Vive les droits de l’Homme… d’affaires !

« Je n’accepte pas de vendre des produits qui donnent le cancer. » Mardi, je me trouvais à la Bourse du travail. Alexandre Berthelot est venu me voir. C’est l’ancien directeur commercial Europe du géant américain Haemonetics qui est un spécialiste du matériel médical.

1600 pages de documents

Entre autres, un des appareils qu’il vendait : une centrifugeuse pour faire don de son sang. Lui a découvert que dans cette centrifugeuse il y avait des joints en résine qui en s’usant, libéraient des substances cancérigènes. Ces substances cancérigènes se retrouvaient dans le sang. Il a sonné l’alerte à l’intérieur de son entreprise. La conséquence a été d’être licencié pour déloyauté. Avec le délégué CGT de l’établissement français du sang, Guilhain Gambatou. J’aime bien citer Alexandre, Ghilain, parce que ce sont des Hommes, discrètement, qui font avancer la démocratie et la maintiennent.

Ils ont porté plainte. Ils ont remis au procureur 1600 pages de documents. 1600 pages de documents internes. 1600 pages de pièces confidentielles. La question qui est posée aujourd’hui : avec le secret des affaires, cela serait-il encore possible ? Madame la Ministre, Monsieur le Rapporteur, vous répondez « Non, il n’y a pas de soucis. » Il n’y a pas de soucis pour la presse. Il n’y a pas de soucis pour les salariés, circulez il n’y a rien à voir. Cela va même être mieux pour eux.

Désir de justice et de vérité

Maintenant vous avez des ONG, Anticor, Les Amis de la Terre, tous les syndicats, la CFDT, la CGT, des associations de journalistes, le Prix Albert Londres, des sociétés de journalistes de Mediapart mais aussi de La Vie, de Radio France, de l’Agence France Presse qui dans une tribune disent : « Non, ça ne sera pas plus possible. La loi donnera aux entreprises le pouvoir de poursuivre tous ceux qui oseront des informations sensibles dans l’intérêt général. »

Vous dites non. Ils disent oui. Je serai plus optimiste. Je crois qu’il y a quelque chose qui résiste en l’Homme. Il y a quelque chose qui résiste au coeur de l’Homme, c’est le désir de justice et de vérité. Malgré les obstacles. Malgré les menaces. Malgré les censures. Malgré les nouvelles contraintes que vous imposez, il y aura toujours des Alexandre Berthelot qui se dresseront. Il y aura toujours d’autres Hommes pour les soutenir et pour les relayer.

Qui veut-on aider ?

Mais je crois que ce n’est pas la question qui est posée aujourd’hui. La question c’est : qui veut-on aider ? Qui doit-on aider ? Qui le Président Macron ? Qui la Commission européenne ? Qui aujourd’hui, vous, concrètement, allez-vous aider ? Vous offrez un outil de plus. Une arme juridique de plus aux multinationales. Vous avez choisi. Vous avez choisi Goliath contre David.

Vous avez choisi Servier contre Irène Frachon.

Vous avez choisi Sanofi contre Marine Martin.

Vous avez choisi Clearstream contre Denis Robert.

Vous avez choisi Price Water House & Coopers contre Edouard Perrin.

Vous avez choisi Bolloré contre Jean-Baptiste Rivoire.

Vous avez choisi UBS contre Stéphanie Gibaud.

Vous avez choisi Monsanto contre Marie-Monique Robin.

Vous avez choisi la Pacific Gas & Electric Company contre Erin Brokovitch.

Vous avez choisi l’argent contre les gens.

Avec le Secret des affaires ou avec le glyphosate on entend beaucoup parler de lobbies. Ce sont les mêmes qui pondent cette directive. C’est Bayer. C’est Monsanto. C’est Dupont de Nemours. Qui dealent avec la Commission européenne pour avoir cette directive.

Lobbies ?

Mais parler de lobbies, c’est encore être optimiste sur l’état de la démocratie. Ca signifierait qu’aujourd’hui il y a encore besoin d’une pression extérieure pour obtenir ce type de texte. Malheureusement il y a une telle endogamie. Il y a une telle fusion entre l’économie et le politique qu’il n’y a plus besoin de pression extérieure. Quand on a un Président qui est banquier d’affaires. Quand on a un groupe de députés qui est avocat d’affaires. Quand on a un Premier ministre qui est lui-même lobbyiste. Cette endogamie sociale aboutit comme naturellement à ce qu’on obtienne une loi sur sur le secret des affaires. Je ne dirais pas que vous déchirez la Déclaration des Droits de l’Homme. Mais je pense que vous placez au-dessus la Déclaration des Droits de l’Homme d’affaires.

On disait : « Ce qui est bon pour General Motors est bon pour les Etats-Unis. » Votre slogan, à vous, à votre gouvernement, à votre Président, c’est : « Ce qui est bon pour les multinationales, est bon pour l’intérêt général. » Vous opérez une confusion entre les deux. Une confusion entre l’intérêt des multinationales et l’intérêt général.

Des grains de sable

Quand nous sommes nous habités par la conviction inverse. Quand nous sommes habités par la conviction que ces multinationales sont des monstres modernes. Qui peuvent écraser les Hommes. Qui peuvent écraser la santé. Qui peuvent écraser la planète dans leur quête de profit. Et que nous devons êtes des obstacles sur leur chemin. Des grains de sable dans leur rouage.

 

François Ruffin

François Ruffin

Né à Calais, j'ai grandi à Amiens. J'y ai fondé le journal Fakir, puis réalisé le film Merci patron !. Élu sous l'étiquette Picardie debout ! (FI, PCF, EELV, Ensemble), je continue à jouer tous les dimanches en vétéran avec l'Olympique amiénois et à m'occuper de mes deux enfants, de 5 et 8 ans, en garde alternée.

Rejoignez-nous !

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

Sur le même thème :

23 réponses à “Vive les droits de l’Homme… d’affaires !”

  1. Deschamps Christian 14 juin 2018 à 12:11

    François, celles et ceux à qui tu t’adresses, ne connaissent pas David, ni Irène Frachon
    ils ne connaissent ni Marine Martin ni Denis Robert et encore moins Edouard Perrin.
    Ils ignorent l’existence de Jean-Baptiste Rivoire et de Stéphanie Gibaud ou Marie-Monique Robin.
    Ils ne connaissent ni Erin Brokovitch ni les GENS.
    Ces robots ne connaissent que l’argent…
    Mais continue François et merci à toi

    Répondre

    1. Bravo!
      Les bancs de l’assemblée sont vides…! C’est bien dommage! Que pouvez-vous faire pour que cette loi ne passe pas? Pouvez vous vous unir et refuser de faire votre travail de députés? Remettre en question le fonctionnement des séances et la façon dont cela se passe? Vous seuls pouvez agir en ce moment pour éviter l’hémorragie de ces 2000 lois contraires à la constitution et aux valeurs démocratiques….
      Merci pour votre engagement!

      Répondre

  2. Le bras Véronique 14 juin 2018 à 12:39

    Merci et bravo Mr Ruffin.

    Répondre

  3. Merci François Ruffin, pour ton plaidoyer magistral contre cette loi « secret des affaires », tu fais un travail fantastique, à la fois de journaliste et d’avocat, dans ton rôle de député.
    Macron, Philippe, les Minidtres, tout le Gouvernement, les Députés de la majorité ; tu les alignes tous, avec leur hipocrisie, cupidité, servilité.
    On s’interroge, comment peuvent’il encore se regarder dans une glace, sans honte, après ton interpellation magistrale.

    Vous faites tous un travail magnifique, toi, les INSOUMIS et le Groupe GDR, un travail de vérité, d’indignation et d’interpellation, qui même, s’il est stérile à l’Assemblée en raison de votre minorité, a certainement un profond échos moral sur cette majorité.
    Mais l’outil médiatique que représente Internet, avec la diffusion par Youtube de toutes vos interventions à l’Assemblée à un profond échos au niveau national,
    Lors de nos distributions de tracts, sans cesse nous appelons les gens à aller sur Youtube et regarder et écouter vos interventions en différé.
    Merci encore pour tout le mal que tu te donnes, dans travail pour la Justice, la Dignité, pour tout ton travail d’ouvrier de la Vérité.
    Merci à vous tous.

    Yves Carbonnel

    Répondre

  4. Cyril Beaumont 14 juin 2018 à 13:08

    Bien envoyé, encore un discourt de vérité à l’assemblée nationale merci !
    Les journalistes n’auront donc plus la possibilité de faire leur travail !
    Les citoyens français doivent désormais faire une croix sur leur droit à être informé !
    Mais quid des clients que nous sommes de ses entreprises ? auront nous encore la possibilité de porter réclamation en cas de non respect du contrat par ces entreprises ? j’ai bien peur que nous nous verrons également opposer le secret des affaires !!!
    Merci d’être notre voix à l’assemblée nationale

    Répondre

  5. Quand nous sommes, nous, habités par la conviction inverse. Quand nous sommes habités par…

    Désolé François, c’est juste l’orthographe ! Pour le reste, absolument rien à changer.

    Répondre

  6. Bravo Monsieur Ruffin!!

    Répondre

  7. BURESI-FRANCISCI 14 juin 2018 à 13:23

    Merci Monsieur Ruffin vous nous redonnez un espoir…La force de croire que politique et pouvoir ne sont pas synonyme de compromis et corruption.
    Merci pour cela et restez vous-même

    Répondre

  8. Merci François!
    Tu peux être fier d’accomplir ton mandat avec cette force, cette conviction, cette honnêteté!
    Comme je suis fier d’appartenir à la FI et fier de tous ses députés!

    Répondre

  9. « Vous avez choisi l’argent contre les gens… »
    Mais nous, « les gens », les journalistes, les associations, avons-nous encore un espoir d’amendement, un recours possible contre cette loi qui est en train de verrouiller le dispositif pro-multinationales, pro-grands patrons ?…

    NB > dernier paragraphe > Quand nous sommes nous habitez = habités* … Quand nous sommes habitez = habités*…. Et que nous devons êtes = être* (des obstacles)

    Répondre

  10. Mireille ALBERT 14 juin 2018 à 15:20

    Merci de votre prise de position et de votre discours. Il FAUT qu’ils l’entendent tous ces sourds, ces handicapés du cœur ! Merci de votre courage, votre intégrité, votre humanité. Ca fait du bien et on est quand même moins seuls ….

    Répondre

  11. Véronique DELTOUR 14 juin 2018 à 16:34

    Merci M. Ruffin pour ces informations. J’ai aussi choisi Antoine Deltour avec Edouard Perrin, car c’est lui qui a communiqué les infos LuxLeaks. Donc merci de défendre les lanceurs d’alerte et de nous informer des dysfonctionnements. Merci de nous représenter vraiment.

    Répondre

  12. Quel courage François RUFFIN de dire tout haut ce que beaucoup d’entre nous pensent tout bas en courbant l’échine face à cette machine infernale de destruction de la démocratie, de notre planète et tout cela pour accroître encore et encore les profits des actionnaires des grands groupes. Ceci était en parti prévisible, mais qui aurait pu imaginer qu’une telle machination serait mise en oeuvre aussi simplement et aussi rapidement par le Président Macron !
    Il nous reste à faire valoir le peu de droits qui nous sont laissés, merci de nous soutenir dans vos actions plus que courageuses = HEROIQUES
    Merci François

    Répondre

  13. cuisin monique 14 juin 2018 à 17:57

    bravo pour tout ce que vous faites continuer bravo pour votre humaniste, merci du fond du cœur pour la classe populaire dont je fais partie présenter vous comme président encore merci

    Répondre

  14. merci François Ruffin
    vous dites ce que nous pensons , c’est bien, vous avez la parole et nous ne l’avons plus

    la rue peut crier sa détresse, Macron s’en fout, il n’écoute qu’une frange de la population et ce n’est pas ceux qui sont en train de crever grace à lui et à son gouvernement
    ceci dit, même si vous êtes très occupé, j’aimerais bien recevoir le dernier FAKIR auquel je suis abonnée
    merci

    Répondre

  15. Wouah ! Bravo, bien dit !
    Encore une fois je pense à ce qu’on dit au enfants : « attention, tu est plus grand, plus fort, c’est toi qui doit faire attention aux plus petits, il faut faire doucement.. (mesurer ta force) ».. mais en vrai, dans la société, qui sait (crois ?) encore que c’est du devoir du fort de protéger le plus faible ?…

    Répondre

  16. Bonjour, encore un déni de démocratie validé par des béni-oui oui ….
    A quoi servent ses législateurs qui , au premier ordre de leur monarque , s’inclinent , ôtent leurs chapeaux et peut-être aussi leurs convictions différentes , pour s’aligner pour qu’aucune tête ne dépasse !! Navrant.
    Ne lâchons rien , comme tu le fais François…
    Courage à tous

    Répondre

  17. Émile Kozic 15 juin 2018 à 14:07

    Merci pour ce moment !
    Vous rendez honneur à votre fonction. J’aimerais bien que « mon » député ait votre pertinence. Hélas, il appartient à la majorité présidentielle et considère que tout va bien dans le meilleur des mondes.
    Continuez. Vous me redonnez espoir.
    Émile.

    Répondre

  18. BATON Philippe 16 juin 2018 à 00:32

    Bonjour François,
    Merci pour tes informations et ta grande dévotion !
    Tous les français devraient manifester pour interdire ce genre de décision.
    Cette façon de faire est synonyme de malhonnêteté et de dictature !

    Répondre

  19. Dransart-Hadninotas 24 juin 2018 à 10:23

    Chapeau ! Et merci de votre ténacité, persévérance et courage qui sont des valeurs plus fortes que la peur… Le decrassement politico-economique qui est votre objectif premier dans l’action sociale, se trouve en parfait accord avec celui qui m’incombe dans le cadre des ambiguïtés établies de longue date au sujet de la francophonie et concernant les expatriés provisoires et définitifs. Continuez

    Répondre

  20. Bravo François Ruffin ! Vos propos sont courtois donc d’autant plus percutants. Votre démonstration est claire. Vous n’agressez personne. Merci de continuer vos efforts pour convaincre l’opinion publique et tous ceux qui cherchent la bonne voie(x) en poli tique.

    Répondre

  21. Merci monsieur Ruffin pour vos interventions passionnées mais justes. Je suis FI depuis presque le tout début, mais j’avoue m’etre Essoufflé quand j’ai compris que M. Mélenchon au fond souhaitait sortir de l’Europe plutôt que de la transformer de l’int.
    En petit économiste amateur que je suis, il m’est insupportable d’entendre que l’on doit être nationaliste pour #sauver# la France. Les résultats des nationalistes à l’étranger prouvent que c’est faux. Beaucoup de mes amis personnels et camarades FI s’éloignent du mouvement ou n’y participent pas à cause principalement de ce point de vue. Le FN ou RN d’ailleurs en est revenu.
    Vous aurez derrière vous des quantités de personnes qui vous suivront, quitte à vous détourner un peu des objectifs Mélenchon, Quatennens et Briere, si vous avez une idée plus ouverte à ce sujet.
    Merci encore de votre combat et de vos propositions plus positives que vos collègues.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez informés

Dossiers chauds

Les articles clés