Continuez de regarder votre téléphone, Monsieur le Ministre !

Me regardez pas, me répondez pas.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Lire la vidéo

Continuez d’utiliser votre téléphone tranquillement, Monsieur le Ministre. Me regardez pas. Me répondez pas. Voilà le mépris que vous avez, pas pour moi, je m’en fous, mais pour les millions de personnes qui souffrent depuis 30 ans des délocalisations pendant votre petite élite mène le pays à sa perte. Vous me prenez peut-être pour un zozo, à demander des mesures des protections pour notre industrie, nos emplois, la planète, à demander des taxes aux frontières, des barrières douanières, de quotas d’importations, mais vous, que proposez-vous ?, que répondez-vous ? Rien. Le néant. La nullité.

Sur le même thème

lions paillassons 4

Face aux gens vous êtes des lions, face à Amazon des paillassons !

Vous êtes capable de nous interdire d’aller pisser à plus d’un kilomètre de chez nous pendant le confinement, de nous interdire de mettre un pied dehors après 21h aujourd’hui.
Face aux citoyens, vous êtes des lions.
Mais face à Amazon et Bridgestone, vous êtes des paillassons.
(Et on dirait même que ça vous fait plaisir !)

Commentez

5 réflexions sur “Continuez de regarder votre téléphone, Monsieur le Ministre !”

  1. Maurice ARMAND

    Merci de défendre les silencieux qui vous soutiennent.
    Vous traiter de menteur ne doit pas vous toucher, vous dites la vérité.
    Celui qui dit la vérité, il doit être exécuté …

  2. M. Ruffin,
    Quel courage vous avez pour parler devant des bancs et des minables qui ne prêtent aucune attention. Ce sont des vendus qui ont des consignes, et qui les suivent aveuglément.
    Vous avez raison, ils sont protégés, dans leur cage dorée, et nous ne l’oublierons pas en Mai 2022 !
    Soutien à vous et à LFI pour tout le travail de terrain que vous accomplissez, au plus près du peuple.
    Merci

  3. Merci, je vous suis avec beaucoup d’intérêt depuis pas mal de temps, et plus encore depuis mars dernier et je vous remercie pour tout le travail que vous faîtes pour tous nous tous, je ne suis pas de votre région et vous n’êtes donc pas le député qui me représente à l’Assemblée, mais vous me représentez bien davantage que lui. Vos propositions à l’Assemblée sont pleines de bon sens, elles remontent du terrain et je sais le soin que vous prenez à vous informer auprès des personnes concernées par les propositions que vous faites, et vos opposants voudraient faire croire que vos propositions sont idéologiques, leur mépris de classe et leur absence de rhétorique les condamnent au silence quand ce n’est pas aux ricanements, et ils se croient l’élite de ce pays. Les temps ne seraient pas aussi sombres, ce serait une farce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *