Le bulletin de Ruffin

Le bulletin #63 : On change de cuisine ! (Paysans, Révolution & XV de France)

Aujourd'hui, comme Giscard, je m'invite chez les Français: dans la cuisine d'un autre François, maraîcher à Picquigny,en pleine crise du Lubrizol.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email

En podcast :

14 réflexions sur “Le bulletin #63 : On change de cuisine ! (Paysans, Révolution & XV de France)”

  1. L’affaire Lubrizol prouve que la pollution va précariser les plus fragile économiquement ! merci Monsieur Ruffin pour votre mise en lumière !

  2. Surtout François Ruffin que nous aimons bien, ne tombez pas dans le « Je sais qu’ils ne peuvent pas comprendre » ! qu’est-ce que vous en savez que ceux qui vous regardent ne peuvent pas comprendre !

    1. Juste que s’ils comprenaient, ils ne le feraient pas, sinon, ils le font exprès et c’est encore plus dégueulasse !
      .

  3. Un mec normal n’a pas la télé. La preuve : je n’en ai pas 😉 et du coup j’ai plus de temps pour faire des choses et vivre selon des horaires naturels… N’essayez pas, vous risquez d’aimer (après 3 semaines de désintoxication).
    Réforme agraire et partage des terres… C’est plus qu’évident.

  4. Dominique Hervy

    Encore une fois, merci Député Ruffin. Les témoignages sur les effets sanitaires immédiats de cette catastrophe de Lubrizol n’ont, que je sache, produit aucun long article dans les media papier ou autre. Les intoxications rapidement subies par les pompiers n’ont pas fait de bruit… etc… Que dire des futures investigations de la presse sur les effets à venir: elles seront quasi inexistantes. Ceci étant, il est nullement besoin d’être un cador pour imaginer que les conséquences d’un tel accident ne s’enfouiront pas profondément dans le centre de la Terre avant fort longtemps. L’innocuité n’est pas pour demain – hélas. La « douloureuse » que va engendrer la carence de l’Etat dans son obligation de surveiller ces bombes à retardement va forcément être colossale. Et, comme d’habitude, jamais personne ne sera inquiété judiciairement. Sauf si de très courageux lanceurs d’alerte se manifestent un jour!

  5. Lequy François

    à propos de sport je comprends ce que dit F Ruffin. Pour ma part je n’ai pas apprécié les sports collectifs depuis longtemps. Au foot en sixième, d’une part, je devais avoir un retard de croissance, j’étais plus petit que la moyenne. J’avais la place coupeur de citrons à la mi-temps comme on dit, on me faisait jouer 5 mn pour la forme. En 4ème, toujours plus petit que les autres, j’ai commencé à apprécier le rugby qui nous étais enseigné par les jeunes profs. Mon Collège d’Enseignement Général de Stenay venait d’être transformé en Lycée et accueillait beaucoup de nouveaux profs originaires du sud-ouest qui nous faisaient faire du sport (donc du rugby qui débarquait chez nous pour la première fois en 1968) car notre prof. officiel de sports souffrant d’un décollement rétinien ne pouvait rien nous montrer (véridique!). J’avais donc la possibilité de jouer soit talonneur soit demi de mêlée ou d’ouverture au rugby ce que j’appréciais. Malheureusement notre premier match (contre Verdun) les joueurs d’en face avaient presque tous des chevalières (sorte de grosse bague) au doigt et s’en sont servis pour dégommer les gens de notre équipe sans jamais être sanctionnés par l’arbitre. Tout cela m’a dégoûté des sports collectifs… Le seul sport d’équipe que je fais c’est de la joëlette en montagne l’été ou dans la campagne de ma région CHAMpagne-ardennesALsaceLOrraine
    Par ailleurs, je suis allé cette année au Japon accompagner des handicapés. Notre voyage devait au départ se dérouler en octobre 2019 mais comme s’annonçait la coupe du Monde de Rugby, nous sommes finalement partis en juin 2019 pour éviter la flambée des prix de l’hébergement, et aussi les typhons par la même occasion !

  6. Si, si, François ! On peut comprendre ton indignation que la diffusion des événements sportifs nationaux soient privatisée et que tu ne puisses plus les voir sans payer !!!
    Même si on ne s’intéresse pas au foot, ce qui est mon cas.
    Et là, on fait le constat : oui, on a changé de période.
    La privatisation, le capitalisme, ont tout investi.
    On est de la revue !
    On s’est fait bananer.
    La Nation est une composante dépassée.

    1. oui…

      « Conférence partager & protéger la terre »
      Invitation pour un colloque à l’Assemblée nationale organisée par le député Dominique Potier sur la future loi foncière le 27/11 de 16h à 19h

  7. C’est bien toi ça François
    Tu fais toujours ce que tu dis
    ÊTRE PROCHE DU PEUPLE FRANÇAIS EST POSSIBLE MÊME LORSQUE L’on EST DÉPUTÉ
    ILS SUFFIT SEULEMENT
    DE LES AIMER
    MERCI🌷🙏🏽
    Nous t’aiment aussi❤
    Frida Raimbault

  8. Merci François pour cette vidéo! Merci de partager vos connaissances, vivement un changement de gouvernement!! Marre de toutes leurs magouilles!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *