« Ce pays que tu ne connais pas »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Quand un boxeur envoie un crochet du gauche, il ne prévient pas à l’avance. C’est donc par surprise que je publie aujourd’hui « Ce pays que tu ne connais pas », un uppercut moral qui atteindra, je l’espère, le Président de la République. Bienvenue en France Monsieur Macron !

Bienvenue en France Monsieur Macron !

Chaque semaine, le point en vidéo sur l’actualité de votre député ! A consulter également en podcast sur Deezer, Spotify, Itunes et Soundcloud !

10 réflexions sur “« Ce pays que tu ne connais pas »”

  1. ça soulage …de vous entendre .. bravo FRANçOIS demain j’irais voir a la librairie j’espere le trouver je vous ai vu a DOULLENS AU ROND POInT COTE D’ARRAS….je vous embrasse bien fort …la lutte continue ……..

  2. Ben, je ne vous aime pas beaucoup (la FI itou), oh… pas pour vos idées ! Parce je « plisse » un peu les yeux devant les « révolutions ». J’aime l’Histoire, je n’ai jamais vu une Révolution réussir avec ou sans violence … MAIS, pourtant, rien ne bougent sans elles, c’est si long (parfois plusieurs millénaires). Je n’aime pas la violence, peut-être cela est du à d’anciennes blessures (une partie de ma famille vient de Hautefaye : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_de_Hautefaye), alors je me méfie des « Révolutions », peu-être à tort.

    J’ai acheté votre livre, en vrai, en papier, pas pour coller sur ma Liseuse (attention, je fais tourner : j’ai de grands enfants 😉 ). Si je reste « critique » vis-à-vis du mouvement FI, une belle partie de Idées portées sont les miennes.
    Ces idées sont à porter à long termes pour pousser. Le livre acheté, il va tourner, vivre, de ma bibliothèque à celle des autres, et pourquoi ne pas « finir » (alors que c’est renaître) dans un de ces dépôts civiques : les « boîtes-à-livres ».

    En attendant, alors qu’il n’est que « commandé » à la FNAC (j’aurais du visionner votre vidéo avant pour aller directement chez l’éditeur); je n’ai qu’une envie : le Lire

    Merci

  3. Elisabeth GAUTIER

    Je viens de lire d’une seule traite votre livre reçu hier. Magnfique d’humanité. La part d’humanisme qui manque à Macron c’est vous qui l’avez au centuple. bravo et Merci

  4. François
    Je ne vous aime pas, car l’agressivité n’a jamais rien donné. De plus, vous n’avez aucune objectivité dans vos propos. Critiquer, proferer de la haine, demander le départ d’un président de la République, tuer moralement une personne, susciter les Français à la haine, tout cela amène à ce que nous avons vu samedi dernier à Paris….

    1. Bonjour M. Ruffin,
      j’ai lu votre livre, ce pays que tu ne connais pas, vu votre film, j’veux du soleil, je vous écoute parler… Je ne vais pas vous raconter ma vie parce qu’elle ressemble à tous ces GJ avec qui je manifeste chaque samedis depuis 5 mois, je veux simplement vous dire MERCI, MERCI d’être à nos cotés, MERCI d’être là

  5. Bonjour Mr Ruffin,

    Félicitation pour votre livre.
    Il est excellent, criant de vérité. Il faudrait que vous fondiez un parti unique avec Mélenchon et autre confrères car ces idées sont portées par trop d’individualités, c’est pour cela quelles ne grandissent pas . Il faut rassembler!

    Bonne continuation.

  6. WALLON Patrick

    Bonjour François,

    Super d’avoir écrit un livre pour enfin faire comprendre à une majorité que Macron est une pure escroquerie, un homme qui se dit président des Français et qui n’arrête pas de les rabaisser, les insulter et j’en passe et des meilleurs et qui en plus comme vous le dite si bien, n’aime pas la France et les Français, enfin, sauf les gros riches, ceux là sont sacrés.
    Je vais acheter votre livre et le lire avec plaisir et j’espère que beaucoup le feront afin de bien comprendre qui est Macron, un usurpateur, menteur, hypocrite, sans empathie, très imbue de sa personne etc.. mais aussi très mauvais comédien car ses discours de mauvais théâtre de cartier et souvent rempli surement de fausses anecdotes, (mais ça passe mieux comme) lol ! je n’y crois pas depuis sa candidature présidentielle.
    Quant à votre film, j’aimerais bien le visionner, mais où le trouve t-on ?,
    Et comme je l’ai déjà dit, si dans le futur, même si vous dite actuellement ne pas l’envisager, si vous vous présentez aux prochaines présidentielles il est certain que je voterai pour vous.
    Enfin une personne politique pour le peuple Français qui tient des discours de défense des moyennes et petites classes sociales et de soutien généreux, pas comme le mystificateur et Rouge Mélanchon qui prétend soutenir les GJ, laissez moi rire, ou pleurer plutôt. Mélanchon au pouvoir, ayayaille, si jamais ça arrivait, mais grand dieu, j’espère que non, je pense que je me flingue, pourtant je tien à la vie, j’ai tellement de choses créative à faire comme ma musique…
    Continuez à nous défendre et à nous soutenir, vous êtes formidable et unique dans ce milieu de politiques et autres corrompu jusqu’à la moelle.
    Salutations amicales.
    Patrick Wallon

  7. WALLON Patrick

    C’est encore moi François,

    je n’avais pas vu le lien sur la droite pour voir votre film, donc je suis heureux d’en avoir l’accès, merci encore pour toute cette franchise et tout ce que vous faites pour nous, les soit disant : « Français d’en bas ». tenez à ce propos une petite anecdote me vient à l’esprit : Ma mère a travaillé à Chelles en Banlieue de Seine et Marne où nous avons vécu 36 ans et moi fait mes études d’archi et travaillé pour un architecte du Patrimoine à Paris 8e pendant 22 ans, (au total pendant 26 ans à Paris) avec toutes les galères que çà comporte, notamment au niveau des transports en commun, 2 heures par jours avec toutes les perturbations quotidiennes et un licenciement économique en fin juillet 2009 à l’âge de 47 ans où on ne vous dit pas que vous êtes trop vieux, mais les patrons le pensent, par contre on oblige les retraités à continuer une activité, elle est où la logique là ?, pendant que des jeunes ne trouvent pas de travail, enfin bref !.. Résultat plusieurs années de recherches intensives, des candidatures spontanées à foison,et au début, juste au bout de 5 mois de licenciement : 2 mois dans un cabinets d’archi associés (frère et sœur), mais 2 personnes exécrables. Après : 2 activités dans le commerce, en partenariat au statut de VDI, (plus jamais çà) pour travailler dans le MLM) non merci ! et je ne remercie pas non plus le gouvernement et le Pôle emploi d’avoir créer ce statut infecte, pour soit disant créer 300000 emplois supplémentaires, d’ailleurs ils sont loin du but qu’il fallait atteindre, pas étonnant, (très mauvais souvenir pour moi), beaucoup investi et vraiment peu payé pour le travail fourni, et maintenant j’en suis réduis à faire de la manutention en interim longue durée depuis 2 ans, travail très dur et payé au taux horaire du SMIC, alors qu’en juillet 2009 je gagnais : 2300 euros Net. Merci au gouvernement et aux patrons de payer une misère des gens comme moi qui font un travail pénible, en attendant, eux se font du fric. et j’en reviens à ma mère, car c’est lié, qui a travaillée 20 ans dans cette clinique en tant que agent hospitalier, ensuite elle a été quelques années en laverie, 2 activités extrêmement dures et usantes. Et une fois en croisant la directrice, elle l’a entendu parler avec une employé en nommant les agents hospitaliers : « de petit personnel » et ma mère qui n’a jamais eu sa langue dans sa poche, lui a dit : « Mais Madame ! si vous n’aviez pas ce petit personnel comme vous dites si bien, et bien la clinique n’existerait pas… » et tout çà pour dire Macron et son gouvernement se fiche de 60 ou peut être même 70% de travailleurs Français qui sont des moyens et bas, (voir très bas salaires) et donc les considèrent comme du « petit personnel » qu’il insulte, rabaisse plus bas que terre.
    Désolé votre Altesse Macron, je n’ai peut être pas fait de grandes écoles, mais je n’ai pas fait non plus 30 ans de manutention, j’en ai dans la tête… et suis d’être bête…
    François, merci d’avoir compris tout çà… mais ça se comprend aussi, car vous êtes dans la sommes, une Région en grosse difficulté, moi dans l’Aisne depuis plus de 12 ans, entre Soissons, Laon et Reims dans le Nord où le travail se fait de plus en plus rare, et oui ! fausses faillites de grosses industries qui s’exilent à l’étranger pour avoir de la main-oeuvre au rabais, comme si un SMIC ou autres petits salaires étaient trop élevés.
    Vous savez, j’en ai tellement à dire et d’ailleurs je ne me gène pas sur Facebook notamment, que je pense écrire un livre aussi un de ces jours, sur la politique notamment, mais sur d’autres sujets qui fâchent également, (politique que je suis depuis mon plus jeune âge), et également sur toutes ces injustices, ces inégalités et autres et de cette politique de riches qui s’est menée près de 40 ans avec ces gouvernements successifs…
    Salutations amicales.
    Patrick WALLON ou pour mon nom d’artiste : Pat W le Persévérant ou PAT_02 pour atteindre mes 2 Chaînes YouTube.

  8. Christophe VALLARNAUD

    Bonjour,

    Félicitation, j’ai lu votre livre
    Magnifique BRAVO super livre
    Bonne continuation,

    Bien cordialement

  9. J’ai acheté et lu votre livre rapidement.
    Vous y avez apporté les éléments qui me manquaient en termes de preuves, preuves qu’Emmanuel Macron n’a jamais été de gauche, preuves qu’il a toujours été opportuniste…
    Mais a-t-il vraiment trompé son monde ? Ne savions-nous pas déjà, électeurs, avant même qu’il ne présente sa candidature à l’élection présidentielle, qu’il était libéral du point de vue économique, qu’il était imbu de sa personne, qu’il se voyait Louis XIV, puis démiurge, avant même d’accéder à la mandature suprême, la présidentielle ?
    Roi Soleil, puis jupitérien… Son cas relèverait certainement de la psychiatrie car il y a une certaine démesure entre ces capacités, dont vous dénoncez dans ce livre les fondements, et la réalité de ses actes, tous portés vers une droite extrême (je n’ai pas dit vers l’extrême droite).
    Mais alors pourquoi un gouvernement se prétendant de gauche l’a mis en avant ? Que François Hollande fut un opportuniste est une certitude, tout comme un autre François, qui a fait de la division son marché.
    Ces deux François voulaient le pouvoir, l’ont obtenu… et ont mécontenté, chacun à leur manière, le peuple de gauche.
    Ils ne sont malheureusement pas les seuls ; parmi les partisans de la gauche, on compte un certain Laval et, plus récemment, un certain Vals (d’autres pourraient apparaître dans ce tableau, dans cette porosité entre la gauche et l’extrême droite).
    Pourquoi les médias ont-ils encensé ce « premier de la classe » incapable de se confronter à la nation, incapable de la comprendre, et surtout de l’entendre ? Et, au-delà de cela, pourquoi les électeurs ont-ils voté pour ce Puyi, empereur fantoche aux mains de l’ultra-libéralisme ?
    Car il faut bien un moment se poser les vraies questions. À l’heure où j’écris ces lignes (14 juillet 2019), sur pratiquement toutes les chaînes, on dénature des actes (in)civiques d’activistes. Sont-ils des gilets jaunes, sont-ils des black-bocks (pas sûr de l’orthographe) ? Leur réponse est celle d’une non-réponse de la part du gouvernement. Dans ces réponses, on voit surtout une fragmentation pratiquement institutionnelle entre un peuple qui tente coûte que coûte de survivre et une autre France, pratiquement inaccessible, d’une France qui a le droit de pouvoir s’acheter une voiture sinon neuve, du moins potable, de se loger en location sans fournir des garanties plus longues qu’un mémoire de doctorat, qui croit dur comme fer que le 14 juillet est un moment de fraternisation. A minima, avant, j’acceptais d’entendre le journal de France2 ; aujourd’hui, lorsque j’entends parler de perspectives basées sur des salaires de plus de 3000 €, alors que la majorité des gens essaie de se « démerder » avec 1200 €, j’hallucine. Il serait temps
    Car de cette fraternisation, il n’en est rien. Elle n’existe pas, même dans les interstices. Au mieux, on peut voir quelques « bourgeois » offrir un pain au chocolat à un SDF. Poudre aux yeux. On se lave la conscience par un acte de bienfaisance.
    Et il faut là encore s’interroger ? Pourquoi Emmanuel Macron a franchi la barre des 20% lors du premier tour des présidentielles ? Pourquoi a-t-il gagné ces élections ?
    Personnellement, je ne suis pas allé voter lors de ce deuxième tour, car entre la peste et le choléra…
    Rebelote lors des élections européennes. Et, à plus de 50 ans, je pousse un coup de gueule : peuple de gauche, unissez-vous ! Car la division de la gauche, sur des éléments dignes de la « querelle des icônes » de l’ancienne Constantinople n’a que trop duré. Aujourd’hui, parce qu’on a acquis un petit pouvoir au sein d’une entreprise (sans majoration de salaire, bien entendu), on se croit supérieur. Crétinisme ouvrier, mais tellement salutaire pour se croire exister. Lorsque, pour survivre, il faut dépecer l’autre, on regarde toujours du côté du plus faible. Il serait temps de regarder si, du côté du plus fort, il n’y a pas mieux à prendre.

    Cordialement,

    Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ne manquez aucun Bulletin !