Assistantes maternelles : même pas une prime Covid !

Elles gardaient les enfants des soignants pendant le confinement. Du gouvernement elles n’auront même pas eu un « merci » : les assistantes maternelles.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Lire la vidéo

Ce matin la majorité a pérennisé le CICE en allègement de cotisations et ses 20 milliards de cadeaux aux entreprises. Hier, elle refusait la prime Covid aux 400 000 assistantes maternelles du pays.

« Il faudra nous rappeler que notre pays tout entier repose sur ces femmes et ces hommes que notre pays et nos économies reconnaissent si mal », disait Macron au printemps. Il faudra nous rappeler que les assistantes maternelles ont continué d’accueillir les enfants des soignants, des routiers, des enseignants pendant le confinement. Il faudra nous rappeler qu’à l’automne, on les a oubliées.

Sur le même thème

Photo 2020 09 09 16 35 08

Pour la reconnaissance des métiers du lien

François Ruffin (LFI) et Bruno Bonnell (LREM) proposent à l’Assemblée nationale de reconnaître les métiers d’auxiliaire de vie sociale, d’assistante maternelle, d’accompagnante d’enfant en situation de handicap et d’animateur péri-scolaire

Photo 2020 10 05 18 25 53

Pour les Départements : 10 propositions pour les AVS

Lundi, avec Annie, Sylvie, Véronique, AVS, et Sabine, directrice de Ozange, nous présentions nos dix propositions communes pour ce métier. Pas des trucs rêvés, mais des petits pas, que les conseils départementaux peuvent mettre en œuvre. Des petits pas dont vous pouvez discuter dès maintenant, pour les mettre au programme des élections de ce printemps.

Photo 2020 09 09 16 35 08

Mission : métiers du lien !

C’était mon gros boulot cette année : une mission d’information, que je menais, sur les « métiers du lien ». Assistantes maternelles, accompagnantes d’enfants en situation de handicap, animatrices périscolaires auxiliaires de vie sociale : des professions avec un faible statut, et de maigres revenus.

Commentez

3 réflexions sur “Assistantes maternelles : même pas une prime Covid !”

  1. ….un petit peu d’humanité dans cet entre-soi que sont ces ministres nos « élus  » nos « décideurs  » si mal inspirés quand il s’agit de la collectivité laborieuse….merci Monsieur RUFFIN

  2. Quel boulot! Merci Mr Ruffin et vos assistant(e)s.

    Quelle est cette personne, derrière vous, qui fait « non non » tout le temps, c’est quoi son job? d’être derrière vous? pour destabiliser?
    quelle pauvre personne…. si j’étais condescendant, je dirais, j’ai pitié pour elle mais je resterai objectif : elle ne sert à rien, en l’espèce et dans l’espace.
    Sylvain.

  3. Bonjour Mr Ruffin,
    Quel courage que de se battre dans cette assemblée de monstres froids en marche ou crève !

    Les députés peuvent ne pas être d’accord avec vos propositions, mais comme vous le soulignez si bien, en face, ils ne proposent rien. Ce qui est désespérant, c’est qu’ils n’en ont vraiment rien à foutre des auxiliaires de vies scolaires, des aides-soignants, des infirmières, des chauffeurs routiers, des ouvriers du bâtiment, bref, des gens qui font que ce pays se tient debout, pour reprendre votre expression !
    Il n’y a qu’à regarder le regard condescendant voire outré de cette députée toujours placée juste derrière vous (place 600) lors de vos discours.
    Il faut malheureusement l’admettre, non, ils ne sont pas que des play mobiles, ils sont pires, ils ont déjà perdu une part de leur humanité. La question est : « comment leur faire reconquérir cette part d’humanité qu’ils ont perdu ? » Je comprends que vous puissiez me dire : « c’est pas faite d’essayer ! »

    Puisse la gauche se rassembler, se parler, afin de remplacer ce pouvoir libéral autoritaire comme jamais. En effet, les responsables politiques des forces de gauche ont une lourde responsabilité, car les petites querelles personnelles auront de graves conséquences en 2022 : en effet, avec beaucoup de chance, il sera peut-être possible de mettre en place un gouvernement plus humain (véritablement de gauche, je n’y crois plus) où vos propositions seront enfin recevables, voire adoptées !

    En effet, je ne peux pas me résoudre à vivre cet effroyable choix qui s’annonce déjà entre le fascisme totalitaire incarné par le rassemblement national et l’ultra libéralisme autoritaire incarné par Macron et ses sbires dont les victimes se comptent déjà par millions …)

    Je n’aurai alors pas d’autres choix que celui de glisser un bulletin « François Ruffin » afin de ne pas choisir entre la peste et le choléra !

    Je termine mon commentaire par une note un peu plus légère. J’ai eu une éducation religieuse et il y a un Saint que j’appréciais particulièrement : Saint François d’Assise. Son histoire raconte la conversion d’un jeune homme dont le père est un riche commerçant d’Assise et qui va décider de consacrer sa vie auprès des plus démunis (je ne doute pas, compte tenu de votre érudition et de la culture religieuse que vous avez reçue, que vous connaissiez cette histoire ! ). Saint François avait également une conscience aigüe de la beauté et de la fragilité de la nature ….

    Alors, je dis souvent à Agnès mon épouse : Notre Saint laïque, nous l’avons, c’est Saint François d’Amiens !

    Je vous remercie du fond du cœur de nous donner du courage à travers vos bulletins, vos interventions à l’assemblée et vos actions sur le terrain.

    Amicalement

    Jean-Denis Gabano

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *