Macron « surpris par le virus », c’est un gag ?

Quand Macron en arrive à dire hier soir : « Nous sommes surpris par la deuxième vague », c’est un gag ? Alors qu’il aurait pu simplement écouter son Conseil scientifique qui n’a cessé de l’alerter.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Quand on en arrive à dire hier soir : « Nous sommes surpris par cette deuxième vague», c’est un gag ! Déjà la première chose, ç’aurait été d’écouter son conseil scientifique puisque son conseil scientifique n’a cessé de lui répéter qu’il y avait un risque de deuxième vague, qu’elle allait arriver en octobre, en novembre, en décembre, que c’était plus qu’une hypothèse, qu’on en approchait. À la mi-septembre, quand le conseil scientifique dit qu’il y a des décisions importantes à prendre, le Premier ministre, le lendemain, il nous dit quoi ? Qu’il faut nous laver les mains !

Ce samedi dernier, il nous dit que le meilleur moyen de soulager l’hôpital, c’est de ne pas tomber malade ! Macron, au 14 juillet, il nous dit : « Vous pouvez avoir confiance : nous sommes prêts. Nous sommes prêts pour la deuxième vague. » Et là, j’ai encore, la semaine dernière, dans Les Echos, Olivier Véran, ministre de la Santé : « L’hôpital est prêt à faire face. La digue est solide. » C’est pas seulement rassurer ; c’est une forme d’arrogance : on tient le contrôle, c’est bon, vous en souciez pas, tout va bien. Tout va bien, madame la marquise !

La triple lame sur les petits commerces

J’ai déposé au printemps une proposition de loi sur le petit commerce. Ce qui se passe, c’est que c’est comme un rasoir à triple lame. La première lame sur les petits commerces, ça a été le déménagement des centre-ville vers les galeries marchandes. La deuxième vague, ça a été l’arrivée du e-commerce. Et là, ils se prennent la troisième vague qui est le Covid. Si jamais on veut maintenir des commerces dans le centre-ville, il faut une volonté politique pour ça. Il faut aider. Il faut soutenir. Aujourd’hui si on laisse faire le marché, ils vont crever.

Ce que je proposais, c’est que Amazon en l’occurrence et tout le e-commerce soient fortement taxés pour répartir les bénéfices. Il faut savoir quand même que Jeff Bezos s’est enrichi à lui seul de dizaines de milliards d’euros, que l’action Amazon a explosé en France, et ainsi de suite. Il y a des possibilités de redistribution.

Sur le même thème

bfm ruffin impot covid

Pour un impôt Covid sur les profiteurs de la crise

Les profiteurs de « guerre » sont connus : c’est l’industrie pharmaceutique, les assureurs, la grande distribution et les plateformes numériques. Peut-on moralement accepter que des firmes tirent des bénéfices de cette crise quand des malades, l’hôpital, les commerces, le million de pauvre en plus cette année, en souffrent. Les profiteurs du Covid doivent payer !

Fnac-Darty: je suis furieux !

La Fnac et Darty vont rester ouvert, ma petite librairie de quartier va fermer, ça dit tout de ce nouveau confinement : les ordinateurs sont essentiels, les livres secondaires. Le télétravail il faut le sauver, mais la culture, l’amitié et même la famille, plus rien à secouer.

vous mettez en sommeil la démocratie miniature youtube

Vous mettez en sommeil la démocratie !

Vous choisissez aujourd’hui de faire un chèque en blanc au Président sur les deux choses essentielles aux Français : la santé et la liberté. Pépères, tranquilles, désinvoltes, vous mettez la démocratie en sommeil, l’Etat de droit entre parenthèse.

Commentez

12 réflexions sur “Macron « surpris par le virus », c’est un gag ?”

  1. Annie Guillaume

    Ecoutez Mr Ruffin l’interview du Pr Raoult face à David Pujadas… Il nous explique tout et Pujadas se ridiculise tout seul.
    Il n’y a pas besoin de ce confinement. C’est du charlatanisme.
    Il faut le dénoncer.

  2. Bonjour ,M Ruffin —
    Vous êtes manipulé et écoutez les vrais scientifiques ,je ne veux pas vivre dans la peur ,il y a toujours eu des épidémies, des morts ,des personnes qui décèdent comme avec la grippe ( malheureusement) sont des gens faibles pour un très grand nombre , j’étais abonné à Fakir ,je ne renouvellerais pas l’abonnement . Je suis déçu par les politiques et la mondialisation . Cordialement

  3. Sylvie Hidier

    Bonjour
    Moi j’habite au fin fond de l’estuaire de la charente, à port des barques, je suis à la retraite et en cette période, hors touriste, on ferme le seul bistrot, le petit restau, on ferme l’association de musique dont un jeune prof en fait son gagne pain, les autres assos de loisirs etc. On a ici l’air le plus pur et il va falloir se contenter d’une heure de balade comme le taulard dans sa cour. Par contre on peut prendre sa bagnole et aller à leclerc faire ses courses. Ça change pas on prend les mêmes disposifs sans nous prouver leur efficacité. Ce gouvernement n’est plus contrôlable et règne en maître.

  4. Comme d’habitude François avec ses collègues de la France insoumise sans oublier les assistants et les bénévoles vous représentez dignement les travailleurs, la base de la force humaine de notre chère France.
    Un jour viendra ou les élus complices et ceux qui relaient les lobbyistes seront balayés comme des fétus de paille qu’ ils sont.

  5. Je suis toujours admiratif de la façon dont François Ruffin, Adrien Quatennens, Clémentine Autain et quelques autres parviennent à garder leur calme face à ces questions ridicules découpant un problème général en de multiples sous-parties qu’on fait mine de croire indépendantes, de toujours essayer de ramener la discussion sur les symptômes plutôt que la cause d’un mal, l’impossibilité de développer un argument en plus de 10 mots, c’est un « traitement de faveur » auquel à droit l’opposition de gauche (la vraie gauche, pas les radis roses-blancs assimilables par le macronistan).
    Prenez soin de vous François Ruffin, on vous aime.

    1. Dominique Hervy

      On ne saurait mieux dire, Monsieur. Pendant un cours laps de temps, on pouvait constater (à tort?) que, dans leurs formes, certaines des interviews se passaient plus ‘convenablement’ – même si elles restaient insipides quant à leur fond. Mais depuis le ‘déconfinement’ (à peu près), consignes ont été données pour crier ‘haro » sur le baudet LFI. Si on est optimiste (ce qui est assez éprouvant en ‘ce moment de merde’, comme le qualifie F. Ruffin) peut-on y voir un signe que les radars sondagiers signaleraient une coagulation des intentions de vote pour notre cher mouvement gazeux? Supposition à laquelle j’adhère pour pouvoir garder l’espoir que nous aurons enfin des jours meilleurs!
      Chers LFI , Cognez à bon escient, continuez à être sur tous les fronts et surtout restez très unis. Que la partie adverse n’ait pas même un trou de souris pour vous rabaisser! Et merci pour tout. D.

  6. Annie Guillaume

    Mais je suis d’accord avec vous et je salue encore un e fois votre courage pour affirmer vos idées.
    Mais tout de même pouvez-vous nous dire pourquoi les grandes surfaces sont ouvertes te pas les petits commerces ???
    Il y a moins de risque de se faire contaminer dans un petit commerce que dans une grande surface ! Si tant est que la 2ème vague à laquelle vous emblez croire existe vraiment !!!
    Ecoutez Mr Raoult, grand professeur et pas des moindres…, à tel point que le gouvernement et d’autres veulent le faire taire car il dénonce les faux chiffres sur la mortalité, il dénonce la politique de la peur sur la population, il dénonce la baisse de virulence du virus qui s’est en fait amoindrie. Il explique que ce n’est pas une 2ème vague mais un variant : variant 4 du coronavirus, qui n’est plus le coronavirus de mars et qui n’est pas aussi mortel !!! 95% des décès qui ne sont pas exponentiels (au point où macron et les médias l’affirment) sont des décès de gens de plus de 85 ans et qui avaient une espérance de vie de deux ans maximum ! C »est là qu’on voit que tout est fait pour terroriser la population, une partie en tous les cas, et étouffer dans l’œuf les contestations.
    Et je ne vous entends pas parler de cela. En « off » peut-être le faites-vous. Je ne sais. On va vers la destruction du pays, de ses petites entreprises, vers la misère et la guerre civile. Vous verrez ce qui va arriver.
    Je ne vous entend pas dire cela.
    Le croyez-vous ?
    Et Mr Mélenchon n’en dit mot non plus.

  7. Ghislaine Aissani

    Le Covid ne serait ce pas l action des champs électromagnétiques d internet fatiguant d avantage les personnes âgées avec parfois perte de mémoire Des champs électromagnétiques d internet il y en a par le téléphone le LINKY La télévision les antennes relais tout ça reliés aux satellites

  8. Ghislaine Aissani

    Maintenant on donne des subventions pour des panneaux solaires J ai connu une personne qui a regretté à cause des ondes électromagnétiques de ces panneaux électriques

  9. Ghislaine Aissani

    On a ruiné les petits bailleurs Les gros bailleurs et syndic font des travaux comme la fibre le LINKY les panneaux solaires etc qui apportent des ondes électromagnétiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *