Pantouflage de Macron : la lettre d’Edgar Poe de l’Assemblée !

« Le pantouflage de Macron, inspecteur des finances, banquier, puis homme d’État, c’est comme la lettre volée d’Edgar Poe de l’Assemblée nationale : ce qu’on aperçoit le moins, c’est ce qu’on a le plus sous les yeux. »

Interventions de François Rufin (et de nos collègues d’En marche ! et de LR) lors du débat sur la Loi de « confiance » en l’action publique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre député, votre voix

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

63 Partages
Partagez3
Tweetez60
WhatsApp
Email
François Ruffin

GRATUIT
VOIR