Routes nationales, le rapport caché ! (Best-of)

C’est le premier texte à l’Assemblée après la conversion écologique de Macron. Et même si on n’a pas mal bataillé, il n’y a pas grand-chose de vert, dans cette loi-mobilité…
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Sur le même thème

Bonne année… sans BlackRock !

« C’est une mauvaise polémique, assurent les ministres en chœur. Ce n’est pas au dirigeant de BlackRock que cette légion d’honneur est délivrée. C’est à la carrière du haut-fonctionnaire, etc. etc. »
Mais justement : c’est cette carrière qui devrait valoir à Jean-François Cirelli la légion du déshonneur. Après avoir livré Gaz de France aux financiers, va-t-il en faire de même avec les retraites ?

Commentez

5 réponses

  1. Est-ce que vos collègues (des autres partis) vous applaudissent ? Si la réponse est non, peut-être sommes-nous totalement abrutis. Parce qu’il me semble que tous les gens sensés devraient le faire. Merci de défendre la population.

  2. @PMA : je crains que la parole des collègues des autres partis ne soit fortement muselée. Elle l’est de manière très sure par l’obsession de l’argent et de la croissance.

  3. le premier souci de ces élus n’a jamais été les gens, le peuple, les autres. C’est leur réussite, leur vie à eux qu’ils veulent réussir, leur prochaine élection.
    Laisser une trace, une ornière, une bavure, n’importe quoi, mais laisser un souvenir …Ils ne supportent pas l’indifférence, comme le vote blanc…Ils veulent exister, comme ces jeunes de la starac, ou les marseillais, ou les chtis, ou les princes … tous ces trucs inutiles et stupides qui veulent laisser des traces…sans travailler …

  4. Quant à une volonté politique d’affirmer une mobilité qui irait dans le sens d’un
    nouveau paradigme, genre :
    favoriser des transport plus responsables et respectueux des impératifs écologiques
    (et non le profit immédiat et les dividendes à la clé en pariant sur les saines vertus de la concurrence impitoyab’) ;
    ne dirait-on pas que le gouvernement est celui de  » La République en Marche sur des Oeufs  »
    dès qu’il s’agit d’inscrire le moindre amendement qui engagerait un tant soit peu la Loi à venir sur des chemins plus verdoyants :

    LaReMsdO dit « Non, non, non.non.non, NON ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *