Prime « Gilets jaunes » : montrez-la !

Dites-le tout haut : merci les Gilets jaunes !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
PRIME GILET JAUNE : MONTREZ-LA !

Des salariés de Carrefour ou de Engie, de EDF, vont toucher 300, 400, 500 euros. On appelle ça la Prime Macron. Mais c'est faux, c'est la Prime Gilet Jaune. Sortez votre fiche de paye !, passez un coup de stabylo dessus !, montrez-la sur Facebook et dites-le tout haut : merci les gilets jaunes !Ils étaient peu, ils ont gagné un peu. Et si on s'y mettait tous ?

Publiée par François Ruffin sur Mercredi 27 mars 2019

Des salariés de Carrefour ou de Engie, de EDF, vont toucher 300, 400, 500 euros. On appelle ça la Prime Macron. Mais c’est faux, c’est la Prime Gilet Jaune. Sortez votre fiche de paye !, passez un coup de stabylo dessus !, montrez-la sur Facebook et dites-le tout haut : merci les gilets jaunes !
Ils étaient peu, ils ont gagné un peu. Et si on s’y mettait tous ?

Sur le même thème

edouard philippe

Pas un mot de compassion

Dans l’hémicycle, nous nous levons pour des policiers, des pompiers, peu importe l’uniforme. Pour la France en jaune : pas un mot de compassion.
Depuis douze moi, pour les Français en jaune, le gouvernement n’a eu que des « silences complices ».

j'ai vu

J’ai vu…

Les mines d’or à Salsigne, les vautours de l’immobilier à Perpignan, Francéole sacrifié à Buzon, les classes fermées à Ailly, Luxfer détruit à Clermont, le « Surf parc » à Nantes, j’ai vu.
Le doute n’est plus permis : qu’on les laisse faire, et ils iront jusqu’au bout.

Demande d’une mission d’information sur les bénéfices des Gilets jaunes pour les Français

L’Assemblée nationale vient, nous l’apprenons, de créer une mission d’information sur le coût pour les Français du mouvement des Gilets jaunes. Pourquoi pas. Nous avons aussitôt demandé une mission sur les bénéfices pour les Français du mouvement des Gilets jaunes.
C’est avec un sinistre prisme d’experts comptables que les macronistes regardent notre Histoire : et quelle est l’évaluation de 1789 ? Et l’audit des grèves du Front populaire ?
Notre lettre à Roland Lescure, président de la Commission des affaires économiques.

Commentez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *