La bataille de Whirlpool, épisode 3

Venir il y a deux ans dire aux salariés qu'ils tous seront repris, c'est nous prendre pour des cons. Venir dire aujourd'hui qu'il est déçu, c'est nous prendre pour des cons une deuxième fois.
Partager :
Pour me soutenir... faites un don !

C’est pas pour moi, personnellement : vous le savez, je ne garde que le SMIC. Mais organiser notre tournée sur la ligne de front du Sud, préparer la future Nuit des Superprofits et plein d’autres choses !