Au national

Nous payons leur nullité

coronavirus : nous payons leur nullité
Leur rhétorique guerrière n’est là que pour cacher cette évidence : leur nullité. Comme l’a dit Macron à ses ministres : « On n’oubliera pas. » Non, nous n’oublierons pas. Aujourd’hui, nous payons leur nullité. Demain, nous la leur ferons payer.

Que fera-t-on de cette crise ?

Que fera-t-on de cette crise ? Emmanuel Macron à Mulhouse
Faisons-leur confiance : pour un retour à l’identique, tel quel, à des nuances près, ils sauront faire. Ils seront les meilleurs, vraiment.

Retraites : porte de sortie (Communiqué)

Retraites et 49-3 : une porte de sortie
Quelles que soient nos opinions sur cette réforme, permettez que les débats se déroulent sans la pression d’un compte à rebours : reportez-la. Les Français et leurs retraites valent mieux que ça.

Une lycéenne m'écrit : "Faut-il être riche pour réussir ?

Mes parents m'ont toujours dit de profiter car les années lycée seraient les plus belles de ma vie. J'espère que ce sont les pires, sinon, ça doit être vraiment triste d’être un adulte. Je crois qu’elle est en train de me détruire.

Noam Anouar : "défaut d'exemplarité" ou policier exemplaire ?

Noam Anouar, policier, syndicaliste à Vigi passait en conseil de de discipline pour "défaut d'exemplarité". Je l'accompagne comme témoin à son conseil de discipline, à la préfecture de Paris. Pour interroger sa hiérarchie: n'est-il pas, au contraire, un policier exemplaire ?

Les jusqu'au-boutistes sont au gouvernement !

Les jusqu'au-boutistes du gouvernement espèrent gagner par le pourrissement. Le contrat social français est menacé par des amateurs qui organisent une tombola organisée.

Ecopla : le courrier de Christophe et Karine

ecopla
Christophe et Karine, anciens salariés de l'usine Ecopla, nous ont adressé un témoignage de sympathie : "Tous, au coude à coude, nous avons fait de notre mieux, avec loyauté, avec fraternité. Nous nous sommes bien battus, nous avons espéré. Et plutôt que de critiquer les lutteurs, mieux vaudrait, par exemple, incriminer le statut des tribunaux de commerce, entièrement aux mains des patrons, et pour qui les salariés sont la cinquième roue de l’entreprise. Ou la nullité, la duperie, des ministères de l’Economie Macron et Sapin, qui nous ont ignorés puis bernés."