Proposition de loi n°1 : financement de la psychiatrie

Nov 17, 2017

Bon. Voilà notre première proposition de loi. Sur le financement de la psychiatrie, donc.
On est partis, vraiment, sur le minimum.
Un truc qui, pour tous les soignants rencontrés, pour les associations contactées, apparaît comme une évidence. Du simple bon sens.
En un mot : que le budget des hôpitaux psychiatriques augmente comme les hôpitaux classiques. Alors que, pour l’instant, discrètement, leur dotation est chaque année coupée.
C’est tout.
C’est peu.
On sait bien que ça ne suffit pas.
Qu’il faudrait imaginer plein d’autres choses.
Mais on fera de notre mieux pour, au moins, arracher ça.

Cette semaine, je me mets donc en tenue de VRP.
Pour rassembler des députés co-signataires chez les socialistes, les centristes, les communistes, les marcheurs, la droite. Sans exclusive.
Je me balade avec mes pages dans ma sacoche.
Et on va envoyer un paquet de courriels aussi.
C’est une tâche permanente: convaincre.
Convaincre en dehors du groupe.
Convaincre toujours.
Et j’espère que, à la lecture de notre “exposé des motifs”, vous serez à votre tour convaincu. Car on a fait de notre mieux pour rendre ce texte lisible, accessible à tous.

PS : Autour de moi, c’est toute une équipe qui a porté ça. Je remercie donc mes camarades, et particulièrement Mathilde, qui s’est fadée le Code de la Santé et autres frivolités.

Les dernières actu

Nos agriculteurs ou le Mercosur ? Ma question à Stéphane Travert

Monsieur François Ruffin, député de la Somme, interroge Monsieur Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture. A Rungis, le 12 octobre 2017, Emmanuel Macron déclarait : « Je ne suis pas favorable à ce que nous nous précipitions pour conclure des...

VIDÉO – T’as Linky ? T’as consenti !

Avec Loïc Prud'Hommes, collègue de Gironde, nous avons défendu un amendement obligeant le consentement pour la pose et la collecte de données des compteurs Linky et Gazpar. En Marche en a, évidemment, décidément autrement... Suivez-nous !...

Votre député, votre voix

Ils ont l’argent, mais on a les gens. On est élu, d’accord, mais dans la rue, sur internet, à l’Assemblée : on a toujours besoin de vous !

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Suivez François Ruffin !