François nous a rencontrés pour la première fois devant l’usine Goodyear il y a une quinzaine d’années, au début des années 2000, à l’occasion d’un reportage pour son journal.

Puis il est resté présent à nos côtés, comme journaliste, ou comme militant, ou comme journaliste militant. Il a participé aux multiples actions de la CGT Goodyear, manifestations, blocages, concerts de soutien.

Ensemble, nous nous sommes battus contre la réforme des retraites en 2010 et grâce à lui, un grand rassemblement à la zone industrielle a pu avoir lieu: il avait fait le pari d’amener à la zone des personnes qui n’y étaient jamais venues (étudiants, salariés du public, retraités…) et nous avons réussi.

Contre la fermeture de notre usine, contre la toute-puissance des actionnaires, il était là, mais bien d’autres entreprises de Picardie aussi il était là, aux côtés des salariés menacés de licenciement. Stopper les délocalisations, c’est un combat qu’il mène dans la durée.

Aussi, il a tout notre soutien dans cette élection. Avec votre vote, il pourra faire entendre notre voix à l’Assemblée nationale: il faut que ça change! Il faut qu’on les bouscule, là-haut !

François offre un chemin pour notre colère et nos espoirs.

Evelyne Becker, Charly Dupuis, Christian Hareux, Stephane Krolik, Mickael Dos Santos, Yvelyn Fleuret, Franck Jurek, David Meira, Jean-Jacques Roucou, Sylvain Monney, Fernando Figueireido, Reynald Jurek, Mickaël Wamen, Hervé Marchal, Richard Jouhannet, Jean-François Quandalle, Hassan Boukri, Sébastien Lupo, Abdel Guergous, Mickael Semedo, Patrick Habare, André Pollard, Erick Dévérité, Stephan Cuyle.