Flashballé de Bordeaux : leur silence est une indécence

Pas un mot, hier, en séance, d'Edouard Philippe et de Christophe Castaner sur le pompier gilet jaune flashballé à Bordeaux.
YouTube video

Pas un mot, hier, en séance, d’Edouard Philippe et de Christophe Castaner sur le pompier gilet jaune flashballé à Bordeaux.

C’est comme si les gilets jaunes étaient exclus du corps social.
Que leurs corps, dorénavant, ne comptaient plus.
Eux ne comptent plus.

Voilà ce que le pouvoir est prêt à faire pour passer en force.

Recevez la newsletter

Un email par semaine avec toutes les dernières actualités de François Ruffin.