"Mon crime c'est de défendre la forêt" (ft. Almir Narayamoga)

Almir est un chef amazonien. Et sa tête est mise à prix. Son crime? Vouloir protéger la forêt et son peuple… Entretien.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Sur le même thème

20191018 Isabelle Marlot Mesge 3

Agriculture : relocalisation ou mondialisation ?

Le président prône « la souveraineté alimentaire », et en même temps, il ouvre les marchés agricoles au Canada et au Mexique. À un moment, il faut choisir un cap, et s’y tenir.

Commentez

2 réponses

  1. Merci pour votre défense des handicapés et du congé pour deuil d’un enfant mineur.
    Merci car vous n êtes pas un homme politique mais un défenseur de l’humanité.

    Je ne me reconnais cependant pas aujourd’hui dans Lfi et son tribun M Mélenchon comme je ne me reconnais pas dans Lrem

    Nous avons besoin d’une grande transition écologique, économique et philisophique qui remettra l’homme au centre de la nature.

    L’écologie et la défense des fragiles doit inspirer nos actes,
    Il faut des barrières douanières écologiques et sociales qui défendront nos paysans, nos emplois et notre santé et non pas notre industrie agroalimentaire et les actionnaires

    Il faut partager les richesses avec les salariés… Il faut aussi encourager les entreprises à innover

    Il ne faut pas un retour de la morale mais un retour de la fraternité.

    Il ne faut pas une révolution dont les premières victimes seront les faibles mais une transition vers un nouveau paradigme humaniste…

    Cordialement

  2. Merci aux députés LFI d’avoir préservé l’AAH.
    militant pour l’application de nos droits loi du 11 février 2005 Article 45
    Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *