Ma bataille du budget !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur whatsapp

En podcast

Parce que Macron l’avait promis, ce printemps : « Il faudra nous rappeler que notre pays repose tout entier sur ces femmes et ces hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal. ». C’est dans le budget que ça doit se traduire, avec des sous. D’où le dépôt, par mon équipe, d’une centaine d’amendements, pour les caissières, les assistantes maternelles, les femmes de ménage, les auxiliaires de vie sociale…

Mais ramener la vie des gens dans l’hémicycle, c’est un sport de combat législatif…

Commentez

24 réflexions sur “Ma bataille du budget !”

  1. super F Ruffin je vous suis , et vous adore , votre façon de voir la vie politique est exactement ce que l’on attend d’un élu merci de nous redonner foi en la république mais plus celle là la 6°
    dites moi j’ai vu sur FB un publication de vous intitulé « il le feront mais elle a disparue comment la retrouver merci pour tout

  2. Charrier Martine

    MERCI François Ruffin !!!

    Il y a tellement d’inégalités dans ce pays !!!

    Prendre les problèmes les uns après les autres et surtout n’oublier personne !!!

    Bonne continuation dans vos combats !!!

    Une insoumise

    1. Etienne MARCHAL

      Prendre les problèmes les uns après les autres, mais dans une vision globale qui repose sur un faisceau de valeurs auxquelles j’adhère aussi (au premier rang : égalité et solidarité) !
      🤗👏🏼👍🏼✊🏼

  3. Claude Goldstein

    Liberté, égalité, fraternité… mais sans “propriété “ en petites énormes lettres, derrière, ça aurait de la gueule… On y a cru une fois, j’étais petit bonhomme, la nuit du 4 août 1789… Courage à nous, voilà.

  4. GUILLOT ANDRE

    ce n’est même pas un refus après examen a ce que je vois tes amendements sont non recevables. je te propose une réflexion si tu retournes la question en mettant en avant l’apport de tes amendements plutôt que la charge ils devraient passer….

  5. Annie Lagarde, ancienne abonnée à "Fakir" car j'attends plus contre le racisme, contre le totalitarisme, pour la justice sociale.

    La FI, essayez de ne plus dire qu’il n’y a pas de traitement à la Covid-19, que nous sommes dans une seconde vague, que le confinement c’est super et qu’il faut piquer nos vieux. Les Pr Raoult, Perronne, Toussaint, Tubiana et tant d’autres en France et ailleurs dans le monde, des géants dans leur domaine, ne sont pas des complotistes. Les comploteurs, on les connaît. Leurs desseins – contrôler la population mondiale et en décimer un tiers (si possible pauvres, non-aryiens, vieux et malades). Hier des amis anglais, qui sont aussi mal lotis que nous, m’ont tenu le discours suivant : la Shoah, le nazisme, c’était il y a moins d’un siècle. Ils remettent le couvert e,n 2020. On a besoin de résistants : BonSens.org, j’ai peur que cela ne suffise pas. Qu’aurait fait la FI dans les années trente ? Que doit-elle faire aujourd’hui, en tant que parti d’opposition ? Pourquoi laisser cela à Philippot ou Dupont-Aignan, qui sont en train d’engranger des voix pour 2022 ? Réveillez-vous, personne de la vraie gauche, je compte sur vous. Faisons un front républicain contre cette dictature qui gaze, énuclé et emprisonne son peuple lorsqu’il ose dire que le 15 du mois, il ne parvient plus à nourrir sa famille. Levez-vous la FI, levons-nous pour dire : ça suffit. Merci !

  6. Francis MARTIN

    Ce soir notre président va nous expliquer comment nous passer de respirateurs, de revalorisation des salaires des premiers de corvée, de bistrots et de restaurants. Un peu comme quand on demandait aux gens d’exprimer ce dont ils avaient besoins pour mieux leur expliquer comment s’en passer.

  7. C’est pas demain la veille que cela changera malheureusement il ni y a qu’une chose à faire c’est de foudre tout ce beau monde dehors et faire le maximum pour changer cette politique de merde donner le pouvoir au peuple !!

  8. Dans l’attente de la reprise de la loi travail , le covid va leur donner un bon prétexte de nous déglinguer et rogner encore et encore les acquis sociaux ….

    merci François pour ton boulot

  9. bussereau jean pierre

    il va falloir se décider à leur rentrer dans le chou,tous ensemble ,syndicats pas syndicats, jeunes pas jeunes ,dans la rue,si possible en évitant les excès et les provocs, MAIS de plus en plus nombreux!.Le tort des syndicat est de ne pas appeler TOUS CEUX QUI SONT CONCERNéS
    .
    Discipline Unité:arretons nos chicaneries

  10. SYLVIE LEFRANCOIS

    Quel mépris de nos professions par ce gouvernement dénué de tout humanisme! Nos vies valent plus que leurs profits, mais ceux qui nous gouvernent ne sont mobilisés que par leur sale fric,ils se goinfrent, nous méprisent quoi qu ils en disent…Si Francois Ruffin et son équipe ne sont pas là personne ne parlerai de nous les invisibles, les maltraités ,les misérables…
    Auxiliaire de vie depuis 15 ans je me bataille au quotidien pour que nos conditions de travail s améliorent et meme si c est laborieux c est possible!
    Continuer à parler de nous tous cela nous donne le courage nécessaire…

  11. Beuzelin Claude

    Cher Monsieur Ruffin.
    Les propositions de la gauche pour changer d’organisation sociale ne remontent pas seulement au XIXème siècle. Je puis même vous indiquer l’année du XXème : 1972. Programme du Parti Socialiste préfacé par François Mitterrand. Je vous conseille de le lire. Il doit bien en exister un exemplaire dans la bibliothèquue de l’Assemblée. Merci en tout cas pour votre travail de député. Vous casser toute la  »notabilité bourgeoise » attachée à cette fonction. Bravo

  12. Duclercq Matthieu

    Si les demandes de prime sont exclues des amendements (ex pour les primes des femmes de ménage )et que les amendements d’exonération de charges des grandes Entreprises sont possible , alors pourquoi ne pas déposer des amendements d’exonération de cotisation sociales pour les femmes de ménage ?

  13. Robert AUSSEUR

    Grand bravo à François Ruffin : Enfin , grâce à toi , notamment on parle du devenir des emplois les moins bien rémunérés

  14. Rodolphe Zorzanello

    Merci François, merci les insoumis,
    Ammendements rejetés et prétexte d’un coût pour l’Etat ou d’une soit-disant aggravation de la dette quand il s’agit des premiers de corvées, la Constitution a bon dos dans ce cas là, en revanche quand il s’agit de faire cadeau de l’impôt sur la fortune pour les plus aisés, ou quand il s’agit du crédit d’impôt emploi compétitivité offert aux grandes entreprises déjà bien gavées par les profits tirés du travail des salariés, là, plus aucun frein à la dépense… Ils sont tous au service des plus puissants pour dilapider l’argent public à l’avantage des classes possédantes voraces…. Quand les français vont-ils ouvrir leurs yeux et faire fonctionner leur cerveau ?!

  15. Thibaud Boulvard

    Depuis les petits soldats du journalisme, je m’intéresse à vos idées. Grace à vous beaucoup ont mené des prises de conscience sur ce que devrait être la gauche. Merci pour vos combats et pour faire remonter les citoyens sur le devant de la scène. Bravo pour votre engagement intelligent !

  16. pourquoi ne pas demander une exonération de cotisations SS ou retraite etc …. pour les assistantes maternelles etc …..

  17. Fabrice Arquisch

    Peut-on accéder à la lecture des 100 amendements que vous proposez ?

    Les amendements présentés par les députés ne peuvent comporter de charges et seulement des exonérations en vertu d’une modification d’un règlement intervenu en 2019. Ce « règlement » concernant les travaux de l’assemblée nationale est-il soumis au vote des députés ou décidé arbitrairement par le gouvernement ou une autre instance ?

  18. Nicole Blanchot

    Bravo à vous François ! Je vous suis depuis longtemps . Vous ai vu , efficace avec Caroline Fiat défendre l’ Epadh de foucherans , à coté de Dole.. et vous avez gagné
    Vous êtes sur le terrain et à l’ assemblée nationale . J’ ose vous demander de défendre Julian Assange
    . Mon plus grand voeu est de sortir de la 5 ième république , pour que TOUS les citoyens votent pour une sixième république .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *