À Lubrizol, ces produits ont-ils brûlé, oui ou non ?

Depuis vendredi vous savez. Vous savez ce qu'il y avait dans l'usine Lubrizol à Rouen. Alors l'hydroxyde de potassium, une substance corrosive pour la peau, les yeux, et surtout les voies respiratoires, a t-il brûlé ? Oui ou non ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

François Ruffin : Monsieur le Premier ministre, hier lundi, vous avez fait le déplacement à Rouen. Humant l’air, vous avez admis des « odeurs très dérangeantes, très pénibles » mais pas « nocives ». C’est votre parole, et à elle seule elle rassure la France. D’autant que vous avez promis, je vous cite : « la transparence absolue. »

Alors, cette transparence absolue, pouvez-vous la faire dès maintenant ?  Pouvez-vous nous dire, très simplement : quels produits ont brûlé dans l’incendie de l’usine Lubrizol ?

Elisabeth Borne : Mesdames et messieurs les députés, monsieur le député Ruffin, je crois que le premier ministre vient de répondre très précisément à votre question, en indiquant que l’ensemble des produits qui étaient dans le hangar qui a brulé, seront communiqués par le préfet cet après-midi.

François Ruffin : Non, monsieur le premier ministre ne répond pas à ma question, et vous ne répondez pas à ma question.

Nous sommes cinq jours après cette catastrophe majeure. Si vous voulez lever le voile de suspicion, comment ça se fait que vous avez attendu cinq jours, pour rendre public ce qui va peut-être l’être, la liste de ces produits. Donc je maintiens ma question auprès de vous.

Vous le savez, vous avez cette liste, pourquoi vous ne l’avez pas rendu publique beaucoup plus rapidement ? Pourquoi vous ne la rendez pas publique aujourd’hui dès maintenant devant les députés, et devant les Français ?

Depuis vendredi vous savez, dans l’usine se trouvait l’hydroxyde de potassium, une substance corrosive pour la peau, les yeux, et surtout les voies respiratoires.
Oui ou non, ce produit a-t-il brûlé dans l’incendie ? Oui ou non ?

Dans l’usine se trouvait de l’acide chlorhydrique, principe actif du gaz moutarde, connu depuis la Première guerre mondiale.
Oui ou non, ce produit a-t-il brûlé dans l’incendie ?
Oui ou non ?

Dans l’usine se trouvait des chlorures de soufre, classifiés « matière toxique ayant des effets immédiats graves ». Oui ou non, ce produit a-t-il brûlé dans l’incendie ? Depuis vendredi vous savez, comment expliquez-vous que c’est seulement aujourd’hui que le préfet va rendre publique cette liste ?

Elisabeth Borne : Je pense que le premier ministre vous a expliqué que pour des raisons de sureté, notamment des risques attentat, on ne rend plus publics aujourd’hui les arrêtés des installations classées pour la protection de l’environnement de façon « brut », avec l’ensemble des quantités et des natures de produits stockés sur un site.

Il y a donc en effet, il a donc été nécessaire d’identifier spécifiquement les produits qui étaient contenus dans cet entrepôt, et les quantités des produits qui étaient stockés à cet endroit, en retirant les produits qui ont été évacués pendant l’incendie grâce au professionnalisme des services de secours auxquels je veux à nouveau rendre hommage.

Au professionnalisme également des inspecteurs des installations classées qui ont pu guider l’intervention des pompiers, alors je pense qu’on est face à une catastrophe industrielle, une crise grave qui peut inquiéter les français, qui peut inquiéter en tout cas les Rouennais, et je pense que ça mérite mieux que ces polémique que vous voulez créer, d’autant que toutes les mesures sont faites sur la qualité de l’air en continue, et c’est aussi un progrès que nous pouvons réaliser grâce au retour d’expérience d’accidents antérieurs.

Maintenant, dès le départ les services de l’État sont dotés de capacités pour réaliser des prélèvements et des mesures en continue et c’est ce que nous avons fait, et c’est ce qui nous permet de dire qu’aujourd’hui  parmi tous les polluants recherchés, aucun n’est présent dans l’air que respire les Rouennais.

À lire également

22 réflexions sur “À Lubrizol, ces produits ont-ils brûlé, oui ou non ?”

  1. Quelle polémique ???? Vous êtes très grave, 5 jours après rien n’est communiqué, Rouennais vous avez le droit de mourir en silence grâce au gouvernement ! Continuez à les laisser en place, il vous tue à petit feu voir au GAZ !

    1. Se gouvernement est pourrie jus qua l’ose il fait mourir les français a petit feu ,il son fout royalement des petit français il son que pour les riches les graux portefeuille et se qui en mis se guignole de macron en place .

  2. Le capitalisme doit être mis hors la loi ! Les propriétaires de ces grandes sociétés ne possèdent que des titres en papier et se fichent bien de savoir ce qu’ils font fabriquer avec ces titres : seuls les bénéfices qu’ils peuvent en tirer les intéressent. La forme juridique de la propriété privée la plus socialement nocive est la société anonyme. Il faut la mettre hors la loi ou ne la tolérer que pour les sociétés mixtes dans lesquelles l’Etat est majoritaire absolu. Keynes l’a démontré depuis longtemps. Il devient de plus en plus nécessaire et urgent de reprendre les termes de la Constitution de 1793 et mettre un grand coup de pied dans la poubelle : en finir avec la 5 ème république, son régime présidentiel sous tutelle des sociétés bancaires et financières, sortir de l’UE et provoquer la crise mondiale qui mettra fin à la globalisation de la production et des activités commerciales.

  3. Rodolphe Zorzanello

    J’ai 50 ans, je me souviens des enfumages qui avaient été diffusés à longueur de journée avec des pseudo experts qui voulaient nous faire rentrer dans la tête que nous faisions beaucoup de polémiques pour rien puisque le nuage s’était arrêté à la frontière …….

  4. THOLIN Christian

    Le préfet, ce n’est pas la décentralisation, c’est le contraire, c’est le Président de la République qui dicte ses politiques aux préfets, donc plus besoin de ministres, Macron décide de tout !

    1. exact, on a besoin des députés comme RUFFIN et des six députés européens de la FRANCE INSOUMISE EXACT lles PREFETS sont aux ordrES du gouvernement comme sous le Second Empire !

  5. C’est une bande de gangsters qui nous gouverne…
    Et le bateau qui a coulé au large de la Rochelle, on a de ses nouvelles ?
    On continue à manger des huîtres et autres coquillages ainsi que les poissons : on est en danger ou pas ????
    Y’en plus que marre des non réponses et des vrais mensonges en matière de santé, d’environnement, entre autres…

  6. christophe.bourrez

    ce combat ne servira a rien car on est dans les conséquences et non dans les causes, il faut interdire la construction d’habitation autour des usines seveso et ne pas autoriser leur expansion auprès des habitations , et surveiller de façon draconienne les mécanismes et autorité de surveillance et de contrôle et les rendre publique afin d’éviter toute corruption ou malversation ,aujourd’hui il n’y a plus qu’a nettoyer et dépolluer ,faisons confiance a cette entreprise pour nous faire un chantage a l’emploi dans le style si vous m’en imposer de trop je déménage a l’étranger et au final nous payerons et seront dindon de la farce qui se joue

      1. Vous savez ce qui se passe ?
        les usines Seveso seront construites … à la campagne !!! vous savez la phrase d’A. Allais  » construire les villes à la campagne  » ? eh bien c’est ce qui en train de se faire .
        un exemple : Rostrenen , 22 ( Côtes d’Armor) ; la base Intermarché ( d’accord , c’est de la merde , mais pas toxique ) remplacée par un centre de stockage TRISKALIA , classé SEVESO .
        https://www.letelegramme.fr/bretagne/pesticides-une-nouvelle-procedure-contre-triskalia-video-30-09-2019-12396761.php
        et , une magnifique 2X2 voies qui va relier toutes ces usines les une s aux autres , avec la bénédiction des maires , des communautés de commune et l’appui du PREFET .
        Au détriment de 80 ha de terres agricoles , qui avaient vocation à nourrir la population , à protéger les ZONES HUMIDES et la BIODIVERSITE .

  7. Bonjour Mr RUFFIN
    Bravo pour vos actions contre ce dictateur macron
    Vivement la 6eme république
    Bien entendu il faudrait condamner au peloton pour haute trahison tous les députés et sénateurs qui se sont assis sur le référendum de 2005 en trahissant ce vote

  8. Même le gouvernement sait-il ce qu’il y avait vraiment dans cette usine?
    La liste fournie est-elle vraiment le reflet de la vérité?
    Les réponses faites par la ministre ne sont vraiment pas convaincantes, c’est du blabla qui ne sert qu’à gagner du temps, espérant que très vite on passe à un autre sujet.
    La ministre de la santé une fois encore paraissait complétement à côté du sujet ce matin sur France Inter.
    Nous avons à faire à des amateurs qui ne sont même pas capables de prendre leurs responsabilités et surtout de dire la vérité.

  9. 5 jours pendant lesquels ils étaient en train de canoniser Chirac et d’en profiter pour développer leur propagande électorale.
    La santé des Français, ils s’en fichent totalement. Leur seule préoccupation est de nous faire croire qu’on ne peut pas faire autrement que de les plébisciter encore et encore, de nous faire avoir encore et encore.
    L’état est vraiment l’ennemi de la Nation

  10. Avec la loi « inique » sur le secrets des affaires qui a été votée, ce genre de problèmes risque de se reproduire de plus en plus souvent.

  11. L’hydroxyde de potassium ne brûle pas, l’acide chlorhydrique non plus et le fait que ce dernier servait (à vérifier) dans la fabrication du gaz moutarde est hors sujet, il ne va pas devenir gaz moutarde tout seul, même dans un incendie.
    Beaucoup plus inquiétant sont les hydrocarbures (qui brûlent bien, avec des fumées dégueulasses) ou le mercaptan dont on a parlé. L’amiante ne brûle pas non plus, mais durant l’incendie les fibres d’amiante ont certainement été entraînées par les fumées. Qu’est-ce qui a vraiment brûlé ? à partir de là, on peut savoir que rechercher comme polluant au lieu de dire, comme le fait madame le ministre, qu’aujourd’hui parmi tous les polluants recherchés, aucun n’est présent dans l’air que respirent les Rouennais.

  12. Merci pour cette intervention M Ruffin !👏🏻 Je m étonné quand même que vous soyez seul à dénoncer les problèmes que font les autres députés ???? Je n attend rien ni réponse ni réaction de ce gouvernement il est dans la lignée des précédent tous confondus depuis 40 ans ….

  13. une fois de plus on laisse le peuple dans l’ignorance il n’y a qu’à lire l’article du canard enchainé concernant l’alerte dans les écoles cela vaut son pesant de nougat alors nous voulons la vérité !ces sites classés seveso il va falloir revoir les conditions d’alerte et les mesures à prendre en cas d’urgence comme le nuage de Tchernobyl qui s’est arreté sur la ligne bleue des Vosges de qui se moque t’on une fois de plus on s’intéresse plus au profit qu’au bien etre de la population merçi François RUFFIN d’avoir remis les pendules à l’heure!

  14. j’ai plus de 70 ans j’ai fait 68 et le seul espoir qu’il nous reste c’est de voir la FI arriver au pouvoir pour changer ce pays car nous sommes menés a abattoir par un gouvernement de pourris vendus et menteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reste informé !

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député.