Burn Out : « Les employeurs doivent payer ! »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

J’étais l’invité ce matin de Patrick Cohen sur Europe 1, pour parler notamment de ma proposition de loi sur la reconnaissance comme maladie professionnelle des troubles psychiques liées au au travail. Parce que c’est un véritable parcours du combattant pour les salariés. Parce qu’ils sont reconnus comme accidents du travail. Ce sont donc nos cotisations qui payent les erreurs managériales dans les entreprises. Il faut que les employeurs payent ! Parce que c’est leur responsabilité, et parce que la sanction sera le seul moyen de lever ce tabou dans les entreprises.

1 réflexion sur “Burn Out : « Les employeurs doivent payer ! »”

  1. Bonjour, j ai fait un burn out très sévère en septembre 2013 alors que je travaillais enfin en CDI mais c était trop inhumain à la sécu. Ne pas dépasser 3mn30 par appel. On est sur écoute,jugé sur le temps dépassé et les réponses. Convoqué chaque semaine… J ai craqué. Est ce la faute de la sécu ? En parti seulement. Mon mari est mort en 2002. Moi licenciée 4mois après son décès j étais caissière mais j ai demandé plus d heures et si possible des horaires convenables car 3 enfants jeunes à élever : ils ne font pas dans le social m ont ils repondu. Qq mois après, 1 an après mon mari c est moi qui ai eû un accident de la route. 1 an sur la touche mais je marche donc chance tout de même 3 ans en contrat aidé puis fin que des CDD de mi-temps de temps à autre… puis ce CDI à la sécu après 13ans de vie précaire je croyais que c etait ma chance… ce travail m’a achevé mais les années précédentes m avais déjà bien rognées alors je ne sais pas qui devrait payé… Je suis en Inva 2eme catégorie depuis et ce n est pas l employeur sécu qui me paie mais la sécurité sociale,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Reste informé !

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député.