Vente d’armes à l’Arabie Saoudite : quand cessera le scandale?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Francois Ruffin interpelle le Premier ministre à propos de la vente d’armes aux membres de la coalition intervenant au Yemen.

Cette question nous est suggérée par l’association Action Sécurité Ethique Républicaines, suite à leur saisine, le 7 mai 2018, du tribunal administratif. Cette saisine demande à la justice d’apprécier la légalité des autorisations exportations d’armes, autorisations délivrées par vos services en direction des pays engagés dans la guerre au Yémen, dont l’Arabie Saoudite, l’Egypte et les Emirats Arabes Unis.

Nous le savons désormais, les droits humains sont violés massivement, par toutes les parties en présence. Le 10 novembre 2018, Mme Bachelet, haut-commissaire aux droits humains de l’ONU, « redemandait à la coalition, aux forces Houthi et à tous ceux qui fournissent des armes aux belligérants » de mettre des choses en œuvre pour cesse la souffrance des civils yéménites.
Dans le rapport au parlement 2018, c’est presque 14 milliards d’€ de licences d’armement octroyées à l’Arabie Saoudite, et on vient d’apprendre que Naval Group a signé un partenariat avec le groupement public des industries militaires saoudiennes.

Le 9 août 2018, la coalition a mené un raid aérien sur un car transportant des enfants. 40 morts. Le 23 août 2018, la coalition a bombardé un groupe de femmes et d’enfants fuyant les combats. 26 morts. Les experts de l’ONU affirment que le gouvernement du Yémen, les forces soutenues par la coalition, ainsi que les forces Houthi, utilisent des enfants pour participer activement aux hostilités. Etc. etc.

Votre gouvernement continue d’octroyer des autorisations d’exportations d’armes vers ces pays. Malgré les alertes continues ces 3 dernières années de la part des Nations Unies et de la part des ONG sur les crimes de guerre voire sur les crimes de l’humanité commis par la coalition. Malgré les violations des droits de l’homme en son sein, je pense en particulier au cas de Loujain Al-Hathloul – opposante torturée et menacée d’exécution pour une simple pétition. Malgré la mise de ce pays sur la liste noire de pays dont les dispositifs de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme sont jugés insuffisants par la Commission européenne.

Il y a deux scandales dans cette affaire.
Un scandale juridique d’abord. La France est partie au traité sur le commerce des armes de Nations unies, traité ratifié par l’Etat le 2 avril 2014. Elle viole donc son article 6 qui dit : « Aucun État Partie ne doit autoriser le transfert d’armes classiques […] s’il a connaissance, au moment où l’autorisation est demandée, que ces armes ou ces biens pourraient servir à commettre [des] crimes de guerre tels que définis par des accords internationaux auxquels il est partie. »
Mais c’est aussi et surtout un scandale politique. La France vend des armes à des forces armées qui tuent massivement des civils. Alors que le président de la République s’affiche comme le héraut du multilatéralisme et du respect du droit international à la tribune des Nations unies. Alors qu’il se réclame d’un « nouvel humanisme contemporain ». Alors qu’il organise un « Forum de Paris sur la paix » en novembre.

Dans son mémoire de défense à la saisine de l’ASER, la secrétaire générale de la défense et de la sécurité nationale, dit en substance : « circulez, il n’y a rien à voir ». Est-ce la conception qu’a votre gouvernement du multilatéralisme ? De la transparence de la vie publique ? Un rapport au parlement par an, et hop, on n’en parle plus ? A ce titre, la proposition de résolution du député Sébastien Nadot sur le sujet, signée par 56 députés de tous groupes, n’a toujours pas été examinée.

Allez-vous donc enfin cessez d’autoriser la vente d’arme aux Etats membres de la coalition ?

(Question rédigée par mon collab Joseph, à partir d’un dossier constitué par ASER)

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Restez informés !

Le dernier bulletin de ruffin

Dans la même catégorie...

impots

Impôts : vers le « zéro humain » ?

Aujourd’hui les centres d’accueil au public d’Engie sont fermés, les lignes téléphoniques délocalisées au Maroc ou à Madagascar. Au nom du numérique et de la modernité les services publics des impôts suivront-ils la même voie ?

VOIR LA SUITE

9 réflexions sur “Vente d’armes à l’Arabie Saoudite : quand cessera le scandale?”

  1. Je suis de plus en plus anéantie, dégoutée, lassée de ce président. Merci Mr Ruffin de nous tenir au courant de tout ce qui se trame dans notre dos. Courage pour votre lutte. On a besoin de lanceurs d’alerte comme vous.

    1. C’est en effet préoccupant, tout comme l’était en son temps L’avenir incertain des chimistes allemands lorsqu’on a dû, à l’epoque, et pour cause de capitulation, arrêter la fabrication du Zyklon B,

    2. OK dans ce cas continuons à empoisonner la planète, sinon les personnes qui fabriquent le poison vont perdre leur emploi.
      Cessons de manifester notre mécontentement…. Sinon l’escroc qui est au pouvoir va perdre son emploi…
      Voyons monsieur… Un peu de jugeote. Quand il s’agit de la vie de personnes innocentes, c’est peut être le moment d’arrêter de regarder son nombril et d’ouvrir les yeux !!!

    3. Ha Joel le grand dilemme : on arrête la fabrication d’armes, que faire des travailleurs des usines ? on arrête le nucléaire .. que faire des travailleurs des centrales ? et bien lisez « l’avenir en commun » et vous aurez vos réponses.

  2. Comment se fait il que la France produisent des armes ? Quel est ce délire machiavélique qui nous autorise à produire des armes qui ont fonction de tuer. Shame on you 😪. Comme vous François,face au mépris je reste digne mais rebelle desobéissante prête au combat pour défendre ses convictions. On ne lâche rien.

    1. Chère Madame, si la France produit et vend des armes, c’est pour assurer notre défense. Et la meilleure façon d’assurer notre défense ici c’est d’attaquer là-bas. Et pendant que nous sommes bien en sécurité ici, d’autres se font massacrer là-bas pour notre plus grand bien, car ça nous rapporte du pognon. Maintenant, si vous voulez que ça s’arrête, boycottez tout ce qui vient de chez Matra ou Dassault. Mais vous verrez, la liste est longue..

  3. Philippe SEVESTRE

    Est-ce que Macron se lave les mains après avoir serré la cuillère d’un assassin, dont l’idéologie politique fanatise les terroristes dits islamistes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage.

Nous suivre