Plus que trois guichets à Amiens, la première gare de Picardie ?

Monsieur Djebbari, la SNCF vient d’annoncer la fermeture de la moitié des guichets en gare d’Amiens. On peut considérer ce dispositif archaïque, mais qui n’est jamais allé au guichet ? Vous, certainement. Ou plus depuis longtemps.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

M. François Ruffin interroge M. Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué des Transports : plus que trois guichets à Amiens, la première gare de Picardie ?

J’ai reçu ce matin un appel de Laetitia Mahieux, déléguée CGT des cheminots d’Amiens : « On a été convoqué il y a deux jours par notre directeur pour une réunion bilatérale : ils vont fermer la moitié des guichets. Trois guichets sur les six que compte aujourd’hui la gare d’Amiens. Ils nous refont le même coup que l’an dernier ! »

Il y a un an déjà, la direction avait décidé de supprimer les guichets. Les cheminots s’étaient mobilisés, soutenus par les usagers. Face à la contestation, le projet avait été remisé au placard. Un répit plus qu’une victoire pour les guichetiers. Car ce projet, aujourd’hui, est de nouveau sur la table.

« On est déjà dans la phase conclusive, m’explique Laetitia. Ils profitent du Covid pour passer en force. On a des agents qui sont “à risque”, donc tous les guichets n’ont pas rouvert. Leur plan, c’est de ne pas les rouvrir. Pourtant il y a du monde, il n’y a qu’à voir les files d’attente ! En 2019, c’est la gare d’Amiens qui fait le meilleur chiffre d’affaires aux guichets pour les Hauts-de-France. Mais l’objectif, c’est de créer l’insatisfaction, de décourager les gens d’aller aux guichets pour qu’ils se tournent vers les bornes ».

Ça me rappelle une explication de Noam Chomsky : « Comment détruire un service public ? En baissant son financement. Il ne fonctionnera plus. Les gens s’énerveront, ils voudront autre chose ». C’est un peu la même chose pour les guichets, finalement.

Malgré la demande donc, la première gare de Picardie ne comptera plus que trois guichets. Je vous parle ici d’Amiens, mais cette politique est nationale. Ni les grandes ni les petites gares, ni les villes ni les campagnes, ne sont épargnées. La CGT estime que 350 points de vente ont disparu en l’espace d’un an. La CFDT parle elle de 5 000 emplois supprimés ces dernières années, principalement au guichet.

Dans un récent entretien au JDD, le président de la SNCF Jean-Pierre Farandou, disait vouloir « renforcer et accélérer deux piliers, l’écologie et le digital, et en ajouter deux autres […] les territoires et l’humain ». Le « digital », avec les bornes automatiques et la dématérialisation, est déjà bien avancé. Mais son « renforcement » et son « accélération » ne doivent se faire au détriment du quatrième pilier, « l’humain ». Car c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui : supprimer des guichets, c’est supprimer de l’humain.

A l’heure de la modernisation, le guichet est considéré par la SNCF comme un dispositif archaïque. Et tant pis si dématérialisation et automatisation riment avec déshumanisation. Tant pis aussi pour les personnes âgées, pour toutes celles peu habituées au numérique et aux bornes automatiques, ces réfractaires à l’internet, au smartphone, et autres QR codes. Tant pis, enfin, pour tous les usagers. Car qui n’a jamais eu besoin d’un renseignement de dernière minute ? D’échanger un billet ? D’acheter une carte de fidélité ? De renouveler un abonnement ? Ou simplement de demander son chemin ?

Car qui, finalement, n’est jamais allé au guichet ?
Vous, certainement. Ou plus depuis longtemps.

Aussi, je vous invite à m’accompagner sur le terrain, en gare d’Amiens ou de Longueau, pour aller discuter avec des guichetiers, des usagers. Qu’ils vous racontent leur quotidien de travailleur, de voyageur, simplement, librement, comme ça, à l’improviste. Que vous les écoutiez en dehors de toute instance de concertation, de procédure de consultation. Et peut-être qu’après cette plongée dans le réel, vous réévaluerez votre politique. Pour que la technologie seconde l’humain sans le supprimer. Pour que la gare d’Amiens garde ses guichets, et pas seulement la moitié.

Sur le même thème

sncf 8h23

Pétition : Amiens-Paris, plus de rames pour le 8h23 !

Tous les matins, c’est la même galère pour les usagers du Amiens-Paris : un train bondé, plus aucune place assise, les passagers debout dans l’allée. Quel début de journée !
Nous demandons simplement des rames supplémentaires pour le train Amiens-Paris de 8h23 !

routes nationales

Routes nationales, le rapport caché ! (Best-of)

C’est le premier texte à l’Assemblée après la conversion écologique de Macron. Et même si on n’a pas mal bataillé, il n’y a pas grand-chose de vert, dans cette loi-mobilité…

avion jet

Nos amendements pour la loi LOM que vous ne verrez jamais !

Chèque-train de « 1000 kilomètres » gratuits par an, interdiction de l’aviation privée, suppression des vols courts et de la niche fiscale sur le kérosène aérien… Retrouvez toutes nos propositions pour la Loi d’orientation des mobilités… que vous ne verrez jamais !

canicule voiture ministre

La canicule et les voitures des ministres

Dedans, les grands discours sur la canicule et sur l’environnement. Dehors, les voitures des ministres, leurs escortes, moteurs qui tournent, sous 40°C.
Je fais mon Yann Barthès dans la cour de l’Assemblée.

Commentez

17 réponses

  1. Bonjour,

    C’est la même chose dans tous les services publics !!! IMPOSSIBLE d’aller aux impôts !!! Beaucoup n’ont pas pu avoir d’explications pour leur déclaration d’impôts!!

    Moi même j’ai téléphoné pour avoir un rendez vous car ma déclaration marquait zéro alors que normalement je devais faire des rectifications, impossible!! En plus la personne au téléphone était très désagréable, non, pas de rendez vous et si vraiment vous commettez des erreurs on verra çà plus tard !! C’est intolérable ces agents publics qui normalement doivent être au service du peuple français !! A croire que tous ces nouveaux sont choisis pour refouler les personnes qui demandent de l’aide !!!

    TOUS les services publics depuis le mois de mars ne fonctionnent plus !!! C’était déjà difficile avant mais depuis c’est porte close !!!

    Ce sont encore et toujours les plus faibles qui en subissent les conséquences !!!

    Et évidemment çà fait monter le front national !!!!

    pourquoi est ce que les partis de gauche n’organisent-ils pas des bureaux d’aide pour les plus faibles !!!??? Ils mettraient ainsi en évidence le non fonctionnement de la fonction publique en France !!!

  2. Le tout informatique nous mènera dans le mur ..n’oublions pas que l’économie de marché va dans ce sens..maintenant c’est un choix de Société, comme la secu, comme toutes nos grands services publics..que voulons-nous en définitive ? La 5G va-t-elle accélérer ces défections publiques ? Le confort des uns est au détriment des autres…et l’humain là dedans ne pèse pas lourd.. Dommage…mais la majorité de no concitoyens achètent en un clic.

  3. Ils donnent des miettes et retirent les pains Ils appliquent ce qu’ ils veulent même après discussions C est bien dommage et même pour les trains si utiles

  4. On achève bien les chevaux. La destruction des services publics dénoncée, décriée depuis de nombreuses années s achève. Trop tard pour revenir en arrière sans un soulèvement, une révolution

  5. Et l’Urssaf !!

    Dans ma ville sous-préfecture, le bureau de l’Urssaf a été supprimé. Résultat, maintenant il faut faire 2 heures de route aller-retour pour aller voir quelqu’un à l’Urssaf, et encore ! Après avoir pris rendez-vous par Internet !

    Quand on est nouvel auto-entrepreneur, c’est difficile, vraiment.

  6. J’habite depuis 20 ans dans un village où il y avait, lorsque j’ai emménagé, un bureau de poste, une gare et le train s’y arrêtait plusieurs fois par jour, des services de car, un bureau d’assureur, beaucoup de formalités administratives pouvaient se faire en Mairie… Terminé, plus rien et les quelques commerces ont suivi le chemin. Pas de taxi, ni de transport à la demande. Pourquoi avions-nous tout ceci et pourquoi n’avons nous plus rien ? Trop cher, pas rentable, débrouillez-vous avec vos voisins. Je ne comprends pas où passe l’argent des impôts et des taxes ? Le monde d’avant me semblait plus égalitaire même si tout n’était pas parfait. Mais quand j’étais gamine et issue d’une famille ouvrière avec 4 enfants, j’ai pu aller au lycée et les écoles nous emmenaient gratuitement au théâtre et au cinéma (ville de Lyon dans les années 1959 à 1968). Bon, maintenant il y a des écrans.

  7. Est ce qu on peut signer une pétition contre la fermeture des guichets sncf à amiens? Comme l année dernière ? Je prends souvent le train pour travailler à Paris et je n achete aucun billet sur les bornes par preference pour le contact humain : renseignement, bonjour, Merci… nous ne sommes pas des robots! Et il faut respecter le travail humain!!

  8. Citoyens citoyennes, relevons nous, révoltons nous, bloquons l’économie, l’administration, tous les services dit publics, révolution prenons le pouvoir par la force et non par les urnes 60%,de concitoyens boudent le vote et ils ont raison, 1789,1968,allez réveillons nous

  9. Nous sommes une fois de plus, dans la « servitude volontaire ».
    Peux-t- on faire quelque chose pour contrer la bêtise humaine ? Pour le « tout libéral » de ce gouvernement ?
    accepterons-nous toujours le détricotage des derniers Services Publiques ? Ils sont à ce jour réduits à « peau de chagrin », quand ils ne sont pas morts et enterrés….
    A Sète où j’habite, la gare, ses agents, et la population subit le même sort que la gare d’Amiens.
    Cette déshumanisation est intolérable.
    Et comme dit Chomsky : En baissant son financement. Il ne fonctionnera plus. Les gens s’énerveront, ils voudront autre chose ».
    Ou, comment pourrir l’existant qui mettront de mauvaise humeur les usagers, pour passer en force, et mettre en place un fonctionnement national qui annihile l’humain sous prétexte de pandémie Covid ! Ouvrez les yeux, citoyennes et citoyens.

  10. C’est la politique des prophéties auto réalisatrices. Les usagers sont insatisfaits du service public alors le gouvernement réduit son budget et aux insatisfaits le gouvernement répond, je vous l’avais bien dit, ça ne marche pas, il faut privatiser. C’est vrai pour la santé (l’hôpital), les transports publics et pire encore l’enseignement. C’est cette politique que mène Macron aux ordres de financiers tellement bêtes et aveuglés par le bénéfice à court terme qu’ils finiront par détruire eux mêmes le sytème capitaliste.

  11. La direction de la SNCF a aussi supprimé l’Autotrain en décembre dernier, alors que ça rendait service aux familles, aux personnes âgées, qui ne voulaient pas conduire sur de longs trajets; c’était une solution écologique permettant de réduire les émissions de CO2.
    L’association Autaut se bat pour que ce service soit rétabli, en association avec les trains de nuit et a une pétition en ligne sur internet.
    Ce gouvernement ne pense qu’à l’argent, la privatisation, la destruction de tout ce qui est public!

  12. Tout sera tellement plus simple quand nous serons tous devenus des robots !
     » Connectez-vous ! » … qu’ils disaient sur tous les tons et en toutes occasions .
    L’ humain , c’ est dépassé . Ce n’ est pas performant . Vive la 5G !

  13. Bonjour a toutes et a tous. Non content d’être déjà un affameur de 2 classes sociales, ce gerontophyle va participer à un génocide ????
    Va-t’on bouger un jour ?
    Merde, nos anciens ont coupé la tronche à Louis 16, et nous, nous restons devant notre sacrosainte tele anxiogène pour avoir bonne conscience…..? J’ai HONTE de nous.

  14. François, si tu m’écoutes, (c’est du Michel drucker) il faut bouger maintenant….
    Rappelles toi La Fontaine, vous dansiez tout l’été…..j’en suis fort aise….
    Et bien dansez maintenant….
    Pat. Volontaire pour le manu-militari.

  15. Les cheminots de la gare d’Amiens m’ont vraiment aidée lorsque, pendant le confinement, ilun ticket numérique en plus de son billet de train. A 65 ans, pas du tout à l’aise avec le numérique, j’étais perdue. La consigne tre s angoissante était : pas de ticket, pas de train. Mon mari à un téléphone de base, on m’a même dit qu’il ne pouvait pas prendre le train. J’ai trouvé cela très discriminatoire, injuste, illégal et liberticide. La SNCF n’a jamais daigné répondre à mon message d’indignation ! Quelle merde ce  » nouveau monde numérique  » !

  16. Comme il est fâcheux que les rails ne soient pas plus valorisés que ça.
    Pour tous ceux qui ont pu voyager à l’étranger, je suis certaine que l’on trouverait des anecdotes intéressantes à raconter, des souvenirs inoubliables passés dans des wagons, à regarder les paysages défiler, des wagons-lits pour les longs trajets, les repas pris à table dans des wagons-restaurants, un peu comme dans l’Orient-Express », des wagons uniquement pour les femmes, à l’indienne, voyager sur le toit comme en Équateur, le hight tech au Japon etc…
    Le train nous ouvre un imaginaire tellement grand, et il a une si grande histoire !!!
    À ce qu’il paraît, « se réinventer » est à la mode.
    Alors passez aux actes. Au lieu de blablater dans le vent. Encore et toujours.
    Comme François (et d’autres) le suggère, associons le savoir faire français de l’aéronautique au train pour réinventer le transport des humains et des marchandises d’aujourd’hui et de demain.
    Nous pourrions valoriser nos belles régions avec un train ou un circuit qui ferait le « Tour de Gaulle », avec des étapes gastronomiques, par exemple, nous qui étions si fiers de notre gastronomie, elle est où cette fierté, depuis le virus ?
    Ce gouvernement mise sur des voitures produites en dehors de nos frontières, sur des avions qui polluent, pour faire « comme tout le monde » alors qu’il suffirait de faire confiance à l’ingénierie française, aux idées innovantes, et à la motivation des français.es pour valoriser notre territoire.
    Marre de ce statut quo déprimant, « j’aime mon pays, mais j’ai honte de ce gouvernement » (et des précedents).
    Comment faire confiance à un gouvernement qui ne fait pas confiance en la richesse de son peuple ?
    Comment faire confiance à un gouvernement qui tente de nous museler à coups de LBD et de coups de matraque, avec toutes les séquelles qui en découlent, alors que nous réclamons seulement le droit à nous exprimer, LÉGITIMEMENT (Ric…) ?
    Et pendant ce temps là, ce gouvernement blablate, encore et toujours, jette de l’argent par la fenêtre, se pavane avec des grands mots. Mais rien de foncièrement concret.
    Et ils sont fiers de dire qu’il ne reste que 600 jours pour se mettre enfin à l’œuvre !!!!
    C’est désolant. C’est déprimant. Et je reste polie.
    Mais la flamme du Peuple brûle toujours, et elle n’est pas prête de s’éteindre.
    Et je suis encore polie.

  17. regarder donc vos fourts controleurs qui amendent des etudiants et parents honnêtent , travailleurs
    Cà les amusent de faire peur à des étudiants sérieux, en les menacant , les faisant pleurerr et rajoutant des euros supplémentaires en plus de l’amende.

    Vous recolter ce que vous semez
    En toute sincerite , suprimons encore des emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *