La bataille de l’info

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Dans le contrôle de l'information, mon cas n'est bien sûr qu'une mini-pièce d'un vaste puzzle. Un combat est engagé, dans la durée, entre oligarchie et démocratie. Et les médias en sont un champ de bataille central.
C’est bête, et je devais être fatigué, mais ça m’a ému: le soutien à Fakir d’à peu près toutes les sociétés de journalistes du pays: l’AFP, Arte, BFM-TV, Courrier international, Les Echos, Europe 1, L’Express, Le Figaro, France 2, France 3 National… et même la presse de Bernard Arnault : Le Parisien et Les Echos.
En soutien au journal Fakir, à lire sur le site de L’Express
Maintenant, dans le contrôle de l’information, mon cas n’est bien sûr qu’une mini-pièce d’un vaste puzzle. Un combat est engagé, dans la durée, entre oligarchie et démocratie. Et les médias en sont un champ de bataille central : qu’ils n’échappent pas aux puissants, qu’ils instillent toujours dans les esprits la résignation plutôt que la colère. D’où le resserrement autoritaire, ces derniers temps, sur les journalistes : que ce corps intermédiaire ne mette pas crûment en lumière la corruption de nos dirigeants.

L'histoire s'accélère

Hier, Ariane Chemin, du Monde, était convoquée par la DGSI pour ses articles sur l’affaire Benalla, entendue pour « atteinte au secret de la défense nationale ». Mediapart avait fait l’objet d’une perquisition avortée. La DGSI, toujours, dans les ventes d’armes au Yémen, a auditionné Mathias Destal et Geoffrey Livolsi, du Disclose, et Benoît Collombat, de Radio France. Autant de démarches judiciaires réclamées par le pouvoir : Matignon, le ministère des Armées ou l’Elysée. Le journaliste Gaspard Glanz est interpellé dans une manifestation, mis en garde à vue, déféré, fiché S. Comme le note Jean-Marie Delarue, le président de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, cette arrestation s’inscrit « dans un contexte plus général de restriction des libertés fondamentales ». Durant le mouvement des Gilets jaunes, Reporter sans frontières a recensé 88 incidents majeurs à l’endroit de la presse :

"En plus des journalistes blessés, cette catégorie comprend notamment des cas de destruction de matériel, d'intimidations sévères, de journalistes clairement identifiés 'Presse' visés par des canons à eau, des tirs de LBD, ou repoussés violemment à coups de bouclier."

Voilà, brièvement, pour le volet police/justice.

Trier la vérité

Mais cette emprise est également, ces derniers temps, passée par de nouvelles lois.

Une loi contre les « fake news ». Comme si c’était au pouvoir de trier la vérité et les mensonges. Comme si, surtout, le gouvernement, et le président, n’étaient pas les premiers émetteurs de fake news (« Il est faux de dire que l’Arabie saoudite est un grand client aujourd’hui de la France dans quelque domaine que ce soit », « il ne faut pas dire que le chlordécone est cancérigène », « Ici, à la Pitié-Salpétrière, on a attaqué un hôpital », etc.).

Une loi sur le secret des affaires, fabriquée à la demande des géants de la Chimie (Monsanto, Dupont de Nemours…). Toute information sur les firmes, quasiment, peut rentrer dans le champ de ce texte : un plan social à venir, des documents comptables, une étude épidémiologique… Qu’on laisse les multinationales tranquilles !

Assurer la liberté de la presse et son honneur

Enfin et surtout : le contrôle de l’info, c’est évidemment la mainmise, par dix super-riches, Drahi, Niel, Bolloré, etc., sur le capital des médias. Parce qu’à la fin, on peut baratiner, mais c’est toujours le propriétaire qui décide : qui paie l’orchestre choisit la musique.

Notre but, en la matière, ne varie pas : libérer les journalistes de leurs médias – une cage de verre que, parfois trop bien domptés, ils ne ressentent pas. Assurer « la liberté de la presse, son honneur et son indépendance à l’égard de l’Etat, des puissances de l’argent et des influences étrangères », comme nous y invite le programme du Conseil national de la Résistance. Démocratiser la presse, donner le pouvoir aux Sociétés de journalistes, mêlé à des Sociétés de lecteurs, d’auditeurs, de téléspectateurs.

Bref, y a du boulot…

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Restez informés !

Le dernier bulletin de ruffin

Dans la même catégorie...

remede a la melancolie

Mes remèdes à la Mélancolie

Depuis que je suis député, on m’interroge sur Manuel Valls, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, François de Rugy… Mais je m’en fous ! C’est pas ça qui m’intéresse ! Comme c’est étriqué, la politique… Alors, France Inter qui me fait causer de mes auteurs favoris et mes chanteurs chéris… quelle joie !

VOIR LA SUITE
impots

Impôts : vers le « zéro humain » ?

Aujourd’hui les centres d’accueil au public d’Engie sont fermés, les lignes téléphoniques délocalisées au Maroc ou à Madagascar. Au nom du numérique et de la modernité les services publics des impôts suivront-ils la même voie ?

VOIR LA SUITE

19 réflexions sur “La bataille de l’info”

  1. oui super travail de Fakir au contact du réel à l’image de celui de notre député REPORTER
    et bien sûr tout est bon pour mettre des bâtons dans les roues, y compris les actions les plus ignobles UNE SPECIALITE DE L’OLIGARCHIE à ce qu’on peut voir et constater tous les jours avec les fake news déversées dans les media mainstream qui ne méritent plus d’être regardées!
    vous avez tout mon soutien !

  2. tremblay jean charles

    plus ça va…..plus la vraie démocratie fout le camp…..et ce…dans tout les démocraties…dont les peuples osent garder la tête haute par la vision entrevue a travers les effets que TOUS les oligarques élitistes nous révèlent…..! on prends les peuples pour des cons….

  3. Marcotte Daniel

    bravo au courage et à la détermination de Ce jeune démocrate…et journaliste l’honneur de tout citoyen en mal de démocratie et de justice…..Merci ….je viens d’avoir 76 ans et pour la première fois de ma vie….un espoir vient de naître …..dans mon esprit….

  4. André Gaillard

    Nous sommes fan de Fakir, nous sommes d’ailleurs abonnés, et de François Ruffin.
    À l’instar de l’équipe des jeunes députés de la France Insoumise, François ne compte pas ses heures de travail et ses idées novatrices pour faire bouger les choses. La plupart des aspirations profondes émises par tous les « déçus du macronisme » étaient pourtant déjà inscrites dans le programme en 2017. Le mouvement social des « Gilets jaunes » arrive au bon moment pour s’orienter vers une société plus juste, plus équitable . La prise en compte de la transition énergétique comme valeur fondamentale et urgentissime allant de pair avec les problèmes d’emploi, de service public etc., je ne parviens pas à comprendre que des gens sensés puissent espérer trouver le salut dans le RN xénophobe des Le Pen ! Quant à Macron les choses sont claires maintenant.
    Et pourtant, pendant ce temps les médias mainstream nous refont le coup pour la énième fois du piège infernal de la dichotomie trompeuse du Macron-Le Pen. Ça suffit, on a déjà donné !

  5. JULLIEN Jean Marie

    Mon soutien total à Fakir, son équipe et François.
    On  » lâche rien  »
    Jmarie de Marseille

  6. Le sait-on ? Quelqu’un le dit-il ? Au Venezuela, Monsanto a été interdit par Chavez, pas de roundup, pas d’OGM.
    Et Guaido (l’auto-proclamé) veut, bien sûr, autoriser Monsanto.
    Et surprise : Macron soutient Guaido, et même mieux : au nom de l’Europe !
    C’est pas génial ? Ce sont les médias venezuéliens de droite extrême et ceux des USA qui nous délivrent la « vérité » sur le Venezuela. Devons-nous les croire ?
    Source : https://www.legrandsoir.info/comment-les-semences-genetiquement-modifiees-et-le-roundup-de-monsanto-bayer-determinent-la-politique-des-etats-unis-au.html

  7. Macron et sa bande se comportent comme l’occupant en 1940. Pas étonnant qu’ils veuillent détruire ce que le CNR a mis en place en 1945…

  8. De nombreux sympathisants partagent vos idées. Restons vigilants Avec tout Les discernement qu’il se doit – Votre courage nous donne de l’espoir pour Les élections du 26 mai. Amicalement Occhilupo

  9. un grand merci a MR François RUFFIN pour mieux eclairer nos lanternes un gd merci aux gilets jaunes avec l’envoi de vidéos on se savait exploité ????jeveux dire v é mais je m’aperçois que tout le monde se sert il faut que ça s’arrête marre de cette bande de truands qui nous saigne je continue la lutte et tout le monde aux urnes pas du n’importe quoi !!!!!!!!! je rêve d’une vie meilleure .

  10. Et oui encore des vérités de plus dénoncées par vous avec courage et brio Continuez même si vous êtes sur écoute.
    Pour moi pas de problème et pas d’ambiguïté ce gouvernement et ce président doit dégager.

  11. Savez-vous quoi?
    Souvenez vous de Tintin et la toison d’or: Une bande d’aventuriers, dont le capitaine Paparanic, s’est retrouvé à la tête du Tetaragua. Ils ont volé le trésor public de ce pays imaginaire et sont partis avec l’or. Tintin le retrouvera etc….
    Les aventuriers qui ont pris le pouvoir entre leurs mains cupides sont en train de piller le trésor national et quand ils auront tout vendu et auront caché l’or on ne sait où, ils laisseront la France vide et encore plus pauvre.
    À l’abandon: la transition énergétique, l’industrie grande ou petite, les territoires, la santé, les transports, la recherche..;
    Nous devrons tout reconstruire comme en 1945. En aurons nous la force ou bien chercherons nous un nouvel aventurier Macroléon pour décider à notre place et partir avec ce qui restera sur l’os?
    Restera-t-il assez de liberté pour avoir le droit de pleurer sur notre propre lacheté?

  12. J’ai 87 ans. J’ai toujours voté, mais voté « blanc » c’est à dire voté pour rien avec 3 exceptions:Mendes-France, Michel Rocard, Jean-luc Mélanchon. Mais je n’ai jamais eu la honte que j’éprouve au jour d’huis pour notre démocratie devenue oligarchique.

  13. André-Paul Pautrat

    Salut ! Bon courage à toi, et à toute l’équipe de Fakir, dans ce nel épisode des Pieds-Nickelés de l’espionnage à la sauce « Jean Dujardin passe son diplôme d’espion national 001 », là !… Sinon, sur le fond tu as entièrement raison, évidemment, François, et, comme dab, j’ai tt partagé ce nel article sur ts les réseaux sociaux auxquels je me connecte habituellement ! Avec plaisir, François, sur Montpellier, ou bien mm ailleurs ! Je t »embrasse André-Paul Pautrat

  14. patrice CODOU

    Soutien total à François RUFFIN un député qui fait bouger les choses .La liberté de la presse est une clé de voûte de la démocratie . Il faut la respecter et la faire respecter . Non à cette société a plusieurs vitesses ou les laissez pour compte sont de plus en plus nombreux au bord du chemin .Nous sommes de plus en plus de Daniel Blake (voir le film de Ken Loach ).

  15. Et pourquoi personne (ou presque) ne parle de Julian ASSANGE (Wikileaks). Il y a un article de son avocat dans le journal indépendant « le monde diplomatique  » de mai. C’est assez édifiant! c’est à lt=re et à étudier en profondeur. Bonne continuation à l’équipe de FAKIR.

  16. Deux personnalités émergent dans cet océan politique.Deux individus intègres portants des valeurs communes,de vrais valeurs de gauche.Alors a quand un tandem françois Ruffin et ian Brossat?

  17. Bravo François et merci . Il en faut du courage pour oser se dresser contre les puissants comme tu le fais. J’achète Fakir dès sa parution, je vais voir tes films et ton dernier livre est vraiment très éclairant, sans compter sa qualité d’écriture.

  18. Beau combat François. Merci.

    La Liberté de la presse est indispensable. Pour ma part je préférerais qu’elle reste également indépendante de toute idéologie, de tout parti pris, de tout préjugé. Je regrette de voir trop d’organes de presse, et de journalistes, se faire les chantres de leurs seules convictions et demeurer volontairement borgnes sinon aveugles [ils ne font pas l’effort du « ce qu’on voit, ce qu’on ne voit pas », ou refusent malhonnêtement de montrer ce qui dérangent leurs a priori et manoeuvres politiciennes]. Car alors ils n’informent plus, ils ne font que de la propagande, type agit-prop…

    Je regrette donc de devoir puiser à droite et à gauche les éléments d’informations nécessaires à mes décisions. Je regrette tout autant de voir non diffusées des informations intéressantes et utiles aux décisions comme le nom des « suspects », ou les statistiques diverses à tout sujet, sans aucun tabou: selon mes voeux, le journaliste doit informer, pleinement et précisément, sans fard ni crainte ni manipulation, non protéger ni orienter ni juger. Il doit être l’agent de renseignements du citoyen, seul décideur.

    Car enfin ce qui prime, à mes yeux, c’est la Liberté individuelle pleine et entière, qui ne doit jamais, JA-MAIS, être soumise à quelque collectif que ce soit.

  19. Actuellement encore selon les textes, le peuple est souverain et l’exécutif exécute les volontés du peuple que nos représentants (députés) font remonter. Tout abus de langage laissant entendre que l’exécutif est le pouvoir est excessivement grave. Les bons termes sont les seuls à employer surtout avec les dérives actuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage.

Nous suivre