Question au Président-candidat Macron

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Ici, à Valéo, : tous les profits doivent-ils partir aux actionnaires ? Que laisserez-vous aux salariés ?

Monsieur le président de la République,
Monsieur le candidat Emmanuel Macron,

Vous êtes, l’Etat est, le premier actionnaire de Valéo – via la Banque Publique d’Investissements. Une entreprise qui a enregistré 175 millions d’euros de bénéfices l’an dernier. Une entreprise qui vient de racheter Siemens eAutomotive. Une entreprise qui s’apprête à augmenter son dividende de 17%. Mais qu’en est-il pour les salariés ?

« Au 1er janvier, 104 salariés de chez nous, de chez Valéo-Amiens, se sont trouvés révalorisés par la Smic, témoigne Freddy Leonardi, délégué CGT là-bas. Ca n’était jamais arrivé. Auparavant, on était nettement au-dessus du salaire minimum. Auparavant, on avait de l’intéressement, ça nous faisait presque un quatorzième mois. En être là, si bas, pour des gars qui font les trois huit dans une grande firme… »

Voilà pourquoi, depuis deux jours, huit usines Valéo sont en grève dans le pays. Voilà pourquoi, à Amiens, pratiquement toute la production, hors intérimaires, est à l’arrêt.

Quelle est la demande des travailleurs ? Ils réclamaient, au départ, une hausse de 100 € pour les bas salaires. Une revendication finalement ramenée à 85€. Mais la direction vient de refuser. La direction refuse alors que les ouvriers ont, l’an dernier, accepté, subi, un APC – Accord de Performance Collective – avec gel des salaires etc. La direction refuse alors que à la station BP à côté de leur usine, l’essence a dépassé les 2 € le litre, le plein va se payer plus de cent euros.

« Il s’agit de quoi, cette augmentation ? C’est pas pour partir en voyage ou pour faire la fête : c’est juste pour aller bosser ! » Alors, à vous de décider ici, dans ce cas concret : tous les profits doivent-il partir aux actionnaires ? Que laisserez-vous aux salariés ?

Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Pour me soutenir... faites un don !

C’est pas pour moi, personnellement : vous le savez, je ne garde que le SMIC. Mais organiser notre tournée sur la ligne de front du Sud, préparer la future Nuit des Superprofits et plein d’autres choses !