Au national

Nous payons leur nullité

coronavirus : nous payons leur nullité
Leur rhétorique guerrière n’est là que pour cacher cette évidence : leur nullité. Comme l’a dit Macron à ses ministres : « On n’oubliera pas. » Non, nous n’oublierons pas. Aujourd’hui, nous payons leur nullité. Demain, nous la leur ferons payer.

Que fera-t-on de cette crise ?

Que fera-t-on de cette crise ? Emmanuel Macron à Mulhouse
Faisons-leur confiance : pour un retour à l’identique, tel quel, à des nuances près, ils sauront faire. Ils seront les meilleurs, vraiment.

Castaner : le modèle italien ?

Castaner : le modèle italien ?
Ils nous jouent du violon sur « les soignants, ces héros », sur « la santé d’abord ». Mais même durant cette crise, leur priorité ne varie pas : l’économie avant la vie. L’argent avant les gens. Les multinationales avant l’intérêt général.

Avec l’an 01, préparer les ruptures nécessaires

L'an 01 avec François Ruffin
500 alertes, 600 contributions, 4 émissions en direct, plus de 500 000 vues et un livre collectif écrit en direct avec les internautes, "Ruptures" : lancé la semaine dernière on fait le point sur lan01.org.