Suivez le Sanofi Tour !

A Mourenx (64), Sanofi rejetait dans l’environnement du bromopropane et du valproate, substances cancérigènes et mutagènes – 190 000 fois plus que les normes autorisées.

A Mourenx (64), Sanofi rejetait dans l’environnement du bromopropane et du valproate, substances cancérigènes et mutagènes – 190 000 fois plus que les normes autorisées.

A Paris, le lendemain de la révélation du scandale, les dirigeants de Sanofi dînaient à l’Elysée avec Emmanuel Macron et leurs amis du Dolder, club très secret des géants de la Big Pharma.

A Mourenx, Sanofi produit de la Dépakine, médicament au cœur d’un vaste scandale sanitaire, avec quelques 30 000 victimes recensées.

A Paris, lors de l’assemblée générale du groupe, les dirigeants de Sanofi ont annoncé qu’ils distribueraient à nouveau plus de trois milliards d’euros à leurs actionnaires.

A Mourenx, Sanofi a rogné sur les conditions de sécurité, Sanofi a pollué, mettant en danger la santé des riverains et de ses propres salariés, comme il détruit méthodiquement sa recherche partout dans le monde.

Alors, c’est à Mourenx que nous irons, pour une commission d’enquête parlementaire officieuse et décentralisée, le mardi 16 octobre.
Pour rencontrer les salariés, les riverains, les associations, les victimes, les syndicats, et entendre leurs voix.

Nous serons à Mourenx (64) mardi 16 octobre à partir de 13h, en meeting à Toulouse le même jour à 20h30 et mercredi 17 octobre à 16h sur le site Sanofi de Montpellier ! Suivez les directs sur ma page Facebook !

5 réponses à “Suivez le Sanofi Tour !”

  1. Depakine c est aussi des femmes qui n ont pas eu d enfant par crainte des effets de la depakine C est aussi des patients souffrant des effets secondaires lorsque la depakine est mélangé à d autres médicaments et ceci est presque une mort lente

    Répondre

  2. M Ruffin
    Je tenais à vous remercier pour votre intervention hier à l’assemblée nationale et pour les mots et le ton …ces femmes et ces hommes ont le droit au respect et à la dignité
    Les aidants sont admirables
    Merci à vous
    Philpipe

    Répondre

  3. Aurélie Morin 16 octobre 2018 à 10:40

    J’ai été sous Dépakine pendant des années et aussi lors de ma première grossesse, mon fils n’a aucune séquelle mais je mesure ma chance d’être passée au travers!!!!
    J’ai arrêtée de mon propre chef lors de mon autre grossesse lorsque le scandale a éclaté…
    Je vous soutient de tout mon cœur et je compatit pour les enfants handicapés et les mamans meurtris.

    Répondre

  4. Aurélie Morin 16 octobre 2018 à 13:09

    J’ai pris de la dépakine durant des années et aussi pendant ma première grossesse et mon fils n’a aucune séquelles mais c’est certainement que nous avons eu une chance inouï.
    J’ai arrêté mon traitement de mon propre chef pour ma seconde grossesse lorsque le scandale a éclaté …
    Je vous soutient dans votre combat
    Et je comprends la colère de toutes ces familles touchées par le handicap…

    Répondre

  5. Si vous venez à Montpellier,nous serions heureux de vous rencontrer pour vous informer d’un projet éolien, industriel ;comme quoi , le capitalisme salit tout ce qu ‘il touche

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre député, votre voix

Je ne vous promets pas la lune, mais face aux puissants, je m’engage à ça : ne pas courber l’échine, me tenir droit.

664 Partages
Partagez102
Tweetez562
WhatsApp
Email