Flashballé de Bordeaux : leur silence est une indécence

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Pas un mot, hier, en séance, d'Edouard Philippe et de Christophe Castaner sur le pompier gilet jaune flashballé à Bordeaux.
YouTube video

Pas un mot, hier, en séance, d’Edouard Philippe et de Christophe Castaner sur le pompier gilet jaune flashballé à Bordeaux.

C’est comme si les gilets jaunes étaient exclus du corps social.
Que leurs corps, dorénavant, ne comptaient plus.
Eux ne comptent plus.

Voilà ce que le pouvoir est prêt à faire pour passer en force.

Recevez la newsletter

Un email par semaine avec toutes les dernières actualités de François Ruffin.