Bulletin n°35 : Erysichthon, le roi du béton !

De la Grèce à Kolbsheim, un mythe antique contre Vinci et sa faim de profit.

Bon visionnage !

35 réponses à “Bulletin n°35 : Erysichthon, le roi du béton !”

  1. françoise lévêque 1 octobre 2018 à 11:10

    bonjour je ne peu plus le piffrer macron alors le jour ou il partira je ferai la fête courage a vous et bonne chance

    Répondre

    1. Les Sarkozy, Macron et autres ne sont que des marionnettes, des paravents qui cachent ceux qui détiennent réellement le pouvoir : la finance, les producteurs d’énergies, les groupes chimistes, etc.. D’ailleurs au gré du système électif ils changent. Et rien ne change, CQFD.
      Ne nous trompons pas d’ennemi, et surtout ne perdons pas de temps et de force avec les porteurs de parts en blanc. C’est plus haut qu’il faut saper et abattre.

      Répondre

  2. rinaldo crespi 1 octobre 2018 à 11:12

    heureusement que vous avez l’énergie de vos convictions

    Répondre

  3. Bonjour François
    J’aime bien et j’apprécie tes prises de paroles, tes coups de gueule… mais là… quel rapport entre Erysichton et le…béton ? Le béton, je pourrais t’en parler des heures, le problème ce n’est pas le béton, mais ce sont les élus cons et corrompus (j’en connais des tas), les entreprises capitalistes et corrompeuses. Le problème ce n’est pas la matière, mais les projets débiles et qui ne servent à rien, si, servent servilement le capital ! Et comme tu dis le problème c’est aussi la Justice… les petits arrangements « entre amis ». et pas forcément le préfet, d’ailleurs !
    Sylvie Roman, journaliste de presse spécialisée (archi, urbanisme et…béton !) Bises amicales

    Répondre

  4. Salut,
    Celui qui réussit à faire passer les messages actuellement, sur l’urgence écologique, c’est bien Aurélien Barrau.
    Il faudrait que pour le bulletin 36 vous échangiez avec lui.
    Voulez-vous le rencontrer ?
    Bien à vous

    Répondre

  5. Cher François Ruffin, j’apprécie tes prises de position, ton engagement, tes convictions, ton courage d’afficher tes doutes. Le parallèle entre le roi déboiseur et notre société dévorante est plutôt bien vu et ton final m’a fait sourire, la tête que tu fais avant ta phrase de conclusion qui témoigne que tu ne te prends toujours pas au sérieux. Ouf ! Une impression, comme un conseil d’auditeur-spectateur : il faudrait que tu sois un chouïa plus synthétique dans tes explications et développements. C’est long 15 minutes…Bon courage et bonne continuation.

    Répondre

  6. Bernard Baudouin 1 octobre 2018 à 12:18

    Monsieur Ruffin quel j’aime beaucoup de part sa franchise , son desir d’une societe humaine et equilibree se doit de travailler son elocution : parler calmement , utiliser un vocabulaire respectueux, eviter les « Putain,merde etc « ……..cela afin de pouvoir acceder un jour aux plus hautes fonctions ce qui ravierait ses supporters dont je fais partie.

    Répondre

  7. Françoise Felce 1 octobre 2018 à 13:17

    Merci infiniment, Monsieur, pour ne pas nous prendre pour des idiots et de nous proposer un discours intelligent en langue commune.

    Répondre

  8. Cher François,
    tu dis « je pense  » qu ‘il y a un murissement des idées  » etc ;
    nous, à la confédération Paysanne, au lieu de se livrer à un pénible référendum, quand on libère un péage autoroutier de Vinci , en protestation d’un « outrage à la nature « , on fait plus que penser !! on constate , on mesure à l ‘argent que nous donne les automobilistes, qui pourraient passer gratos, on mesure le degré d ‘adhésion à nos idées ; c’est çà le génie de l ‘action directe non violente ; çà permet d’avancer à grands pas !!
    Alors, on compte sur toi pour défendre les futurs « prisonniers politiques  » qui vont oeuvrer pour faire avancer nos idées ; Rosa Parks, Bové , tous ces gens ont fait avancer nos causes en mettant le pouvoir au pied du mûr , par des actions illégales mais justes ;
    Organiser une riposte nationale,par des actions fortes , liant le parlement à la « force du peuple « , spontanée, voilà la question du moment , à la veille des Européennes ; la conf , à 3h de Paris , dans l ‘Indre , a semé sur une parcelle accaparée par un financier Chinois ( Chinois ou Gaulois , ce n ‘est pas la question, mais quand même!! et la souveraineté alimentaire ? )
    Qu ‘attendent nos Insoumis pour se joindre , nationalement , à cette action exemplaire, pédagogique , en créant un Collectif, comme pour Notre Dame des Landes ? à propos de film, as tu vu  » Tous au Larzac  » ? sans doute pas ; c’est la dernière grande victoire de tout « un mouvement  » qui devrait inspirer le parlementaire brillant que tu es,mais trop jeune pour avoir connu cette affaire du Larzac :ce film en plus d’être beau esthétiquement , c’est un mode d ’emploi pour gagner!
    Alors , tous dans l ‘Indre , pour garder nos terres nourricières?
    Nous comptons sur toi ,nous les paysans insoumis qui restont encore (pire que la disparition des oiseaux !! en 40 ans , disparition de78% des fermes ,au profit de l ‘agro bussines ;
    Bizzzzzzzzzzzzz d’un apiculteur , qui , lui, ne se suicidera pas ;
    Vive la désobéissance civile non violente !
    Volem viure al Païs !!

    Répondre

  9. j-louis hericher 1 octobre 2018 à 14:30

    bravo , l’action des élus insoumis donne une belle idée de se que sera la prochaine république et aide à construire l’espoir

    Répondre

  10. L’histoire de ton roi c’est celle du capitalisme, qui ne peut pas vivre sans la croissance et qui pour cela est obligé de tout dévorer et finira par faire que l’humanité se dévore elle-même si l’humanité continue à lier son destin au capitalisme…Je lis en ce moment le livre de Paul Alies « gratuité VS capitalisme », Alies montre que la capitalisme se nourrit sans cesse des communs gratuits, il a commencé par les « enclosures » c’est à dire le découpages des communs (des terres appartement à la communauté) pour les vendre à des propriétaires privés il continue en dépeçant nos services publics avec cette même logique, allant maintenant jusqu’à privatiser le vivant (brevet sur le vivant) etc etc .. mais quand avec le capitalisme nous auront permis que tout soit une marchandise que restera-t-il à dévorer ? L’humanité est déjà en train de se manger !
    Alies rappelle ce que Rousseau écrivit dans son discours sur »les origines des inégalités » :Au premier qui ayant enclos un terrain s’avisa de dire : Ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, … il eût fallu leur crier : “Gardez-vous d’écouter cet imposteur ; vous êtes perdus si vous oubliez que les fruits sont à tous et que la terre n’est à personne!”

    Répondre

  11. je kiffe souvent tes bulletins car on sent que tu parles en réfléchissant et en partageant (l’auditeur est un tout petit peu « acteur » ou en tout cas validé comme partenaire)
    tes références culturelles sont très bienvenues aussi parce que pas élitiste ou sectaire (en tout cas le « ton » montre qu’il n’est pas question de ça)et montrent que l’on n’est ni perdreau de l’année ni hors sol dans l’aventure humaine
    merci et continue
    tu traces un chemin qui me convient

    Répondre

  12. Merci pour ton travail de journaliste : avoir listé les ZAD de France. Pourrais-tu y consacrer sur ce site une page permanente et régulièrement réactualisée ?

    Répondre

  13. Bravo François
    Je suis familier avec toi car je me considère comme citoyen de milieu modeste .J ai 82 ans et derrière moi trente trois ans de syndicalisme.
    A mon avis pour que les gens du peuple comprennent ce que le vote engage pour mettre en place des élus il ne faut pas mettre des gens issus de la bourgeoisie ou de ENA.
    Pour cela on devrai leur apprendre des la 6 iéme comment fonctionne le sénat l ass nationale la justice etc.
    Education nationale est la pour abaisser le savoir des gens .Les riches on leur école privé.
    Les ignorants on les manipules comme bon leur semble .

    Répondre

  14. Monsieur,
    Je ne suis pas très instruit mais je crois avoir compris que certaines forces politisée ont fait construire en France des tas de travaux inutiles (genre gare TGV de Montpellier, des millions de ronds points, ….) et on fini par comprendre comment le pays se trouve avec une dette énorme qui n’a fait que remplir certaines poches sous le fameux slogan « intérêt public ». Certains maires des villages ou autres agglomérations se sont révoltés contre les viols subit sous couverts d’institutions à l’échelle régionale ou nationale.
    Pourquoi ne serait-il pas possible de créer une force par un genre d’association des mairies et ce à l’échelon national. Le but serait de créer des « chantiers nationaux » ou chantiers « régionaux » ou chantiers « municipaux » qui décrocheraient les attributions d’exploitation avec tout ce que cela pourrait amener en mesures sociales. Des salaires décents à la place de chômage, des emplois locaux plutôt que des emplois de travailleurs étrangers exploités honteusement. Peut-être même le choix pour le fonctionnement de ces chantiers aurait un préférentiel local. Et pas d’ « optimisation fiscale » au Luxembourg ou ailleurs. Il y a combien de municipalités en France, cela représente quel montant total des subventions, quel serait le capital possible à collecter pour créer cette force publique ?

    Répondre

  15. d accord !

    Répondre

  16. Bonjour,
    Une amie me fait lire ou écouter souvent tes positionnements.
    Sauf erreur de ma part je n’ai pas vue de prise de position sur le papier du « Parisien » qui a parlé de l’explosion du budget de L’Assemblée Nationale depuis 12 mois… Cela m’étonne un peu que tu ne t’intéresses pas à ce sujet sensible pour les français … A croire que pour un tel sujet il n’y aurait plus de majorité et d’opposition dans cette Assemblée qui est sensée représenter notre Peuple… !??
    Et cela donne l’impression que notre Révolution de 1789 a vraiment un air d’inachevé.
    Un peu déçu.

    Répondre

  17. Caroline Palfi Piot 1 octobre 2018 à 18:37

    Bonjour , cela fait à peu près 15 mois que je vous suis et je bois vos paroles ! Un immense merci pour ce que vous faites et votre parole vraie , ça fait tellement de bien ! Vous me donnez envie de m’intéresser à la politique et d’y croire , ce qui n’était pas gagné !
    Sachez que je parle de vous partout , aux autostopeurs que je prends ,à la marchande du kiosque quand j’offre Fakir ,dans notre choeur de femmes où vous faites parfois la une etc. Sachez également que je m’applique à vous faire un petit fan club sur Genève !Surtout ne lâchez pas l’affaire , on a tellement besoin de gens comme vous !Je vous souhaite une tonne d’énergie et une foi sans limites ! Avec toute ma gratitude , Caroline Palfi Piot

    Répondre

  18. Bonjour à tous,

    Je pense qu’il est temps de créer un mouvement qui propose son propre modèle de société. Il faut faire des choix qui dans un siècle on puisse dire, c’était la bonne décision. Il faut avoir une vision à long terme et sortir de ce cercle vicieux lié à la croissance économique. L’avenir, c’est au contraire la décroissance, la lutte contre l’obsolescence programmée, le zéro déchet, les circuits courts, l’éducation, le crédit énergie (un forfait pour les besoins primaires et le loisir à prix réel carbone), les potagers citoyens etc…
    Je ne pense pas que le board actuel de la F-I soit sincèrement porteur de ces valeurs, il y a une autre voie en emprunter, la vôtre, la nôtre

    Bien à vous

    Répondre

  19. Bonsoir François, merci, merci pour tout lorsque tu prends la parole je comprends tout c’est clair, limpide, bon courage au royaume des dingues et encore merci.

    Répondre

  20. Bonsoir François,
    Gardez courage, il le faut. Tout n’est pas perdu.
    Quand je suis démoralisée j’écoute le dernier discours de Salvador Allende. Cette écoute me donne du courage :

    « Tienen la fuerza, podrán avasallarnos, pero no se detienen los procesos sociales ni con el crimen ni con la fuerza. La historia es nuestra y la hacen los pueblos. Vivan los trabajadores… »

    (Ils ont la force, ils pourront nous écraser, mais les processus sociaux ne s’arrêtent pas, ni avec le crime ni avec la force. L’histoire est à nous et elle est construite par les peuples. Vive les travailleurs, etc… »

    Répondre

  21. Brillant comme d’habitude, gardez le cap et la motivation, vous représentez notre beau futur !
    On est avec vous !!!

    Répondre

  22. Josette SAINT MARC 1 octobre 2018 à 22:27

    Bonjour
    J’adhère totalement à tout ce que vous dites,à un point que je m’étonne de cet alchimie!Je suis très admirative de votre côté très humaniste,humain sensible!!Philosophe!!!Une manière différente d’aborder la politique!Ça fait du bien!Je suis une férue de psychologie,de relations humaines,de questions existentielles!Effectivement cette course « vers le toujours plus » sensée apporter du Bien être pour ne pas dire Bonheur,est une quête sans fin!Une illusion!Question existentielle!Le travail doit être intérieur pour trouver son épanouissement,sa raison d’être!Et après on court moins vers cette folle consommation qui tue la planète!Cette compétitivité débridée,destructrice,assassine et nous tire vers le bas!Compétitivité oblige!Jusqu’où?La Coopération serait plus constructive!!Une prise de conscience effectivement est entrain de se développer!Le chemin est long!La Persévérance paye!!!!En tout cas merci pour votre engagement aussi sincère.
    Cordialement

    Répondre

  23. Merci pour cet encouragement à ne pas trop désespérer…
    Même si c’est dur, étant donné les situations sociales et écologiques et la puissance de l’oligarchie aveugle.

    Répondre

  24. Catherine Saint-Guily 2 octobre 2018 à 11:13

    Oui, la comparaison avec Erysichton de ce néo-libéralisme dévorateur (ou de cette ploutocratie dévoratrice) est vraiment pertinente ! D’autant que Déméter était la déesse des moissons et que, pour s’enrichir, il aurait peut-être mieux valu tenir compte de ses conseils.
    Pour cette histoire de béton pas propre, c’est quand même sidérant que la Justice se mette elle-même en dessous de l’ordre public, c’est à dire fasse elle-même passer la loi en-dessous d’une question de police.

    Répondre

  25. Bonjour.

    Je me permets une petite idée. Les gens ont un grand besoin d’intelligence et de mots permettant d’expliquer précisément où il est possible d’agir, et comment comprendre précisément les ressorts de manipulation. Je lisais récemment un livre libérateur qui s’appelle les 4 accords Toltèques de Don Miguel Ruiz. Dans cet ouvrage il est fait référence du « mitote », sorte de voile nuageux empêchant d’accéder au réel. Pour moi, le travail que vous faites M. Ruffin permet d’égratigner ce voile nuageux, et parfois d’ouvrir une brèche sérieuse. C’est un travail précieux. Natacha Pollony parlait récemment de paresse entretenue par le système par exemple, et vous, vous parlez d’un roi qui se mange lui-même. Il faut absolument développer ces thèmes et se battre pour expliquer et démontrer tout cela. Mais également démontrer que la réalité tranquille de nature est une chose merveilleuse, en cela qu’elle n’a pas besoin de guerre, pas besoin de restrictions, pas besoin de compétition, pas besoin d’urgence, pas besoin de travail 8h par jour. Le mitote, lui, protège les tyrans qui se cachent derrière. Tout ces gens qui se pensent supérieur…vous avez raison de dire qu’une assistante maternelle devrait gagner bien plus qu’un directeur du marketing, un paysan (bio) devrait être admiré et protégé, un guérisseur devrait reprendre sa place au centre du village, autant que le sage. Le béton quant à lui devrait évidemment disparaitre complètement. Froid et disgracieux, il est à l’image des gens qui le vénèrent. Un bunker c’est moche. Je finirais en disant que les produits Demeter sont une dose d’amour, de temps et de joie. Demeter, ce label Bio profondément ancré dans le respect de la nature. C’est une très bel exemple que d’en avoir cité l’origine. Merci M. Ruffin.

    Répondre

  26. t’as raison Francois, garde le cap, ca murit petit a petit. tiens bon, l’heure viendra, en attendant on est nombreux a etre suspendu a ton courage

    Répondre

  27. Merci François pour ces moments d’échanges intelligents et rassurants .
    Tes bulletins aident vraiment à ne pas baisser les bras!
    tes comparaisons mythologiques illustrent parfaitement ce qui arrive en ce moment : nous commençons à nous dévorer/ déchirer ! et c’est insupportable!
    je profite de ce moyen d’échange pour appeler chacun(e) à voir le documentaire  » Libre » retraçant plusieurs années de l’action simplement humaine de Cédric Herrou dans la vallée de la Roya.
    Partout le cynisme et l’inhumanité du système bien huilé basé sur le Profit et la Défense des Intérêts de certains gagnent sur les actes de solidarité et de volonté de vivre en paix les uns avec les autres. Tenons bon ! Ne nous laissons pas gagner par leur poison vicié!
    Nous sommes plus nombreux !Nous ne nous résignerons pas!
    De tout cœur et de toute Rage avec toi ! mon soutien indéfectible.
    Amicalement.
    Anne

    Répondre

  28. Cher François,
    Ces interventions de ta part sont vraiment très fortes et d’une justesse implacable. Moi aussi je n’ai plus aucune confiance dans la justice surtout si tu as lu les documents que je t’avais envoyés à propos du service des tutelles de Pierrefeu du Var. Il m’a été dit que face à la justice, j’aurai toujours tort.
    Ce que tu dénonces à propos de l’éradication d’une forêt, d’un paysage, est un vrai cauchemar, tout cela pour Vinci !
    Continue de dénoncer, nous sommes avec toi. Amicalement.

    Répondre

  29. Bonjour,

    Depuis que j’ai pris connaissance de Fakir, et plus encore depuis que j’ai rencontré François Ruffin à Grenoble pour « Merci Patron », je reste sidéré (entre autres) par sa pertinence, sa clairvoyance, son intelligence, sa pugnacité, son exemplarité, et sa capacité de douter.
    J’espère sincèrement qu’un jour il sera Premier Ministre, Président de la République, ou autre poste de très haute responsabilité avec la possibilité de réformer la France et ses institutions en profondeur.
    Car il fait partie des nombreux individus qui ont à peu près tout compris des impostures et des travers de notre société et de ceux qui en tirent les ficelles.

    Répondre

  30. Lequy François 6 octobre 2018 à 03:25

    petite remarque à propos de la façon de prononcer Kolbsheim et pour ne pas fâcher les germanistes en général et les Alsaciens en particulier (enfin les chamallos de l’est de cette région), si tu dois en parler aux médias le lieu se prononce Kolbs-heim et non pas Kolb-sheim (façon english)ou Kolb-cheim (façon française) ou Kolb-scheim (façon teutone) comme tous les noms de villes et villages alsaciens qui se terminent en heim.
    Kolbsheim signifierait la maison de Kolb le s entre Kolb et heim servant à faire le génitif comme en anglais ‘s.
    signé : un chamalo du centre c’est à dire un Lorrain qui a vécu 4 ans en Alsace et fidèle lecteur de Fakir.
    NB: dans la série rigolons avec Hollande, un Chamalo occidental s’appelait autrefois un Champenois ou un Ardennais tout comme un Picard est maintenant un bas du haut!

    Répondre

  31. Laurence Louet 17 octobre 2018 à 17:37

    Toutes les batailles pour la Terre sont importantes mais je voudrais que vous regardiez vous les insoumis , du côté de la Guyane qui est immense et qui n’a pas de population aussi instruite que l’Alsace , où en est le projet de méga mine d’or que nôtre Midas veux faire creuser en détruisant et polluant pour des siècles et des siècles?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre député, votre voix

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

798 Partages
Partagez752
Tweetez46
WhatsApp
Email