Benalla, ou le ruissellement de la toute-puissance macronnienne

Un militant viendrait me raconter qu’un collaborateur de l’Elysée est venu violenter quelqu’un dans la rue, je lui aurais dit : “Arrête, ça n’est pas possible ! On est en République ! C’est la France !”

Pour me soutenir... faites un don !

C’est pas pour moi, personnellement : vous le savez, je ne garde que le SMIC, mais pour continuer d’organiser des événements, de publier tracts et affiches et et d’organiser toutes les bonnes volontés !