Comatelec : « Ne faites pas de bruit avant les élections »

Chez Bridgestone, Bruno Le Maire trouve la délocalisation "révoltante", car trop voyante. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg : combien de Comatelec, de Rosières, à qui le ministère ne demande qu’une chose : que ça ne fasse pas de bruit ?
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

François Ruffin interpelle Monsieur le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, sur l’entreprise Comatelec, numéro du luminaire de ville en France : les délocalisations, c’est permis après les élections ?

« Notre directeur a été reçu à Bercy, la seule chose qu’on lui a dit, c’est : ‘Ne faites pas de bruit avant les élections.’ C’était ce printemps, avant le confinement…
– Mais vous, le ministère vous a reçus ?
– Non, jamais. Alors que notre entreprise vit quand même de la commande publique. On a fait la place Vendôme, le viaduc de Millau, les quais de Bordeaux… »

Jeudi dernier, je me trouvais devant Comatelec, dans le Cher, le numéro 1 du « luminaire de ville », des lampadaires nouvelle génération, avec des Led, « intelligents », qui s’allument et qui s’éteignent selon les passants. Ici, 101 postes sont supprimés, sur 128. Ne resterait qu’un peu de maintenance, de logistique, d’assemblage, et pour combien de temps ?

« Notre production est partie en Espagne, au Portugal, en Ukraine. On nous dit ‘compétitivité’. Alors que, quand même, notre site a fait 10 millions de bénéfices sur 90 millions de chiffre d’affaires… »

Des ouvriers d’à côté, des fours Rosières, à Lunery, nous rejoignent au petit-déj, sous le barnum installé par les Fakiriens, avec café et viennoiseries :

« Dans notre usine, on fabrique le Trio, un combiné four-lave-vaisselle, plaque de cuisson. Ils nous ont retirés le Duo, qui est parti en Turquie. Là, même le Trio, ils veulent l’arrêter, avec la suppression de 72 postes…
– Et votre groupe est déficitaire ?
– Non, pas du tout ! C’est le géant chinois Haier. Dans les années 70, on est montés jusqu’à 1 400 emplois, chez nous. Après ça, il va en rester moins de cent…
– C’est lié au Covid ?
– Absolument pas, c’était déjà prévu d’avant. »

Ce printemps, le jeudi 13 mars exactement, le président de la République déclarait : « Déléguer notre alimentation, notre protection, notre capacité à soigner, notre cadre de vie au fond à d’autres est une folie. Nous devons en reprendre le contrôle. Les prochaines semaines et les prochains mois nécessiteront des décisions de rupture en ce sens. Je les assumerai. »

Et depuis, vous en avez fait votre credo : « re-lo-ca-li-ser ».

Voilà pour la publicité.

Mais derrière, en vérité, la délocalisation de notre industrie continue : chez Bridgestone, « révoltant », avez-vous dit, car trop voyant. Mais ce n’est que la partie émergée de l’iceberg : combien de Comatelec, de Rosières, que votre ministère ne reçoit même pas ? A qui vous ne demandez qu’une chose : que ça ne fasse pas de bruit ? Ou à qui, comme aux Luxfer, vous répondez juste : « Qu’est-ce que vous voulez ? Un actionnaire, c’est comme un enfant : quand il a décidé de casser son jouet, on ne peut pas l’en empêcher » ?

Aussi, recevrez-vous les salariés de Comatelec à Bercy ? Serez-vous prêts à boycotter ce groupe pour la commande publique ? Bref, prendrez-vous des « décisions de rupture » ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email

4 réponses

  1. Malheureusement rien d original ancienne chargée de mission de la Datar j ai fait une émission de télé sur le sujet il y à 25 ans
    Les ordinateurs de Manille et depuis des années nous le disons dans ecorev
    Merci pour ce que vous faites et dites

  2. Toutes et tous unis pour une grève comme ou pire que MAI &JUIN 68 !!! Nous avons déjà trop parlementé ,avec les éluEs de LREM et de LR .
    Seule une action de grande ampleur portera ses fruits ! Car il est bien évident que si les délocalisations portent et porteront aucun préjudices aux investisseurs ,il en est pas de même pour les ouvriers et employés des ENTREPRISES. Le but est de faire sombrer le plus rapidement possible LA SECURITE SOCIALE ,ET AUTRES CONQUIS SOCIAUX !!! .Souvenez vous ,le général DE GAULLE alors président de la république voulais nous supprimer la caisse de S/Sociale et nous faire travailler plus ! Alors mesdames messieurs sans la sécurité de l’emploi et sans la sécurité sociale demain vous deviendrez QUI QUOI ? …

  3. Toutes et tous unis pour une grève comme ou pire que MAI &JUIN 68 !!! Nous avons déjà trop parlementé ,avec les éluEs de LREM et de LR .
    Seule une action de grande ampleur portera ses fruits ! Car il est bien évident que si les délocalisations portent et porteront aucun préjudices aux investisseurs ,il en est pas de même pour les ouvriers et employés des ENTREPRISES. Le but est de faire sombrer le plus rapidement possible LA SECURITE SOCIALE ,ET AUTRES CONQUIS SOCIAUX !!! .Souvenez vous ,le général DE GAULLE alors président de la république voulais nous supprimer la caisse de S/Sociale et nous faire travailler plus ! Alors mesdames messieurs sans la sécurité de l’emploi et sans la sécurité sociale demain vous deviendrez QUI QUOI ? … Bravo François RUFFIN ET VIVE LA FRANCE INSOUMISE !!!

  4. Comatelec apportai une haute technicité dans de grand projet tunnel sous la manche;
    champ élysé, esplanade de la défense 2

    dominique BERGER ancier responsable recherche et développement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *