Les riches préparent leur exil climatique !

Ils achètent des maisons en Norvège, en Nouvelle-Zélande, apprennent le Suédois à leurs enfants, parce que là-bas, le réchauffement tardera. Nous sommes à bord du Titanic, eux partent sur les canots de sauvetage.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Mots-clés :

Au même format

Sur le même thème

Retraites : "Robin des bois à l'envers"

« Le système par point, en réalité, ça permet une chose, qu’aucun homme politique n’avoue. Ca permet de baisser chaque année le montant des points, la valeur des points, et donc de diminuer le niveau des pensions. » François Fillon.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print
il est ou le bonheur couv

Il est où, le bonheur

« Nous sommes tous sur la même planète, tous sur le même bateau. » Le mardi 23 juillet dernier, Greta Thunberg et ses jeunes amis visitaient l’Assemblée nationale. « La bataille pour le climat, nous la gagnerons tous ensemble ! »
Ah bon, vraiment ?

Retrouvez le dernier livre de François Ruffin en librairie. En savoir plus.

Restez informés

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député. Retrouvez également nos newsletters sur Messenger et sur Telegram.

Commentez

7 réflexions sur “Les riches préparent leur exil climatique !”

  1. j’ai par hasard vu samedi l’annonce du livre de f.Ruffin sur la chaîne 2, et j’ai donc attendu le moment. Superbe prestation, et remarquables réponses aux deux répondants, dont le plus réac n’était pas celle attendue — au contraire elle a été plutôt ouverte — mais bien R.Enthoven, qui a réussi a faire applaudir les amis de la publicité majoritaires semble-t-il sur le plateau. le chemin sera long!

  2. Bonjour,
    Désolé mais je ne regarde pas France Inter je boycotte pour ne pas leur faire de l’audimat. Quand je vois ces deux journalistes j’ai envie de gerber. Participer à leur émission c’est les faire vivre et ça va à l’encontre des intérêts des classes populaires.
    Courage quand même pour votre combat.
    Je vous suis régulièrement avec Fakir.
    Cordialement.
    Serge Berjot

    1. Et bien pour mon cas j »apprécie très souvent les propos défendus par François Ruffin ce qui ne m’empêche d’adorer France Inter qui est à mes oreilles une excellente radio où toutes les opinions peuvent s’exprimer, mêmes celles qui me hérissent.

      1. J’ai 62 ans et bien moi j’ai beaucoup aimé France Inter. On pourrait dire que je suis un enfant de « Marche ou rêve » cette superbe émission de claude Villers dans les années 75-76… Du temps ou France Inter était une quasi « radio libre ». Jusqu’en 2005 France Inter à eu la quasi exclusivité de mon écoute radiophonique !…
        Mais en 2005 il y a eu le référendum sur la constitution européenne de 2005. C’est alors que j’ai compris le parti pris de cette radio en faveur de l’élite, en faveur du néolibéralisme et son souverain mépris pour les modestes et tous ceux qui prennent parti pour le peuple, qui sur cette radio (soit disant de service public) sont appelés les populistes…
        Écoute le mépris qui monte des ondes quand le Demorand et la Salamé « interviewent » des membres de la gauche radicale – que je situe de la France Insoumise à Lutte Ouvrière en passant par le Parti AntiCapitaliste ?… Ça pue le mépris de classe et la bien pensance bourgeoise, libérale et de ces soit disant intellectuel qui considèrent « qu’il y a quand même des limites à la liberté d’expression ».

      2. J’ai 62 ans et bien moi j’ AI beaucoup aimé France Inter. On pourrait dire que je suis un enfant de « Marche ou rêve » cette superbe émission de Claude Villers dans les années 75-76… Du temps ou France Inter était une quasi « radio libre ». Jusqu’en 2005 France Inter à eu la quasi exclusivité de mon écoute radiophonique !…
        Mais en 2005 il y a eu le référendum sur la constitution européenne de 2005. C’est alors que j’ai compris le parti pris de cette radio en faveur de l’élite, en faveur du néolibéralisme et son souverain mépris pour les modestes et tous ceux qui prennent parti pour le peuple, qui sur cette radio (soit disant de service public) sont appelés les populistes…
        Écoute le mépris qui monte des ondes quand le Demorand et la Salamé « interviewent » des membres de la gauche radicale – que je situe de la France Insoumise à Lutte Ouvrière en passant par le Parti AntiCapitaliste ?… Ça pue le mépris de classe et la bien pensance bourgeoise, libérale de ces soit disant intellectuels qui considèrent « qu’il y a quand même des limites à la liberté d’expression ». Ils ont choisi si ce n’est pas Macron, ils préfèrent la Lepen à la gauche radicale ! Mais ils sont démocrates, ben voyons !!!

  3. Superbe prestation sur ONPC
    Vous êtes courageux
    Nous aimons vous voir et vous entendre
    Vous parliez d’usines fabriquant des machines à laver
    Il faudrait en lancer une avec 0 charge pour embaucher et vendre au même prix que les autres pays.
    Pour les hôpitaux pourquoi ne pas ouvrir un centre par ville avec des médecins qui iraient chacun leurs tours, comme l’hôpital, ce qui laisserait que les urgences à l’hôpital ?
    Pour la pub, nous ne la regardons même plus c’est surtout les enfants qui en seront tributaires
    Cdlt

  4. Il est où l’espoir ?
      Yaka rendre possible une double utopie composée de
    l’utopie 1 que les leaders des partis, qui crient haut et fort leur volonté de lutter contre les forces destructrices, puissent s’entendre pour unir leurs volontés
    l’utopie 2 qu’on peut se sauver de l’effondrement par des systèmes , très bien pensés, collectifs avec des saints faisant preuve de la plus grande abnégation .
    Et il faut ces 2 utopies car sans la neutralisation des forces destructrices, l’utopie 2 sera inutile .
     Mais comme Cassandre et Laocoon qui avaient prévenu les Troyens de la supercherie du cheval de Troie, personne ne voulait croire car le monde en général préfère croire ce qui fait plaisir qu’un avertissement de catastrophe .
    Pourtant comme le dirait René Dumont : Les utopies ou la mort
    Alors, je suis extrêmement reconnaissant à F. Ruffin d’engager cette lutte pour nos enfants (moi, je suis d’avant guerre ) mais je commencerai à croire à l’union quand d’autres leaders de partis tireront dans la même sens .
    Courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *