mois, il faut faire un dossier pour la CAF ! Autant dire, moi qui suis en auto entreprise, je laisse tomber… je n’ai pas de temps pour remplir des dossiers de chiffres tous les 3 mois, je préfère le consacrer à chercher des clients ! C’est cousu de fil blanc. Bravo !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *