« Mon frère, malade : un sous-homme ? »

Devant l’hôpital psychiatrique d’Amiens, dont le personnel est, ce vendredi, en grève suite à l’annonce de la suppression de 8 psychiatres, on a retrouvé Sébastien Bill, président de l’UNAFAM 80, dont le frère est malade. Entretien.

4 réponses à “« Mon frère, malade : un sous-homme ? »”

  1. Merci pour ces témoignages, mon fils est aussi handicapé et diagnostiqué (skyzo)à l’age de 11ans(2000), il a été trimbalé d’hopitaux en hopitaux Belgique biensure et ce n’est que recemment qu’il a intégré une maison thérapeutique en 2016.
    Les conditions sont telles qu’il l’ont mis sous camisole chimique sinon c’est l’enfermement.
    Je ne vois pas d’avenir.

    Répondre

  2. Bonsoir,

    Je suis habitante du 62 (Béthune) et suis schizophrène paranoïde. J’ai été hospitalisée à de nombreuse reprise (banlieue d’Arras, Plaisir (78) à Charcot et, dernièrement, St Venant (à St Venant 62). Aucune de ces hospitalisations n’a été constructive. On nous laisse errer dans les couloir ou nous abrutir devant TF1. On voit les psychiatre une à 2 fois par semaine quand on a de la chance. Les infirmiers sont de moins en moins nombreux donc moins à l’écoute. Les ergothérapeutes ont, pour la plupart, disparu des hôpitaux psychiatriques.

    Nous sommes, de plus en plus, traiter comme des moins que rien. De la vermine à effacer.

    Certes notre « cher » président avait dit que son combat pour les handicapés serait sa priorité. Mais qu’en est-il ? On a 819€ par mois (bientôt 860) et, si l’on se met en couple avec une personne travaillant, on nous retire de l’APL et de l’AAH. Ainsi on nous force à vivre au crochet de notre conjoint(e).

    Que va-t-il advenir de nous ? Comment croire en l’avenir quand tout est fait pour nous dévaloriser ?

    J’ai travailler 1 an en entreprise adaptée à Nanterre (92). En une année j’ai été hospitalisée 4 fois. Puis, quand j’ai fait mon renouvellement d’AAH, on m’a refuser l’allocation adulte handicapé car je travailler « trop » (17h30/semaine, est-ce vraiment trop ? ). Par conséquent, est ce fut un drame pour moi, je ne fus pas renouvelée (j’étais en cdd). J’ai dû rentrer à Béthune chez mes parents. Une fois inscrite à ,la CAF de ma ville, j’ai refait un dossier pour l’AAH. J’ai attendu quelques mois (8 il me semble). Elle m’a été attribuée. A l’époque j’étais en hôpital de jour toute la semaine au CMP de Béthune (affilié à l’HP de St Venant).

    Maintenant, question cruciale, si 17h30/semaine nous fait perdre l’AAH, à quoi bon travailler pour gagner moins ? Car, oui, pendant mon CDD à Nanterre j’ai été nourri aux Restos du cœur car salaire + AAH + APL j’arrivais à un petit 600€ par mois. Pourquoi la France n’encourage pas les handicapés à avoir une vie décente ?

    Bonne soirée

    Répondre

    1. En tant qu’handicapée pour le gouvernement je suis citoyenne de seconde zone. Pour ma banque aussi vu que je suis sous curatelle… Ras le bol de ce monde capitaliste !

      Le gouvernement Macron s’en fiche des handicapés… On va être de + en + précaire

      https://www.vivrefm.com/posts/2018/10/pauvrete-des-personnes-handicapees-l-apf-denonce-les-dispositions-de-la-loi-de-finances-2019?fbclid=IwAR2KtwFS8-1Ry2pAmIC9Qri4wVusGbgKXY4u9xHoYXIozjfu-VJHlsOy780

      J’aimerais travailler. Mais :
      1/ à mi-temps (temps plein je ne tiens pas malheureusement)
      2/ sur Béthune (je ne peux pas conduire et je suis phobique des transports en communs depuis mon passage à Paris)
      3/ sachant qu’en entreprise adaptée (donc pour les handicapés psychiques) j’ai été hospitalisée 4 fois sur 1 an u_u

      Répondre

  3. Nous sommes en bientôt en novembre et, sur le site CAF, je vois que mon AAH est toujours à l’ancien montant… L’augmentation serait-elle une fake news ? Pourtant elle est sur le site du gouvernement.. u_u

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12242?fbclid=IwAR3I-5TItuSK3LYzBd2DUjqoxqwJN1lHiYhKQYB134FNuhbiwnD1hMKb0lM

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre député, votre voix

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

206 Partages
Partagez192
Tweetez14
WhatsApp
Reddit
Email