Mes remèdes à la Mélancolie

Depuis que je suis député, on m'interroge sur Manuel Valls, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, François de Rugy… Mais je m'en fous ! C'est pas ça qui m'intéresse ! Comme c'est étriqué, la politique… Alors, France Inter qui me fait causer de mes auteurs favoris et mes chanteurs chéris… quelle joie !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Quelle respiration !

Depuis que je suis député, on m’interroge sur Manuel Valls, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, François de Rugy… Mais je m’en fous ! C’est pas ça qui m’intéresse ! Comme c’est étriqué, la politique… Alors, France Inter qui me fait causer de mes auteurs favoris et mes chanteurs chéris… quelle joie !

Le seul souci, c’est qu’on doit choisir : qui on fait entrer ou pas, dans son Panthéon ? Cavanna ou pas ? Amos Oz ou pas ? Dostoïevski ou pas ? Y en a tellement, des artistes, des écrivains, des réalisateurs, qui ont peuplé mon cerveau de mots et qui, aujourd’hui encore, m’aident à vivre. Il faut se ranimer l’âme, la frotter à un livre, à un film, pour ne pas sombrer dans l’apathie, la résignation.

Merci à Eva Bester pour cette invitation !

Mes remèdes à la Mélancolie :

  • La ville est belle, de Franck Capra
  • Mr Smith au Sénat, de Franck Capra
  • L’entraide, l’autre loi de la jungle, de Pablo Servigne
  • La gare de Monaco, de jean-Yves Lafesse
  • I Will Survive (en picard), de Jean Caron
  • Picardia Independenza, des Fatals Picards
  • J’ai fantaisie, de Boby Lapointe
  • Mathilde, de brel
  • Le pavillon des cancéreux, d’Alexandre Soljenitsyne
  • Bête et méchant, de François Cavanna
  • L’oeil du lapin, de François Cavanna
  • La belle lurette, de Henri Calet
  • Maurice Kriegel-Valrimont, résistant, libérateur de Paris et député communiste
  • Les caves de Lille, dans Ecrits politiques, de Victor Hugo
  • Mathieu Colloghan, pour (notamment) sa peinture, Un instant avant la mort accidentelle du contre-maître. 

À lire également

29 réflexions sur “Mes remèdes à la Mélancolie”

  1. Bonjour, je désirais écrire à Monsieur Ruffin, je veux lui parler et lui fournir mes documents sur ma retraite du 1 août pour inaptitude au travail. De mon parcours atypique de vie travail et santé. Le montant qui m’a été attribué. Les taxes que l’one retiré sur ma modique somme. Je ne sais s’il est au courant de telle situation. C’est pourquoi je voudrais lui en parler. Pouvez vous me donner une adresse où je peux lui écrire. Merci à vous. Cordialement.

  2. gérard baudry

    François tu ne seras sans doute jamais président, mais on s’en fout. Tu n’as peut-être pas connu HENRI TACHAN. Comme nous c’est un révolté, qui aime la vie et déteste tout ce qui l’abîme , un sac de tendresse que la moindre injustice émeut. Il a 79 ans et ne chante plus…
    Les journalistes ne sont pas intéressés pas les progrès sociaux ils ne font qu’entretenir les chicaneries entre les gens. Ils font du fait divers, du pipol …
    je t’embrasse
    gérard baudry

  3. Merci pour votre présence dans ma vie. Vous me donnez confience dans « Le Politique » mon père aimais Mr Kriegel pour la remise en question du communisme qui correspondait au faschisme. POUTINE aujourd’hui en est le plus flagrant exemple!.
    J’aimerais organiser une rencontre dans mon village pour re’- expliquer l’importance du service, que l’homme est important pour l’homme, bon courrage dans cette nouvelle sessions Parlementaire, votre combat est saint.
    Une nouvelle fois merci.

  4. c’est par le cinéma l’épée de bois que j’ai découvert par hasard « merci patron  »
    Depuis je suis abonnée au journal « Fakir »
    j’ai une grande admiration pour lui et ceux qui l’entourent.
    Continuez comme çà!
    Michèle Grandjean

  5. Un grand merci pour votre courage.
    Ma France n’existe plus.
    Vous faites partie de ceux qui m’aident à y croire encore, même si je sais la force du courant contre vous.

  6. Nous manquons de gens comme François.mon souhait ce serait qu’ il soit copain avec Olivier Besancenot et Nathalie Artaud.tout les trois sont des personnes proches du peuple ils les comprennent.François est selon moi cohérent et entier c’est ce genre de personnes qu’il nous faut..pas des oligarques pourris de fric qui ne vois que leurs nombrils.Et ce n’est pas ces oligarques qui feront avancer le monde

  7. Il a raison. Nous avons tous nos limitations. Œuvrer pour une plus grande justice, pour des valeurs humaines sans complaisance et sans formatage de pensée idéologique pour le bien général même si parfois ce ne sont pas des démarches très orthodoxes ou d’une pensée préétablie.

  8. MERCI François pour ta sincérité, ta simplicité, ton sens de l’autre qui souffre, ton énergie non seulement pour améliorer son sort, mais pour changer le système qui produit de la souffrance et de la misère.

  9. Bravo pour cette intervation nous avons verse dans la mondialisation absolue ce qui m a fait plaisir c est de voir ce front jnitaire de toutes les tendances pllitiques francaises
    Continuez vous etes notre Tribun du peuple francais

  10. Moi ce qui me réchauffe le coeur;
    « L’ Ôeuf et Moi » de Janet Mac Donald
    « Le Beaujolais Nouveau est arrivé » René Fallet
    « L’ Ôrange de NÔEL » Michel Peyramaure, « École de Brive »
    « La psychopathologie de la vie quotidienne » Sigmund Freud… (J’ai hurlé de rire)
    « La paix chez les Bêtes » Colette
    « La chatte » Colette J’ai pleuré comme un veau, ( j’adore)
    « Claudine à l’école » Colette
    « La Table aux crevés » Marcel Aymé
    Les Poèmes de Rosemonde Gérard
    « La Symphonie pastorale » André Gide (la 6 de Beethoven aussi)
    « Les Nourriture Terrestres » André Gide (Toute son oeuvre)
    Les « Fleurs du Mal » et les  » Poèmes en Proses » de Charles Baudelaire
    « Les Histoires Naturelles » Jules Renard
    « L’ Homme de Chasse » Paul Vialar
    « La Grande Meute » Paul Vialar
    Toute l’Oeuvre de Gilbert Cesbron. Bonjour à Toi, tu vois, ce n’était pas un Adieu, mais seulement un Au Revoir , mon Frère en Coeur…👒
    Et surtout
    « Les Cent Vingt Journées de Sodome » Donatien Alphonse François de Sade Marquis de Sade. Une franche et saine rigolade,! Merci à Toi « Divin » Marquis!
    Et tous les films, musiques, toutes les oeuvres artistiques témoignant du fait que;
    HOMO SAPIENS EST ARTISTE,
    MAIS SA COMPAGNE UNE IMPÉRATRICE,
    SA MUSE ÉTERNELLE, SA PLUS GRANDE JOIE ET SON PLUS GRAND TOURMENT !
    Ce Sera Selon Ses Voeux Dorénavant…
    Plus que Jamais….💚👒🥒💋🐮🐭🐷🤣🤪⭐️🇫🇷💩💄…👅👅👅

  11. La vie est belle de Frank Capra. Ce n’est pas pour rectifier du haut de mon savoir, mais si les gens cherchent la référence… Un grand film.

  12. Bravo François. Même avec un costard, tu nous donnes la pêche avec les chansons et les livres, le sport, tes enfants, l’assemblée nationale et la journaliste géniale et modeste

  13. Toujours aller chercher chez l’autre sa part d’humanité et le valorise. Cest ce que dit Francois Ruffin et qui est tellement vrai en particulier pour tous les laissés pour compte.
    Quelle énergie et quel équilibre dans l’action et la pensée. Voilà un homme réel sans langue de bois.
    Merci encore pour votre parole et vos actes.

  14. Fameux bonhomme. S’il nexistait pas, il faudrait l’inventer. Pas trop mégalomane, pas trop justicier, assez humaniste, bref une perle, tout l’inverse de Macron ! Mais que fait-il à la LFI ?

    1. Peut-être devriez-vous vous renseigner sur la FI plutôt que de reprendre l’avis dominant répandu par la presse dominante unanime ?

    2. Merci pour tout François Ruffin! Votre engagement ,votre énergie, votre simplicité digne d’une intelligence humaine nous aident à tenir bon,

  15. J’aurais aimé être ton pote !
    J’aurais aimé que tu soies mon pote !
    Max indien du Tamil Nadu Inde du Sud près de Pondichery 🙏🕉☯️

  16. Bonjour François Ruffin et grand Merci !!!

    Pour le Souffle Républicain et Laïque,
    Pour l’Engagement,
    Pour la Culture,
    Pour l’invitation à nous déconnecter de tous les  » PRÊTS à…. » à commencer par celui à penser…
    Pour OSER le discours différent et n’avoir rien à cirer de….
    Pour l’Humanité qui t’habite
    Pour toutes les références : livres, chansons, films… et Victor HUGO

  17. Votre travail mérite le respect,et vos interventions sont quasi tout le temps pertinentes et dynamisantes.
    cependant mettre Mélanchon dans le même sac que macron valls et rugy,me paraît douteux,j’éspère qu’il n’y a pas d’intention Quand même je m’interroge.

  18. Les louanges sont méritées. Toutefois attention : ne tombez pas dans l’idolâtrie ! C’est bien ce qu’enclenche ce type d’émission, basée sur la valorisation d’une personnalité, qui devient vite un personnage et dont on détaille l’ego.
    Quoi ? L’ego ? Le personnage ? Ouhlala.
    Et à qui profite cette différentiation ? A tous ceux qui ont intérêt à diviser, à opposer : pour mieux régner.
    Les gens, ne tombez pas dans le panneau !

  19. Salut François, tu es la voix d’un pôte à la Coluche, qu’on a eu et que l’on n’a plus, quelqu’un d’indispensable, de fraternel et humain.Longue vie à toi! et bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reste informé !

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député.