« J’aimerais un référendum sur la 5G » – Interview dans l’Obs

Je ne tranche pas sur le fond du dossier 5G mais pour un contrôle démocratique de l’usage des technologies. Un changement de cette ampleur ne devrait pas pouvoir être adopté sans validation démocratique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Cette interview est à retrouver en intégralité dans l’Obs.

Vous disiez cet été vouloir cette rentrée faire « une bataille de la 5G ». Où en êtes-vous ?

On ne va pas se contenter d’un seul sujet : dans le moment actuel, il faut aussi parler du social et des décisions économiques. Maintenant, on constate des mouvements en profondeur dans la société et, même s’ils n’apparaissent pas a priori comme primordiaux, ils auront peut-être beaucoup plus de conséquences pour notre avenir. Et les changements technologiques sont de cet ordre là. Ce sont des changements souterrains qui peuvent radicalement transformer notre société, en particulier au moment du Covid-19. Est-ce que le Covid marquera la victoire du numérique, la victoire de la distance ? Ou bien va-t-on réussir à maintenir un véritable lien humain entre nous ?

Un restaurateur regrettait récemment que « maintenant les gens commandent en ligne, bouffent en ligne, prennent des apéros en ligne, et bientôt vont baiser en ligne » – c’est déjà le cas… Il faut s’interroger sur quel type de société nous voulons. Est-ce une société où chacun sera derrière un écran, aussi bien pour travailler que pour s’amuser, avec finalement un aspect physique marginalisé ? Si oui, alors c’est un véritable choix de société, que les citoyens doivent questionner.

Sur le même thème

Miniature Couvre Feu

Couvre-feu : l’Assemblée fait comme si de rien n’était !

Macron décide tout seul qu’à 21h05, nous n’aurons plus le droit de mettre un pied sur le trottoir. Mais de quoi on discute dans cette Assemblée ? De la TVA sur les produits de bio-contrôle ! On est complètement à côté de la plaque !

Photo 2020 10 12 15 46 48

Aéronautique : nos trois demandes à l’Etat

Nous souhaitons une décroissance organisée du trafic aérien dans la durée, sans brutalité, et qui ne laisse pas ça dans la main terrible du marché, broyant les salariés.

Photo 2020 09 09 16 35 08

Pour la reconnaissance des métiers du lien

François Ruffin (LFI) et Bruno Bonnell (LREM) proposent à l’Assemblée nationale de reconnaître les métiers d’auxiliaire de vie sociale, d’assistante maternelle, d’accompagnante d’enfant en situation de handicap et d’animateur péri-scolaire

Commentez

17 réponses

  1. la pollution par les ondes électromagnétiques radiofréquences est réellement un problème de santé pour le vivant
    le wifi la 2G 3G 4G et la 5G avec une fréquence de 26GHz
    Le téléphone portable que nous utilisons et la source de ce problème en grande partie
    je pense à me séparer de mon téléphone portable dans ces prochaines semaines le temps de m’organiser

  2. Pour ne pas laisser un commentaire pour chaque article, je fais un lot, soldé, pour plusieurs. Pour la 5G, c’est la première fois qu’on n’a pu totalement cacher qu’une palanquée (170, 180?…) de scientifiques, non dépendants des fournisseurs, s’inquiètent de la possibilité de risques vitaux pour l’ensemble de la planète et des formes de vie. Mais déjà, bien avant ce 5, j’aurais aimé que l’on nous montre les nombreuses expériences et études (indépendantes!) prouvant la totale inocuité des ondes utilisées depuis plusieurs années. Tiens, des verts bon-teint -c’est-à-dire pas politiciens de métier et libéraux compatibles–pourraient nous informer. Il existe bien peu de chose dans l’univers qui n’entretienne aucune forme de relation avec les phénomènes électromagnétiques. D’ailleurs, ce n’est pas d’aujourd’hui que les grandes compagnies d’assurance refusent d’assurer les risques liés à ces phénomènes. On se demande bien pourquoi ?…On nous psalmodie le danger du carbone pour le réchauffement climatique. Mais ces ondes –généralement micro-ondes, pulsées par paquets–seraient sans effet sur les gaz, sur les atomes, sur les cellules vivantes, sur le comportement d’animaux ou d’insectes, sans effet sur le réchauffement? La Terre, futur four géant à micro-ondes?…
    A propos des difficultés que l’on dresse devant les jeunes gens pour construire leur avenir, on ne peut que le déclarer inadmissible et le combattre. Je me dois pourtant de faire une triste remarque: que des jeunes puissent n’envisager un futur acceptable qu’en visant une carrière dans le management commercial international démontre à quel point l’idéologie du capitalisme commercial a imprégné profondément notre système de pensée. Profondément…désolant.
    Quant à la lettre pour députés LRM, si cela peut relever d’une simple mise en évidence de leur soumission à la finance et à l’UE, c’est, me semble-t-il, du temps et de l’énergie un peu gaspillée: on ne « débat » pas avec cette engeance, on la combat. Devait-on « débattre » avec le régime de Vichy? Doit-on débattre avec ce nouveau petit-Pétain? Sans doute ai-je pu le signaler ici, quand je désignais le clan au pouvoir (« Sors d’ici Jean Moulin ») comme les « nouveaux collabos » de la nouvelle « souveraineté européenne », je devais traîner encore quelques brins de naïveté…La « zone transfrontalière » rendue par décret à l’Allemagne annoncerait-elle une future « ligne de démarcation »?…
    Méc-créant.
    (Blog: « Immondialisation: peuples en solde! » )

  3. En tant que technicien je m’interroge sur quelle application ne serait pas réalisable aujourd’hui et le serait demain avec la 5 G ? Si c’est les voitures connectées, à la vitesse du renouvellement on en serait déjà à la 8G le temps que cela se fasse. Du Wi-Fi et de la fibre optique permet déjà bon nombre d’applications promises. Rappelons nous les missions lunaire ont été réalisées avec une technologie électrotechnique et un ordinateur 8 bits. La technologie doit être au service des objectifs et pas l’inverse.

  4. Avec ces nouvelles fréquences on ne pourra plus regarder la télé ou son écran informatique alors autant refuser d acheter toutes nouvelles technologies Les voitures d occasion anciennes valent de l or

  5. Bonjour,
    Le regretté Bernard Stiegler disait que, même s’ils le voulaient, les états n’ont pas les concepts pour faire avancer la cause écologique. À partir de là, on peut comprendre la fuite en avant à laquelle ils condamnent la faune, la flore et, plus largement, les générations futures.

  6. Ayant été une des premières ingénieures en informatique au monde ( au moyen-âge quand sont apparus ces « computers ») je n’ai rien contre le progrès technique, mais, vu tous les problèmes économiques actuels, je considère que la 5G n’apporte rien à l’ensemble des populations sinon à la minorité actuellement favorisée par le développement abusif de l’informatique ( ex GAFAs qui gagnent beaucoup parce qu’ils ne sont pas imposé de façon égalitaire par rapport à leur concurrence, etc).
    L’argent ( beaucoup !) dépensé pour la 5 G serait plus utile ailleurs.
    Un progrès au plan humain (généralement négligé ces dernières décennies) a plus sa place aujourd’hui que la 5G. Il serait temps de cesser de regarder à vue de nez et de changer de cap. Le covid qui n’a rien de technique nous rappelle que la vie est en première ligne : l’humain d’abord !

  7. Monsieur Ruffin,
    Merci pour cette demande de référendum elle est indispensable concernant la 5G.
    En effet, il est bon de rappeler certains rapports d’audit et d’information de l’Assemblée Nationale datant de fin 2019, laissent apparaître des trous dans la raquette du principe de précaution!

    https://ceis.eu/wp-content/uploads/2019/09/20190725-audition-ceis-assemblee-nationale-cybersecurite-europe-1.pdf

    http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/rapports/due/l15b2415_rapport-information

    Les failles cybernétiques, l’exposition aux ondes lors des expérimentations mènent à une insécurité totale. Le manque d’informations impacte notre santé et nos droits fondamentaux. Les travaux de l’ANSES mentionnent qu’ils ne permettent pas un classement correct du niveau de preuve chez l’homme pour les effets induits par ses avis rendus.
    https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2011sa0150Ra.pdf

    Le fameux risques psychosociaux, burn out non classifiés, mal définis en santé au travail, gardés sous silence par les CHSCT et la médecine de prévention lors de la MAP, ne retrouveraient-ils pas dans ce référendum un vrai écho à votre proposition de loi soutenue à l’époque?

    Les éléments de preuve doivent pointer l’existence des effets de la 5G dans les études humaines cliniques et épidémiologiques. A ce jour ces études sont incomplètes. Les RPS, burn out, suicides ne doivent plus servir de tenues de camouflages réservées aux développements innovants mal maitrisés sur des humains qui n’ont jamais donnés leur consentement dans des protocoles cachés.
    Sans sécurité, l’expérimentation à la Milgram sous l’effet des ondes électromagnétiques ne sera plus fictive pour personne.

    Accidentée au travail et exclue de tous droits depuis octobre 2017.

  8. Tout à fait d’accord, il faudrait pouvoir décider de ces choses là démocratiquement, mais le préalable serait alors que chacun soit parfaitement informé des connaissances scientifiques disponibles et non pas seulement des ragots et délires complotistes qui planent autour de chaque sujet… Malheureusement ça demande du temps, il suffit de voir le temps qu’il a fallu aux membres de la convention citoyenne pour prendre conscience du problème écologique et y trouver des solutions concrètes !

    Mais dans tous les cas il faut agir car, comme l’expliquait très clairement Jacques Ellul, la technologie n’est pas neutre.

  9. Bonjour
    Tout est vibration et Energie dans l univers et les corps vivants.
    A t on analysé les effets du cocktail pour génocide de guerre invisible ; ondes + action sur nanoparticules ( strontium , Celsius aluminium , mercure etc ) ingérées par eau, air , nourriture , mise de manière volontaire ou pas par les laboratoires pétrochimiques , des Rockfelers.
    Ceci peut perturber les os donc les globules blancs , microzimas et les coordinations pour nous défendre des virus et bactéries et pour les autres animaux , insecte végétaux aussi . qu on met sur le compte de la pandémie.
    Ceci peut perturber les globules rouges en fixation de l oxygéné et du fer et ca provoque sur le organe rouge comme le coeur la thrombose ( toux ) ou hypertension , sueur car les nanoparticules chauffent avec ondes et l activité des humains au travail en mouvement.
    Il en résulte que tous ceci peut perturber les synapses du cerveau par un détresse psychosociale que l on met sur le compte de la psychiatrie.

  10. Déjà depuis un moment n importe qui peut être atteint des ondes des satellites surtout les personnes âgées C est la culture du déchet Avec la 5G cela sera plus grave Beaucoup s en plaignent mais ne sont pas compris et pour cause Les satellites sont partagés entre pays C est le plus destructeur de la nature

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *