Suppression de lignes aériennes intérieures : le vert-nis de Bruno Le Maire

"Bruno Le Maire et François Ruffin, même combat !" Sauf que les mesures sur l'aérien intérieur ne concernent... que trois lignes. Vernis politique à la reprise de l'économie carbone, le ministre de l'Economie n'annonce rien : il parade. Communiqué.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

« Bruno Le Maire et François Ruffin, même combat ! » écrivent Les Échos à propos de l’annonce du ministre de l’Économie du 29 avril 2020 concernant la suppression des lignes aériennes intérieures. Malheureusement, le soldat Le Maire n’a pas rejoint la bataille contre la pollution, mais se contente de parader.

Seulement trois lignes concernées

En fixant le critère d’une « alternative en train durant moins de 2h30, sauf pour les liaisons vers des hubs, et uniquement pour les lignes exploitées par Air France », la mesure de Bruno Le Maire apparaît insignifiante. Seulement 3 lignes seront en effet concernées : Orly/Nantes, Orly/Lyon et Orly/Bordeaux.

L’annonce de Bruno Le Maire est donc une version symbolique de la proposition de loi déposée par François Ruffin. Proposant l’interdiction des lignes lorsque l’avion ne fait pas gagner plus de 2h30, 27 lignes auraient cessé d’être exploitées.

La démonstration du dogmatisme gouvernemental

La mesure de Bruno Le Maire est donc symbolique, là pour offrir un vernis au redémarrage de l’économie carbone comme avant, une fausse condition aux vingt milliards délivrés. Une pirouette politique, très nettement insuffisante pour affronter l’enjeu climatique : le trafic aérien représente déjà 5 % des émissions des gaz à effet de serre, et il augmente chaque année.

Cependant, un premier coin est enfoncé.

Lors du débat sur la proposition du député, il y a un an, la ministre des Transports Élisabeth Borne dénonçait : « Les Français n’ont pas besoin d’interdiction par la loi ou de contrainte pour choisir le train », jugeant même que notre projet était « manifestement contraire à la liberté d’entreprendre et à la liberté d’aller et venir ».

Eh bien, cette « liberté d’entreprendre », cette « liberté d’aller et venir », doivent être limitées. Parce qu’il y une liberté qui la dépasse : pour nos enfants, demain, de respirer.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Sur le même thème

5 réponses

  1. Bonjour,
    Quel gouvernement aura l’audace, l’intelligence « d’obliger » ses entreprises et ses citoyens à adopter une économie, consommation décroissante et réfléchie?
    Quel gouvernement fera appel à des personnes compétentes dans leurs domaines respectifs, des personnes pragmatiques, apolitiques?
    Bonne journée.
    Michel

  2. Bonjour,
    Je pense qu’aujourd’hui nous en savons assez pour être surs que ces individus maffieux vont effectivement tout faire pour recommencer « comme avant ». J’en suis désespéré, surtout pour mes enfants et petits enfants et bien sur pour tous les enfants du monde.
    On se moque de Trump ou de Bolsonaro, mais… quand une Wonner passe sur le grill (au whip) pour n’être pas dans la ligne du parti, ça c’est aussi un révélateur.
    Nous avons affaire à un néo-libéralisme autoritaire qui n’a que faire de l’écologie : une mesurette par ci, un flou non-artistique par là et le tour est joué; circulez y’a rien à voir.
    Avec mes aùitiés à vous tous qui résistez!
    Vive le peuple.

  3. Bonjour,
    Je n’ai pas l’article au sujet des transports aériens..Je me protège actuellement de nombreuses informations fausses ou bien d’une propagande politique qui sévissait déjà sur Internet depuis un moment. Moins on écoute c’est mieux se protéger globalement.
    Je souhaite juste affirmer avec clarté et sans ambiguïté car je voudrais que les Français mais aussi les Européens se concertent réellement. je parle des tous les concitoyens.
    – L’état Français a perdu au minimum deux mois avant de prendre de réels précautions. Le journal Médiapart y reviendra sans doute dans un article prochain après ou pendant le déconfinement je pense.
    – L’état et les membres de ce gouvernement se sont fourvoyer dans un dogmatisme inacceptable dans tous les domaines alors qu’ils ont fait preuve d’incompétence exemplaire, de fautes professionnelles et politiques.
    – Les attaques vis vis du professeur Raoult ont été aussi inqualifiable et sans fondement et ce pour des raisons économiques, de Lobbying….
    – Il y aura une commission d’enquête à l’automne et ce sera le meilleur moyen d’enterrer la réalité des responsabilités et de la culpabilité flagrante de ce gouvernement. Donc une commission de politiques qui se protègent tour à tour: NON!
    – Le gouvernement à trahi la République et ses concitoyens. Ils ont fait preuve de traîtrise au plus haut sommet de l’état. Ils ont parlé de guerre. Non. M. Macron a fait la guerre au Français via le coronavirus. Quelle double langage paradoxale.
    – Je demande (oui, moi) la dissolution de ce gouvernement le plus rapidement possible.
    – La mise en place d’un gouvernement collégial de toutes les parties existantes en France.
    – La saisie de la justice (TPI.. bien que souvent pas à la hauteur) afin que ce gouvernement soit poursuivi pour assassinat et génocide, non assistance à peuple en danger de mort.

    Je ne rêve pas le monde de demain, Je voudrais qu’il soit structuré, mesuré, qu’il ai un sens pour tous.
    Cette période a été très intéressante et elle a vraiment montré concrètement que nous n’étions pas en République depuis longtemps mais dans une politique Royaliste. Bonaparte et Louis Philippe sont mort alors dégager!!!!

  4. Est-ce que les temps d’attentes, de contrôles, dépôts de bagages, retrait de bagages, accès à l’aéroport, obligation de s’enregistrer plus d’une heure avant le décollage etc … quand on prend l’avion sont comptés dans les 2h30 ?
    Parfois tout ce temps en amont et aval du voyage est plus long que le temps de vol lui même …

  5. Le maire demande qu’on prenne le train au lieu de l’avion pour des trajets inférieurs à 2h30 . C’est hypocrite puisque ce ne concerne que trois lignes. OK mais pourquoi ne pas préférer le train à un convoi de soixante camions ? En mars dernier j’ai effectué un trajet Marseille/region Est aller et retour et j’ai été effaré du convoi continu de poids lourds, dans chaque sens sur l’A7.
    Le maire invoque la pollution des avions! que penser de celle de soixante camions (par train) . C’est un sujet cher à F Ruffin (l’europe des camions) et j’aimerais qu’en réponse à le maire, il lui pose la question du parallele avion/train et camions/train
    (Quid du train Perpignan/Rungis ?) Le monde d’après avec 10 fois moins de poids lourds sur nos routes, Ca serait chouette et surtout plus propre pour nos poumons!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *