levothyrox

Lévothyrox, tous cobayes ?

levothyrox

Lévothyrox, tous cobayes ?

Monsieur le député François Ruffin attire l’attention de Madame la ministre de la Santé sur la crise sanitaire du Lévothyrox.

Aujourd’hui, pas moins de trois millions de personnes en France dépendent de médicaments à base de lévothyroxine, principalement le Lévothyrox, produit par le laboratoire Merck, en situation de quasi-monopole en France jusqu’ici. En mars 2017, la formule de ce produit a été modifiée suite à une demande  de l’AFSAPS  pour améliorer la stabilité  du Lévothyrox.

Effet nocébo

Suite à ce changement de formule, partout en France, des patients se sont plaints d’effets secondaires indésirables suite au changement de formule. Certains leaders d’opinion, liés à l’industrie ont fait appel à un prétendu « effet nocébo » : les patients seraient hystériques, et imagineraient des effets secondaires. Mais, le 10 octobre 2017 un premier rapport du centre de pharmacovigilance de Rennes, validé par l’ANSM, montre de manière indiscutable que les effets secondaires sont bien réels, très nombreux et inexpliqués.

Face à la colère des malades et des associations, Madame la ministre de la Santé a d’abord ordonné l’importation en urgence de 190 000 boîtes de 100 comprimés de l’ancienne formule, en provenance d’Allemagne, peu avant d’annoncer la mise à disposition de quatre médicaments différents à partir de la mi-novembre 2017. Pourtant, malgré ce revirement, elle continue d’affirmer qu’il n’y a aucun problème. En effet, en réponse à une question sur le même sujet adressé par mon collègue Dominique Watrin, Madame la ministre affirme le 25 janvier 2018, envers et contre tout, que « cette nouvelle formule, aujourd’hui largement dispensée, présente une meilleure stabilité tout en ayant strictement la même substance active. Elle apparaît comme étant parfaitement tolérée par une très grande majorité de patients. ».  Aucune donnée scientifique ne permet pourtant d’affirmer cette « meilleure stabilité… ».

Malgré l’arrivée des alternatives,  sur le marché français, des centaines de milliers de patients français souffrant d’effets secondaires importants vont toujours à l’étranger se procurer  l’ancienne formule, tandis que d’autres peinent à s’adapter à la nouvelle formule ou aux nouveaux médicaments sur le marché.

Effets secondaires redoutables

Le 14 juin 2018, l’AFMT (l’Association Française des malades de la Thyroïde) a publié les résultats de ses propres analyses, révélant un sous-dosage de thyroxine, ainsi que la présence d’une autre molécule, non commercialisée en France, qui pourrait être de la dextrothyroxine, aux effets secondaires redoutables.

Pourquoi ni l’ANSM, ni le ministère de la Santé, n’ont-ils lancé une enquête sur ce changement de formule, manifestement dangereux pour de nombreux patients ? Selon Gerard Bapt, médecin-cardiologue et ancien député, « Nul dans les institutions sanitaires ou politiques ne se pose de question sur les véritables raisons ayant conduit au transfert aventureux de mars 2017. C’est pourtant l’intérêt commercial de la firme et de ses investissements en Chine qui ont primé sur l’intérêt des patients. » (La nouvelle formule n’utilise plus de lactose comme excipient, afin de répondre à la demande croissante venant d’Asie, où près de 80% de la population y est intolérante).

Des cobayes des labos ?

La crise n’est pas finie. Les malades demandent des explications. Le député François Ruffin interroge Madame la Ministre : les Français seraient-ils donc des cobayes pour les laboratoires pharmaceutiques ? Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’enquête de l’inspection des affaires sociales, l’IGAS, ou d’une commission scientifique indépendante, comme le réclamait le Centre Régional de Pharmacologie de Rennes pour comprendre le déclenchement de cette crise sanitaire, et expliquer les inconnues scientifiques existantes ?

François Ruffin

François Ruffin

Né à Calais, j'ai grandi à Amiens. J'y ai fondé le journal Fakir, puis réalisé le film Merci patron !. Élu sous l'étiquette Picardie debout ! (FI, PCF, EELV, Ensemble), je continue à jouer tous les dimanche en vétéran avec l'Olympique amiénois et à m'occuper de mes deux enfants, de 5 et 8 ans, en garde alternée.

10 réponses à “Lévothyrox, tous cobayes ?”

  1. Ma fille fait partie des patients qui ont souffert du changement de la formule levothirox. Elle se demandait d où venait son changement d humeur ,ses malaises etc.Son docteur ne l écoutait pas et c est après en juillet 2017 qu’ elle a compris d où ça venait.

    Répondre

  2. mr /FRANCOIS RUFFIN VOUS me plaisez bien , ici dans les Deux Sèvres 79 on me surnomme Le Picard je suis à la retraite et je philantropic’ Art !… avec mes amis gueules cassées, compagnons d’Emmaüs, artistes et mes collègues de Handicapes Toujours en lute pour survivre les injustices qui ne cessent de croître avec ELAN vous savez puisque je vous suis, pas avec zèle !…,mais avec passion je partage vos opinions , vos combats, savez vous que pour changer mes batteries de fauteuil électrique c’est 517 euro il y a 5 ans garantie 2 ans aujourd’hui acheté moins cher dans les pays de l’est par les fournisseurs la garantie est de 6 mois est au bout de 1 an elle est HS donc la Sécu sociale va devoir payer deux fois les réparations accordées tous les deux ans pour nous espèrons que la sécu continu sur l’entente préalable si non ?… C’EST MOI,né Abbeville et retraité des services extérieurs Préfecture Amiens en 92 merci pour ton exemple fraternel combattant( Christian )

    Répondre

  3. Porté à la connaissance de….
    Monsieur le Député fait son travail, on dirait qu’il est le seul ; il aurait pourtant bien besoin d’aide…
    Je peux faire quelque chose pour vous ?

    Répondre

  4. Je suis une victime du Levothyrox, opérée depuis 12 ans avec ablation totale tout se passait bien depuis que l’on avait trouvé le bon dosage et en 2017 tout a basculé, retrouverons nous notre ancienne vie ????
    J’ai 57 ans et j’en ai » marre », je suis assistante maternelle et croyez-moi se n’est pas facile de gérer !!!
    Merci à vous Mr Ruffin pour ce que vous faîtes car vous êtes le seul à vous intéressez à nous

    Répondre

  5. Merci Mr Ruffin
    Après 6 mois passés au QG de campagne de JL MELENCHON , ou j ai pu vivre une expérience très enrichissante , me voici devenu Breton depuis quelques mois et un peu perdu !
    Je l avoue …. vos interventions toujours appréciées m encourage à reprendre le combat à Morlaix , ou je viens de reprendre contact avec les insoumis locaux …. qui semblent être de la même trempe que moi , insoumis , mais aussi insoumis chez les insoumis ….
    et il en faut !!!!
    J ai remarqué que vous étiez de ceux la aussi , et je vous en félicite , cela évitera sans doute de tomber dans les travers de la 5 eme république .
    Avec tout mon respect , continuez ce combat et sachez que vous êtes soutenu largement par nombre de gens comme moi .
    Bien amicalement
    Francois Denis BENARD

    Répondre

  6. Et un dossier supplémentaire pour ces labos qui opèrent encore et toujours en toute impunité !!!! La carotte doit être belle pour que tous les gouvernements successifs ferment les yeux !!!!

    Répondre

    1. paulette combette 31 juillet 2018 à 09:19

      vous avez tout compris Billard Anne!!!! je suis victime du lévothyroxe et voila que je vais être victime du valsartan médicament contre l’hypertension!!!!! encore combien de malades empoisonnés???

      Répondre

  7. Épuisée depuis un an avec la nouvelle formule du Lévothyrox, j’ai opté pour les T-caps qui ont le mérite de ne contenir outre la Tyroxine aucun adjuvant que de l’eau + un enrobage de glycérine et gélatine; bien entendu il faudra environ 6 mois (ou plus) pour mesurer les effets bénéfiques de ce changement, mais il est quand même incroyable que celui-ci ne soit pas remboursé par la sécurité sociale, donc je dois maintenant payer
    11, 20€ chaque mois pour essayer d’aller mieux. POURQUOI ? ( NB: la sécu ne remboursant pas, la mutuelle non plus ! )

    Répondre

  8. Merci vous êtes le robin des bois de notre siècle !

    Répondre

  9. Il y a tant de médicaments néfastes que l on devrait interdire

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *