Grazziela, femme de ménage à l’Assemblée nationale à 740 euros par mois

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Ce qui me fait me lever le matin, c'est l'indécence. L'indécence, des femmes de ménage qui se lèvent à 5h du matin, prennent deux bus, pour laver les bureaux de l'Assemblée nationale sans que personne ne les voit, à 740 euros par mois. Et l'indécence par le haut, les milliards qui pleuvent sur quelques-uns, même par temps de crise...
YouTube video
Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
Vous en voulez encore ?

Si vous souhaitez aussi que je poursuive la bagarre, à l’Assemblée et ailleurs,
que je porte la voix des oubliés, alors, j’ai besoin de vous… et de vos sous !