Aller plus loin

Sur le même thème

À la Une

bolloré

Secret des affaires

Monsanto, Bayer, Sanofi... Ils baîllonnent médias et journalistes, avec l'aide de la majorité et de leur Président.

Bulletin n°28 : Anniversaire du non, misère de la psychiatrie, non-inscrits & loi Agri !

Retrouvez le 28e Bulletin de Ruffin, tourné hier soir dans les jardins de l’Assemblée nationale (on vous fait découvrir, comme ça, au fil du temps, les lieux, quand même). Avec au programme : retour sur l’anniversaire du Non au référendum de 2005, la psychiatrie de la misère et misère de la psychiatrie au Rouvray, à côté de Rouen, un petit topo sur la vie des non-inscrits (et c’est pas jojo !) et un retour, tout de même, sur le projet de loi agriculture !

François Ruffin

Né à Calais, j'ai grandi à Amiens. J'y ai fondé le journal Fakir, puis réalisé le film Merci patron !. Élu sous l'étiquette Picardie debout ! (FI, PCF, EELV, Ensemble), je continue à jouer tous les dimanche en vétéran avec l'Olympique amiénois et à m'occuper de mes deux enfants, de 5 et 8 ans, en garde alternée.

Votre député, votre voix !

Something went wrong. Please check your entries and try again.

9 Comments

  1. Valérie Traverse sur 30 mai 2018 à 12:37

    Respect !

  2. Cécile Amor sur 30 mai 2018 à 14:24

    Merci pour l’acharnement qui est le votre, merci pour votre humour, votre sourire.
    Merci pour la brillance de vos mots et de votre coeur!

  3. Delehelle André sur 30 mai 2018 à 14:59

    Dans le Département de l’Aisne, la situation de la psychiatrie semble encore plus difficile que dans la Somme. Les soignants, psychiatres, médecins, infirmiers…y sont au moins aussi peu nombreux. Il n’y a qu’une résidence accueil de 19 places, aucune MAS, aucun FAM, aucun foyer de vie, 66 places de Samsah Psychique pour au moins 12 000 personnes suivies. Ce sont les familles, profondément marquées qui assument le plus gros du quotidien des personnes en souffrance, sans aucune aide digne de ce nom de la part des soignants, en nombre très insuffisant, et peinent à assurer les soins aux malades.
    pourtant, on sait qu’avec les soins actuels et l’accompagnement adapté et lui aussi conforme aux données actuelles un grand nombre de malades pourraient se rétablir. (60% à Lausanne avec l’accompagnement qui convient) Nos psychiatres et leurs équipes savent faire mais n’en ont pas les moyens …qu’il faut réorienter mais comment faire quand ils n’existent pas ou si peu.
    Pour les Urgences, pas de système d’accès aux soins fiable ; c’est aux familles d’amener aux soins les personnes en crise!!!
    Sincères salutations et merci de ce que vous pourriez faire pour aider ce secteur gravement…malade

  4. Daout Sylvette sur 1 juin 2018 à 11:40

    Profond respect 👍👏

  5. Veronique le bras sur 7 juin 2018 à 17:04

    Notre souffle répond au votre, soyez assurer de notre soutient, le rire je le souhaite sera toujours au rendez-vous quelque soit la gravité des chiasmes ( la misère des soignants répondant a la misère des soignées ou la taille des cages. Anormaux anonymes unissons nous !

  6. MOLINARI Simone sur 7 juin 2018 à 17:43

    QUI NE VA PAS BIEN SE CHERCHE UN HEROS. !!!!

    JE PERDU UN GRAND AMI DANS UNE EHPAD. C’EST UNE GRANDE MISERE HUMAINE.
    ON TRAITE LES VIEUX COMME DES OBJETS DE RAPPORT NI PLUS NI MOINS
    HONTE A NOTRE PAYS, DONT LES PRESIDENT VEUT DONNER DES LECONS DES
    LECONS BANCAIRES.
    TOUJOURS PAS D’OPPOSITION, LE SERVICE DE LA SANTE EST UN BAZAR, ‘ARTICLE
    DU CANARD ENCHAINE DU 07 JUN 2017. C’EST LA HONTE.

  7. Olivier sur 8 juin 2018 à 19:22

    Cher François Ruffin,

    Vous dites que vous voulez mieux faire votre travail et ils veulent réduire le nombre de Députés ?

    Attention, la formation vous pend au nez, François.

    Merci et courage.

  8. Monier sur 8 juin 2018 à 23:43

    Merci de nous tenir au courant chaque jour de l’envers du décors de ce
    pouvoir nauséabond égoïste et carriériste…..
    Continuez, ne lâchez rien, vous êtes sur la bonne voix puisque vous dites et faites
    les choses avec vos trippes de footballeur et votre cœur de Picard !!!

  9. marie france fovet sur 10 juin 2018 à 08:49

    Merci François! Dommage que vous ne soyez pas plus nombreux.ses pour mettre en oeuvre une politique au service de la vie!

Laissez un commentaire