Le Bulletin #43 : Un zinzin à l’Elysée !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Du « boxeur gitan » à l’ingérence russe, en passant par le Ministère de la Vérité, la Loi anti-casseur, la perquisition à Mediapart : Macron est atteint d’une folie. Une folie qui le dépasse. La folie d’une classe saisie de démesure.

Et puis, sinon, on revient sur les lapins et les poules de Whirlpool à Amiens et surtout, l’histoire de Moïse, ce révolutionnaire !

Un excellent visionnage et adé !

Un Zinzin à l'Elysée, les poules de Whirlpool & Moïse contre l'oligarchie !

Mots-clés :

Les dernières publications

Sur le même thème

Pas un mot de compassion

Dans l’hémicycle, nous nous levons pour des policiers, des pompiers, peu importe l’uniforme. Pour la France en jaune : pas un mot de compassion.
Depuis douze moi, pour les Français en jaune, le gouvernement n’a eu que des « silences complices ».

J’ai vu…

Les mines d’or à Salsigne, les vautours de l’immobilier à Perpignan, Francéole sacrifié à Buzon, les classes fermées à Ailly, Luxfer détruit à Clermont, le « Surf parc » à Nantes, j’ai vu.
Le doute n’est plus permis : qu’on les laisse faire, et ils iront jusqu’au bout.

Demande d’une mission d’information sur les bénéfices des Gilets jaunes pour les Français

L’Assemblée nationale vient, nous l’apprenons, de créer une mission d’information sur le coût pour les Français du mouvement des Gilets jaunes. Pourquoi pas. Nous avons aussitôt demandé une mission sur les bénéfices pour les Français du mouvement des Gilets jaunes.
C’est avec un sinistre prisme d’experts comptables que les macronistes regardent notre Histoire : et quelle est l’évaluation de 1789 ? Et l’audit des grèves du Front populaire ?
Notre lettre à Roland Lescure, président de la Commission des affaires économiques.

Partagez cet article :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Tous les podcasts :

il est ou le bonheur couv

Il est où, le bonheur

« Nous sommes tous sur la même planète, tous sur le même bateau. » Le mardi 23 juillet dernier, Greta Thunberg et ses jeunes amis visitaient l’Assemblée nationale. « La bataille pour le climat, nous la gagnerons tous ensemble ! »
Ah bon, vraiment ?

Retrouvez le dernier livre de François Ruffin en librairie. En savoir plus.

Restez informés

Une fois par semaine, toute l’actualité de votre député. Retrouvez également nos newsletters sur Messenger et sur Telegram.

Commentez

3 réflexions sur “Le Bulletin #43 : Un zinzin à l’Elysée !”

  1. On est enseignants dans le 13 ème à Paris (collège) et on veut se battre pour la défense et la pérénitation des postes D’AVS au collège. Ils sont arrivés avec 4 mois de retard et on se demande s’ils seront reconduits l’année prochaine. Ils sont vraiment indispensables !!! Peut-on vous transmettre nos revendications pour nos collèges AVS et pour nos élèves ? Cette question reviendra-t-elle à l’assemblée. Je vais aussi contacter Aurelien Pradier.

  2. Catherine MARCHIO

    Bonjour François Ruffin.

    D’où je parle : je vous apprécie et vous soutiens car vous n’êtes pas un homme politique avec ses ambitions personnelles de carrière politicienne (un non-sens civique), qui nuisent de ce fait au peuple qu’il est censé représenter et défendre. (D’où les Gilets jaunes qui ont enfin compris que l’on n’est jamais si bien servi que par soi-même…)

    Votre sens de l’honneur et de la probité, vos scrupules sincères font de vous une exception dans ce monde de compromission par définition. Vous êtes un citoyen agissant, issu de et DANS le peuple, doublé d’un journaliste dont la quête de la vérité est le moteur, et d’un artiste dont la lutte contre l’injustice est la raison d’être (un véritable artiste ne peut pas tricher : ce serait se (re)nier, un suicide !).

    Il y a toutefois (une fois de plus…), une faille à la logique de votre raisonnement, qui l’invalide, selon moi.

    Si telle était la conviction profonde d’Emmanuel Macron (le petit peuple n’a pas les moyens de penser par lui-même), il ne ferait pas tout depuis le début pour museler ce même peuple par ses mesures de précaution : secret des affaires, loi anti-fake news, qui ne visent justement qu’à soustraire la vérité à des êtres pensants puis potentiellement, agissants.

    Quant à l’ingérence russe, prétexte fantasmé par Macron pour en justifier ouvertement, pourquoi ne pas avoir embrayé sur Benalla et son contrat avec l’oligarque mafieux russe alors qu’il était encore à L’Élysée ? À la lumière scandaleuse de cette affaire révélée par Médiapart, et qui lui a valu une tentative de perquisition illégale sur ordre du gouvernement, l’ennemi tant redouté est (doublement) à l’Élysée, justement !

    C’est cela le vrai comique de l’histoire, il me semble. Ce qui boucle la boucle : si l’ennemi de la France, c’est Poutine du point de vue de la France, alors, nous sommes en pleine trahison d’État, n’est-ce pas ? Un autre vrai motif de destitution de Macron, qui de plus vend la France à l’ennemi morceau par morceau sous nos yeux impuissants, en toute impunité.

    Vous êtes trop intelligent ou avisé pour l’avoir « oublié »… Ne seriez-vous pas en train de tirer (avec plus de talent) les ficelles du peuple, vous aussi ?… En bon stratège, vous le gardez pour plus tard ?
    Il est vrai qu’en cas de destitution, ce n’est pas à LFI que cela profiterait… pour notre encore plus grand malheur !

    Aussi, ne publiez pas mon commentaire. 😉

    Catherine, rien en cheffe (RSA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *