Glyphosate : de Rugy sabote son Assemblée

de rugy glyphosate

« Un seul député insoumis présent, sur 17, sur l’interdiction du glyphosate. Je suis trop déçue ! » On a reçu un paquet de courriels comme ça, et des remarques sur Facebook.

Alors que répondre ? La vérité. Je vais parler pour moi, à la première personne :  je suis un bleu à l’Assemblée, et ils m’ont blousé. Ils ont réussi, sur le glyphosate, un tour de force. Dans cette guérilla parlementaire, ils ont oeuvré pour bafouer la démocratie.
Qui ça, « ils »? C’est le président de Rugy, en première ligne.

Guérilla parlementaire

Qu’on résume : depuis une semaine, sur le projet de loi agriculture, nous siégeons de 9 h 30 le matin à 1 h du matin suivant. Samedi et dimanche compris. Avec, en parallèle, les missions et les commissions. Dans ce tunnel continuel d’amendements, plus de deux mille au total, difficile de deviner quand vont passer les trucs importants. On fait le guet. On perd des centaines et des centaines de votes, à lever la main en cadence. Et après sept jours de cette guerre d’usure, ce mardi, à 1 h moins deux minutes,  le président de Rugy décide, arbitrairement, de prolonger les débats. Comme si le glyphosate était un point anecdotique, ou justement parce qu’il ne l’est pas. Parce que, sinon, ça repoussait la discussion au mardi 16 h 30. Et alors, l’hémicycle serait plein, les débats animés sur cette promesse du président Macron, la passion soulèverait les rangs.

Et ça, il ne faudrait surtout pas.

Surtout pas.

Que la chambre d’enregistrement demeure froide et morte.

Que de Rugy veille sur elle comme un croque-mort sur un cadavre.

Un marathon organisé

Oui, il faut accuser : le président de Rugy, qui organise lui-même le sabotage du parlement! Comment? Par ces prolongations nocturnes, certes, ces méthodes de cosaques. Mais au-delà: lui qui devrait nous protéger, lui qui devrait préserver le législatif contre l’exécutif, lui s’en fait le complice quotidien pour nous gaver de lois. Car, pour ce projet Agriculture, qui s’annonçait un marathon, de Rugy aurait pu bloquer deux semaines. On serait retournés chez nous le vendredi, en circo, les idées remises au clair. Mais non, il fallait faire vite. Au pas de charge. Parce que, derrière, arrive Elan, sur le logement, et là encore, on bouclera et bâclera en une semaine, samedi et dimanche compris. Et qu’on se souvienne, juste avant, du projet de loi « Asile et immigration », voté en catimini un dimanche soir ! C’est un dimanche, encore, ce dimanche dans la nuit, que fut rejetée la fin des poules en cages, autre engagement du candidat Macron.

Et qu’importe, ici, qu’on soit pour ou contre tout ça.

Qu’importe.

On voit bien que ces sujets mobilisent des citoyens, des pans de l’opinion.

Que les controverses et les décisions du Parlement sont attendues.

Le président de l’Assemblée fait tout, alors, non pour permettre le débat, mais au contraire, pour le miner, pour l’enterrer, pour l’amoindrir. Plutôt que de résister à la toute-puissance de l’Elysée, il agit en porte-flingue.

Maltraitance des citoyens

Répétons-le: c’est du sabotage législatif.

Conscient.

Volontaire.
De la maltraitance des députés. On s’en fiche, admettons.
De la maltraitance des salariés, aussi. Cette nuit, alors que les débats venaient de s’achever (à 3 h du matin!, la présidente de séance a d’ailleurs décidé, en dernière minute, de supprimer les « positions de vote » des députés), un copiste de l’Assemblée me chuchotait: « On en a marre. Ca fait onze jours sans pause, pour moi. Avec des horaires impossibles. On est épuisés. On n’a jamais vu ça. »

Et surtout, de la maltraitance des citoyens, quand les lois sont ainsi passées, en vitesse, presque en clando, dans le dos de leurs représentants.

Faux procès

Alors, que Les Républicains soient plus aguerris à cet art du siège: on peut le dire. Qu’on manque d’expérience face à ces stratagèmes, et qu’il nous faille progresser: on peut le dire. Que le gouvernement, allié au président de l’Assemblée, nous ait efficacement dupés: on peut le dire.

On ne peut pas dire, en revanche, que les camarades Insoumis et moi-même soyons paresseux (matez les stats de nosdeputes.fr), ou qu’on s’en fiche du glyphosate (au contraire, c’est presque transformé en symbole identitaire), ou même, même, même, que l’amendement serait passé (un coup de sonnerie, une suspension de séance, et les presseurs de bouton de la majorité rappliquaient, bien plus plus nombreux que nous).

N’empêche que.
N’empêche que.

A ce jeu injuste, on va s’efforcer de progresser.


Tout va très bien, tout va très bien, Monsieur le marquis de Rugy !

Mis à jour vendredi 1er juin à 14h55.

Le président de l’Assemblée nationale nous répond donc, et c’est sur l’air de « Tout va très bien », doublé du refrain « Je n’y peux rien ».

« Tout va très bien »

François de Rugy écrit:

« Les votes n’ont pas eu lieu en ‘catimini’ : 85 parlementaires étaient présents contre 79 en moyenne lors des scrutins publics précédents ce soir-là. »

Tout est dit: que, sur un thème aussi important, 85 députés soient présents, sur 577, ça semble donc parfaitement convenir au président de l’Assemblée.
Pas à moi.

Maintenant, pour expliquer cet absentéisme, on a deux pistes :
1 / les parlementaires sont des feignasses ;
2 / l’organisation des débats, faite pour décourager.

J’ai personnellement siégé le mardi, le mercredi, le jeudi, le vendredi, le samedi, le dimanche, avec une pause ce lundi fatal, puis de nouveau le mardi et le mercredi (Monsieur de Rugy pourra le vérifier avec ses enquêtes internes). Un véritable marathon législatif, destiné à épuiser l’opposition.

Le président sort alors son second couplet:

« J’y peux rien »

Je le cite: « Ce n’est pas le Président de l’Assemblée qui décide de l’ordre du jour. »
Hypocrisie.

Certes, c’est la conférence des présidents qui en décide. Mais, avec les présidents de commission et les vice-présidents, le groupe En Marche! y est ultra-majoritaire.

Et si le président de Rugy, face au gouvernement, disait: « Ca suffit. Vous allez cesser ce gavage. Nous ne travaillons plus dans des conditions dignes pour fabriquer la loi. Nous ne pouvons pas siéger sept jours sur sept. Nous prendrons deux semaines pour étudier l’agriculture, et votre Elan sur le logement sera repoussé à plus tard », bref, si le président de l’Assemblée nationale jouait son rôle, c’est-à-dire défendre l’Assemblée nationale, il est évident que la donne en serait bouleversée, que l’exécutif prendrait un peu moins le Parlement pour son paillasson.

Mais François de Rugy s’est choisi un autre rôle : non pas de résistant au gouvernement, mais de quotidien complice.
La preuve avec son choix, très personnel celui-là, le fait du prince, de prolonger les débats jusqu’à 2 h du matin.
Pour s’assurer que l’hémicycle, en pleine nuit, ne serait pas secoué par des polémiques.

Donc, j’accuse toujours de Rugy.

Pas seulement sur cet amendement, mais de même sur la loi logement, de même sur asile et immigration, et qu’importe qu’on soit pour ou contre, là n’est pas le souci, c’est juste une question de démocratie.

J’accuse de Rugy de rendre l’Assemblée morte et morne, de veiller sur elle comme un croque-mort, d’en faire une chambre d’enregistrement des désirs du président. Et de préparer, avec l’Elysée, une réforme constitutionnelle qui ne fera qu’aggraver le mal : tout le pouvoir à l’exécutif.

François Ruffin

Né à Calais, j'ai grandi à Amiens. J'y ai fondé le journal Fakir, puis réalisé le film Merci patron !. Élu sous l'étiquette Picardie debout ! (FI, PCF, EELV, Ensemble), je continue à jouer tous les dimanche en vétéran avec l'Olympique amiénois et à m'occuper de mes deux enfants, de 5 et 8 ans, en garde alternée.

Sortir de la Macronarchie

"C'est une expérience éternelle, que tout Homme qui a du pouvoir est porté à en abusé. Il va jusqu'à ce qu'il trouve des limites." - Montesquieu

Votre député, votre voix ! Je ne vous promets pas la lune. Mais je m'engage à ça : face aux puissants, je ne courberai pas l'échine.

Votre député, votre voix

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

74 Comments

  1. Luc sur 31 mai 2018 à 11:38

    Je ne vous en veux pas cher François. Je sais bien pour m’être renseigné de longue date comment çà se passe au parlement. C’est un jeu de dupe, on le sait.
    Perso, je pense même que vous perdez votre temps à vouloir faire votre boulot de député correctement. Vous êtes honnête et respectueux de la parole que les électeurs vous ont confié, chapeau bas. Mais je pense que c’est dans la rue que çà devrait se passer, rétablir cette vieille et salutaire coutume du goudron et des plumes pour ces traitres au peuple. L’assemblée ne sert aujourd’hui à rien. C’est un fait. Malgré vous.
    Merci quand même.

    • Monier sur 1 juin 2018 à 06:58

      François Ruffin se bat, comme jamais, et vous le remerciez du bout des levres de sa non apathie parlementaire ? Et vous injonctez la rue ? Dont Ruffin explique précisément qu’elle a été mise progressivement en situation d’apathie politique. Êtes-vous conscient que, ce faisant, vous participez de ce mouvement d’indifference et D’APATHIE ? Aidez-le soutenez-le. Envie de dire PARLEMENTAIRES, DEBOUT, FRANCE DEBOUT, on ne peut pas se résigner à l’ignominie.

    • Mirette sur 2 juin 2018 à 06:51

      👌 👏 Tout est dit.. J’adhère à vos propos..
      Il faudra se redresser.. Lever la tête.. Du sable.. pour ne pas former une scoliose.. 🎶 💦 !!

    • Dell sur 20 juin 2018 à 22:29

      François, le vrai problème est l’utilisation frauduleuse de l’assemblée nationale par un parti. C’est tout simplement un déni de démocratie. Il aurait fallu refuser les conditions de travail qui vous sont infligées. Ce n’est pas travailler mieux ce que vous faites, c’est accepter de faire le jeu des gens qui détruisent la démocratie. Vous faites un travail vraiment remarquable à tous points de vue et je vous en remercie. C’est à nous de nous mobiliser, je le sais bien, mais c est un travail difficile dans un pays où la majorité est de droite.

  2. Bernard PONTIS sur 31 mai 2018 à 11:47

    Bonjour,
    Je comprends et en tous cas je ne suis pas de ceux qui pensent que vous êtes des paresseux mais je reste extrèmement déçu
    Devant l’importance de ce vote n’y avait il pas moyen de prévoir et vous organiser pour mettre en place une « veille » ?
    Il faut revoir l’organisation de la participation à l’Assemblée.
    Vu ce qu’il s’est passé , il n’y a aucun recours possible ?
    Courage.

  3. Anne-Françoise BESCOND sur 31 mai 2018 à 11:50

    Bonjour,
    Juste une petite question, peut-être très naïve, je le conçois……….N’y aurait-il pas une « petite loi », un « petit renvoi », une petite « nota bene », je ne sais pas moi, un « TRUC » qui se trouverait en bas de page, bien caché, dans un code quelconque , pour faire ANNULER CE VOTE qui s’est déroulé dans des conditions bien pourries ????????? Bien sûr, comme le dit François Ruffin, cela ne changerait pas grand chose au résultat…. Ce serait, disons, pour le principe !
    Je trouve cela inadmissible…….je suis énervée, écœurée, révoltée !!!!!
    Je retourne travailler….pour me calmer !
    Bonne journée à vous.
    Anne

  4. Yvonne Willemann sur 31 mai 2018 à 11:51

    Où sont les députés?
    Ne sont ils pas aussi responsables?
    Ce n’est pas la 1° loi importante qui est votée avec très peu de députés présents.
    Les LRM s’épuisent aussi, mais toujours en assez grand nombre pour voter.
    Qu’est ce qu est le plus important?
    Le pouvoir ou l’argent du pouvoir?

    • Yves JESTIN sur 1 juin 2018 à 14:19

      Yvonne WILLEMANN / « Les LRM s’épuisent aussi » ? A plus de 300 (°) ils ont des possibilités qu’on a pas à 17 ! (°) : presque 60% des sièges avec moins de 30% des inscrits

  5. Nicole Louvet sur 31 mai 2018 à 11:59

    M. Ruffin, tout cela est consternant et tout en vous remerciant et vous transmettant mes encouragements et soutien ainsi qu’aux résistants à ces manigances, de quelques bord qu’ils soient je vous fait part d’un fort sentiment de découragement s’appuyant sur le fait que les méthodes anciennes ont perdu en efficacité (grèves, manif…) malheureusement et que la contestation populaire devrait prendre d’ autres formes. Je sais, les parleurs ne sont pas les faiseurs…
    Avec tout mon soutien M. Ruffin.

  6. daniel binder sur 31 mai 2018 à 12:00

    Ces méthodes montrent combien elles seront encore plus utilisées si Macron arrive à faire voter la réduction du nombre de députés. Surtout, cela démontre les limites de la démocratie issue de la destruction des Comités de 1793, qui ont laissé les places aux Bonaparte, De Gaulle et Macron en tous genres et des Assemblées de la Commune de Paris où les élus étaient révocables à tout moment.

  7. Odette tachet sur 31 mai 2018 à 12:10

    Bravo pour votre information sur le fonctionnement de l’assemblée

  8. Mazeran thierry sur 31 mai 2018 à 12:23

    Merci pour les précisions,elles serviront à argumenter pour les discussions à venir…

  9. Jacques Mary sur 31 mai 2018 à 12:30

    Ici en Belgique, on suit avec effroi ce qui se passe en France ! on ne peut pas comprendre comment un seul parti puisse gouverner sans partage
    en imposant tout par ordonnances et d’autorité ! sans tenir compte de l’opposition au niveau du gouvernement ! ! !
    la stratégie de macron est déjà pratiquement bouclée … la suppression de l’ISF, la loi sur le travail etc …
    les milliards ainsi déjà donnés c’est un chèque en blanc donné à vos capitalistes pour dépecer la france
    ils vont faire comme la troika en grèce … vous dépecer de tout !!!!! et vous obliger à travailler comme des esclaves
    à la solde de vos super riches … c’est pire encore qu’à la révolution… vos ancêtres de 1789 étaient bien plus courageux !!!!
    vous devriez être tous dans la rue ???? !!!!! je ne comprends pas… cette passivité !
    le pire est qu’elle – la passivité – se propage … et la résignation aussi … c’est un mauvais signal que vous donnez à tous les européens !!!!
    il reste à espérer que les italiens soient plus courageux que vous …

    • Jeannine giquel sur 31 mai 2018 à 13:58

      Mais, De Rugy, il obéit aux ordres de Macron. Il ne décide pas et je pense que cela a été mis au point lors de sa nomination ; il voulait le poste à tout prix, alors il fait ce qu’on lui dit. Pour moi, c’est clair…

      • Manu Le Roy sur 2 juin 2018 à 16:10

        OUi c’est une évidence ! L’opportuniste de Rugy est un pleutre à qui on a demandé de faire le sale boulot et il le fait très bien. De toutes les « prises » de macron celle-ci est sans doute la plus efficiente….

        • dabtes sur 5 juin 2018 à 09:13

          RUGY comme une machine docile est un jeanfoutre aux ordres de la dictature

    • Anne Deprez sur 5 juin 2018 à 11:08

      Je suis Belge et vit en France depuis 8 ans. Je suis assez interloquée que vous pointiez du doigt la situation en France et l’inactivité des Français! Mais la situation en Belgique est la même!!! Gouvernement de droite ,libéral(Mr Michel ,1er ministre est un fan de Macron )et même extrême droite pour certains ministères(immigration!!!)et ils bougent les Belges??? on les voit dans la rue? La différence est ,je pense, qu’ici il y a la FI qui explique ce qui se passe et le montre à tous:donc on ne peut pas faire comme si on ne savait rien. Quand à la passivité:vous avez manifesté vous? Vous pouviez aller dans le Nord de la France avec Ruffin:il y en a eu des manifs!!! C’est toujours facile de donner des conseils aux autres alors :ou vous êtes Troll ou ….passif!

    • BENE sur 13 juillet 2018 à 12:49

      Je suis tellement révoltée que j’en pleurerais ! Je suis d’accord avec vous, il y a, en France, 1000 raisons d’être dans la rue et RIEN ! Ces SSalopards du gouvernement ont tout compris du « COMMENT METTRE LA PLEBE A GENOUX SANS QU’ELLE RECHIGNE ! » Et les potes du type qui s’est fait élire par 20% de trouillards, les Manager de Carrefour, ont trouvé le moyen de faire des crédits ALIMENTAIRES aux pôôvres cons qui, n’ayant plus de sous la dernière semaine du mois, vont pouvoir continuer à se GAVER avec leur BOUFFE DE MERDE, qui les rend, EN PLUS, OBESES. C’est la PAUVRETE qu’il faut éradiquer, car elle fabrique des armées d’abrutis qui veulent garder le PEU qu’ils ont, ne se mobilisent pas, vôtent pour les extrêmes (quand ils vôtent). Seuls les Marseillais ont bien compris qu’ils fallaient voter AUTREMENT !!

  10. Bourdiaux sur 31 mai 2018 à 12:32

    Monsieur Ruffin,

    J’ai bien pris note de votre récit précis et détaillé. La morale dans cette histoire telle que je la vois est que l’honnêteté ne paye pas, et que tout le système est pourri de l’intérieur. Vous nous éclairez de vos précieux commentaire et je vous en remercie très sincèrement. J’avais déjà boycotté la télé en 2017 après l’élection de Mr Macron avec lequel je ne m’en suis toujours pas remis. Malheureusement pour l’heure, les médias traditionnel, ceux qui touchent de belles subventions de l’état donc de nos impôts n’iront pas faire une émission pour vous soutenir, ni de 20h00 pour dénoncer ce que vous nous écrivez. Il reste la pugnacité, la volonté. Je dois être comme des milliers voir des millions de personne à vous écouter et avoir confiance en vous. L’avenir ne sera que plus grand pour vous et vos convictions Mr Ruffin. Par contre petit à petit les médias traditionnel vont se prendre les pieds dans le tapis avec vous car à l’image de Mr Mélechon, vous faite tâche dans le paysage médiatique sclérosé par ses similis politiciens en cravate ou ses pseudos journalistes à l’image de votre collègue Mme Nafissatou Diallo qui fait plus rire qu’autre chose. Continuez ne lâchez rien.
    Jean.

  11. M. et D. SPRIET sur 31 mai 2018 à 12:52

    cher Monsieur Ruffin,
    ça n’excuse rien, ça ne console pas, mais cette méthode écoeurante n’est pas nouvelle… Sans remonter très loin dans le temps, on se souvient de la présence quasi-exclusive de l’ensemble des députés socialistes convoques par sms
    un Dimanche soir pour avaliser je ne sais plus trop quel texte de Cazeneuve sur le fichage des voyageurs utilisant l’avion…
    En tous cas, compte tenu notamment de votre charge de travail, de votre taux de présence à l’Assemblée, et de la fréquence comme de la qualité et du style de vos communications à vos abonnés, on est content de vous avoir !
    Je vous l’ai déjà écrit un jour, « ne changez rien (à vous), c’est comme cela que vous changerez TOUT » !
    Alors, courage, et merci !
    Bien à vous,
    Michel et Dominique.

  12. Pierre guérin sur 31 mai 2018 à 13:01

    Chapeau bas à vous, nos parlementaires fi.
    Je pense que ceux qui disent que votre présence et le travail que vous faites dans l’hémicycle est inutile, se trompent énormément.
    D’abord, il y a les amendements, les discussions, les questions au gouvernement,… qui montrent à ces tenants tout puissants du pouvoir qu’il y a encore une réelle opposition, les interventions à la tribune que, bon gré mal gré, les média sont bien obligés de diffuser de temps en temps; et puis il y a votre manière différente d’agir, de considérer d’abord le bien commun et les gens que vous représentez, plutôt que de vous préoccuper de votre carrière ou de savoir si vos effets de manches ont été remarqués. Votre manière aussi de briser les tabous de cette assemblée, de provoquer, de bousculer les rites et les us fastueux, reliques désuètes de cette vieille Ve République. Ça en choque beaucoup, ça en agace encore plus, c’est un exemple pour d’autres.
    Et quand nous voyons le peu d’echo Que nous rencontrons parfois sur le terrain, étouffés par les petits médias locaux qui se permettent tout parce qu’ils sont intouchables, limités par le manque de moyens, souvent combattus par des partis qui disent avoir des objectifs similaires et être nos amis, je me dis : « heureusement que vous êtes là, vous, nos parlementaires! »

  13. Mordal johan Abbeville sur 31 mai 2018 à 13:38

    Vous avez toujours toute ma considération et je comprend votre discours sur la France anesthésiée la veille de la fête a macron a Abbeville . Ce gouvernement est le plus violent et le plus irrespectueux du peuple que je n ai jamais connu .
    J ai aujourd’hui la conviction que la résistance pacifique basée sur un respect de loies truquées pour autoproteger le système gouvernemental n est plus efficace . la violence en réponse a la violence me séduit de plus en plus . pourquoi pas une manif devant l élysée afin qu ils voient de près la colère du peuple . ? Merci .tout mon soutien ! Ne vous decouragez pas ! Johan

  14. […] député de la Somme François Ruffin à son côté publié un mea culpa ce jeudi sur son site officiel . Lui aussi fait état de nombreux "courriels et remarques sur Facebook" dans le registre: […]

  15. Michel CHENEBEAU sur 31 mai 2018 à 14:06

    Consternante démocratie. Le rétablissement d’un peu plus de bon sens ne serait-il pas mieux que toutes ces lois qui seront pour la plupart peu ou pas respectées ?
    Michel

  16. Sissi D'acier sur 31 mai 2018 à 14:26

    Merci pour cette réponse complète.
    Quand j’ai lu les présents à l’AN la nuit du vote, j’étais en rage. Soit !
    Sur la loi Elan, il va falloir être tenace, là, c’est l’ensemble des valeurs de gauches et écologistes (mixité sociale, loi littorale…) qui sont à nouveau bafouées par ce gouvernement.
    Je ne suis pas FI mais j’avoue que vous êtes pratiquement les seuls actuellement à être les véritables acteurs de l’opposition.
    Bon courage à vous et Respect.

  17. Annick sur 31 mai 2018 à 14:38

    Tout simplement MERCI MONSIEUR RUFFIN, merci d’exister, d’être ce que vous êtes, de préférer le collectif à la réussite personnelle souvent atteinte grâce à la sueur et au travail d’ hommes et de femmes de l’ombre méprisés et dédaignés par les parvenus et les opportunistes de la politique et de la finance. Merci d’informer et de défendre les plus démunis ; ne vous découragez pas, nous avons besoin de vous ; si tous les parlementaires pouvaient s’ investir avec honnêteté et conviction comme vous, pour défendre les principes mêmes de notre République à savoir la liberté, bien sûr mais aussi l’égalité et la fraternité afin de réduire les inégalités sociales et servir avant tout l’intérêt général.
    Comme j’aimerais que votre comportement agisse par ruissellement sur le comportement des membres du gouvernement et de leur maître à penser !!!

  18. Laurent P. sur 31 mai 2018 à 14:51

    le rythme de travail imposé aux députés est hallucinant, malsain. Personne n’accepterai de travailler comme cela même avec l’indemnité qui va avec car après des dizaines d’heures, on est cuit, le corps est cuit et le cerveau tout autant. alors ne vous excusez pas François vous honorez cette assemblée complaisante, ou plutôt complice d’un régime qui prend aux faibles pour donner aux forts, qui préserve les intérêts des grandes entreprises (pas toujours FR en plus voir article du Canard de cette semaine sur la cour que fait Macron aux entreprises US….) au détriment des intérêts des citoyens.

    Tenez bon. Nous avons besoin de vous en 2022

  19. Guy Lorthiois sur 31 mai 2018 à 15:15

    Bravo pour votre travail.
    Je suis persuadé que la sincérité et l’honnêteté finiront par payer.
    Tout le monde en a marre de ces magouilles politiques.
    Il faut continuer à dénoncer et employer tous les moyens qui nous restent : le NET, les infos, la rue …
    Je crois beaucoup au pouvoir des associations et des consom-acteurs. La prise de conscience gagne du terrain tous les jours.
    Ce système pourrit va s’effondrer. S’il le faut, la rue l’y aidera.

  20. buquet sur 31 mai 2018 à 15:20

    merci .et surtout faites des réserves de calme et sommeil !!!!c’est pas fini
    hier sur la 5 j’ai été choquée par l’énervement de patrick cohen contre jadot :bref le glyphosate c’est pas un problème et jadot est « un imbécile »!!
    hier j’ai enregistré un doc sur le nucléaire qui doit être déprimant ..mais un peu de françoise dolto ça m’a fait du bien
    ce matin j’ai entendu cédric dion et ça m’a fait un bien fou..
    alors les vipères peuvent y aller ..le colibri y continu et c’est bien
    merci pour nous

  21. Sébastien M sur 31 mai 2018 à 15:26

    Explication bienvenue. Pas sur la façon dont fonctionne une Ve République dont on n’attend plus rien – sauf qu’elle crève – mais sur votre position personnelle. Car une chose m’a un peu mis le doute : le vote CONTRE d’un député PC, S. JUMEL, et dont vous êtes apparemment si proche qu’il vous a mis sur sa bannière Facebook. L’explication de vote qu’il a faite à l’Assemblée est vraiment nulle. L’idée farfelue que, sous la pression – par exemple – du même lobby de la betterave qui tiendrait vos circonscriptions, vous ayez essayé de vous éviter un tel calvaire m’a effleuré. Moi qui suis pourtant un fakirien fidèle… C’est dire s’il faut allumer vite tous les contre-feux !

  22. Pecquet Pierre, correspondant de presse au Courrier Picard. sur 31 mai 2018 à 15:36

    Êtes-vous de bleus? Peut-être, sûrement même. Mais n’oublions pas que dans le camp de Macron il n’y a essentiellement que de bleus en politique. Leurs propos mal informés, leur gêne à l’écran le prouve. La politique, faut être compatible. Faut savoir trahir ses propres amis, être retors à souhait, avoir l’esprit Cargamel, se délecter du mal que l’on cause, être vicieux et afficher un petit sourire en coin en pensant au mauvais coup que l’on prépare, savoir concocter des coups fourrés et réussir le hold-up du siècle face à des adversaires rompus à la manœuvre. Ces conditions requises, le premier ministre et son mentor Emmanuel Macron en débordent. Alors, pour vous pardonner de tant d’innocence en vous, dites-vous que tout le monde ne peut être dictateur ou se comporter comme.

  23. Teilhol Gérard sur 31 mai 2018 à 15:52

    Pour ce qui est des amendements, cela fait trop longtemps qu’il y a des abus. Je vous engage à les dénoncer d’ailleurs, il serait intéressant de connaître les noms des élus qui encombrent le débat de facéties inutiles. Ne peut-on pas imaginer de les limiter à un par député maximum par exemple ? Cela éviterait tous ceux qui sont proposés sans aucune chance d’être adoptés et ceux qui visent à noyer le poisson notamment.

  24. Delépine Sylvie sur 31 mai 2018 à 16:03

    Merci beaucoup de nous raconter tout cela.
    Une réaction sans doute naïve : comment porter plainte contre ce fonctionnement qui ne semble pas aller dans le sens de l’intérêt des citoyens?

    • Laurent L. sur 5 juin 2018 à 00:47

      Bonsoir
      Ne mettant que trop peu mon nez dans l’actualité politique, je pestais sur les députés n’ayant pas participé à ce vote.

      Votre article permet de comprendre, et mériterait d’avoir davantage de visibilité dans les médias.

      Monsieur Ruffin, pouvez-vous nous expliquer comment nous battre contre ce fonctionnement archaïque orchestré par monsieur De Rugy s’il vous plaît ?

      Merci d’avance
      Laurent

  25. MOREL sur 31 mai 2018 à 16:33

    MERCI M Ruffin pour toutes ces infos et précisions qui en disent long sur l’esprit et les pratiques du pouvoir en place ! Tenez bon !

  26. Kris Engler sur 31 mai 2018 à 17:11

    Tout est dit plus haut ,la ploutocratie dans toute sa splendeur est en marche !. Il est grand temps que les abstentionnistes se réveillent aux prochaines élections et votent enfin pour que le gouvernement soit vraiment représentatif du plus grand nombre . Ceux qui ont voté pour ploutocrate 1er me font penser à la blague de Coluche à propos d’un crocodile se présentant dans une maroquinerie !…..Tous les communards et ceux du front populaire doivent se retourner dans leurs tombes !!!. Pauvre monde ! Heureusement on a tous nos smartphones pour s’indigner !!!…..

  27. Marion sur 31 mai 2018 à 17:17

    Je soutiens et j’admire le travail des députés insoumis. Mais sur ce point, aucun de vous ne le dit clairement : à 1h du matin, lorsque l’autre enflure a décidé de poursuivre le débat, vous y étiez encore ? Vous êtes partis quand même ? Je ne vous en veux pas, je veux juste comprendre ce qu’il s’est passé exactement.

  28. yveline dubus sur 31 mai 2018 à 17:34

    Merci à nos 17 députés bien sûr! mais ce qu’il faut surtout c’est
    LES SOUTENIR !!!!
    et il y a beaucoup de moyens pour cela ( Fakir, le Media, toutes les actions de soutien aux luttes sociales, et les CONNAISSANCE et DIfFUSION du programme défendu par FI, qui contient, notamment la mise en place d’une VI° république , car de toute évidence la façon dont sont traités les députés qui ont l’outrecuidance de ne pas être « Llrem », est un véritable COUP D ETAT PERMANENT

    Bravo François et les 16 autres : vous êtes l’honneur de la France

  29. Anne SOLER sur 31 mai 2018 à 18:43

    Nous avons un gouvernement de minables qui use de vieilles ficelles minables pour essayer de continuer à imposer sa loi malgré tout . Mais tout ça c’est du bricolage ça ne tient pas debout Un bon coup de vent de GREVE GENERALE et on devrait commencer à y voir plus clair D’autant plus que nous en France nous avons un projet qui tient la route et des forces organisées pour le porter ….
    Nous sommes sur la bonne voie (même si elle est ardue )
    Et merci pour votre travail au Parlement , s’il ne porte pas les fruits qu’il devrait vu vos efforts, cela donne au moins une idée de ce qu’un vrai Parlement Républicain en phase avec ses électeurs , proposant critiquant débattant pourrait obtenir
    Merci à tous nos élus FI

  30. OLIVIER sur 31 mai 2018 à 18:44

    Cher François,
    Ce que vous faite, ce que vous réalisez pour nous, est au dessus de tout ce que bon nombre d’entre nous serions capables.
    Je fais parti des gens qui souffrent puissamment de constater la violence, la brutalité, la mesquinerie, l’arrogance avec laquelle ces autres êtres humains politique se jouent de la démocratie et du peuple, pour créer une société misérable ou le chacun pour soi et que le meilleur gagne sera l’ apogée idéologique de ces 30 dernières années, par ce quinquennat.
    C’est votre courage, votre combativité, face à cette injustice, laquelle si j’étais à votre place (qui serait impossible) je serais incontrôlable. Aussi, je comprends les découragés ( à quoi bon ! , faut tout péter !…) et c’est bien ce qui nous différencient de vous.
    Ce que vous êtes, ce que vous faites au sein de la France Insoumise, porte ses fruits et c’est pour ca qu’ils trichent.
    Continuez!! Ils n’ont plus qu’à se montrer tel qu’ils sont.
    Leurs jeux est truqué, mais il y a encore des joueurs honnêtes à la table. Ca, ca les faits bien chier. Alors, il leurs faut faire encore d’avantage pour tricher. C’est ce qui lés perdras.
    Votre talent, votre courage, votre bienveillance, votre honnêteté, sont bien plus encourageant que les misérables embrouillent antidémocratique de ces loups assoiffés de pouvoir personnel.
    Je pense à votre entourage, votre épouse et enfant(s) qui ne peuvent sans doute être autrement que comme vous, pour supporter vos absences et votre implication dans ce monde de brutalité. Un énorme Merci à eux de vous soutenir, vous encourager. Prenez soin de vous et de François. La France à besoin de lui.
    Merci François de ce que vous faites. Vous le faites bien. Jamais, ca n’a été aussi bien fait.

  31. Faraldo sur 31 mai 2018 à 18:58

    Je t’aime bien Ruffin. Je te crois intègre. Tu te (dé)bats comme tu peux, avec quelques autres, au milieu de ce cirque parlementaire si bien rodé depuis des décennies.
    Quand à De Rugy et ses petits copains énarques, si un jour ils se font arracher leurs chemises par des citoyens en colère, j’espère que personne ne viendra pleurer avec des « quand même, la dignité humaine… la violence ne résout rien… »
    Parce qu’un élu français qui, après les désastres du sang contaminé, de l’amiante, du nucléaire et tant d’autres, ose encore user de tels stratagèmes pour empêcher l’interdiction d’un poison avéré, mériterait bien pire qu’une liquette en lambeaux.

  32. lecomte jean pierre sur 31 mai 2018 à 19:06

    je ne connais pas le métier de député, mais à vous lire et écouter, j’apprécie beaucoup votre démarche très positive pour l’ensemble du peuple. J’aimerai vous côtoyer avec ce ballon de foot pour mieux se connaître.
    Je ne fais pas de politique, mais depuis que je suis à la retraite, j’écoute et feuillette un peu l’actualité.

  33. anonyme sur 31 mai 2018 à 19:10

    Courage François Ruffin, battez vous pour nous ! Bien sûr qu’il utilise des moyens détourner pour ne pas voter ce qui dérange les tout puissant et vous n’avez aucune excuse à faire. Vous êtes un homme et à ce titre, vous êtes obligé de dormir.

  34. Jean Louis Aynié sur 31 mai 2018 à 19:29

    Bravo Monsieur Rufin vous mérites le nom de Monsieur ; courage persévérance, intelligence …Continuez

  35. Cyril Beaumont sur 31 mai 2018 à 19:41

    Monsieur le député Ruffin,

    merci d’attirer notre attention sur ce procédé misérable qui, à mon humble avis, n’a pour seul objectif que d’essayer de décrédibiliser les députés de la France insoumise auprès de nos compatriotes qui ont votés pour cette majorité avec le naïf espoir qu’enfin leurs intérêts seraient vraiment représentés … Oui mais voila, malgré les promesses que nos aspirations et nos intérêts seront respectés , malgré le matraquage dans les médias de l’idée que toutes ces réformes sont les solutions aux problèmes qui minent nos vies, nous commençons à nous rendre compte avec effroi de l’énormité du fossé qui sépare les bonnes intentions affichées des lois et amendements votés.
    Aux députés de la France en marche :  » Vous qui prétendez détenir la vérité, faites montre d’un peu d’humilité et souffrez que les députés de la France insoumise portent également dans leurs amendements les aspirations et volontés des électeurs qui ont votés pour vous.
    Vous qui prétendez prendre vos responsabilités, lorsque que viendra le temps de constater l’échec de vos réformes à améliorer nos vies, vous ne prendrez que le temps de regretter que cela n’ait pas marché, à vous cela ne coutera rien, ce sera à nous citoyens français, d’assumer pour vous le prix de vos égarements. Contrairement à ce que certains d’entre vous peuvent croire, nous prenons le temps de regarder vos débats, même si c’est un peu long et rébarbatif parfois. Nous vous voyons et nous vous entendons…
    Alors mesdames et messieurs les députés, ne laissez pas l’honneur qui vous à été fait de parler en notre nom ennivrer vos égaux et considérez que chaque représentant de votre noble assemblée portent également les voix d’un certain nombre de vos administrés. »

    Monsieur le député Ruffin je n’ai aucuns doutes sur la sincérité de votre engagement, comme la majorité de nos compatriotes, et je sais également que vous portez la voix et parfois les mots de certains d’entre nous, alors je serai heureux, si vous le jugez utile, que vous puissiez porter ces quelques mots d’un simple citoyen au sein de l’assemblée nationale.

    Monsieur le député Ruffin, je tenais également à vous dire que nombre d’entre nous se sentent représentés par votre simplicité et votre proximité avec les gens . Les grandes choses ont de petits commencements et j’ai la conviction que vous êtes le petit commencement d’une grande chose.

  36. MAGAN sur 31 mai 2018 à 21:33

    J’espère (sans y croire) que Monsieur le Président DE RUGY va vous répondre, et en +, de façon argumentée…

  37. Christian BARTKOWIAK sur 31 mai 2018 à 22:46

    Monsieur RUFFIN,
    Merci beaucoup pour votre persévérance à mener votre mandature de façon la plus honnête possible.
    Dire la vérité peut-être quelquefois difficile mais sachez que nous l’apprécions beaucoup.
    Les coups bas, les intrigues, les crocs en jambes sont les règles en politique et beaucoup se seraient déjà lassés de tenir votre rôle de trublion de la République.
    Merci Monsieur RUFFIN de ne pas jeter l’éponge, pourtant combien doit être grand votre désarroi.
    Nous sommes nombreux a croire en vous.
    Si vous décrochez sachez que l’on ne vous en voudra pas et je salue votre capacité à endurer ces bassesses.
    La France n’est plus tout a fait une démocratie et pas encore tout à fait sous le régime d’une dictature, c’est une période charnière que l’on pourrait nommer une « Démocrature »
    Un petit rappel pour tous:
    La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793 énonce en son article 35 :
    « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ».
    Et je dois dire que je me sent « violé » (à traduire par ****** (je censure)) en cette période.
    Les parlementaires ne peuvent-ils pas faire grève ?

  38. blandine sur 31 mai 2018 à 23:18

    C’est grâce à vous Monsieur RUFFIN que l’on peut observer la ruine de notre démocratie !! Grace à votre travail, à votre présence, à vos actions, à votre espoir d’un monde meilleur ! Vous êtes notre témoin, notre lanterne ! Sans vous on ne pourra plus agir dans la rue et ailleurs. Sans vous le monde des lois serait une fake news. Mais s’il vous plait ! prenez soin de vous ! De votre famille ! La source de votre engagement est quelque part ! Il faut tenir, oui, mais pas à tous prix ! Allez j’ose la bisette de réconfort ! «  c’est nous qu’on va gagner » hiphiphip !

  39. Dumaine sur 1 juin 2018 à 00:46

    Cher François, merci de nous répercuter l’inanité de cette assemblée, nous en sommes convaincus et ce n’est pas par là qu’on pourra changer le cours du libéralisme sauvage servi par tous ces esclaves qui ne font qu’obéir !!! Merci de ces descriptions fines qui nous servent à révéler à ceux qui y croient encore
    à quel point la soi disant démocratie est gravement malade.
    Merci François et tous nos encouragements pour ton boulot de militant.

  40. Karakoglou sur 1 juin 2018 à 04:24

    Révoltée et écoeurée ! Fin de toute illusion !
    Je vous admire de tenir dans ce panier de crabes et d ‘être si éthique …
    La ďémocratie est constamment bafouée au niveau de l’UE mais aussi dans ce » jeu de dupes parlementaire « niveau national !
    Ces méthodes de « cosaques  » avec vote en catimini le dimanche soir après épuisement des troupes et l ‘absentéisme flagrant sont -ils permis dans notre constitution ?
    Les caciques rompus à un tel exercice discréditent toujours plus les élus !
    Manipulation ! Tartufferie !
    Aucun recours possible ?
    Vu la toxicité du glyphosate pour notre santé en dehors de son effet ecocide,de tels agissements ne sont ils pas criminels ?

    Je suis anéantie

  41. Cyrille Beatus sur 1 juin 2018 à 07:20

    Ce De Rugy n’a aucune Moralité, qu’on le laisse jouer, il a déjà perdu sa crédibilité, son Honneur, alors qu’attendre d’un homme qui se permet de dire « Quand on est Marié, On a le droit de Divorcer »
    Pouvez vous pas contrer cette loi? Pouvez vous rien faire???
    En tout cas nous sommes avec vous……
    Résistance.

  42. Patricia seince sur 1 juin 2018 à 08:49

    Ce forcing est inadmissible et je vous dis bravo pour votre engagement
    Bon courage à tous les députés insoumis .j’adhère aux commentaires précédents .merci pour ces explications utiles pour remettre les pendules de certains à l’heure .quant à moi vous avez d’emblee ma confiance et depuis le début :votre combat vous honore .mon respect le plus total à vous.la colère prend de l’ampleur .oui à la sixième république qui est notre seul Espoir

  43. […] ont été plus garnis. En réponse aux critiques, le député de la Somme François Ruffin a publié un mea-culpa sur son site officiel . "J Je suis un bleu à l'Assemblée, et ils m'ont blousé", […]

  44. Patrice Weigel sur 1 juin 2018 à 10:21

    Hello tout le monde !

    Maintenant vous savez comment fonctionne l’Assemblée nationale.

    Et c’est eux qui font la loi, et ils la font dans ces conditions là !

    Maintenant, vous avez donc tous les éléments pour comprendre qu’il est une nécessité vitale (si on ne veut pas continuer à se faire littéralement empoisonner !) que le peuple puisse légiférer directement.

    Et l’outil pour ce faire est le référendum d’initiative populaire, ou citoyenne, si on préfère. (En Suisse, une initiative populaire vient de collecter le nombre de signatures nécessaires pour interdire les pesticides… et l’importation de produits agricoles pesticidés ! votation dans 2 ou 3 ans).

    Maintenant je compte sur vous pour promouvoir le RIC auprès de nos porte-parole à l’Assemblée (les 17 députés insoumis, à commencer par nos trois ténors Ruffin, Mélenchon et Quattenens) et dans toute la société !

    Bon courage ! Il vous en faudra, et de la ténacité aussi… tant les politiciens de tous bords sont allergiques à la vraie démocratie :-/

    Patrice. (candidat suppléant dans la 3ème circo du 68, celle de Jean-Luc Reitzer…)

    • Benjamin sur 1 juin 2018 à 18:39

      Tout à fait d’accord avec Patrice ! Il suffit de le proposer, que les députés le rejette et qu’enfin le peuple se rende compte que la démocratie participative n’existe pas tant que le peuple ne pourra pas proposer ses propres lois.

      A vous la FI de nous démontrer que vous êtes de vrais démocrates !

    • Romain sur 2 juin 2018 à 02:17

      Bonsoir,
      Je suis totalement d’accord avec Patrice.
      Il est grand temps que le peu de députés de l’opposition dont nous bénéficions s’empare de cette proposition de référendum d’initiative citoyenne.
      Inclure cet outil dans notre constitution, voilà le moyen le plus immédiat pour approcher concrètement la vraie démocratie.
      Je crois sincèrement en vous M.RUFFIN. Vous avez le courage et la hargne pour remporter ce combat. Avec votre ténacité et votre force de conviction, vous allez réussir à mobiliser les français et françaises autour de cette proposition.
      Nous serons là pour vous soutenir comme il se doit car c’est ce dont notre pays a besoin, de véritables citoyens, citoyennes, décidant eux-mêmes de leur destin commun.
      En somme, pour paraphraser un grand homme, je dirai ceci : Grâce à vous, « à la fin, c’est nous qu’on va gagner ! »

  45. matringe sur 1 juin 2018 à 12:04

    Insoumis absents?
    Le leader Maximo n’était pas là pour gueuler? Regrettable!

  46. Jean-Joël GAURIER sur 1 juin 2018 à 12:04

    Bonjour,
    Pourquoi les députés acceptent-ils ce régime qui tend à les lobotomiser ? Je ne sais pas comment des personnes sérieuses et investies dans leur mission peuvent résister à un tel taux d’occupation sans être aidés par des médicaments qui finiront par les détraquer. S’il est évident que les parlementaires se font imposer un rythme par le gouvernement qui veut faire vite avant que la population apathique finisse quand même par se mobiliser, je m’étonne que ce rythme soit si peu dénoncé. Même les secrétaires de Matignon ont pu s’exprimer pour dénoncer leurs conditions de travail malsaines et donc préjudiciables à un bon discernement. Ce gouvernement et ses complices ne savent qu’utiliser le passage en force en s’appuyant sur la faiblesse des réactions. Je hais ce qu’est devenue notre démocratie !

  47. fiess sur 1 juin 2018 à 12:06

    Merci M.Ruffin et chapeau bas

  48. oizan-chapon marie-yvonne sur 1 juin 2018 à 14:41

    bon courage à vous nos député-e-s insoumis. Ceux parmi nous qui vous critiquent, mais y en a t il vraiment ? sont des citoyens qui ne se renseignent pas, ne se cultivent pas politiquement. A 17 vous faites un travail remarquable et je me demande chaque jour comment vous tenez le coup 24H/24H jours et nuits ! . Le harcèlement politique que vous subissez n’est pas démocratique il est regrettable que les citoyens ne se renseignent pas mieux sur le fonctionnement de l’assemblée avant de critiquer du fond de leur fauteuil.
    Vive une 6ème république et la mise en place d’une constituante

  49. José sur 1 juin 2018 à 15:11

    Merci cher François pour ton courage évident, ta volonté affichée et ta détermination dans l’honnêteté. Des personnes telles que toi donnent de l’espoir, malgré toutes ces carabistouilles véreuses, comme disait une vieille planche pourrie du siècle dernier.
    Ce petit monsieur F. de « Rugit » (meeeow pssschhhtt !) lorgne surtout son poste, comme un vieux chat borgne lorgnerait l’étal d’une poissonnerie. Clairement, le reste il s’en contrefous comme de son premier mensonge assumé.
    Tu combats avec de l’éthique dans un jeu, lourd de conséquences, qui est politique. Ethique et politique, c’est hélas un oxymore.
    De tout coeur avec ton énergie à désirer changer les choses. Que je partage.

  50. […] Je rajoute un lien vers le message de François Ruffin : https://francoisruffin.fr/glyphosate/ […]

  51. Yvon sur 2 juin 2018 à 19:21

    Je n’ose imaginer la réaction populaire lorsque les Français seront à même d’appréhender cette situation inique orchestrée par monsieur le fossoyeur réformiste de l’hémicycle F. De Rugy ! Ce peuple qui est en train de bouillir, car sous son apparente inertie, il sait très bien s’informer, et voit bien ce que le pouvoir fait à nos députés, à nos représentants ! En les traitant inhumainement par le mépris du passage en force, c’est le peuple que ce pouvoir abject maltraite ! Honte à cette organisation criminelle qui s’abrite sous les ors de la république et ses fonctions représentatives !

  52. Bona sur 3 juin 2018 à 12:13

    J’adore François. Je l’aime même, mais de grâce ne tombons pas dans l’idolâtrie, amis debout ! François, recentre-toi sur les salariés, le prolétariat. Le monde agricole te fait les yeux doux mais sois tranquille, cette corporation est assez forte, organisée et toujours près du pouvoir. Détourne-toi de ce panier de crabes. Ils vont se faire offrir la retraite gratuite sans avoir payé les cotisations et tu te seras fait blouser une fois de plus.

  53. Mireille Perrier sur 3 juin 2018 à 13:17

    Bonjour,
    Je suis catastrophée par la façon dont se passent les assemblées et les votes des projets successifs. Plutôt que de vous plier à ces façons usantes d’agir. J’ai l’impression qu’il faudrait trouver une manière de stopper ce processus. Serait-il possible d’envisager que les députés de l’opposition s’assemblent pour refuser de tenir leur rôles de Députés et s’allient avec les citoyens pour demander que les projets soient étudiés avec plus de sérieux, plus de temps et que les votes soient prévus à l’avance. Que vous dénonciez le caractère anti-démocratique des assemblées. Il me semble que la situation est grave et précipite la France dans une confusion qui ne sera pas sans graves conséquences . Merci d’avance pour votre réponse…Mireille .Perrier

  54. ALAIN sur 3 juin 2018 à 18:08

    Mille fois merci pour le boulot accompli. Je reprends chaque mot, chaque virgule, chaque point. Colère totale. Mais voilà: 300 000 manifestants le 26 mai, dont ma modeste personne, dans la France entière (selon les organisateurs…, donc dans le « meilleur » des cas), pendant que Kim K. est (pour)suivie quotidiennement par 100 millions de « followers », dont un certain nombre de nos chers compatriotes!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Chacun ses priorités dans la vie. Au secours. Et ça, Manu le sait bien. Comme Nicolas, il « écoute mais n’en tient pas compte » et comme François il s’attaque (à défendre) la Finance. Il a été à bonne école (de la République…).
    Après Mai 68, Mai 2018, Retour vers le Futur (avant 1936).
    François (Ruffin) Président, y’a que ça qui peut nous sauver.
    Courage, on est là. Et vive Fakir!

  55. Rija sur 4 juin 2018 à 14:16

    oui oui… c’et les autres, les autres… je vous aimais bien.

  56. citoyenvsclient774 sur 5 juin 2018 à 22:15

    Les députés français seraient prôches du burn out nous dit on.Cela est bien possible si l’on considère le grand nombre de réformes émanant du gouvernement et qui nécessitent de la part des députés un examen sérieux et approfondi.Leur travail est considérable du fait du rythme effréné de la « REFORME »tous azimuts voulue par le président de la République.Cela tourne même au harcèlement quand on sait la piètre qualité desdits projets de réforme gouvernementaux.Le seul mot d’ordre des actuels dirigeants de la Vème République :énormément de travail pour très peu d’effets bénéfiques et de résultats donc.Nous pourrons apprécier ces résultats au cours des années à venir.Malgré le surmenage des députés comme celui des personnels de Matignon (qui préfèrent même quitter le navire d’après ce que l’on sait…)nos gouvernants entendent réduire de 30% le nombre de députés dans un pays dont la population ne cesse de s’accroître!Cela est pour le moins paradoxal :les députés devront faire plus avec moins de moyens humains !Le redécoupage des circonscriptions est sans doute une motivation (électorale) du gouvernement destinée à faire de l’assemblée nationale une simple chambre d’enregistrement aux ordres du pouvoir exécutif….Peut-être que la représentation nationale est devenue la variable d’ajustement de la vie politique française ?Peut-être que la France est devenue un petit pays sans ambition tant sur le plan économique que sur le plan politique ne méritant pas une large représentation nationale au service de l’intérêt général et des citoyens(# lobbies)?Peut-être que la gouvernance nationale pourrait se réduire au pouvoir exécutif tandis que la députation deviendrait négligeable ?Tout cela est évidemment contraire au texte et à l’esprit de la constitution de 1958.Les équilibres entre les pouvoirs seraient rompus :le pouvoir exécutif serait assez nettement renforcé au détriment du pouvoir législatif.Plus grave :la démocratie est condamnée à se réduire comme une peau de chagrin.La fracture entre les citoyens et leurs représentants nationaux serait aggravée.Le lien entre les territoires et la représentation nationale serait encore distendu.

  57. Jean-Luc sur 7 juin 2018 à 17:56

    Mon cul

  58. Gal Michel sur 9 juin 2018 à 13:43

    Pourquoi voter pour une extrême gauche qui à 12000 €/mois ne se déplace pas pour voter contre ce putain de glyphosate ?
    Depuis 45 ans que je vote la gauche me nique ?
    Pourquoi ?
    Quel intérêt cette sois dis ante gauche à ?

  59. EM sur 13 juin 2018 à 20:24

    Evidemment, je vous félicite et vous remercie pour tout ce que vous faites, depuis le temps! et depuis un an, donc…!!
    De mon côté, là c’est l’énorme ras-le-bol et, avec l’Aquarius, le vase déborde. Donc, à partir de maintenant je ne m’habillerai plus -cumulativement ou alternativement- qu’en noir (pile/deuil) et rouge (face/colère). Alors que ce sont 2 couleurs que je ne porte quasi jamais, justement… C’est con, ça mange pas de pain, mais ça me fera du bien symboliquement…

  60. Yves Carbonnel sur 19 juin 2018 à 16:09

    Merci François, pour toute l’intelligence, le talent et l’énergie, que tu deploies dans dans ta fonction de député.
    Si cette crevure de de Rugy et sa majorité, utilisent de tels stratagèmes pervers, pour faire passer, les lois les plus scandaleuses ; c’est qu’ils craignent vos interventions, les tiennes et celles des 17 INSOUMIS, ainsi que celles des GDR.
    Ils savent, qu’avec Youtube, tous vos amendements et interpellations, à l’Assemblée, font le tour de milliers de foyers, en France et bien au delà.
    Même dans votre situation de groupe très minoritaire, votre travail de députés, à vous tous, la vraie Gauche, joue un rôle prépondérant, pour tous les Combats :
    VÉRITÉ, LIBERTÉ, JUSTICE, DIGNITÉ, ÉGALITÉ, SOLIDARITÉ.

    Tu as entièrement raison, il nous faut tous relever la tête, où que nous soyons, nous devons tous être non seulement des INSOUMIS, mais des RÉVOLTÉS pour de bon.

    Bon courage François et bon courage à nous tous, c’est vraiment pas le moment de faiblir.

    Yves

  61. Barret Violette sur 8 juillet 2018 à 00:11

    Il est difficile de laisser un commentaire après tous ceux que je viens de lire ! Je dirai donc une fois de plus qu’on a besoin de vous François Ruffin, de votre force de conviction, de votre opiniâtreté … continuez ainsi …
    Ça finira bien par payer et qu’une majorité de francais ne baissera plus les bras !!! Merci encore à vous de nous insuffler ce courage qui nous manque encore et qui nous permettra de changer la donne!!

Laissez un commentaire





Partagez6K
Tweetez10K
WhatsApp
Reddit
Email