L’éducation c’est pas de l’hôtellerie !

François Ruffin était  l’invité ce lundi matin sur France Bleu Picardie pour revenir sur la décision du Conseil départemental de gérer les collèges où se décident l’avenir de nos gamins comme des hôtels : en supprimant trois établissement sans prévenir personne !

7 réponses à “L’éducation c’est pas de l’hôtellerie !”

  1. joëlle vibet 18 juin 2018 à 11:53

    Merci de nous tenir informés au plus près de tous les changements qui nous font revenir en arrière de plus d’un siècle et de soutenir nos actions de résistance

    Répondre

  2. Chris. HELSON 18 juin 2018 à 12:25

    Bravo Mr Ruffin.
    Oh cette notion de fric dans tout , cela suffit !!!!
    Ce sentiment que jupiter gagne aussi dans nos conseils départementaux !!!
    Je me demande, afin de vous procurer un peu de congés…., s’il ne serait pas souhaitable d’alerter le Peuple afin d’aller envahir l’Elysée et tout ce qui contient des capitalistes ?????
    Cette méthode serait bien moins fatigante et une fois tous ces malfrats destitués, enfin la Paix et la Justice.
    Je pense aussi que vous n’avez pas idée du nombre de personnes qui vous suivent…..
    Je vous sais gré, très sincèrement, pour tout ce que vous faites pour le Peuple que vous comprenez si bien !
    Meilleures salutations.

    Répondre

  3. Bien entendu je te remercie François pour ces multiples prises de position, parole qui me permettent de suivre l’actualité autrement. J’apprécie tes analyses que ce soit sur l’éducation, le secret d’affaires, le service public….elles complètent bien mes lectures ( Politis, Fakir tu me manques !)
    Est ce que tu vas tenir le rythme quand je vois la multiplication des transformations radicales qui s’opèrent à une vitesse express…histoire d’essouffler le peuple…je me résigne pas.
    Le 27 juin je serai à Saintes pour le Tour Alternatiba….prête à échanger avec des charentais curieux.
    Prend soin de toi
    L’éducation, la pédagogie, la gouvernance partagée..ont aussi et demeurent au coeur de mes agitations.
    Bises Charentaises
    Annik

    Répondre

  4. Odile Marguliès 18 juin 2018 à 19:54

    Bonjour monsieur Ruffin
    Alors je suis scotchée par toute l’énergie que vous avez et aussi toutes vos recherches .C’est franchement extraordinaire ! Merci
    Odile

    Répondre

  5. Bonjour à tous , toujours là où il faut député Ruffin !! Oui, bilan positif après un an … Reste droit ! Amitiés insoumises

    Répondre

  6. léger angélique 19 juin 2018 à 14:21

    je suis instit’, je bosse en petites écoles rurales (Ardèche) et ai enseigné deux ans, en écoles primaires publiques à 700 élèves en Louisiane. je confirme : il est impossible de faire du bon boulot dans des usines pareilles! La discipline est de fer mais on éduque pas, on éveille pas, on contrôle, on surveille, on souffre… profs comme élèves, je veux pas de ce modéle-là ici!!!

    Répondre

  7. Oui,moi aussi , je te dis merci pour toutes tes analyses qui nous font espérer d’autres lendemains et merci aussi pour le retour de mon Fakir.J’ai abonné mon fils mais moi je préfère l’acheter chez mon petit marchand de journaux de la route de Iles Sanguinaires à Ajaccio

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre député, votre voix

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

330 Partages
Partagez306
Tweetez24
WhatsApp
Email
François Ruffin

GRATUIT
VOIR