La nuit des écoles

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

 

Après s’être réunis à 300, mardi soir à Longeau (Somme), parents d’élèves, fédérations de parents d’élèves et personnels enseignants d’Eaucourt-Epagne-Epagnette, de Fressenville, d’Amiens-Delpech, de Moreuil, d’Amiens-Marivaux, de Vignacourt, d’Amiens-Faubourg de Beauvais, de Ponthoile, de Villers-Bretonneux, d’Abbeville-Alain Détré et Dany Pruvost, de la FCPE et de la PEEP ainsi que votre député décident d’occuper leur école le lundi 19 février à partir de 17h, en préparant repas et activité.

Depuis mardi, d’autres écoles ont rejoint cette initiative : lundi soir, 22 écoles seront occupées dans tout le département, pour dire au rectorat leur intentation de se battre contre la nouvelle carte scolaire et la fermeture de 48 classes à la rentrée prochaine dans le département.
Et vous, lundi, vous faites quoi ?

Partagez cet article :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print

Restez informés !

Le dernier bulletin de ruffin

Dans la même catégorie...

remede a la melancolie

Mes remèdes à la Mélancolie

Depuis que je suis député, on m’interroge sur Manuel Valls, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, François de Rugy… Mais je m’en fous ! C’est pas ça qui m’intéresse ! Comme c’est étriqué, la politique… Alors, France Inter qui me fait causer de mes auteurs favoris et mes chanteurs chéris… quelle joie !

VOIR LA SUITE
impots

Impôts : vers le « zéro humain » ?

Aujourd’hui les centres d’accueil au public d’Engie sont fermés, les lignes téléphoniques délocalisées au Maroc ou à Madagascar. Au nom du numérique et de la modernité les services publics des impôts suivront-ils la même voie ?

VOIR LA SUITE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Secouer l'Assemblée !

Avec un fil conducteur : moins pour l’argent, plus pour les gens ! Plus pour les hôpitaux, plus pour les petits clubs de foot, plus pour les femmes de ménage.

Nous suivre